A A Z Patrimoine

  • Janvier 2019.
    Il fait très froid. la france compte dix-huit millions de personnes âgées de plus de 60 ans. les baby-boomers de l'après-guerre sont devenus des papy-boomers. ils ont tous un ordinateur, font du sport, de la musique, voyagent, s'informent, militent dans des associations, et s'occupent de leurs petits-enfants qu'ils adorent. s'ils sont parfois isolés, géographiquement parlant, les outils de communication moderne font qu'ils ne le sont pas, moralement.
    On ne sait pas très bien pourquoi, mais ils semblent avoir décidé de remettre ça. une sorte de nouveau " mai 68 ", l'expression d'un autre ras-le-bol, 51 ans après ! la plupart avaient entre 15 et 25 ans, à l'époque de la " chienlit " dénoncée par le général de gaulle. bien entendu, ils n'ont plus de pavés à lancer aux crs. mais leurs slogans sont toujours aussi surprenants et percutants. ils se sont aperçus que face à une société de consommation qui vit au jour le jour, à des politiciens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur mandat et à des multinationales qui n'ont d'yeux que pour leur cours de bourse, ils disposaient d'armes très efficaces.
    Ils ont décidé de s'en servir. la france va connaître sa première " vraie " révolution depuis bien longtemps. une révolte que personne n'attendait. la révolte des vieux !.

  • Une séquence est un « entre-deux ». Ici, un moyen terme entre cours magistral et conférences. Ces séquences de philosophie couvrent l'année 2006-2007 et ont été données à Paris à l'espace Bernanos. Le thème était « phénoménologie et christianisme ».

  • On a bien le droit de manger du poulet : En dépit d'un environnement défavorable, une petite fille a décidé un jour d'être « maîtresse d'école » Elle a gravé en elle ce désir fou. On la voit évoluer entre deux mondes, un pied ancré dans le Paris populaire d'avant guerre, l'autre projeté vers un avenir qu'elle imagine plus ensoleillé. Elle nous raconte la vie fourmillante de sa rue. Elle parle des métiers aléatoires de son père, le plus souvent chômeur sans ressources. Sa famille est dispersée. La fillette, ballottée de pensionnats en familles d'accueil, fréquente des milieux très différents du sien, des manières de vivre qui la déconcertent. Elle se heurte à des moqueries à cause de sa différence.
    />

  • Collection Conférences de Julien Molard : Julien Molard donne des conférences dont les bénéfices sont consacrés à une action humanitaire au service de l'as-sociation tourangelle Sen-Egalité dont le but est de redonner vie à toute une région sénégalaise autour du village de Ndiongolor. Ce sont ces conférences qui sont reprises dans cette collection. Le n° 5 concerne Ronsard et Mozart

  • Collection Conférences de Julien Molard : Julien Molard donne des conférences dont les bénéfices sont consacrés à une action humanitaire au service de l'association tourangelle Sen-Egalité dont le but est de redonner vie à toute une région sénégalaise autour du village de Ndiongolor. Ce sont ces conférences qui sont reprises dans cette collection. Le n° 6 concerne La Fayette et Garibaldi.

  • Martine Warnier a publié en 2004, un cri de douleur qu'elle avait intitulé « Le Vieux ». Aujourd'hui, ce texte retravaillé, devient un cri de triomphe « Ma victoire sur l'inceste ». Cette victoire, elle veut la partager pour sensibiliser le public et briser le tabou de l'inceste. L'auteur, alors âgée de 45 ans, sort du déni et se confronte à l'horreur étouffée de sa vie le jour où elle dé-couvre que sa propre fille a également subi dans son enfance les tortures de l'inceste du même individu, son père. Ce livre nous permet de vivre avec elle, sa fille et ses proches, le combat pour l'émancipation des blessures internes de leur vie.

  • L'éducation est au coeur de nos préoccupations en ce début du XXIème siècle : Qu'est-ce qu'éduquer ? Qu'en est-il de l'autorité ? Comment lutter contre 1'illétrisme ? La même préoccupation était celle des éducateurs - tous religieux - au XVIIème siècle. Si les Jésuites firent dès 1540 de la formation des élites leur fer de lance, Port Royal et le Jansénisme ne resta pas inactif en ce domaine, loin de là. Si les Jésuites firent dès 1540 de la formation des élites leur fer de lance, Port Royal et le Jansénisme ne resta pas inactif en ce domaine, loin de là. L'éducation donnée à Port Royal peut-elle être un modèle pour les éducateurs du XXIème siècle ?

  • Des expressions, dont quelques-unes sont devenues proverbiales, sont attachées à la vie des philosophes de l'Antiquité à nos jours. Ainsi évoque-t-on le rire de Démocrite, le démon de Socrate, le songe de Descartes, la cri-tique de Kant, la nausée de Sartre. Il nous a paru intéressant de sélectionner les expressions les plus connues car elles situent souvent très bien un philosophe, son époque, son environnement, ses désirs ou son action. Ainsi, en procédant chronologiquement et en retenant cent philosophes parmi ceux qui ont marqué la philosophie occiden-tale, nous allons aborder la philosophie de façon simple et pédagogique. C'est dans ce cheminement de la pensée occidentale que nous vous invitons. Venez avec nous et allons à la rencontre de ces cent philosophes qui sont comme des lanternes qui éclairent le chemin de la connaissance, chemin difficile, abrupt, qu'il n'est pas souhaitable d'emprunter tout seul.

  • La Statistique Monumentale du Département du Cher est l'oeuvre d'Aphonse Buhot de Kersers. Cette encyclopédie historique, archéologique et monumentale du Cher a été publiée de 1875 à 1898. A l'origine, elle regroupe par communes et par cantons en huit volumes tous les éléments indispensables à la connaissance du patrimoine du Cher. Ce volume présente de canton de Lignières.

