Frimousse

  • Après les 20 bonnes raisons de croire au père noël, Michaël Escoffier et Romain Guyard s'attaquent aux 20 bonnes raisons d'aller à l'école, parce que des fois nos chères têtes blondes ont un peu besoin qu'on leur rappelle ... que . ne pas aller à l'école, c'est prendre pas mal de risques ! Mélanger les flacons de shampooing avec les sodas, se retrouver dans une bulle emporté par le vent, atterrir sur un bateau de pirates, faire enrager sa mère (qui en devient une maman (rouge) tomate), se retrouver avec des couches et faire la guerre aux limaces. Toujours aussi délirants et déjantés, Michaël Escoffier et Romain Guyard n'offrent au final pas d'autres possibilités que d'aller à l'école. pas mal en ces temps de rentrée scolaire.

  • Félicitations ! Tu viens de faire l'acquisition d'un zizi ou d'une zézette qui, nous l'espérons te donnera entière satisfaction. Avant d'utiliser ton zizi ou ta zézette pour la première fois : Retire délicatement l'emballage Vérifie que ton zizi ou ta zézette n'a subi aucun dommage pendant le transport. Conforme-toi aux instructions de ce manuel afin d'éviter toute erreur de manipulation. Après le nécessaire Petit frère, petite soeur mode d'emploi, Michaël Escoffier et Séverine Duchesne proposent avec humour et finesse l'indispensable Zizi, zézette : mode d'emploi.

  • Quel est donc ce murmure au fond du placard ? Ce léger tremblement derrière les rideaux ? Ce n'est pas le vent, ce n'est pas la pluie. Et si le monstre qui te fait peur avait encore plus peur que toi ?
    Derrière leurs hurlements et leurs airs effrayants, leurs claquements de dents et leurs tremblements, ces monstres ont un coeur d'enfant.
    Eux aussi font des cauchemars et ont peur du noir.

  • Un grand méchant loup affamé attend dans la forêt...
    Un premier lapin arrive. Mais le lapin, impressionné par son défaut de prononciation, lui ouvre grand la gueule et trouve un énorme cheveux sur la langue.
    Il part vite chercher une pince pour le libérer (et par la même occasion sauver sa peau).
    Un deuxième lapin se pointe. Impressionné par son manque de caractère, il le renvoie se cacher pour préparer une attaque bien plus terrifiante. Le deuxième lapin s'enfuit sauvant, lui aussi, sa peau...
    Quand un bout de fourrure réapparait sur le chemin du loup, celui-ci croque allègrement dans la chair fraiche. Mais ce n'est pas un lapin ! C'est un énorme ours qui envoie balader notre loup...
    Celui-ci retombe face à face avec un arbre ! Il en perd toutes ses dents.
    Alors attention au loup dans la forêt... Car il est toujours là, rodant parmi les arbres...
    Mais plus rien à craindre, le loup est depuis devenu FECHETARIEN !

  • Tu n'as jamais rêvé d'avoir un Super Copain qui vole à ton secours au moindre problème ?
    Nous avons LA solution ! Il te suffit de prononcer son nom trois fois de suite pour le faire apparaître.
    Attention, tu es prêt ?
    Super Copain !
    Super Copain !
    Super Copain !
    CHPOUF !

  • Dans la savane, aujourd'hui, ça ne tourne pas rond.
    Car aujourd'hui, c'est le jour de la gazelle ! Alors pas touche.
    Le lion a bien tenté sa chance. Mais il a entendu un grand STOP !
    Alors il s'est chargé d'expliquer ensuite aux hyènes, au léopard et au crocodile que NON, aujourd'hui on ne touche pas à la gazelle...
    Tous les animaux sont estomaqués. Ils voient rôder ce duo improbable toute la journée.
    Mais le soir venu, le lion se dit : "Ah ah ! Je vais me régaler !" C'était sans compter sur l'imagination débordante de la gazelle... Et oui, Pas question de la croquer.
    Car, aujourd'hui, c'est le jour du Lion ! Le seul jour de l'année où les lions sont sages comme des images !

  • Albert déteste les livres et quand il en reçoit un, il le cache dans la cabane, au fond du jardin. Un jour, il y découvre une souris qui lit ses livres. Grâce à eux, elle vit de nombreuses aventures et Albert décide d'en ouvrir un pour essayer. Fasciné par toutes ces histoires, il se transforme alors en adorateur de livres.

