Amalthee

  • La mer, le soleil, les enfants. Chacun a son rôle à jouer !

    Redécouvrons notre environnement avec des yeux d'enfants et laissons place à l'émerveillement. Le mouvement des vagues, la chaleur du soleil, la fraîcheur de l'eau, les couleurs du coucher de soleil, c'est un véritable spectacle naturel qui s'offre à nous et que nous pouvons voir !

    Alors, pourquoi les adultes l'oublient parfois ?

    Un recueil de poésie illustré et didactique pour sensibiliser les petits comme les grands à la protection de l'environnement.

  • Les revers de l'amour

    Calmont Euprasie

    • Amalthee
    • 16 Février 2012

    Avouer que Marc-Alain est le fils d'un collègue : Charles. Elle quitte Julien pour cet homme dont l'amour n'est qu'un leurre. Mégalomane, manipulateur, carriériste, il détruit peu à peu la femme qui l'aime. Julien, lui, s'enfonce dans une terrible dépression.
    Heureusement, grâce au soutien des deux familles, un test de paternité confirme que l'enfant est celui de Julien. Autour de cette intrigue et de tous les personnages qui la composent, ce roman pose la question du fonctionnement humain : Qu'est-ce que l'Homme ? Comment réagit-il face au dilemme ? Où sont les limites de sa liberté ? Dans la complexité des relations humaines, le véritable amour est-il le plus fort ?

  • Emma ou la rage de vivre

    Calmont

    • Amalthee
    • 14 Janvier 2009

    « Ils disposaient d'eau et d'une étendue de terre. De quoi avaient-ils besoin d'autre pour vivre ? Mais rien, absolument rien pour le moment. » Emma à neuf ans. Avec ses joies et ses questionnements sur la vie, elle mène une existence au coeur d'une rizerie, en compagnie de ses camarades. De l'école à l'église, sans oublier les fêtes au village, camaraderie, amitié, solidarité, combativité dans le respect sont peintes comme des armes inoffensives et indispensables au bonheur ! Emma ou la rage de vivre s'ouvre sur un hommage aux ancêtres. Dans cet ouvrage, humanisme et optimisme sont mis en valeur , il s'agit d'une véritable philosophie de la vie.

  • L'horizon est si spacieux, le monde aussi. Alors, l'auteur se sent si petit pour parler seul ou encore de lui seul. Il a eu besoin de dépasser son discours intérieur, d'aller vers les autres pour mieux se sentir. Il se faufile dans l'autre, pour mieux le comprendre, l'apprécier?; l'autre s'incarne en lui et il peut mieux le traduire en mots, le mettre en discours.

    Le monde devient un théâtre dans lequel, le «?je?», le «?tu?», et le «?ils?» jouent comédies et tragédies.

    Les poèmes qui en découlent ramènent à nos yeux et à notre entendement le côté sérieux, futile, insolite ou éphémère de certains de nos actes et la grandeur des merveilles de la nature. Ils chantent la vie et l'amour. Ces textes pareils à de petits tableaux peints sont à l'image d'un voyage?: tout est mouvement. Sont ainsi enchevêtrés passé, présent, avenir, bonheur, joie, tristesse, amour, désespoir, désillusion, justice, équité, rumeur, indignation, détresse, naissance, mort, croyance, et joyeuse espérance?!

  • Capital et charité

    Euphrasie Calmont

    • Amalthee
    • 17 Octobre 2016

    Au sein de l'entreprise Glory SA, rivalité et capitalisme sont les maîtres mots d'une société rongée par le vice et le profit maximum. Qu'ils soient chef de service, directeur commercial ou artistique, Luc, Claude, Martin, Mathieu et Michel sont tous sous son emprise, poussés à la production à outrance et usés par le stress, la cupidité et la peur de l'avenir.
    Une déshumanisation progressive des personnages qui voit en Luc l'occasion parfaite de mettre en scène l'égoïsme et le vice sexuel. Jouissant de son autorité et de son pouvoir, il jette son dévolu sur la jeune Charlotte, prête à affronter ses assauts, mais à quel prix ?
    Des hommes et des femmes pris dans un engrenage, dépourvus d'écoute, de respect de l'autre, de générosité, de détachement et d'humilité. Dépourvus de ce que l'on appelle tout simplement « charité », cette inclination à aller vers l'autre avec bienveillance.
    Dans un monde du capitalisme, truffé de mensonges et de conspirations, comment s'en sortir ? Par le vice ? Par l'humanité ?
    Capital et charité sont-ils incompatibles ?
    « Un roman qui met au grand jour les noeuds qui gangrènent la société moderne au sortir de l'industrialisation amorcée au XIXe siècle. »

empty