Psychologie / Psychanalyse

  • S'inquiétant de voir la psychothérapie de plus en plus altérée pour des raisons d'ordre économique, et appauvrie par des formations allégées, Irvin Yalom a voulu s'adresser aux nouvelles générations de thérapeutes et de patients. Dans cet ouvrage, construit en une sorte d'inventaire libre et généreux, il aborde les thèmes propres à la thérapie existentielle. En s'appuyant sur son expérience et ses talents de conteur, il y explore les différentes approches et pratiques présentes dans toute thérapie, offrant à ses lecteurs un enseignement précieux, une plongée au coeur de l'entreprise thérapeutique, sa complexité et ses incertitudes.Un demi-siècle de savoir-faire : à la fois manifeste psychanalytique et interpellation philosophique, florilège d'anecdotes vécues et confession essentielle, ce livre, traversé de bienveillance éclairée, continue de nous habiter en secret, de nous faire exister. Dominique Mathieu-Nazaire, Télérama.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Damour.

  • La séparation représente toujours une épreuve. Pourquoi une rupture sentimentale, un licenciement, le départ des enfants devenus grands, la retraite, une perte d'argent ou celle d'un proche sont-ils vécus parfois si douloureusement ? Pourquoi certains s'enferment-ils dans des dépendances affectives ou addictions diverses ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Je veux comprendre les dynamiques qui font passer, en quelques semaines ou en quelques mois, de l'ignorance d'un délinquant de cité fumeur de shit à l'expertise d'un philosophe des hadiths ; de la naïveté d'une gamine, coquette des beaux quartiers, à cette voilée belliqueuse en quête d'un mari à kalach ; de l'innocence d'un jeune lycéen studieux à l'engagement d'un djihadiste en route vers les zones de combat en Syrie. »Dans le secret de son cabinet, le psychologue Tobie Nathan accueille des jeunes en danger de radicalisation. Il écoute. Leurs histoires, leurs mères éplorées, leurs pères perdus. Et tout ce qu'ils ont à nous apprendre sur le monde tel qu'il est. Aucun penseur ne les a connus de si près. Aucun n'a osé dire qu'il leur ressemblait. Se raconter, se mettre à nu pour faire revenir les « âmes errantes », est un pari risqué. Le seul qui lui semblait valoir la peine d'être tenté. 

  • Réflexions et récits de la conteuse et psychanalyste jungienne sur la place et le rôle dans la société des femmes âgées, femmes qui sont dépositaires d'une sagesse qu'elles transmettent à la jeunesse, dont en retour elles reçoivent l'énergie.

  • .C. G. Jung L'Ame et la Vie Ce choix de textes - plus d'un millier - éclaire et illustre les aspects les plus caractéristiques, les plus accessibles aussi, de la doctrine de Jung. L'ouvrage s'adresse moins au spécialiste qu'au lecteur soucieux de découvrir les perspectives originales qu'ouvre cette pensée sur les domaines les plus importants de l'existence humaine. Parmi les thèmes abordés, on retiendra l'essence et l'activité de la psyché (l'âme, la conscience et l'inconscient, les archétypes, le rêve), l'homme dans sa vie relationnelle (médecin et malade, l'homme et la femme, jeunesse et vieillesse, l'individu et la communauté), le royaume des valeurs et des choses dernières (la connaissance de soi, la vie de l'esprit, la création, le bien et le mal, le devenir de la personnalité, l'Occident et l'Orient, destin, mort et rénovation, la voie vers Dieu).
    Le lecteur pourra aussi se laisser guider, à son gré, par les titres plus précis figurant en haut de chaque page et qui en résument le contenu essentiel. Enfin, l'index général des matières et des noms situé à la fin de l'ouvrage en facilitera également une étude plus attentive.
    L'Ame et la Vie constitue l'introduction la plus riche et la plus sûre à l'une des plus grandes doctrines psychologiques de notre temps.

