Yves Michel

  • Ce livre se veut un plaidoyer pour s'engager vers un nouveau paradigme dont le récit commence à poindre à l'horizon. Le paradigme dont il est question ici est en rapport avec une nouvelle façon d'être et vivre ensemble où la culture dominante ne chercherait plus à soumettre la nature mais plutôt à créer avec elle des liens symbiotiques. En dévoilant les causes profondes des décompositions actuelles, il incite à la lucidité pour les assumer. Enfin il cherche à provoquer des sursauts en donnant des pistes pour se transformer en acteur du changement souhaitable. Le lecteur est d'abord invité à comparer les différentes visions d'avenir et implicitement se situer luimême. En apportant des arguments, un scénario d'avenir probable est mis en avant, suivi d'un scénario à tenter. Il met en garde contre le risque de dérives totalitaires. Il faut d'abord se préparer en s'inspirant de ceux qui depuis longtemps sont clairvoyants (graines de 1968) et incitent à d'autres modèles de vie, puis en déclinant un trajet sur ce qui est à ré-enraciner (vie prosaïque et vie poétique), à régénérer (le sentiment religieux) et à renouveler (la politique). Ces concepts sont à incarner d'abord à petite échelle pour ceux qui sont prêts à s'engager dans des voies d'avenir qui fassent sens, et les éco-lieux semblent les plus adéquats pour ces expériences. Comme l'auteur en a créé un, il décrit en quoi ce type de module est approprié et donne des conseils quant aux choix d'implantations, ainsi que les obstacles à la création et au maintien d'un éco-lieu, les périls à anticiper dans le cas où un réseau d'éco-lieux prendrait forme dans un monde touché par les effondrements. ? Ce livre s'adresse autant à ceux qui doutent ou ont peur d'une telle démarche qu'à ceux qui déjà ont franchi le cap et ont besoin de repères et partages d'expériences.

  • Audrey Gicquel vit en habitat participatif depuis 10 ans. Elle livre ici un propos juste, étayé, dynamique et incarné, inspiré de son quotidien et ses rencontres. Pour elle, un habitat participatif n'est pas seulement la construction d'un habitat mais aussi celui d'un collectif.
    La technique (juridique, ?nancier, etc.), bien qu'indispensable et complexe à appréhender, ne doit pas être la seule préoccupation. C'est le facteur humain qui est essentiel à toutes les étapes du projet, depuis la création du groupe, jusqu'au vivre-ensemble : la manière de communiquer, de prendre des décisions, de transformer les tensions mais également de créer des liens invisibles entre les personnes, le « NOUS » du groupe. Elle partage avec nous ses ingrédients de la réussite d'un projet ainsi que des éléments pour comprendre le contexte français, la dynamique des groupes, le vocabulaire immobilier et les différents montages juridiques. Avec de très nombreux retours d'expérience, déroulés d'animations, jeux, méthodologies et facilitations graphiques qui synthétisent et illustrent, ce livre est un formidable manuel pratique.

  • Un quadra parisien et sa fille décident de se réinstaller dans le village d'où la famille est originaire, au moment où une crise financière fait vaciller l'équilibre économique et politique à l'échelle de la planète. Rapidement, des habitants se fédèrent pour trouver des réponses efficaces à la « nouvelle donne » et amortir au maximum l'impact de cette crise en évitant le chaos. Une histoire qui met en scène la transition en pratique : décroissance, écologie, entraide, sobriété heureuse.