  • Quand un simple repas devient le "Grand saut" ! Quand petit crapaud refuse de manger, Papa crapaud se plie en quatre pour lui faire entendre raison (une tarte aux fées, ça ne se refuse pas !). Mais cette fois-ci, il risque bien d'être allé un peu trop loin... Le repas ne sera plus jamais pareil.

  • Après une journée bien remplie, César s'apprête à faire un gros dodo. Il pose un verre d'eau sur sa table de nuit, range ses pantoufles sur son tapis, vérifie qu'il n'y a pas de monstre sous son lit, serre son doudou fort, très fort contre son coeur, puis s'endort sur ses deux oreilles... Mais à peine endormi, un TAC, TAC, TAC, réveille César. Il sort et découvre un oiseau qui est en train de mettre des cadres aux arbres.
    Il peste et retourne se coucher. Il recommence tout : Il pose un verre d'eau sur sa table de nuit, range ses pantoufles sur son tapis... Cette fois, c'est un " CROUTCH, CROUCH, CROUCH " qui le réveille en sursaut ! C'est un écureuil qui casse tranquillement ses noisettes... César s'énerve. L'écureuil s'en va. Il faut tout recommencer : les pantoufles, vérifier le monstre sous le lit, le verre d'eau, le doudou...
    C'est un " SQUIIIIK " qui réveille César, cette fois. C'est la souris sur sa balançoire...César s'énerve, la souris pleure. On frôle la catastrophe. Mais César ne perd pas le nord (ni le sommeil). Il se recouche et finit enfin par s'endormir profondément...et...se met à ronfler ! C'est un grand " BOUM, BOUM, BOUM ! " qui va encore réveiller César... (Le lecteur découvre un monstre sous le lit qui râle.
    Il ne peut pas dormir avec les ronflements)

  • Un guide pratique à l'usage de tous ceux à qui la vie vient de faire le plus beau et le plus envahissant des cadeaux.

  • Lorsqu'il n'y a plus de papier, Léon est bien obligé de trouver autre chose pour s'essuyer. Et c'est là que les ennuis commencent...

  • Le chevalier noir est le plus fort. C'est une évidence.
    C'est donc sûr de lui qu'il se présente devant le château de la jolie Princesse...
    Mais la princesse, de son côté, n'est pas la petite princesse esseulée et perdue, à la recherche du prince charmant...Non. Cette demoiselle là, serait plutôt du genre à ne pas croire tout ce qu'on lui raconte et à mettre systématiquement en doute tout ce qu'un chevalier sûr de lui pourrait lui raconter.
    Très vite, la discussion se transforme en duel. Chacun sort son meilleur atout.
    Ogre contre fée, qui sera le plus fort ?
    Les deux risquent d'être déçus...À moins que...cette histoire ne donne naissance à une certaine...
    Complicité !

  • C'est l'histoire d'une coccinelle.à grandes dents !

    Elle trouve une fraise, croque la fraise.
    Elle trouve une pomme, croque la pomme.
    Oh ! une poule.
    " STOP ! " crie la poule.
    " Une coccinelle à grandes dents, ça n'existe pas ! " Mais bientôt le loup pointe le bout de son nez.
    Non, il ne veut croquer personne.
    Il cherche son dentier. Alors, la poule se tourne vers la coccinelle et d'un regard complice.se décide à raconter au loup l'histoire .de la coccinelle à grandes dents.

    Pendant que la coccinelle se précipite pour croquer. le loup !

  • "Voici ma ville, une ville sans surprise et sans histoire. Dans mon quartier, chaque maison a une porte, deux fenêtres et un toit rouge, bien régulier. Chaque porte a une poignée et une serrure bien huilée. Chaque fenêtre est encadrée de deux volets gris, bien épais." Ainsi commence la lecture de cet ouvrage sur la tolérance, l'anticonformisme, le droit à la différence, la mixité, l'ouverture sur le monde et les autres...
    Car si dans cette ville triste rien ne se passe et tout se ressemble, voilà qu'un des voisins laisse sa lumière allumée. Scandale ! Heureusement, un matin, l'Intrus s'en va... La maison s'abîme et il faut bientôt la raser. Mais voilà notre voisin de retour ! Plus de maison, plus rien... Alors avec tout ce qu'il a ramené de ses voyages, il se reconstruit une demeure... incroyable ! Passé l'étonnement des voisins, les critiques diverses, tout le monde s'y fait.
    Un peu de bleu aux volets par ci, un poil de rouge par là...