  • C.G. Jung Sur l'interprétation des rêves C'est par « l'interprétation des rêves » que Jung se rallia à Freud. Le psychiatre suisse y trouvait en effet une « voie royale » vers l'inconscient qui lui permettait une nouvelle approche de certains de ses malades schizophrènes. L'accord n'était cependant pas total et, après sa rupture avec Freud, Jung développa une autre méthode d'interprétation des rêves qui, sans renier les apports du fondateur de la psychanalyse, essayait de dépasser ce qu'il considérait comme une fixation unilatérale sur la théorie de la libido.
    Pour Jung, le rêve ne peut s'expliquer, dans la plupart des cas, qu'à partir de lui-même, sans être réduit à des présupposés théoriques qui lui feraient dire autre chose que ce qu'il dit réellement. Dans cette optique, le rêve, produit de l'inconscient le plus profond qui cherche à se dévoiler, ne se comprend qu'à travers l'effort de l'âme à être reconnue.
    Ce livre, issu d'un séminaire d'études tenu par Jung avec certains de ses élèves les plus importants, passe aussi en revue les grands systèmes d'interprétation des rêves depuis l'Antiquité, tente d'en expliquer les ressorts et, à travers un foisonnement d'exemples commentés, montre de manière vivante comment écouter et comprendre les images oniriques qui sont le pendant de notre aventure intérieure.

  • C. G. Jung Psychologie de l'inconscient C'est en 1916, trois ans après la rupture - douloureuse - avec Sigmund Freud, que Carl Gustav Jung (1875-1961) publie ce court traité, plusieurs fois réédité depuis, où il expose l'essentiel de sa pensée.
    Reparcourant un demi-siècle de découvertes - travaux de Charcot ou de Breuer sur l'origine psychologique des névroses, découvertes capitales de Freud concernant le « trauma » initial -, il définit avec fermeté et netteté les notions qui désormais le séparent de son maître viennois : celle de « volonté de puissance » comme moteur fondamental de l'être, non réductible à la seule libido ; et celle, devenue célèbre, d'« inconscient collectif », qui le conduira par la suite à l'étude des mythes, religions et légendes, conçus comme archétypes de l'esprit humain.
    Ecrit dans une langue simple et accessible, ce traité demeure la meilleure introduction à la pensée du grand psychiatre et psychologue suisse, auteur de Métamorphoses de l'âme et ses symboles.

  • Une personne que vous aimiez s'est donné la mort. Face au vide, à la détresse, à l'impuissance, où trouver la force de continuer à avancer et d'abord de survivre au suicide de son compagnon, de son parent, de son enfant ? Culpabilité, colère, désespoir, extrême solitude, désarroi des proches, Christophe Fauré aborde ici tous les aspects du deuil lié au suicide.
     De NOMBREUX TÉMOIGNAGES, qui sont autant de reflets de la diversité des situations.Des PAROLES SUR L'INDICIBLE pour aider celui qui reste à nommer sa souffrance afin que la cicatrisation s'opère.  Christophe Fauré, psychiatre et psychothérapeute, a publié entre autres Le Couple brisé, Maintenant ou jamais  !, qui a reçu le prix Psychologies-Fnac, Est-ce que tu m'aimes encore  ? et Comment t'aimer, toi et tes enfants  ? 

  • - Il est indispensable pour un cadre, un enseignant, un étudiant, un directeur, un animateur, un journaliste, un ingénieur... de pouvoir s'exprimer en public avec aisance.
    - Vaincre la peur qui gêne devant un groupe ou un examinateur, se faire écouter, apprécier, savoir captiver ses auditeurs, cela s'apprend.
    - Pour s'entraîner à bien communiquer, les méthodes Carnegie demeurent les plus efficaces, comme en témoigne leur succès croissant en Europe.
    Fondateur de la plus importante société internationale de formation continue, Dale Carnegie est reconnu comme le spécialiste des techniques d'expression orale, de prise de parole en public et en réunion, et de communication avec ses semblables.

    Par l'auteur de Comment se faire des amis dont l'édition au Livre de Poche dépasse le million d'exemplaires (40 millions d'exemplaires dans le monde, toutes éditions confondues).

  • Métamorphoses de l'âme et ses symboles C'est en 1950 que le grand psychanalyste suisse donna cette quatrième édition, considérablement ampliÞée, d'un essai de 1912 dans lequel, partant d'un cas individuel - celui, exposé par Théodore Flournoy, d'une jeune Américaine auteur de poèmes dans un état semi-inconscient -, il ouvrait à sa discipline des perspectives radicalement neuves.
    En partant de l'histoire de miss Miller, il s'y livre à une vaste enquête sur les symboles et les mythes culturels et religieux, développe sa théorie de l'inconscient collectif et archaïque, élargissant en fait le champ de la psychanalyse à une psychologie générale de l'humanité et de la culture.
    Dès sa première parution, ce livre qui marquait sa rupture avec Freud fut abondamment commenté et discuté. C. G. Jung ne cessa par la suite de l'enrichir et d'en afÞner les vues. C'est une de ses oeuvres maîtresses et l'un des classiques mondiaux de la psychanalyse.