  • Affener l'aumaille ; il vaut pas les quatre fers d'un chien ; adroit de ses mains coumme un cochon de sa queue ; mettre au petit pot ; ça cogne le mouton ; faire un gendre dans une maison de riche ; le glas du bissac. Si une seule de ces expressions vous a échappé, vous avez un besoin urgent du glossaire que vous tenez dans vos mains.

  • La vie sublimée d'Hervé Bazin : Autant son oncle Réné Bazin s'est construit dans le giron de la famille bourgeoise et doit son oeuvre à cette particularité, autant Hervé Bazin a sublimé sa vie privée comme sa vie d'écrivain par sa rupture avec les mêmes institutions. C'est le succès foudroyant de "Vipère au poing" qui marque cette rupture. Tout au long de son oeuvre, Hervé Bazin évoquera l'évolu-tion des moeurs familiales.

  • On ne retient de Jules Renard que Poil de Carotte et les flèches verbales qui touchent encore juste. A l'occasion du centenaire de sa disparition, Julien Molard nous permet de découvrir la personne - ou plutôt les personnes - qui se cachent derrière l'humoriste.

  • Dans une période où le « devoir de mémoire » est devenu une injonction permanente, pesante, où l'histoire est régulièrement mobilisée voire instrumentalisée à des fins idéologiques et politiques, voire électoralistes, le livre de Gilbert Moreux est exemplaire. D'abord parce que, si c'est un « devoir de mémoire », peu sont de cette qualité, de cette hauteur morale et de cette exigence intellectuelle. (...) Mais ce livre est bien autre chose qu'un devoir de mé-moire. Il traduit une exigence de vérité qui est au coeur des enjeux scientifiques et moraux du travail d'historien. Dans les recherches qu'il a conduites depuis vingt ans pour répondre à cette lancinante question - Pourquoi mon père ? - Gilbert Moreux a rencontré l'Histoire. Extrait de la préface de Jean-Marc Berlière Professeur émérite d'histoire à l'Université de Dijon Chercheur au CNRS / Ministère de la Justice

  • 1 - Maires, échevins, agents et officiers municipaux 2 - Maires et agents municipaux 3 - Adjoints municipaux 4 - Conseillers municipaux 5 - Secrétaires de mairie 6 - Principaux de collège

  • ALICE GIRAULT, alerte retraitée, raconte volontiers qu'elle a eu une « vie exceptionnelle ». Son père, grand blessé de la Première Guerre mondiale, devient clochard. Sa mère, veuve d'un instituteur mort à la guerre, l'épouse, croyant qu'un nouvel amour pourrait la guérir de ses souffrances psychiques. Alice naît en 1920. Sa mère, malade, est internée en asile psychiatrique, jusqu'à sa mort. Alice, jeune bonne à tout faire sancerroise, épouse Julien, brillant instituteur, qui devient chef de la Résistance communiste FTP dans le Cher sous le nom de « commandant Maxime ». Ensemble, ils connaissent l'amour, l'Occupation et les actions clandestines. Et puis un jour, le 16 août 1944, Julien ne revient pas d'une mis-sion stratégique pour l'avenir de la Résistance. Son corps est retrouvé le 26 août à Saint-Germain-du-Puy. Son assassinat n'a jamais été élucidé. Pour Alice, jeune veuve, mère d'un enfant, la vie continue... C'est l'époque de la libération du Cher, dans la joie pour les uns, la douleur pour les autres. Dans la longue vie d'Alice, il y a eu de la peine, du travail, du sang, des armes et des larmes, mais aussi des aventures, du sexe, de l'amitié, de la tendresse, de l'humour et de l'amour. Elle la raconte dans des confessions parfois impudiques à Gilbert Moreux, dont le père, soupçonné de collusion avec l'ennemi, a été assassiné le 5 juin 1944 par des résistants FTP. Alice et lui se sont rencontrés lors de l'enquête qui lui a permis d'écrire Pourquoi mon père ? Le secret d'Alice se détache de l'historiographie convenue, souvent peu respectueuse des sentiments humains. En annexe, Gilbert Moreux s'entretient avec Michel Girault, le fils de Julien et Alice, au sujet de la mort de « Maxime », le père qu'il n'a pas connu.

  • Le nord-est du Cher fut, pendant une quarantaine d'an-nées, sillonné par des trains dont aujourd'hui nous serions incapables de retrouver les voies. Ainsi, il y avait pas moins de quatre gares à Sancerre - Saint-Satur ; Veaugues était un noeud ferroviaire entre deux compagnies, le PO et le Tacot ; et même Moulin-Jamet, paisible hameau de Neuilly-en-Sancerre voyait se croiser les convois de La Guerche-sur-l'Aubois à Argent-sur-Sauldre et de Saint-Satur à Vierzon.

  • "La Statistique Monumentale du Département du Cher est l'oeuvre d'Aphonse Buhot de Kersers. Cette encyclopédie historique, archéologique et monumentale du Cher a été publiée de 1875 à 1898.
    A l'origine, elle regroupe par communes et par cantons en huit volumes tous les éléments indispensables à la connaissance du patrimoine du Cher.
    Ce volume présente de canton de Châteaumeillant"

  • "La Statistique Monumentale du Département du Cher est l'oeuvre d'Aphonse Buhot de Kersers. Cette encyclopédie historique, archéologique et monumentale du Cher a été publiée de 1875 à 1898.
    A l'origine, elle regroupe par communes et par cantons en huit volumes tous les éléments indispensables à la connaissance du patrimoine du Cher.
    Ce volume présente de canton des Aix-d'Angillon"

empty