Histoire

  • En 1518, un Portugais exilé du nom de Magellan convainc le roi d'Espagne, Charles Quint, d'un projet fou : « Il existe un passage conduisant de l'océan Atlantique à l'océan Indien.
    Donnez-moi une flotte et je vous le montrerai et je ferai le tour de la terre en allant de l'est à l'ouest. » Partie en 1519, l'expédition reviendra trois ans plus tard, disloquée, victorieuse. Malgré les fausses cartes et les mutineries, le froid, la faim et les maladies, Magellan a forcé le détroit qui porte aujourd'hui son nom et vaincu le Pacifique, inconnu à l'époque. Un destin héroïque magistralement conté et réfléchi par Zweig.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Cette édition pédagogique regroupe les quatre premiers chapitres d'Une vie et couvre la période 1927-1954.
    Ce que Simone Veil a vécu durant ces années - où elle passa d'une enfance protégée à l'horreur des camps de concentration, puis retourna à la " vie normale " - sans pouvoir partager son expérience avec ceux qui ne l'avaient pas connue, s'inscrit dans le nécessaire devoir de mémoire des jeunes générations. Source de réflexions, son sobre récit est également une leçon de courage et d'espoir.

  • Stefan Zweig Marie-Antoinette Vilipendée par les uns, sanctifiée par les autres, l'« Autrichienne » Marie-Antoinette est la reine la plus méconnue de l'histoire de France. Il fallut attendre Stefan Zweig, en 1933, pour que la passion cède à la vérité.
    S'appuyant sur les archives de l'Empire autrichien et sur la correspondance du comte Axel de Fersen, qu'il fut le premier à pouvoir consulter intégralement, Stefan Zweig retrace avec sensibilité et rigueur l'évolution de la jeune princesse, trop tôt appelée au trône, que la faiblesse et l'impuissance temporaire de Louis XVI vont précipiter dans un tourbillon de distractions et de fêtes.
    Dans ce contexte, la sombre affaire du collier, habilement exploitée par ses nombreux ennemis à la cour de France, va inexorablement éloigner Marie-Antoinette de son peuple.
    Tracé avec humanité et pénétration, ce portrait est assurément un des chefs-d'oeuvre de la biographie classique, où excella l'auteur de Trois poètes de leur vie et de Vingt-quatre heures de la vie d'une femme.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Nelson Mandela Un long chemin vers la liberté Commencés en 1974 au pénitencier de Robben Island, ces souvenirs furent achevés par Nelson Mandela après sa libération, en 1990, à l'issue de vingt-sept années de détention.
    Rarement une destinée individuelle se sera aussi étroitement confondue avec le combat d'un peuple et le devenir d'une nation. Né et élevé à la campagne, dans la famille royale des Thembus, Nelson Mandela gagne Johannesburg où il va ouvrir le premier cabinet d'avocats noirs et devenir un des leaders de l'ANC. Dès lors, à travers la clandestinité, la lutte armée, la prison, sa vie se confond plus que jamais avec son combat pour la liberté, lui conférant peu à peu une dimension mythique, faisant de lui l'homme clef pour sortir son pays de l'impasse où l'ont enfermé quarante ans d'apartheid.
    Document majeur sur un des grands bouleversements de la Þn du xxe siècle, ce livre est aussi le témoignage d'un combat exemplaire pour la dignité humaine.

    Un long chemin vers la liberté est un de ces rares livres qui deviennent non seulement un repère mais une condition de notre humanité.
    André Brink.

    Une personnalité exceptionnelle, dotée du rayonnement sans complexe d'une humanité toute simple... Le besoin de mettre les choses au clair de part et d'autre, mais avec une remarquable générosité à l'égard des anciens adversaires, accordant toujours le bénéÞce du doute, et cela aux Blancs comme aux Noirs, domine véritablement cette autobiographie lucide et instructive.
    Wole Soyinka, prix Nobel de littérature.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les Français connaissent mal celle qui fut la mère de Marie-Antoinette. Pourtant, Marie-Thérèse d'Autriche est l'une des grandes figures tutélaires de son pays. Je l'ai découverte par sa correspondance privée, dans laquelle elle se révèle guerrière, politique avisée, mère tendre et sévère. C'est une femme au pouvoir absolu, hérité des Habsbourg, qui régna pendant quarante ans sur le plus grand empire d'Europe. Et, ce faisant, elle eut à gérer trois vies : épouse d'un mari adoré et volage, mère de seize enfants, souveraine d'un immense territoire. Cette gageure qu'aucun souverain masculin n'eut à connaître, j'ai voulu tenter de la comprendre. Cette femme incomparable en son temps, qui inaugure une nouvelle image de la souveraineté et de la maternité, ressemble, sous certains aspects, aux femmes du XXIe  siècle.

