Langue française

  • Le plus impitoyable mafieux de la BD est de retour !

    Dans les années 1930, Lucas Torelli, dit « Torpedo », était une légende des faubourgs de New-York. Un sicilien âpre à la cogne et détendu de la gâchette qui a su ne se faire que des amis - les autres ne sont plus là pour en parler. Près de quarante ans plus tard, la Grande Pomme a pas mal changé. Torpedo, pas tellement. Et alors qu'un petit scribouillard s'apprête à écrire un article sur la famille Caputo, les démons du passé de Torpedo refont surface. En même temps que ses sales vieilles habitudes...

    Le personnage légendaire créé par Enrique Sanchez Abuli est de retour après trois décennies d'absence sans nouvelles histoires ! Cet événement s'accompagne d'un renouveau graphique puisque c'est l'Argentin Eduardo Risso (Je suis un vampire, 100 Bullets) qui relève avec brio le défi de succéder à Jordi Bernet ; mais également narratif : exit les faubourgs obscurs des années trente, bienvenue dans la New-York illuminée des années disco ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le passage du temps a laissé quelques traces sur le visage de notre gangster... mais surtout pas mal sur son âme.

    Sortant simultanément dans deux éditions couleurs et noir et blanc, Torpedo 1972 est un album à lire avec un plaisir aussi graphique que coupable.

  • Cette saga familiale retrace les destins' croisés de cinq frères et soeurs.
    Immigrés italiens aux etats unis : un flic, un gangster, un curé, une actrice et une tueuse à gages. une série au goût café amer, pimentée d'immortalité et nuancée d'épisodes acidulés comme du citron vert.

  • Les cinq frères et soeurs Centobucchi se sont toujours détestés cordialement, pour cause d'incompatibilité d'humeur. L'un était un mafieux cruel, l'autre un curé torturé, le troisième un flic inflexible, 'une des soeurs fut une actrice en vogue, tandis que la seconde était mère de famille tueuse à gages... Croyez-vous qu'une fois vieillards, ils se seraient calmés ? Qu'à la fin de leur vie ils se réconcilieraient enfin dans un pardon fraternel et rédempteur ? Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Il y a encore des squelettes et des amants dans les placards des Centobucchi ! Au menu, grosses magouilles et petits meurtres ordinaires, le tout nappé d'une truculence omniprésente et servi par un dessin noir et blanc d'une classe impeccable. Entre drame et comédie pure, un joyau de polar ciselé par Trillo et Mandrafina.

  • Violence et cynisme à la sauce espagnole ! Quand "Jordi Bernet "et" Sanchez Abuli", les auteurs de "Torpédo ", décident de s'investir dans des histoires courtes, il faut s'attendre à un résultat fracassant.Mélangeant sans précaution la violence, le sexe, l'action et un humour toujours aussi vitriolé, ils obtiennent un cocktail détonant baptisé à juste titre "Sur Liste noire". Un monument de cynisme qui devrait séduire les amateurs du genre. A la fois violentes et caricaturales, ces nouvelles sont un parfait exemple de ce que les " Latins " savent faire en terme de bande dessinée de qualité.

  • Les complots fomentés par l'Opus Scientilique touchent à leur but : le dangereux Jifqua peut disséminer son poison n'importe où, n'importe quand... L'organisation occulte a systématiquement un coup d'avance sur le gouvernement et l'armée, qui commencent à soupçonner des complicités à haut niveau au sein d'un gouvernement allié. L'enquête s'oriente vers le Baïren, monarchie arabe et paradis fiscal où l'argent sale peut transiter sans être inquiété. Eval se rend alors sur place, pour parler au roi des intérêts louches que partage son fils, le Prince Al Farset, avec l'Opus Scientilique. Des intérêts pas uniquement financiers...
    Terrorisme, finance occulte, enquête internationale... Richard Malka signe le grand final de cette série on ne peut plus moderne, avec ce dernier volet paroxystique et angoissant.

  • Giorgio, ex-militant d'extrême gauche, a trahi tous ses anciens camarades pour échapper à la prison et profite de son charme pour séduire les femmes et les voler. Il découvre le goût du crime en essayant de se refaire une virginité politique qui lui permette de rentrer dans la bonne société nantie. Reprenant la tradition du roman de formation de l'Angleterre du XVIIIème siècle, l'auteur nous fait suivre le monologue intérieur d'un parfait criminel en marche vers la richesse et la respectabilité sociale. Le séduisant protagoniste n'a qu'un seul but : laisser derrière lui un passé politique auquel il n'a jamais vraiment cru et rejoindre le monde des riches et des vainqueurs. Cette bande dessinée, adaptée du roman de Massimo Carlotto, numéro un des polars et thrillers en Italie actuellement, nous montre sans complaisance aucune la société du Nord du pays aussi réelle que corrompue.