    >> Soutenu et préfacé par Pierre Rabhi, figure médiatique de la Transition et de la révolution des colibris.
    >> Le premier roman « en Transition », clin d'oeil à ÉCOTOPIE, d'E.Callenbach, qui présente à travers une fiction divertissante, émouvante et pleine de suspense, des notions fondamentales et la résilience d'un territoire.
    >> Un manuel pratique de la Transition construit autour de personnages fictifs attachants et crédibles.
    >> Il est largement inspiré des recherches réellement en cours dans la Vallée de Munster (Vosges).
    >> Le roman éveille la curiosité et présente le concept de décroissance sous un angle nouveau. Chaque citoyen, chaque consommateur sera interpellé, et peut-être convaincu. Le but est clairement de faire sortir la Transition du ghetto.
    >> Les lecteurs du roman ne pourront plus ignorer les évolutions qui s'imposent à nous, et pourront mettre en oeuvre, à leur échelle, des propositions concrètes faites dans le livre, à commencer par la plus fondamentale : la bienveillance !
    >> Des hommes et des femmes tout ce qu'il y a de plus « normaux », qui accomplissent chacun un « (r)évolution » personnelle. Ils découvrent petit à petit ce qui coince dans leur vie et dans le monde, et cherchent des solutions. Il s'agit de chercher le lecteur là où il se trouve aujourd'hui et de l'accompagner dans sa transition personnelle, surtout pas de lui donner une leçon.
    >> Une utopie : la conclusion de cette grande aventure humaine est optimiste, joyeuse et pleine d'espoir, conformément à l'esprit de Transition qui refuse le catastrophisme résigné. Sans pour autant être candide ou faire dans l'angélisme : les crises, si elles représentent avant tout de magnifiques opportunités, s'accompagnent forcément d'efforts et de souffrances.
    >> Le Cri du Colibri est un chemin, une invitation à se mettre en marche.

  • L'intelligence collective est la capacité humaine à coopérer sur le plan intellectuel pour créer, innover et inventer.
    Cet ouvrage permet l'approfondissement de notre Intelligence Collective, d'en comprendre ses principes, de les intégrer pour trouver des solutions coopératives aux problèmes sociaux et environnementaux.

  • Chronique d'un mouvement paysan européen porteur des changements nécessaires pour le renouvellement de notre politique agricole et alimentaire.

    Dans les années 1980, face au productivisme et à la mondialisation néolibérale des marchés agricoles, une voix paysanne se lève en Europe, pour changer la Politique Agricole Commune.
    Il s'agit de la Coordination paysanne européenne1.
    L'auteur, qui en a été l'un des artisans, témoigne de sa naissance, de son développement et de ses transformations. Il nous raconte 30 ans de débats, de propositions, d'actions pour une politique agricole juste, durable, solidaire.
    Devant les impasses sociales et environnementales actuelles et les interrogations existentielles de l'Union européenne, les paysans mutins d'aujourd'hui sont d'utilité publique.

  • Plaidoyer pour un décloisonnement des politiques européennes afin de sauvegarder efficacement la biodiversité en Europe La protection de la biodiversité est un enjeu sociétal majeur qui va bien au-delà de simples histoires de fleurs et d'oiseaux. Cependant, l'Union Européenne échoue systématiquement à répondre aux objectifs qu'elle s'est fixés en la matière ; la création de réserves naturelles n'étant qu'une rustine de fortune. Comment expliquer cela ? Quels sont les enjeux ? Et surtout comment y remédier ? Le modèle agricole européen en faillite subit les assauts de l'idéologie néolibérale et génère une perte de biodiversité en Europe avec les engrais chimiques épandus dans les champs, les plantes génétiquement modifiées et les «bio» carburants mortifères. Le concept même de «bio-économie», revisité par les institutions européennes, porte les germes d'un bouleversement écologique sans précédent. Il y a urgence à légiférer pour protéger les sols et les semences du joug des grandes firmes internationales.

    A travers cette analyse des sept mécanismes européens de destruction de la biodiversité, Inès Trépant jette des ponts entre le monde politique et le milieu naturaliste. Elle invite à un décloisonnement des politiques européennes entre les lignes environnementales, agricoles, énergétiques, industrielles et commerciales pour aboutir à des mises en oeuvre cohérentes et durables. L'auteure propose enfin des alternatives pour sortir du toujours plus de croissance, en puisant dans la connaissance de la nature et des lois qui la régissent.

    Un livre militant invitant à réhabiliter la mémoire collective pour renouer avec la nature.

  • Court-circuit relate le quotidien de quatre exploitations agricoles du Pays d'Aubagne qui ont choisi les circuits courts de distribution. Il vise à montrer l'envers du décor du développement des circuits courts depuis dix ans en France : comment cela se traduit concrètement dans la vie de l'exploitation agricole, ce que cela change dans ses pratiques, son mode de vie, son économie et au final, comment ce choix du circuit court redéfinit le rôle de paysan au XXIe siècle.
    Ce livre, illustré de photos, prend la forme d'une narration rythmée par les quatre saisons. Il entrelace la vie quotidienne de Bruno Knipping, maraîcher, Bernard Cal, arboriculteur, Luc Falcot, Chevrier et Claude Bargin, apiculteur.