    E. B.
      Une analyse très stimulante.  Historia.

    Il fallait bien la subtilité de la philosophe, spécialiste des Lumières, pour prendre la mesure de ce personnage hors du commun. L'Express.

  • Stefan Zweig Fouché Joseph Fouché (1759-1820) est l'une des figures les plus énigmatiques de son temps. Elevé chez les Oratoriens, il fut un pilleur d'églises. Conventionnel modéré, il massacra les royalistes de Lyon. Ayant voté la mort de Louis XVI, il fut ministre de Louis XVIII. Napoléon, qui en fit son ministre de la Police, le chassa et le rappela : il le craignait et avait besoin de lui.
    La postérité n'a longtemps vu en Fouché que l'opportuniste cynique, capable de toutes les infamies et de toutes les trahisons pour assouvir son goût du pouvoir. Il le fut, mais il sut aussi s'opposer habilement à Robespierre comme à Napoléon, et, en quelques occasions décisives, agir en fonction du bon sens et de l'intérêt de son pays.
    Biographe de Marie-Antoinette et de Balzac, le romancier d'Amok et de La Confusion des sentiments nous donne ici un saisissant portrait de ce personnage, en qui il voit la première incarnation d'un type politique moderne : l'homme de l'ombre, dissimulé, manipulateur, actionnant en coulisses les mécanismes du pouvoir réel.

  • Pendant trente ans, le destin de Valérie Trierweiler s'est mêlé à l'histoire de Paris Match, où elle est entrée jeune journaliste. Accompagnant une vingtaine de ses articles les plus singuliers, mêlant reportages et souvenirs personnels, elle fait défiler ces décennies jalonnées de rencontres exceptionnelles.Le jeu de la mémoire et des sentiments la conduit à confier ses doutes et ses joies, ses engagements. Elle revient aussi sur la tornade de son départ de l'Élysée, et nous dit pourquoi elle peut enfin écrire aujourd'hui : « Merci pour ces lendemains. » Dans ce livre généreux, elle nous fait vivre l'intensité de ce métier qui la passionne, et entrelace sa vie, Paris Match et notre histoire collective. Toujours honnête, parfois surprenante, elle se dévoile et nous donne ainsi de ses nouvelles.Valérie Trierweiler se livre sur les événements qui l'on parfois détruite, mais le plus souvent construite. Elle.

  • La Seconde Guerre mondiale est le plus grand conflit de l'histoire par ses destructions, le nombre de ses victimes et les bouleversements provoqués dans l'ordonnancement du monde et dans le paysage mental des êtres humains. Sur la base de documents anciens et d'archives inédites, Antony Beevor nous emmène de l'Atlantique Nord au Pacifique Sud, de la Sibérie à la Lybie, de la jungle birmane à Berlin bombardé, des lambris dorés des chancelleries à Leningrad assiégé, sans rien nous épargner des horreurs de la guerre, qu'il s'agisse des Einsatzgruppen sur le front Est, des prisonniers du goulag enrôlés dans des bataillons suicide, ou des exactions sadiques perpétrées par l'armée japonaise en Chine.

    « Le grand talent de l'auteur est de combiner le détail qui fait sens à l'art de la synthèse qui met en perspective. Il réussit avec brio à rendre dans toute leur complexité les dimensions du conflit ». Marc Semo, Libération.

  • « Le calcul est simple. En une heure, je fabrique trente faux papiers. Si je dors une heure, trente personnes mourront... »Quand, à 17 ans, Adolfo Kaminsky devient l'expert en faux papiers de la Résistance à Paris, il ne sait pas encore qu'il est pris dans un engrenage infernal. Trente années durant, il exécutera ce méticuleux travail de faussaire. La Résistance, l'émigration clandestine des rescapés des camps, le soutien au FLN, les luttes révolutionnaires d'Amérique du Sud, les guerres de décolonisation d'Afrique, l'opposition aux dictateurs d'Espagne, du Portugal et de Grèce sont autant de combats pour lesquels il s'est engagé, au péril de sa vie. Toujours, Adolfo Kaminsky est resté fidèle à ses convictions humanistes, à sa volonté de bâtir un monde de justice et de liberté, c'est ce que transcrit la plume de sa fille, Sarah, dans ce témoignage.Un roman vrai qui nous interroge sur notre capacité au courage. Captivant. Pierre Vavasseur, Aujourd'hui en France.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Homme, es-tu capable d'être juste ? C'est une femme qui t'en fait la question. Tu ne lui ôteras pas du moins ce droit. Dis-moi qui t'a donné le souverain empire d'opprimer mon sexe ? Ta force ? Tes talents ? » Parce qu'en 1791 elle est la première en France à formuler une Déclaration des droits de la femme qui pose le principe de l'égalité des deux sexes, parce qu'elle a osé revendiquer toutes les libertés, y compris sexuelle, et qu'elle a réclamé, notamment, le droit au divorce et à l'union libre, Marie Goze, dite Olympe de Gouges, monte sur l'échafaud en 1793. L'auteure d'Ainsi soit-elle et de La Touche étoile rend hommage à celle qui demeure une pionnière, la première féministe moderne.