  • Un très bel étui pour découvrir ou faire découvrir ce thriller oppressant. Suspens et manipulation sont au rendez-vous pour cette histoire en 4 album !

    Dans une banlieue de Los Angeles, une jeune mère de famille, un employé de bureau quadragénaire, un adolescent perturbé et un retraité paisible vont être confrontés à une situation des plus étranges. En effet, on propose à chacun de tuer l'un d'entre eux en échange d'une forte somme d'argent. Ils n'accepteront certainement pas, ce ne sont pas des tueurs ! Et pourtant, la morale disparaît très vite lorsqu'un million de dollars est en jeu.On trouve alors de très bonnes raisons de franchir la ligne rouge. Et qui est l'éminence g rise qui est à l'origine de ce marché sordide ?.
    Les personnages se cherchent, se croisent, s'eloignent, se croisent à nouveau.
    Vous savez, vous, ce que vous seriez prêt à faire pour un million de dollars ?.

  • Une nouvelle vision en couleur de ce grand thriller d'aventure et d'action... Kevin et Lauren sont deux adolescents que rien ne différencie des autres enfants de leur âge, jusqu'à un soir d'octobre où tout bascule : des tueurs à gages font irruption chez eux et massacrent toute leur famille. Seuls points de repère pour les enquêteurs, un crime similaire perpétré en Italie quelques semaines plus tôt, et le cadavre d'un des tueurs retrouvé sur les lieux... Publié en noir et blanc dans le cadre de la collection Global, "Bloodline" est aujourd'hui édité sous forme d'album couleurs de 48 pages. Cette nouvelle présentation permettra au grand public de découvrir ce thriller passionnant.

  • Le FBI a pris sous sa protection Kevin et Lauren, les seuls rescapés du massacre de leur famille. Mais la présence permanente de la police n'empêche pas les tueurs d'essayer de finir leur travail... Qui sont-ils ? Qui les informe ? Pourquoi prennent-ils autant de risques pour tuer ces enfants ? Quel secret Kevin et Lauren cachent-ils ? Décidément l'enquête confiée à Mary Johnson ressemble de plus en plus à une accumulation de points d'interrogation sur lesquels coule beaucoup de sang... Publié en noir et blanc dans le cadre de la collection Global, "Bloodline" est aujourd'hui édité sous forme d'une série d'albums couleurs de 48 pages. Cette nouvelle présentation permettra au grand public de découvrir ce thriller passionnant.

  • Tuerie gratuite ? Erreur ? Règlement de compte ? Quand leur famille se fait exterminer sans raison apparente, Kevin et Lauren, les deux survivants, basculent dans le cauchemar. Traqués, trahis, ils n'ont pas d'autre solution que de s'enfuir, pour sauver leur vie, mais également pour partir à la recherche de la vérité... Mais quelle vérité ?... Car, plus que les témoins d'un massacre, ils en sont la clé... Lance Klesen est selon toute probabilité l'homme qui a fait assassiner toute la famille de Kevin et Lauren et qui maintenant cherche à les tuer. Idée folle ou géniale, Lauren change d'apparence et d'identité et séduit Klesen jusqu'à devenir sa maîtresse. En se jetant de la sorte dans la gueule du loup, va-t-elle parvenir à assouvir sa soif de vengeance ?...Construit comme un thriller, "Bloodline" est un véritable film d'action sur papier. Policiers fédéraux et tueurs à gages se croisent et se traquent dans une course poursuite menée à un train d'enfer. Tous les ingrédients du polar à grand spectacle sont réunis.