  • Le loup a faim.
    Miracle, il aperçoit le Petit Chaperon rouge...
    Caché derrière les buissons, il réfléchit au bon moment pour passer à l'action.

    Il se faufile et arrive le premier chez la grand-mère du Petit Chaperon rouge.
    Mais le Chaperon lui emboite le pas. Elle se plante devant lui.
    - Papa ?
    Sous les vêtements du chaperon se cache un petit loup !
    Il a mangé le Chaperon et vient pour manger la grand-mère.

    Papa loup est fier de son fils.
    -Allons dévorer cette grand-mère tous les deux !

    Ils entrent dans la maison. la grand-mère ronfle dans son lit.
    Mais en soulevant la couverture...
    -Maman ! s'étonne petit loup.
    -Chérie ! s'écrie papa loup.
    -Vous ici ? demande Maman loup .

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ali retrouve son arrière grand-mère tous les soirs.
    Ils dégustent des dattes et scrutent la nuit étoilé ensemble, sur le toit de la maison familiale.
    Mais Ali voit bien qu'elle éprouve de plus en plus de difficultés.
    Alors un soir, il lui pose la question :
    - Dis, grand-grand-mère, as-tu réalisé tous tes rêves ?
    Après réflexion, la grand grand-mère lui répond :
    - Je crois que j'ai réalisé tous mes rêves de petite fille et de femme. Sauf...
    - Sauf ?
    Sauf celui de voir la mer. J'aurais pu, ce n'est pas si loin, tout au plus à deux journées de marche. Mais j'ai toujours remis à plus tard et, à présent, mes pauvres jambes ne pourraient plus m'y mener.

    Ni une, ni deux, Ali décide de partir un seau à la main trouver la mer et lui en ramener un petit bout.
    Deux jours de marche plus tard, il est devant le Grand Océan. Il remplit son seau et repart vite trouver sa grand grand-mère.
    Il est bientôt dans ses bras de nouveau...
    Dans le seau, il ne reste pus que quelques gouttes de mer.
    Ali est déçu.
    Mais la vieille femme fait rouler entre ses doigts l'une des gouttes et se met à pleurer.
    - Oh Ali, c'est l'un des plus beau jour de ma vie !
    Aussitôt, Ali oublie sa déception et laisse place à la joie.
    Et tous les soirs, sur le toit, devant les étoiles, il lui raconte la mer...

  • Que de bruit ! Regardez, ce sont tous ces guerriers aux cris plus terribles les uns que les autres. Ils se battent et l'énergie qu'ils y mettent est à la hauteur du bruit qu'ils produisent. De l'autre côté, il y a ces deux plumes (d'indien sans doute). Elles se rapprochent mais restent baignées d'un silence étonnant. Intrigués par ce silence, nos guerriers interrompent leurs jeux bruyants et s'approchent...
    Ils découvrent deux indiens, en effet, qui s'embrassent délicatement. A la vue de ces deux amoureux, nos guerriers fondent et leur petite voix intérieure leur crie soudain de montrer l'amour qui se cache au fond de leurs personnages. Tous repartent à leur nouvelle quête avec énergie !

  • " Maître Corbeau sur un arbre perché tient dans son bec un fromage.
    Maître Renard par l'odeur alléché lui dit à peu près ceci :
    - Et dis donc, il sent bien bon ton fromage. Tu m'en donnes un peu? S'il te plait...".

    Ça ressemble à notre fable bien connue, mais Éléonore Thuillier nous donne à lire une toute autre fable... Quatre personnages, le corbeau, le renard, la souris et l'ours vont rivaliser de malice et de sportivité pour récupérer le fromage qui passe ainsi de pattes en pattes...

    Qui va donc pouvoir manger ce fromage ?

    Pas celui que l'on croit, évidemment !