    « Benoîte Groult réhabilite la femme, la sort de l'oubli, replace la féministe dans l'histoire de ce combat. Un combat qui reste à mener ». Valérie Trierweiler, Paris-Match.

  • Tout le monde connaît Yvonne et Christine Lerolle. Elles ont été immortalisées par Renoir dans son tableau : Yvonne et Christine Lerolle au piano (1897). Leur père Henri était peintre et collectionneur. Il comptait parmi ses familiers des artistes, des écrivains, des musiciens : Renoir, Degas, Debussy, Chausson, Mallarmé, Gide, Claudel... Elles avaient tout pour être heureuses, quand Degas, qui aimait jouer les entremetteurs, eut l'idée de les marier à deux des fils d'un autre collectionneur de ses amis, Henri Rouart. Les soeurs Lerolle, devenues les soeurs Rouart, en avaient fini avec le bonheur et l'insouciance.

  • « Vos quatre grands-parents sont-ils français ? » me demanda le-monsieur-de-derrière-le-comptoir. Cette question, on l'avait posée pour la dernière fois à ceux qui devaient bientôt monter dans un train, venant de Pithiviers, de Beaune-la-Rolande ou du Vel d'Hiv... et cela suffit à raviver en moi le souvenir de mon grand-père, Paul Rosenberg, ami et conseiller des peintres, dont la galerie se trouvait au 21, rue La Boétie. Attirée, malgré moi, par cette adresse et par l'histoire tragique qui y est attachée, j'ai eu soudain envie de revisiter la légende familiale. [...] J'ai voulu comprendre l'itinéraire de ce grand-père lumineux, intime de Picasso, de Braque, de Matisse, de Léger, devenu paria sous Vichy. [...] Ce livre raconte son histoire qui, indirectement, est aussi la mienne. A. S. Anne Sinclair retrace, entre anecdotes et nostalgie, l'histoire familiale marquée par l'art et la guerre. Nathalie Dupuis, Elle.

  • 16 décembre 1944. Hitler, convaincu qu'une contre-offensive éclair pourra faire éclater la coalition anglo-américaine, envoie des forces militaires de grande ampleur sur le front tenu par les Américains dans les Ardennes belges. Froid glacial, pénurie de vivres, massacres de prisonniers, cadavres piégés, représailles contre les civils, combats rapprochés, amputations à la chaîne, snipers, 5e colonne : jusqu'au 4 février 1945, les Ardennes sont le théâtre d'une guerre totale. 80 000 soldats américains hors de combat, autant du côté allemand. Hitler a joué son va-tout et perdu.
    Une fois de plus, Antony Beevor excelle dans l'alternance des points de vue - politique, stratégique, tactique et individuel. Nourri d'une documentation impressionnante, il nous fait vivre cette lutte à mort avec l'empathie dépourvue de jugement moral qui est sa marque de fabrique. Le spécialiste de la Seconde Guerre mondiale rend à cette bataille sa juste place dans l'histoire terrible du conflit.

  • L'écrivain propose sa relecture de l'histoire de France. Pour chaque grande période il présente les événements et les personnages marquants, le contexte européen, et il dénonce les clichés, les contresens et les idées reçues. Les guerres, les conquêtes, les héros obligés, rien ni personne n'est oublié, mais tout est revu et corrigé.