  • Une année sous le signe de la bonne humeur ? C'est ce que propose le professeur Michel Lejoyeux avec ce programme précis, au fil des saisons, et pour tous les âges, destiné à faire le plein d'optimisme et d'énergie. Objectif : faire baisser l'adrénaline, l'hormone du stress, et agir sur la sérotonine, l'hormone de la joie de vivre. · Des TECHNIQUES NATURELLES, sans danger et faciles à appliquer. · Un PROGRAMME STIMULANT pour le corps (alimentation, sport, loisirs) et pour l'esprit (méditation, exercices inédits).
    · Un guide pratique particulièrement édifiant, à conserver sous la main. Santé magazine. Michel Lejoyeux est professeur de psychiatrie et d'addictologie à l'université Paris-Diderot et chef de service dans plusieurs hôpitaux parisiens. Il est l'auteur de travaux de recherches internationaux sur les comportements et de livres à succès comme Tout déprimé est un bien portant qui s'ignore.

  • Aider et accompagner son enfant dans les moments clefs de son développement, de la maternelle au cours préparatoire.

    Le Dr Brazelton, célèbre pédiatre américain, est connu pour sa théorie des « points forts », ces périodes de vulnérabilité qui vont de pair avec les grands bonds en avant du développement de l'enfant.
    Après avoir consacré un premier volet aux trois premières années de la vie de l'enfant, et fort de sa longue expérience, il applique ce concept aux trois années suivantes et à tous les problèmes qui peuvent surgir (contrôle de soi, dépassement des peurs, apprentissage de la lecture, découverte d'autrui...).
    Ensuite, une partie thématique permet aux parents de trouver des solutions face aux questions de l'alimentation, du sommeil, des retards de langage, et de faire la distinction entre les variations « normales » de comportement et les problèmes qui nécessitent l'aide d'un professionnel.

  • "Les Racines de la conscience (1954) reprend, développe et approfondit la notion d' "archétype" qui occupe, on le sait, une place centrale dans la pensée de Jung. Ce concept en effet peut se comparer aux "catégories" de la philosophie traditionnelle (Aristote, Kant) ou aux "structures" des modernes (Piaget, Lévi-Strauss, Lacan). Les archétypes sont les schèmes éternels de l'âme humaine, les images et symboles qui peuplent l'inconscient collectif et modèlent le flux de l'énergie psychique. Leur nature et leur signification sont ici commentées sous des angles différents et complémentaires - histoire, exposés de cas, pratique et théorie psychologiques - qui donnent son unité à ce recueil. Après une définition des archétypes présents dans l'inconscient collectif - en particulier l'image de la mère et l'idée d'anima -Jung illustre son propos par l'analyse des symboles contenus dans l'oeuvre d'un alchimiste et gnostique du IIIe siècle, par l'étude radicalement nouvelle du rite chrétien de la messe et par celle des représentations archétypiques de l'arbre dans les mythologies et les religions.
    L'ouvrage s'achève par une réflexion théorique sur la nature du psychisme montrant notamment que la conscience n'est pas une création ex nihilo mais prend racine dans la genèse de l'espèce.

    Texte intégral"

  • C. G. Jung L'Energétique psychique Dans ces essais publiés à différentes périodes de sa vie, le grand psychanalyste suisse, auteur de Métamorphoses de l'âme et ses symboles, convaincu que la théorie de Freud ne rend pas compte de toute la richesse des phénomènes psychiques, explore quelques-unes des pistes de recherches les plus fécondes de son oeuvre.
    La notion d'énergie, qu'il est assez tôt amené à substituer à la libido freudienne, fait l'objet de la première partie. Liée à l'instinct, à la volonté, à l'émotion, etc., elle apparaît comme un potentiel dans lequel nous puisons sans cesse et qui pourtant se conserve durant toute notre existence, dans ses prolongements conscients ou inconscients.
    Dans la seconde partie, C. G. Jung aborde diverses manifestations psychiques universelles telles que la symbolique du rêve, les phénomènes dits occultes, la croyance à l'immortalité de l'âme ou aux esprits. Elles font l'objet d'une investigation appuyée sur l'observation, sans jamais inciter le lecteur à adopter une quelconque croyance, « ce que moi-même, précise-t-il, je n'ai jamais pu faire ».