  • L'hypothèse de départ est simple : une vaste transformation citoyenne est en cours, encore peu visible. Or, cette transformation est certainement le creuset d'une nouvelle façon d'être et d'agir ensemble et peut-être même d'un renouveau démocratique.

    L'ouvrage a pour vocation de susciter la réflexion et l'expérimentation des collectifs de citoyens engagés au niveau local, de les aider dans les problématiques qu'ils rencontrent au quotidien.

    Basé sur les pratiques et observations de l'auteur sur l'accompagnement de nombreuses personnes et groupes, ce livre traite notamment de la gestion de projet, des écueils du travail en groupe, de l'animation de groupe, et bien sûr de l'interaction entre transformation personnelle et transformation du collectif.

    Situé à la croisée de différents types de publication - développement personnel ou coaching d'une part, et celles qui parlent de renouveau citoyen, de nouvelles valeurs, de nouveaux paradigmes (créatifs culturels, coopération, écovillages etc. d'autre part)-, cet ouvrage est simple, pratique, et centré sur l'action.

    Ou comment développer l'intelligence émotionnelle collective pour lier le local et le global.

  • Al Adah, dit Aladin, est un jeune chiffonnier orphelin vivant à Zufqilya, en Palestine occupée, où il veille de son mieux sur sa petite s ur Amira. En grattant les ordures à la recherche d un objet revendable, il trouve une vieille lampe à huile. Il se prend à rêver : et si elle était magique ? De fait, elle contient une vieille amande qui, une fois plantée, devient le germe d un projet commun, symbole de paix et d espérance.
    Judith, militante pacifiste israélienne, effectue son service militaire contre son gré. Croyant avoir tué accidentellement Amira lors d une mission de reconnaissance, elle est taraudée par le remords. Elle s enfuit de sa caserne et revient sur les lieux du drame au péril de sa vie. Ses nobles principes résisteront-ils à l épreuve qu elle doit y affronter ?

    Après Le cri du colibri, roman d anticipation dédié à la Transition, Michel Hutt rend ici hommage à l initiative des " Incroyables Comestibles " de Gaza, au travers d une fable humaniste sur fond de conflit israélo-palestinien. Un roman vivant et touchant, à dévorer sans modération !
    Préface de Jean-Michel Herbillon, co-fondateur des « Incroyables Comestibles » en France.
    Les « Incroyables Comestibles », c est une expérience communautaire qui met à disposition gratuitement, dans des potagers disséminés dans les villes et les campagnes, des fruits et légumes cultivés par les volontaires participant au mouvement.

  • Après Le cri du colibri, un nouveau roman croustillant pour changer notre regard sur le quotidien et se préparer à l'après-crise.
    Ce roman est une boîte à outils pour s'en sortir en cas de crise, une invitation à vivre autrement notre consommation et notre rapport aux autres.

    Quatorze ans après le début de la Grande Crise, Léo parcourt les routes au sein de la Confrérie des Amandiers.
    Comme toutes les caravanes de Recycleurs, ces artisans nomades tentent de relancer une activité économique à échelle humaine, basée sur les principes fondamentaux de la Transition : sobriété heureuse, coopération, communication non-violente, créativité.
    Dans ce deuxième volet du Cri du Colibri, la joyeuse équipe qui gravite autour de Léa, jeune femme issue des «trente douloureuses», tente de comprendre comment l'Europe a pu s'effondrer d'un jour à l'autre, afin de tirer les enseignements du passé et de ne plus jamais atteindre le point de non-retour.
    Un récit optimiste, lucide et concret qui donne envie de faire sa part ici et maintenant, pour que demain soit meilleur qu'aujourd'hui.