  • Inner City, côte Est des Etats-Unis, septembre 1972.Arnold et Willie Brown sont deux frères, petits malfrats et voleurs de bagnoles. Un jour, sans faire gaffe, ils volent la voiture de Yaphet Kotto, un grand ponte de la mafia régnant sur la ville. Ils la lui rendent immédiatement mais sont redevables, et doivent exécuter une sale besogne pour Kotto. Ils réussissent et le ponte les inscrit dans son gang. Dès lors, ils vont progressivement gravir les échelons de l'organisation. Ils vont manier des gros flingues, toucher beaucoup d'argent, devenir des caïds, et bien sûr, devoir faire régulièrement couler le sang... Ils ne comptent même plus les cadavres qu'ils laissent derrière eux.Mais tout va basculer lorsqu'on va leur confier un gros coup : acheter une grosse quantité de drogue à un dénommé Priest, redoutable truand indépendant... Bienvenue en pleine blaxploitation : l'ambiance qui règne ici, c'est Marvin Gaye, « Foxy Brown », la « Tamla Motown », la boxe, le jazz, les quartiers blacks, la drogue... On se croirait parfois dans un film de Tarantino, Scorsese ou Altman... Une BD jubilatoire en tous points !

  • Qui a dit que le crime ne paie pas ? Giorgio Pellegrini, ex militant d'extrême gauche a bâti toute sa vie sur la violence et est prêt à tout pour être admis au sein de la société qu'il a terrorisée pendant des années. Pour sortir de prison il a trahi ses ex-compagnons et a maintenant décidé d'organiser avec le policier ripou Ferruccio Anneda un casse qui lui permettra une fois pour toute de se retirer et d'ouvrir sa propre affaire.
    L'objectif des deux truands est le fourgon qui récolte les fonds d'un supermarché, et pour l'attaquer ils recrutent trois terroristes espagnols et deux ex-miliciens croates. Cinq désespérés prêts à tout qui se retrouvent pieds et poings liés à la merci de Pellegrini et Anedda. Et Giorgio Pellegrini ne se laissera arrêter par rien ni personne pour atteindre son objectif. Un final à suspens, un match à distance avec la mort qui conclut de manière surprenante l'adaptation en BD d'un des polars les plus durs des dernières années. Un portrait cynique du grand banditisme italien des années 90, où le terrorisme et la subversion se sont alliés avec le monde du crime. Un album dur et trépidant qui frappe le lecteur directement au coeur comme une balle !

  • Alex, Philip, Stephen, Kathryn. Quatre nouveaux personnages vont s'affronter au cours d'un jeu diabolique qui conduira à la violence et à la mort. Quatre personnages qui ne vont pas s'entretuer cette fois-ci pour un million de dollars, mais pour un enjeu bien plus pervers : sauver la vie d'un être cher ! Ils ont tous dans leur entourage un enfant, un conjoint proche de la mort. Une chance leur est offerte de sauver l'être aimé. Et ils seront prêts à tout pour parvenir à leurs fins. Pour le plus grand plaisir de celui qui tire les ficelles dans l'ombre.Les joueurs sont en place. Les règles sont connues. Que le jeu (re)commence !

  • Une jeune mère de famille, un employé de bureau quadragénaire, un adolescent perturbé et un retraité paisible vont être confrontés à une situation des plus étranges... En effet, on propose à chacun de tuer l'un d'entre eux en échange d'une forte somme d'argent. Ils n'accepteront certainement pas, ce ne sont pas des tueurs ! Et pourtant, la morale disparaît très vite lorsqu'un million de dollars est en jeu... On trouve alors de très bonnes raisons de franchir la ligne rouge. Et qui est l'éminence grise qui est à l'origine de ce marché sordide ?...
    Les personnages se cherchent, se croisent, s'éloignent, se croisent à nouveau, créant un récit dans l'esprit de Short Cuts ou de Pulp Fiction assez inédit en bande dessinée. Une dernière chose : Vous savez, vous, ce que vous seriez prêts à faire pour un million de dollars ?...

  • Une jeune mère de famille, un employé de bureau quadragénaire, un adolescent perturbé, et un retraité paisible vont être confrontés à un cas de conscience quasi insoluble : on propose à chacun de tuer l'un d'entre eux en échange d'un million de dollars Mais alors que tous jusqu'ici avaient réussi à éloigner cette proposition diabolique de leurs pensées, voilà que les événements se précipitent pour les pousser à la tentation. A commettre l'irréparable. Insidieusement, l'alternative de ce million qui pourrait changer leur vie les serine inlassablement. Moses retombe dans l'alcool et la culpabilité : cet argent lui permettrait d'offrir un traitement adapté à son épouse. Sarah risque de perdre la garde de ses enfants si elle ne remet pas un peu « d'ordre » dans son ménage. Henry, outre ses problèmes de jeu, vient de se faire licencier par un patron qui l'a humilié pendant douze longues années. Seul Tobey semble prendre parfaitement acte des pulsions qui le poussent à tenir de plus en plus fermement ce pistolet dans la main « Les scrupules tombent, l'égoïsme et la cupidité reprennent le dessus Car large est le chemin qui mène à la perdition ».
    Les personnages se cherchent, se croisent, s'éloignent, se croisent à nouveau, créant un récit dans l'esprit de Short Cuts ou de Pulp Fiction assez inédit en bande dessinée.