  • Comment passe-t-on de l'état de nourrisson à celui d'adulte épanoui et civilisé ? Naturellement ? Ou grâce à l'éducation des parents ? Si c'est le cas, doivent-ils parler ou seulement sévir ? Existe-t-il une tendance à la délinquance que l'on pourrait dépister dès l'âge de trois ans ? Doit-on se contenter de sanctionner les délinquants ou chercher en outre à les éduquer ? S'appuyant sur l'oeuvre de Françoise Dolto, Grandir apporte des réponses essentielles à ce questionnement, et explique, dans un langage accessible à tous, le développement de l'enfant, les différentes étapes de sa construction psychique, et, surtout, le rôle déterminant qu'y jouent les parents.
    Grâce à son expérience de psychanalyste, et par des exemples concrets, Claude Halmos montre comment l'enfant ne peut, sans l'aide de ses parents, passer d'une étape à l'autre et comment leur rôle consiste précisément, à chaque âge, à parler et à mettre des limites.

  • Desmond Morris Le Singe nu Non, déclare le zoologiste Desmond Morris, nous ne sommes pas une espèce nouvelle née du processus de l'évolution, nous sommes toujours des singes. Et il le démontre.
    Eliminant les sociétés primitives encore existantes comme étant des « ratés de l'évolution », il observe le singe nu moderne, arboricole, sorti des forêts et devenu carnivore, sous l'angle de la sexualité, de l'éducation, de la combativité et de la recherche du confort (où il assimile hardiment la quête des poux chez les primates aux menus propos mondains dans un effet scientifico-comique irrésistible).
    Pour élaborer cette thèse originale, il lui a suffi d'étudier le comportement humain dans la même optique que celui des animaux, et en utilisant le même vocabulaire. Le résultat est extraordinaire de précision scientifique, de logique... et d'humour.

    Quand on se regarde dans une glace, après avoir lu ce livre, on ne se voit plus de la même façon.
    Arthur Koestler

  • C. G. Jung Présent et avenir Cet essai, écrit par Jung vers la fin de sa vie, résume sa pensée morale et sociale et peut à bon droit passer pour son testament spirituel.
    Malgré leurs divergences, Jung et Freud s'accordent pour penser que l'épanouissement de l'individu est menacé par le développement de la civilisation.
    La pression des masses organisées plonge l'individu dans un état de « somnambulisme infantile » où il perd sa dignité. La science qui l'ignore au profit des abstractions de la statistique légitime cette évolution.
    De surcroît, les grandes idéologies de masse - politiques ou religieuses - portent jusqu'à la dépossession de soi cette réduction de l'individu réel à la moyenne abstraite de l'homme commun entreprise par le rationalisme scientifique. Mais le pire, c'est que l'on fuit alors la raison pour le mythe, qu'il s'agisse des religions ou des dictatures, de la Cité de Dieu ou de l'Etat déifié.
    Toutefois, cette perspective réductionniste n'est pas inéluctable. La voie indiquée par Jung pour y échapper consiste à porter le regard vers les « profondeurs » du Soi, pour intégrer les énergies archétypiques qu'il révèle. Ce « processus d'individuation » est la condition préalable qui ouvrira à terme les voies d'un « compromis entre l'individu et la société ».

  • Partant de son expérience personnelle de petit-fils, le pédopsychiatre décrit le rôle des grands-parents sur le caractère et le développement psychique de l'enfant. Dans une dernière partie, il se projette comme grand-père et écrit à son petit-enfant imaginaire.