  • Patrick Norynberg fait état de plusieurs expériences remarquables, innovantes et valorisantes pour ce qu'elles sont et pour leurs acteurs. Il nous montre combien les initiatives d'intelligence collective sont nombreuses. Avec ce livre vous pourrez faire des liens entre toutes ces initiatives pour montrer aux acteurs élus, professionnels et citoyens qui agissent qu'ils ne sont pas seuls.
    Un guide utile pour interpeller les institutions et contribuer à agir sur les choix stratégiques à venir de l'Etat et des institutions en matière de citoyenneté et de démocratie.

  • Comment rendre les enfants plus ouverts et plus curieux vis-à-vis de leur alimentation ? Comment les inciter à goûter des plats dont ils nont a priori pas envie ?
    Comment les amener à mieux apprécier leur repas au restaurant scolaire, à prendre davantage de plaisir à manger entre copains ?
    Comment monter un vrai projet décole autour du goût ?

    Ce manuel pédagogique apporte des réponses pratiques à toutes ces questions. Au cours des 12 ateliers-repas des Restos du Goût, vous pourrez faire découvrir aux enfants les secrets insoupçonnés de la dégustation à travers des activités simples, ludiques et interactives. Léveil sensoriel amènera les enfants à considérer lacte alimentaire sous langle du plaisir et de la convivialité.

    Au-delà de lapprentissage du goût, il sagit aussi dune véritable découverte de soi et des autres ; au fil des séances, les enfants apprendront à prêter plus dattention à ce quils ressentent, à respecter les différences entre goûteurs et à dépasser progressivement des jugements catégoriques comme « cest pas bon », « je nen veux pas », pour préférer les mots dun « petit gourmet » averti qui sait décrire ses perceptions


  • La loi « Royer » devait protéger les petits commerçants et favoriser un aménagement harmonieux du territoire.
    Aucun de ces objectifs n'a été atteint, mais encore, alors que les pouvoirs publics ont de longue date la claire conscience de sa faillite, le régime établi en 1973 a été conservé jusqu'à aujourd'hui.
    L'État a systématiquement tranché en faveur de la grande distribution.
    Les dégâts en sont immenses, c'est notre modèle social qui est ravagé.

  • Ce livre est un hommage à la simplicité volontaire, symbolisée par la vie en yourte. C'est le témoignage d'une femme rebelle à l'ordre dominant. Elle raconte son parcours, aboutissement d'un chemin d'émancipation dans le contexte patriarcal capitaliste.
    Hymne éco-féministe et politique, ce récit très imagé raconte un parcours atypique, intense et très engagé. Il montre comment se créent dans les marges et les interstices de la société des résiliences capables de proposer un vrai chemin de transformation.

  • Avec l'éducation dogmatique qui est encore la nôtre, les humains peuvent facilement perdre leur liberté de pensée et devenir dépendants d'idées, de certitudes ; cette addiction peut les amener à justifier n'importe quoi, parfois violemment, au détriment de la recherche du vivre ensemble et du respect des éco-systèmes.
    Parmi tous les mammifères, l'Homme semble le seul à pouvoir devenir « esclave » d'une idée et à avoir besoin de certitudes comme un drogué a besoin de son produit pour ne pas être trop mal !
    Ce constat est partagé par de nombreuses personnes à travers le monde ; rares sont celles qui voient comment sortir de ce type d'addiction. C'est ce que vise cet ouvrage :
    - en proposant une méthode pour pouvoir repérer la pensée dogmatique, celle des autres... et aussi la sienne, et s'entrainer à la pensée non dogmatique ;
    - des exercices et des pistes pour se déprendre de ces phénomènes d'hypnose collective et pour en prémunir nos enfants ;
    - en fournissant un deuxième niveau de lecture sous forme de notes, des informations précises, des textes et des références, que le dogme ambiant écarte pour se maintenir en place ;
    - et quelques raisons d'espérer et de donner réalité à nos rêves...
    Daniel Favre relie des domaines qui habituellement sont traités de manière séparée, à savoir la psychologie des comportements addictifs, les attitudes cognitives et l'économie politique et financière : le cas de l'usage de l'argent est exemplaire.