  • "Ce matin à la ferme, un drôle de visiteur pointe le bout de son museau." Et quel visiteur ! La poule, le cochon, le chat et la vache sont un peu étonnés. Il ne ressemble à rien de ce qu'ils connaissent... Après vérification dans l'encyclopédie, ce nouveau visiteur n'est autre qu'un TIGRE ! ! ! La troupe prend peur et voilà nos 4 amis de la ferme bloqués dans leur arbre. Inutile de vous dire que ce ne sont pas les pleurnicheries du petit tigre qui vont les faire changer d'avis et redescendre de leur perchoir...
    Le petit tigre ne comprend pas la peur de ses nouveaux amis... "Nous avons fuit un cirque avec ma maman... Depuis nous vivons dans la ferme voisine. Je ne connais pas la jungle, c'est chez moi ici. Pourquoi avez-vous peur de moi comme ça ? Je ne vais pas vous mordre voyons !" Les animaux restent incrédules, bien persuadés que ce tigre ruse avec eux. Déçu et triste le petit tigre finit par pleurer...pleurer très fort et appelle sa maman...
    ...qui débarque de ce pas et étonne tout le monde ! Et oui, la maman du petit tigre est une souris !

  • Ainsi commence l'ouvrage. Attention ! N'ouvre pas ce livre ! DANGER - PRUDENCE. Ce livre contient un monstre avec deux gros yeux énormes. Referme vite, sinon il va te manger. Tu es sûr que tu veux tourner la page ? On t'aura prévenu ! Un monstre vit dans ce livre. Et le narrateur passe son temps a? mettre le lecteur en garde. Attention, ne pas le réveiller ! (et évidemment, le lecteur le réveille).
    Attention qu'il ne te voit pas ! (mais forcement, ça y est, il t'a vu...). Simultanément, les illustrations montrent un décor qui se vide. (on comprend que le monstre mange tout ce qui lui tombe sous la main). Les pommes, puis les arbres, puis les vaches, les nuages... Le Monstre se rapproche. Il faut fermer le livre, et vite ! (La peur monte). Le monstre est tout près, maintenant et il semble très motive?...
    " Ca sent la chair fraîche par ici ! " " Oh, un p'tit nenfant ! Mon plat préféré. " " Approche, n'aies pas peur. " " Tu m'as l'air appétissant. Je crois que je vais... " Le Monstre ouvre grand la bouche... On peut s'attendre au pire. Mais finalement il s'éloigne et s'endort. " Je te mangerai plus tard ", dit-il.

  • L'ANIMAL LE PLUS DANGEREUX DU MONDE Michaël Escoffier Matthieu Maudet Coll.
    Maxi'boum Quand on est chasseur, on tombe parfois sur de drôles de proie... Des
    petites bêtes pleine d'imagination qui tiennent dur comme fer A sauver leur
    peau. De rencontre en rencontre, notre chasseur est à la recherche de l'animal
    le plus dangereux du monde... Mais attention ! Il ne faut pas vendre la peau de
    l'ours avant de l'avoir tué... ...Quoi ?! Un ours en Afrique ? EAN13 /
    9782352410591

  • Mon papa, il est grand, il est fort, mais...
    Tous les soirs c'est la même histoire et ça commence comme ceci : je ne veux pas aller au lit.

  • Oui, le grand méchant loup est fatigué...
    Il veut prendre sa retraite et se la couler douce.
    Mais il va falloir trouver un remplaçant. Et ça, c'est pas si évident.
    En réponse à sa petite annonce, les candidats se pressent.
    Et quels candidats !
    On voit bien vite que ce sera difficile de trouver le fameux remplaçant.
    Quand soudain, le loup est surpris !

  • L'ours a faim ! Très faim !

    Il suit alors une abeille qui passait par là et finit par trouver du bon miel.

    Miam ! Merci les abeilles !
    Mais le miel, ça colle. Une toilette s'impose.

    Et quelle surprise en découvrant son reflet dans l'eau. Une fleur a élu domicile sur sa tête !
    Aïe...elle a l'air fragile. Impossible de la déloger. Alors l'ours prend soin de sa locataire.
    Il lui faut, de l'eau, du soleil...Il faut même lui chanter des petites chansons !

    Les autres habitants de la forêt désespèrent...C'est à dire que l'ours n'est pas un chanteur exceptionnel !

    Un matin, l'ours est réveillé par une abeille alléchée par la jolie fleur de l'ours.
    Il est bientôt poursuivi par un essein d'abeilles. « C'est le moment, se dit l'ours, il faut trouver un endroit pour planter la fleur." Sous un beau saule, ce sera parfait ! Sa fleur a bien grandi, elle va faire le bonheur des abeilles, c'est sûr... C'est donc soulagé que l'ours s'endort au pied d'un arbre pour un petit somme bien mérité.

    Mais au réveil, l'ours a une nouvelle surprise...
    « Cui-cui » fait un nouveau locataire qui s'est installé sur sa tête...

empty