Bouquins

  • Une sélection de récits de mystère réalisés à quatre mains par le tandem Boileau-Narcejac : deux plumes imaginatives au service dune série dintrigues astucieuses.

    Dans leur jeunesse, avant dêtre eux-mêmes auteurs, Boileau et Narcejac se nourrissaient des aventures dArsène Lupin et de Sherlock Holmes. Mais, à la différence de leurs maîtres, Maurice Leblanc et Arthur Conan Doyle, ils ont souhaité écrire en duo des récits qui ne comportent aucun enquêteur phare. Les deux volumes rassemblent nouvelles, romans et pièces de théâtre, fruits de la collaboration entre un inventeur génial dhistoires et un écrivain doué pour le suspense psychologique. Ensemble, Boileau et Narcejac ont mis en scène des personnages issus du petit peuple, en adoptant toujours un point de vue original, celui de la victime ou celui du coupable. Raconter le « naufrage dune conscience » en utilisant tous les mécanismes alternés de dissimulation et de révélation dindices, ainsi travaillent les deux auteurs. Le lecteur est invité à découvrir ces récits, aussi riches par la variété de leur forme que par leur intensité suscitant la curiosité, lattente et la peur et où intervient parfois le fantastique ; il pourra aussi sinitier au fonctionnement secret du genre policier, grâce au corpus théorique qui accompagne les fictions.
    Le volume II contient : Sylvestre à qui je dois la vie ; Maléfices ; Maldonne ; Les Victimes ; 6-1=6 ; Le Mystère de Sutton Place ; Et mon tout est un homme ; Le train bleu sarrête treize fois ; Les Apprentis détectives ; La Mort a dit : Peut-être ; Télé-Crime ; La Bête noire ; La Porte du large ; La Clef.

    Pierre Boileau (1906-1989) et Pierre Ayraud (1908-1998), dit Thomas Narcejac, se sont associés pendant plus de quarante ans pour écrire des récits policiers dun genre nouveau : « Par un usage diabolique du suspense, renforcé par lintrusion de lirrationnel, ils ont dynamisé et redéployé ailleurs ce qui était jusquici laventure des villes. Transposé en province, au c½ur de micro-sociétés riches en personnalités secrètes et en conflits feutrés, le roman policier sans policier devient grâce à eux une variante tragique du roman tout court » (Francis Lacassin).


  • Une sélection de récits de mystère réalisés à quatre mains par le tandem Boileau-Narcejac : deux plumes imaginatives au service dune série dintrigues astucieuses.

    Dans leur jeunesse, avant dêtre eux-mêmes auteurs, Boileau et Narcejac se nourrissaient des aventures dArsène Lupin et de Sherlock Holmes. Mais, à la différence de leurs maîtres, Maurice Leblanc et Arthur Conan Doyle, ils ont souhaité écrire en duo des récits qui ne comportent aucun enquêteur phare. Les deux volumes rassemblent nouvelles, romans et pièces de théâtre, fruits de la collaboration entre un inventeur génial dhistoires et un écrivain doué pour le suspense psychologique. Ensemble, Boileau et Narcejac ont mis en scène des personnages issus du petit peuple, en adoptant toujours un point de vue original, celui de la victime ou celui du coupable. Raconter le « naufrage dune conscience » en utilisant tous les mécanismes alternés de dissimulation et de révélation dindices, ainsi travaillent les deux auteurs. Le lecteur est invité à découvrir ces récits, aussi riches par la variété de leur forme que par leur intensité suscitant la curiosité, lattente et la peur et où intervient parfois le fantastique ; il pourra aussi sinitier au fonctionnement secret du genre policier, grâce au corpus théorique qui accompagne les fictions.
    Le volume I contient : LOmbre et la Proie ; Celle qui nétait plus ; Les Visages de lombre ; LAnge gardien ; Dentre les morts ; Les Louves ; Le Dernier Mot ; Le Mauvais ¼il ; Au bois dormant ; Meurtre au ralenti ; Les Magiciennes ; LIngénieur aimait trop les chiffres ; Deux Essais de suspense dans lailleurs ; A c½ur perdu.

    Pierre Boileau (1906-1989) et Pierre Ayraud (1908-1998), dit Thomas Narcejac, se sont associés pendant plus de quarante ans pour écrire des récits policiers dun genre nouveau : « Par un usage diabolique du suspense, renforcé par lintrusion de lirrationnel, ils ont dynamisé et redéployé ailleurs ce qui était jusquici laventure des villes. Transposé en province, au c½ur de micro-sociétés riches en personnalités secrètes et en conflits feutrés, le roman policier sans policier devient grâce à eux une variante tragique du roman tout court » (Francis Lacassin).


  • Une collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

empty