  • Au commencement était le warana...
    Plante emblématique de la culture sateré mawé, renommée par les portugais guarana. depuis la nuit des temps, ses baies rouges sont récoltées et transformées selon un savoir-faire ancestral. appréciées par les indiens pour leurs nombreuses propriétés, elles apportent l'harmonie et la lucidité aux hommes. les cinq mythes fondateurs présentés ici forment les racines de l'identité sateré mawé. ils nous font découvrir une autre vision des rapports entre l'homme et la nature.
    Au coeur de l'amazonie brésilienne, le contact de plus de trois cent cinquante ans avec la société environnante et l'homme blanc a apporté une grande instabilité pour le peuple sateré mawé. pourtant la tribu a su, tout au long de son histoire, perpétuer ses traditions multiséculaires et gagner peu à peu sa complète autodétermination. l'entreprise française guayapi tropical l'a accompagnée dans cette démarche, s'appuyant sur les principes du commerce équitable.
    Le projet warana, mis en place il y a treize ans et reconnu par l'association internationale slow food, offre à la nation sateré mawé une garantie de plus pour la protection du patrimoine légué par ses ancêtres et la digne existence de ses descendants. aujourd'hui encore, les indiens sateré mawé défendent farouchement le " sanctuaire culturel et écologique du warana " et les nombreux trésors qu'il recèle, comme autant de symboles de la biodiversité qui attisent toujours plus les convoitises mondiales.
    Un modèle exemplaire de développement écologique, social et politique, pour tous les amérindiens et pour l'humanité entière.

  • Au croisement des sciences politiques, économique et de la psycho-sociologie, cet ouvrage s'interroge sur les conséquences du capitalisme sur l'esprit et le fonctionnement humain.

  • Un guide pratique inédit pour embellir et faire évoluer sa copropriété vers un fonctionnement plus participatif et écologique. Accompagner la rénovation énergétique, transformer un local à vélos, encourager le compostage en pied d'immeuble, récupérer et réutiliser l'eau de pluie, gérer des espaces communs à plusieurs, développer et générer de la coopération autour de son projet ou tout simplement favoriser le vivre-ensemble dans son immeuble... Ce guide pratique propose d'aborder la vie en copropriété sous un angle nouveau, en proposant des projets positifs valorisant le vivre-ensemble et le développement durable. Riche de témoignages et d'exemples concrets, il propose...

    De nombreux exercices et outils méthodologiques ont été compilés pour aider celles et ceux qui souhaitent s'impliquer un peu plus dans la vie et la gestion de leur immeuble. Accessible, ce guide permet à chacun de trouver la manière dont il pourrait générer de la coopération et initier un fonctionnement plus heureux au sein de sa copropriété. Un manuel pour accompagner la transition, multiplier les expériences positives et redevenir acteur au sein de sa Copropriété.

  • Méthodologie, enseignements tirés de combats essentiels, décryptages des stratégies des lobbyistes, historique... Roger Lenglet et Isabelle Badoureaux, deux observateurs avertis et acteurs d'alertes, nous livrent un ouvrage incontournable sur l'un des phénomènes les plus originaux et emblématiques de notre époque. Les alertes citoyennes se multiplient. Le phénomène se renforce au fil des années avec l'accumulation des scandales politico-financiers, sanitaires et environnementaux. La population n'attend plus les communications officielles pour identifier les dérives et les menaces, et accomplit ainsi une véritable révolution. Une révolution qui renouvelle la démocratie et notre conscience politique, notre rapport au savoir et au pouvoir. Mais comment lancer l'alerte ? Comment la préparer ?
    Roger Lenglet, journaliste d'investigation à l'origine de nombreuses alertes, et Isabelle Badoureaux, spécialiste du lobbying et de la corruption, nous dévoilent les coulisses, secrets stratégiques et repères essentiels pour lancer au mieux une alerte. Les auteurs analysent aussi le contexte historique dans lequel s'enracinent les alertes contemporaines et futures. Ils partagent les leçons tirées des grandes batailles (comme celles menées par les victimes du mercure à Minamata en 1959 ou les témoins des méfaits du DDT aux États-Unis dans les années 1960) et de leurs propres expériences (notamment dans les dossiers de l'amiante, des nanoparticules ou encore de la stérilisation des jeunes filles handicapées...). Ils nous livrent un guide complet et concret où chaque étape est finement explicitée et illustrée: répérer un motif d'alerte, les précautions à prendre, se trouver des alliés, la loi Sapin II, connaître et contrer les techniques des lobbyistes, affronter les campagnes de décrédibilisation...