  • Une jeune mère de famille, un employé de bureau quadragénaire, un adolescent perturbé et un retraité paisible vont être confrontés à une situation des plus étranges... En effet, on propose à chacun de tuer l'un d'entre eux en échange d'une forte somme d'argent. Ils n'accepteront certainement pas, ce ne sont pas des tueurs ! Et pourtant, la morale disparaît très vite lorsqu'un million de dollars est en jeu... On trouve alors de très bonnes raisons de franchir la ligne rouge. Et qui est l'éminence grise qui est à l'origine de ce marché sordide ?
    Les personnages se cherchent, se croisent, s'éloignent, se croisent à nouveau, créant un récit dans l'esprit de Short Cuts ou de Pulp Fiction assez inédit en bande dessinée. Une dernière chose : Vous savez, vous, ce que vous seriez prêts à faire pour un million de dollars ?...

  • Une jeune mère de famille, un employé de bureau quadragénaire, un adolescent perturbé et un retraité paisible vont être confrontés à une situation des plus étranges... En effet, on propose à chacun de tuer l'un d'entre eux en échange d'une forte somme d'argent. Ils n'accepteront certainement pas, ce ne sont pas des tueurs ! Et pourtant, la morale disparaît très vite lorsqu'un million de dollars est en jeu... On trouve alors de très bonnes raisons de franchir la ligne rouge. Et qui est l'éminence grise qui est à l'origine de ce marché sordide ?
    Les personnages se cherchent, se croisent, s'éloignent, se croisent à nouveau, créant un récit dans l'esprit de Short Cuts ou de Pulp Fiction assez inédit en bande dessinée. Une dernière chose : Vous savez, vous, ce que vous seriez prêts à faire pour un million de dollars ?...

  • Seriez-vous prêts à tuer pour cette somme ? Voila la question que se sont posé Rachel, Tobey, Moses et Henry suite à l'odieux marché qui leur a été proposé par un inconnu. Un million de dollar contre une vie. D'abord révulsés ou terrifiés à l'idée de franchir cette frontière, la tentation a fait son chemin. D'autant que leurs vies minables semblent tourner à la catastrophe ! Ce million brille comme l'ultime chance, le miracle qu'il faut payer au prix fort. Mais pour guérir sa femme malade, pour garder ses enfants ou même pour sauver sa vie, tuer devient un prix finalement raisonnable à payer Et tous tombent dans le piège ! Le massacre commence et les destins s'entrechoquent, s'affrontent Tout ça pour quoi ? L'infini plaisir d'un parfait manipulateur Une infernale virée, un cauchemar en plein jour Un opus éloquent sur la mécanique humaine !

  • Alex, Philip, Stephen, Kathryn : un jeune SDF, un candidat à la Maison Blanche, un photographe talentueux et une chirurgienne exemplaire. Quatre nouveaux personnages qui s'affrontent au cours d'un jeu diabolique les conduisant inexorablement à la violence et à la mort, alors qu'ils espèrent retrouver un bonheur évanoui. Quatre personnages sans lien apparent, qui s'entretuent pour sauver la vie d'un être cher : ils ont tous dans leur entourage un enfant, un conjoint proche de la mort. Une chance leur est offerte de sauver l'être aimé. Et pour le plus grand plaisir de celui qui tire les ficelles dans l'ombre, ils sont prêts à tout. Une vie contre une vie.. Le temps n'est plus à l'hésitation.

  • Stephen a échoué dans sa tentative d'assassiner Kathryn... On ne s'improvise pas meurtrier.
    Il sait pourtant que c'est le prix à payer pour sauver sa femme malade du cancer... « Une vie contre une vie ». Ce qu'il ignore, c'est que d'autres se sont vus offrir la même proposition :
    Kathryn doit contrevenir à son serment d'Hippocrate en tuant Alex, qui doit assassiner le sénateur Philip Cooper, qui lui, doit faire disparaître Stephen. S'ils savaient qu'ils font partie d'une chaîne infernale, cela changerait-il quelque chose ? Aucun d'eux n'est véritablement un tueur, mais est déterminé à aller jusqu'au bout pour sauver la vie d'un être cher, y perdant leur âme au passage. Et c'est bien cela qui réjouit le diabolique maître du jeu...

