Littérature générale

  • Durant l'été 1981, Christian Delorme mène une grève de la faim qui aboutira à l'arrêt des expulsions des jeunes immigrés. Lors de « l'été meurtrier » de 1983 (émeutes, descentes de police, mort d'un enfant, Toufik, 9 ans) il a l'idée d'organiser, avec les jeunes immigrés des Minguettes, une grande marche, inspirée de celles de Martin Luther King. Ils partent à 32 de Marseille le 15 octobre 1983 et arrivent à 100 000 le 3 décembre. C'est la première fois dans leur histoire que des jeunes issus de l'immigration s'affirment comme acteurs citoyens et revendiquent des droits spécifiques. Christian Delorme raconte cette incroyable épopée et réaffirme son engagement contre tous les racismes. Il souligne que le refus du racisme est une prise de conscience assez récente et rappelle que L'Église a été raciste et antisémite durant des siècles. Aujourd'hui, des questions nouvelles apparaissent :
    L'islamophobie, l'homophobie... Pour lui, nous n'avons pas fini de marcher pour l'égalité.

empty