La Tintaine

  • Terres d'exils

    Bruno Clerc

    1871 : l'Alsace et la Lorraine sont annexées par l'Allemagne. Ceux qui veulent conserver leur nationalité française doivent abandonner leurs terres et partir, ce sont les optants. Justine Hartmann, 8 ans, est parmi eux. En compagnie de ses grands-parents et de ses parents, elle embarque, comme d'autres, pour l'Algérie, une nouvelle colonie, où une vie de cocagne leur est promise. 2015, Zimmerbach : Édithe, 80 ans, pied-noir, décide d'entreprendre un dernier voyage vers la terre qui l'a vue naître afin de se recueillir sur la tombe de sa grand-mère Justine. Sur place, elle retrouve Abdel, le gardien du cimetière. Le vieux Chaoui a conservé le journal de l'aïeule. Quelle était la vie quotidienne des colons d'Algérie et des autochtones ? Quel secret de famille va découvrir Édithe ? Cinq générations de souvenirs seront-elles suffisantes pour vaincre images d'Épinal et préjugés, et enfin panser les plaies ? Comme aurait dit Justine : « Wenn m'r nùmme eini glock litte hert, so hert m'r nùmme einer ton. » (quand on n'entend qu'une cloche, on n'entend qu'un son).

  • Après des années d'errance, quand le corps se rebelle et nous rappelle qu'il n'est pas indestructible, quand l'hépatite C se déclare comme une séquelle des mauvais traitements infligés, sur qui peut-on compter ? Avec beaucoup d'humour, l'auteur nous entraîne à sa suite dans ce maelström physique et psychologique qu'est une bithérapie interféron-ribavirine, au cours de laquelle son irrésistible envie de vivre pourra s'appuyer sur une amitié atypique. "Nul besoin de s'éloigner pour une grande aventure, un traitement par interféron suffit. Andrea Visconti va vous faire vivre son voyage (...) sous la forme de chroniques, par le ton et l'écriture débridée, vous serez séduits même si votre foie est indemne." Dr Patrick Delasalle

empty