  • 1945, Benjamin Siegel - alias Bugsy - est le patron incontesté de la pègre de Los Angeles.
    Quatorze ans se sont écoulés depuis les événements relatés dans la cuisine du diable, qui ont bouleversé la vie d'Anne et Anthon'. Après six ans de services auprès de la famille Balowins, Antron' pensait avoir trouvé le moyen d'échapper à leur bourreau, mais leur fuite a été funeste et laissa Anne plongée dans un comas profond. Huit ans se sont encore écoulés pendant lesquels Anthon' a construit un empire pour protéger sa belle endormie, un empire aux fondations empoisonnées bâti avec l'argent de la drogue.
    Construit sur le territoire de Bugsy. Anne se réveille enfin, mais le cauchemar peut-il se terminer ?...

  • Inner City, côte Est des Etats-Unis, septembre 1972. Priest, l'un des grands caïds de la mafia locale, sort à peine de prison. Mais le comité des mafieux ne compte pas lui redonner un secteur aussi facilement. Il va devoir refaire ses preuves... Sous la main, il dispose encore de quelques fidèles, d'une valise de dollars, mais surtout d'une grosse quantité de poudre qu'il compte revendre d'un coup. Tant pis s'il perd un peu d'argent, cette somme lui permettra de récupérer plus rapidement son indépendance. Il a un client, Yaphet Kotto, et les sbires de Kotto envoyés pour effectuer la transaction sont Arnold et Willie, les protagonistes du premier tome. Un habile récit croisé qui n'est pas sans nous rappeler la trame narrative et l'ambiance du « Jacky Brown » de Tarantino ! Bienvenue en pleine « blaxploitation » : l'ambiance qui règne ici, c'est Marvin Gaye, « Foxy Brown », la « Tamla Motown », la boxe, le jazz, les quartiers blacks, la drogue... On se croirait parfois dans un film de Tarantino, Scorsese ou Altman... Une BD jubilatoire en tous points !

  • Silien Melville est pompiste à deux pas du périph' parisien. Travailler la nuit, ça limite les rencontres et cette situation lui convient parfaitement... Mais une nuit de février 1994, un client débarque à la station et lui demande de faire son plein. Le type a deux balles dans le ventre. En guise de paiement, il laisse un billet de cinq cents francs qui renferme un terrible secret. Le type est à peine reparti que Silien le remet enfin ! Ils étaient à la légion ensemble. Entre eux, il reste même une vieille dette qui n'a jamais été soldée... Par ce secret qui lui revient comme un boomerang, Silien sait qu'il vient sans le vouloir d'être plongé dans une affaire incroyable, un complot diabolique qui risque de lui coûter la vie... Nourri aux meilleures sources du polar, Silien Melville mélange aventure, destins cabossés et loosers en demi-teinte pour une remarquable intrigue et un dessin efficace, tiré au cordeau.

    Implacable de réalisme et de réussite. Certains reconnaîtront d'ailleurs dans ce polar d'ambiance un petit clin d'oeil au réalisateur Jean-Pierre Melville.

  • La famille Centobucchi, cinq frères et s urs immigrés italiens aux USA, n'est pas des plus conformistes. Amerigo est l'un des grands patrons de la mafia, Franck est curé, Antonio est policier, Caterina est devenue la célèbre actrice Gipsy Boone et Carmela, mère de famille le jour, est assassin call-girl la nuit venue. C'est d'ailleurs depuis qu'elle a dessoudé son propre mari qu'elle commence à avoir des ennuis. Ses enfants se font insulter à l'école par les camarades de classes, heureusement qu'il y a l'oncle Amerigo pour intervenir. Mais le pire c'est que Carmela travaille pour Gerscovich, en plus d'être sa maîtresse, et que ce mafieux est l'ennemi juré d'Amerigo Tout cela va mal finir ! A travers le destin de ces cinq frères et s urs, c'est toute l'histoire de l'Amérique moderne, cruelle et tragique, que nous invitent à visiter Trillo et Mandrafina, possédant un talent qui frôle souvent le génie. Une réédition en couleurs, absolument indispensable !

empty