  •    Régine Pernoud Aliénor d'Aquitaine La chronique scandaleuse s'est emparée très tôt du personnage d'Aliénor d'Aquitaine. Les Français ne lui auraient-ils pas gardé rancune d'avoir abandonné la couronne de France pour celle d'Angleterre ? Quoi qu'il en soit, la réputation fâcheuse qu'on lui a faite aura marqué, pour la postérité, une personnalité féminine hors pair.
    Admirablement attentive à son temps, toujours prête à faire face aux situations, si tragiques fussent-elles, elle se montra, au cours d'une vie particulièrement mouvementée, capable d'organiser la défense d'une forteresse, d'administrer non seulement son duché, mais tout un royaume, de prévoir l'importance qu'allait prendre, au xiiie siècle, la bourgeoisie des villes.
    En suivant pas à pas une vie romanesque s'il en fut, Régine Pernoud, l'auteur de La Femme au temps des cathédrales, nous a donné avec Aliénor d'Aquitaine un livre remarquable qui a été couronné par le Grand Prix littéraire de la Ville de Bordeaux et par le Prix Historia.

  • Cet ouvrage retrace les grandes étapes de l'histoire grecque antique, source de notre civilisation occidentale, depuis l'Âge du Bronze jusqu'à l'Empire romain. Outre la trame évenementielle, qu'une chronologie résume en fin d'ouvrage, il offre une mise au point synthétique sur les institutions politiques, la religion, les aspects économiques et sociaux. Pour chacun de ces domaines, ont été pris en compte les développements les plus récents de la recherche dans les sciences de l'antiquité, qu'il s'agisse des sources littéraires, archéologiques, numismatiques, des inscriptions et des papyrus. Une vingtaine de cartes, autant de figures et des index détaillés (lieux, personnes, thèmes, mots grecs) permettent au lecteur étudiant ou simplement cultivé d'évoluer aisément dans cet univers sans cesse revisité par l'historiographie contemporaine.
    Ancien membre de l'Ecole française d'Athènes, François Lefèvre enseigne l'histoire grecque à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV). Ses publications portent sur les relations internationales et sur les institutions dans le monde grec de la période archaïque à l'époque impériale.

  • Louis XIII régnait, Richelieu gouvernait. Au sortir d'un demi-siècle de guerres de Religion et après deux régicides, la France du début du XVIIe siècle, encore à demi-féodale, avait besoin d'une remise en ordre. Louis XIII et Richelieu entreprirent, non sans rencontrer de violentes résistances, d'en faire un grand pays moderne à vocation européenne. S'ils étaient d'accord sur les objectifs, leur collaboration, mal commencée, resta grevée de défiance. Ils ne se sont jamais aimés, ils ont fini par se haïr. Politiquement complémentaires, le roi et son génial serviteur ne pouvaient se passer l'un de l'autre, tout en supportant mal cette dépendance. Avec son talent de conteuse, sa verve et l'humour qu'on lui connaît, Simone Bertière explore la manière dont les deux hommes vécurent concrètement cette relation tumultueuse.Une enquête historique qui se lit comme un roman. Marianne Payot, L'Express.Un récit riche et haletant, encore un coup de maître. Marc Riglet, Lire.

  • Il y a un siècle, ceux qui savaient lire savaient aussi se situer dans l'espace et dans le temps. Il n'en est plus ainsi. Les Français, et d'ailleurs tous les Occidentaux, sont devenus, pour la plupart, des hommes sans passé, des " immémorants ". Notre modernité fabrique, hélas, davantage de consommateurs-zappeurs interchangeables que de citoyens responsables, désireux de comprendre et de construire. Est-il possible de déchiffrer l'actualité sans références historiques ? Comment situer, par exemple, les guerres d'Irak sans avoir entendu parler de la Mésopotamie ? On voit tout, tout de suite, en direct, mais on ne comprend rien. D'où l'idée simple, ambitieuse et modeste à la fois, d'écrire un livre assez court qui soit un récit de l'histoire du monde, fermement chronologique, pour tous ceux qui souhaitent " s'y retrouver " et situer leur destin personnel dans la grande histoire collective de l'espèce humaine.

  • >Nicolas Grimal Histoire de l'Egypte ancienne Les incessantes révisions qu'opère l'égyptologie - une discipline somme toute récente - sont parfois longues à sortir du milieu des spécialistes. Ainsi, pour la plupart, avons-nous, de la civilisation du Nil, une vision quelque peu traditionnelle et conventionnelle, le plus souvent tributaire de découvertes et de travaux remontant aux années 1950 et 1960, alors que des avancées décisives ont eu lieu depuis.
    De ces acquis anciens et nouveaux un égyptologue propose ici une synthèse à la fois vivante et savante, portant sur l'ensemble de l'histoire de la terre des Pharaons (depuis la préhistoire jusqu'à la conquête d'Alexandre). Etayée sur la chronologie la plus sûre à ce jour et nourrie des informations livrées par un matériel archéologique de plus en plus abondant, elle fait une large part - et c'est là une de ses principales nouveautés - à l'économie, à la linguistique, à l'anthropologie, etc., à côté d'approches plus classiques comme le récit des événements et l'évocation des figures marquantes.
    Abondamment illustré et enrichi de nombreux textes égyptiens, cet ouvrage ambitionne de donner à l'honnête homme de notre temps, au voyageur, à l'étudiant, une connaissance approfondie de la plus ancienne et assurément, la plus prestigieuse des civilisations du Bassin méditerranéen.