    Ce livre est un manuel d'endurance et un recueil de réflexions, aussi passionnant que nécessaire pour tous les citoyens qui auront un jour à lancer ou soutenir une alerte, devenue aujourd'hui un des plus puissants leviers de la citoyenneté moderne.

  • UTOPIE / Proposer une rupture radicale avec un système existant AUTOGESTION / Dans sa définition classique, l'autogestion est le fait, pour un groupe d'individus ou une structure, de prendre les décisions concernant ce groupe ou cette structure par l'ensemble des personnes membres du groupe ou de la structure considérée. Dans son acception plus politique, l'autogestion sous-entend la suppression de toute distinction entre dirigeants et dirigés, la transparence et la légitimité des décisions, la non appropriation par certains des richesses produites par la collectivité et l'affirmation de l'aptitude des humains à s'organiser sans dirigeant.
    >>> Enquête collective historique sur les mouvements sociaux et expérimentations sociales articulées autour des thèmes de la démocratie locale, la libération des femmes, le nucléaire, le Larzac, Plogoff, LIP, l'urbanisme, l'école, les luttes dans l'entreprise capitaliste, les mouvements sociaux, l'économie sociale et solidaire...

  • Des autoroutes à Notre-Dame des Landes, en passant par la gestion de l'eau, la journaliste répond à une question : à qui profite le deal quand on confie un service public au privé ?

    Ce livre est une plongée dans les coulisses de contrats désastreux : Béthune paie 400 000€ par an pour que Q-Park encaisse les recettes de son stationnement ; le consortium mené par Vinci pour construire l'aéroport de Notre-Dame des Landes va dépouiller l'État de centaines de millions d'euros ; la SNCF pourrait perdre 200 millions d'euros par an pour rentabiliser la ligne Tours-Bordeaux ; Suez et Veolia sont prêtes à tout pour garder leurs contrats en or.

    Qui négocie ces contrats ? Avec quels moyens ? Quelles pressions ? Qu'est-ce qui fait courir nos élus pour confier l'intérêt général au privé ? Incompétence ? Connivence ? Négligence ?

    Avec cette enquête, la journaliste fait un constat : si l'État court après le moindre euro quand il s'agit de dépenses sociales, nos gouvernants n'ont pas autant d'états d'âme en laissant filer des millions d'euros d'argent public vers le privé.

  • Selon les auteurs, les motifs d'un effondrement augmentent rapidement ; ils en développent les causes nombreuses. Crises géopolitiques, financières, économiques, sociales, écologiques et désorganisation des réseaux de distribution : d'où viendront les premiers symptômes ?

    Or, en cas de problème, vers qui vont se tourner les citoyens ? Vers leur maire ! C'est pourquoi il est prudent de se préparer à l'autonomie et à la résilience.

    Face à l'effondrement, si j'étais maire ? est une alerte à l'intention des élus - en particulier les maires et les conseillers des communes rurales - ainsi que des citoyens : comment organiser l'autonomie des services vitaux des communes et, sans rien attendre de l'État, les rendre les plus résilientes possible ? Les auteurs développent au fil des pages des pistes d'une autonomie locale, entre autre, l'approvisionnement en eau, en nourriture, en énergie, les services de santé, avec des annexes très concrètes.

  • La numérisation de notre monde aboutit à une société de contrôle et de surveillance des citoyens jamais connue auparavant. Sous le joug de ce contrôle numérique, ceux-ci en arrivent à se contenter d'un statut d'hybrides consommateurs-contribuables. Quelles pratiques adopter pour recouvrer notre liberté ?

  • Essai sur l'emprise de l'image au détriment de l'Etat de droit, étayé par la prison de Guantanamo (prison US sur le sol cubain hors de tout cadre légal) et " l'affaire de Tarnac ", où des citoyens se sont vus accuser du sabotage d'une ligne TGV au seul motif de leur profil social.
    Une mise en cause essentielle du " tout sécuritaire " et des lois et procès "terroristes". Il articule critique juridique, politique et concepts de la psychanalyse. Il porte sur l'annulation de la fonction du langage au profit du règne de l'image dans notre société.

empty