  • Les hommes ne le savent peut-être pas, mais ce dont la plupart des femmes préfèrent parler entre elles, ce n'est pas d'eux : c'est de leur mère.
    En effet, si les femmes ne deviennent pas toutes mères, si les mères n'ont pas toutes des filles, toutes ont une mère. S'interroger sur la relation mère-fille est donc leur lot commun. C'est aussi celui des hommes, impliqués, qu'ils le veuillent ou non, dans cette relation.
    A partir de cas empruntés à la fiction (romans et films), Caroline Eliacheff et Nathalie Heinich reconstituent l'éventail de toutes les relations possibles, montrant comment s'opèrent la transmission des rôles et la construction des identités, de génération en génération. Ainsi se dessinent les conditions d'une bonne relation. Car, dans l'expérience délicate qui consiste à être une fille pour sa mère et éventuellement une mère pour sa fille, il est sans doute des voies plus praticables que d'autres.

  • « C'est vraiment trop injuste ! » s'exclamait l'adorable poussin noir du  dessin animé des années 1960-1970... Qui n'a jamais exprimé la plainte de Calimero ? Qui n'a jamais, aussi, pesté contre les bougons, grincheux et grognons qui passent leur temps à formuler leurs griefs ? Saverio Tomasella, psychanalyste, s'adresse ici aux Calimero qui voudraient devenir moins râleurs, ainsi qu'aux proches de ces personnes difficiles à vivre.* De nombreux témoignages permettant d'identifier et de comprendre ce syndrome.* Des clés pour reconnaître, derrière le sentiment d'injustice, les reproches ou les souffrances qui n'ont pas été entendues.* Une invitation à accepter nos « moments Calimero » sans nous laisser envahir par l'insatisfaction, et retrouver le goût de vivre sans nous plaindre.Saverio Tomasella est psychanalyste, docteur en sciences humaines, fondateur du Centre d'études et de recherches en psychanalyse. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment reçu en 2012 le prix Nicolas Abraham et Maria Torok pour Renaître après un traumatisme. 

  • A travers près de 100 questions traitant de tous les aspects de la vie quotidienne des enfants, les auteurs indiquent concrètement quoi dire et quoi faire dans des situations délicates comme : il va entrer à la maternelle et il n'est toujours pas propre ; il a volé une babiole dans un magasin ; il refuse de s'habiller seul ; il ment ; son grand-père est mort ; le chômage s'annonce... A la fin de chaque chapitre, des pistes de lecture pour les parents et les enfants.

  • La manipulation fait partie de la vie, ce qui fait la différence, c'est l'intentionnalité. Mais comment repérer les premiers signes d'un abus de faiblesse ? Personnes âgées, enfants, adultes en état de sujétion psychologique : où commence l'influence normale et saine, où commence la manipulation ? En se fondant sur son expérience clinique, Marie-France Hirigoyen, psychiatre, psychanalyste et victimologue, interroge la notion de consentement et les dérives des comportements.
    Une quête aussi précise qu'inspirée, qui révèle que le statut de victime n'est pas irréversible. De l'influence nocive à la sujétion ou au harcèlement, cet ouvrage donne des armes très concrètes aux victimes, mais aussi aux témoins et aux professionnels concernés.

  • Savoir si l'on est - ou si l'on a un enfant - « surdoué », est devenue une préoccupation au coeur de l'éducation, de la société, comme du monde professionnel. Cet essai s'interroge sur la différence entre la pensée « surdouée » et la pensée « normale » : que signifie « être intelligent » ? Pourquoi est-on « surdoué » et ce mot a-t-il vraiment un sens ?

    - Une enquête au coeur de l'intelligence humaine qui offre un nouveau regard sur nous-mêmes, l'école et la société.

    - Un essai au croisement des sciences cognitives et des sciences humaines, qui bouleverse notre vision de l'intelligence.

    - « Une nouvelle lecture d'un phénomène qui fascine », Esther Attias, Le Monde Des Livres.

    Carlos Tinoco est normalien, agrégé de philosophie, professeur et psychanalyste. À l'âge de dix ans, il a intégré l'un des premiers centres en France dédiés aux enfants dits « précoces » : Jeunes Vocations artistiques, scientifiques et littéraires. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages.

  • DETACHE-MOI ! SE SEPARER POUR GRANDIRÀ la naissance, le bébé ne fait qu'un avec sa mère. C'est le temps de la fusion, indispensable, où il puise assurance et force. Cependant, il faut grandir et, pour cela, prendre de la distance, afin de gagner de nouveaux territoires d'autonomie et de liberté. Mais peut-on se séparer sans peine

empty