    Né en 1948, directeur de l'IFAO du Caire, professeur à l'université de Paris-Sorbonne, Nicolas Grimal a jusqu'à présent publié essentiellement des articles et des ouvrages universitaires. Il est notamment l'auteur d'une thèse d'Etat sur Les Termes de la propagande royale, du Nouvel Empire à la conquête d'Alexandre, 1986.

  • Si le Débarquement fut un moment fort de la campagne de France, la bataille de Normandie qui s'ensuivit fut autrement plus longue, difficile et émaillée d'atrocités. L'auteur montre que le désordre, l'improvisation et les erreurs stratégiques et tactiques ont failli coûter leur victoire aux Alliés.

  • 6 octobre 1989. Erich Honecker, qui reçoit Gorbatchev pour célébrer les 40 ans de la RDA, contemple avec sérénité l'avenir de son pays. Un mois plus tard, dans la nuit du 9 au 10 novembre, c'est la chute du Mur de Berlin. Pendant ces quelques semaines, dans l'atmosphère électrique de cet automne allemand, ils sont des dizaines à affronter la Stasi au prix de leur liberté, des dizaines à ébranler, chacun à leur manière, le Mur et la dictature. Reporters expérimentés, Jean-Marc Gonin et Olivier Guez ont rencontré les acteurs anonymes de cette période troublée et en ont fait les héros de ce livre, au même titre que les leaders de l'époque. À partir de leurs témoignages et d'un considérable travail d'archive, ils racontent de l'intérieur ces jours qui ont fait basculer le XXe siècle. Un récit digne des meilleurs thrillers.

  • Dans ce portrait de l'indomptable Louise Michel, figure emblématique de la Commune, Henri Gougaud se glisse dans la peau de la « Vierge rouge ». Il fait revivre tour à tour la petite bâtarde sans le sou passionnée de littérature, la jeune institutrice, l'insurgée bravant la mitraille des Versaillais, la bannie de Nouvelle-Calédonie, toujours attachée au drapeau rouge, jamais lassée d'appeler à la Révolution.
    De cette femme sauvage et téméraire, éprise d'indépendance et d'absolu, le romancier ne cache rien. À travers son récit d'une force incomparable, jamais Louise Michel - son esprit intransigeant, son courage, sa curiosité d'esprit, sa bonté, son dévouement à la cause des démunis - n'a été aussi vivante.

    « Henri Gougaud retrouve une flamboyance hugolienne pour évoquer la révolutionnaire. » Philippe-Jean Catinchi, Le Monde.

    « Ici s'écoule le fleuve tumultueux d'une vie; un poème épique furieux aux accents de chanson réaliste. » Fabienne Pascaud, Télérama.

  • NOUVELLE ÉDITION.

    Dans ce livre qui fut un événement lors de sa première parution en 1981, les historiens nord-américains Michaël R. Marrus et Robert O. Paxton révélaient que la politique antisémite menée en France dès l'été 1940 était due au seul gouvernement de Vichy, sans pressions directes allemandes. À l'époque, la question de la responsabilité du régime de Vichy n'était déjà plus complètement refoulée mais le sujet était traité en marge et l'accès aux archives françaises et allemandes extrêmement laborieux. Beaucoup de choses ont changé depuis (ouverture des archives, reconnaissance du rôle de l'État français dans la déportation des Juifs, etc.) et ont permis aux auteurs d'étudier une matière abondante pour approfondir et affiner leur démonstration. Une synthèse devenue un classique dans le paysage intellectuel.

    Une réédition bienvenue. L'Histoire.

    Une version revue et augmentée qui contre implacablement le révisionnisme toujours vivant. Télérama.

  • Le carnet de voyage de Charlie Chaplin ! Décembre 2017 : commémoration des 40 ans de la mort de Chaplin. Un livre intime qui permet de découvrir un visage méconnu de Charlie Chaplin. Un ouvrage salué par une presse éclectique : Le Point, Le Nouvel Observateur, BFM Business, Europe 1, France Culture... " Trépidant ", Le Point. " Un document jouissif sur un monde qui n'allait pas tarder à disparaître.
    ", Le Figaro magazine.

empty