Sciences humaines & sociales

  • Mythologies

    Roland Barthes

    • Theleme
    • 14 Novembre 2006

    Notre vie quotidienne se nourrit de mythes : le catch, le striptease, l'auto, la publicité, le tourisme. qui bientôt nous débordent. Isolés de l'actualité qui les fait naître, ils apparaissent soudainement pour ce qu'ils sont : l'idéologie de la culture de masse moderne.

  • Le Banquet

    Platon

    • Theleme
    • 19 Janvier 2017

    La véritable philosophie des amants est celle de Platon ; durant le charme, ils n'en ont jamais d'autres. Un homme ému ne peut quitter ce philosophe, un lecteur froid ne peut le souffrir.
    Jean-Jacques Rousseau

  • Le Droit à la paresse

    Paul Lafargue

    • Theleme
    • 7 Novembre 2013

    Paul Lafargue propose un court texte argumenté, instructif mais surtout drôle, visant à réhabiliter la paresse comme un droit fondamental de l'homme. C'est un manifeste pour la liberté d'esprit et contre l'abrutissement des masses par le travail ! Car après tout, pourquoi l'effort serait-il plus légitime ? Alors que toute la société valorise la production voire la surproduction, respecter le droit de tous à la paresse ne serait-il pas plus confortable et plus égalitaire ?

  • La domination masculine est tellement ancrée dans nos inconscients que nous ne l'apercevons plus, tellement accordée à nos attentes que nous avons du mal à la remettre en question.
    La découverte des permanences oblige à renverser la manière habituelle de poser le problème : Quels sont les mécanismes et les institutions, Famille, Eglise, Ecole ou Etat, qui accomplissent le travail de reproduction ? Est-il possible de les neutraliser pour libérer les forces de changement qu'ils parviennent à entraver ?

  • De l'amitié

    Cicéron

    • Theleme
    • 16 Février 2007

    Scaevola, vieillard et augure, rapporte à Cicéron une conversation tenue avec Laelius et Fannius sur l'amitié.
    Cicéron écrit alors un traité où se mêlent dialogues et récits sur le sens que doit avoir l'amitié, et la conduite qu'elle dicte aux hommes qui se réclament d'elle. Ce texte, écrit en 44 avant J-C, s'inspire de la philosophie stoïcienne, d'Aristote et de Théophraste, et montre toute la force et la vertu qu'il y a à nourrir et choyer ses amitiés.

  • L'art d'avoir toujours raison est un précis à usage des disputeurs, des contradicteurs et de toute personne ayant pour but de faire éclater la grande vérité (réelle ou fantasmée) de ses propres thèses, et de faire tomber les arguments falacieux de ses adversaires, par des techniques applicables en tout lieu et en toute époque.
    Très argumenté, brillamment structuré, et ne manquant pas d'humour, ce texte fait montre d'une grande culture, d'une belle clarté, et d'une certaine ironie, qui vise en transparence la mauvaise foi de chacun de nous.

  • Le prince

    Machiavel

    C'est pour entrer en grâce auprès des Médicis, que Machiavel écrit en 1513 Le Prince, traité politique où il est question de l'art de prendre possession du pouvoir et de le maintenir. Bien que les références utilisées par l'auteur remontent à Platon et Plutarque, l'action politique n'est jamais subordonnée à la morale, et la seule exigence réside dans la pérennité du souverain sur son trône. Pour cela, la paix et la guerre sont toues deux nécessaires, aussi bien que la justice et l'iniquité, la crainte des sujets et l'adoration du gouvernement.

  • Phèdre

    Platon

    • Theleme
    • 13 Novembre 2007

    Phèdre est un des nombreux dialogues socratiques transmis par Platon. Il y est question de la beauté et de l'amour, entendu comme désir, dans un premier temps, puis de la beauté d'un discours et de la rhétorique dans un second temps. L'amour comme la rhétorique peuvent éléver la beauté de l'âme mais ils peuvent tout aussi bien l'abaisser, en s'attachant seulement au plaisir et à la domination d'autrui. Au contraire, celui qui, à travers l'être aimé ou à travers le beau discours, contemple des idées pures, gagnera en sagesse et en beauté.

  • Le moi et le çà

    Sigmund Freud

    • Theleme
    • 6 Décembre 2006

    Lu par Denis Podalydès Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, expose dans les Essais de psychanalyse ses théories concernant la structure psychique humaine. Après avoir posé l existence de l inconscient, il s interroge sur le Moi conscient, et ce qui en lui émane des mécanismes de refoulement : le ça.
    Le ça et le Moi est la dernière partie des Essais. Tout l édifice psychanalytique est ainsi érigé dès 1923, à travers ce texte théorique et accessible, qui n en finit pas de questionner notre fonctionnement de pensée.

  • Depuis qu'il est enfant, Emmanuel Macron - ce candidat aux allures de Petit Prince virtuel - a toujours été désigné et reconnu comme le meilleur.
    Il a trouvé dans le regard des autres, et plus spécifiquement de ses aînés, l'admiration, l'encouragement, la bienveillance.

  • Le Manifeste du Parti Communiste

    ,

    lu par PIERRE-FRANCOIS GAREL
    • Theleme
    • 13 Juin 2007

    Publié en 1848, Le manifeste du Parti communiste est antérieur à toutes les obédiences auxquelles on l'associe machinalement.
    Marx suit les principes du mouvement dialectique hégélien et l'applique à la politique. On retrouve ici le renversement célèbre du maître et de l'esclave, où c'est finalement le « prolétaire » qui par sa force de production est en position dominante dans la société. Mais cette domination naturelle lui est refusée, il faut donc qu'il la revendique à travers une révolution. «Que les classes dominantes tremblent devant une révolution communiste.
    Les prolétaires n'ont rien à y perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !»

  • Les Macron

    ,

    lu par Lucile Delanne
    • Theleme
    • 17 Août 2017

    Elle est sa boussole. Il est son point cardinal. Des années qu'ils s'aiment et qu'ils regardent dans la même direction, avec l'Élysée pour nouvel horizon.
    Les Macron croient en leur bonne étoile. Ils fascinent autant que leurs vingt-quatre ans d'écart intriguent. Une histoire d'amour que Brigitte n'a "jamais vécue comme une transgression" et dont, comme jamais auparavant, elle a accepté de parler.
    Pour révéler les coulisses de ce duo à l'ambition inouïe, Caroline Derrien et Candice Nedelec ont retrouvé tous ceux qui les ont approchés. Des témoignages inédits d'Amiens, où ils se sont rencontrés au lycée, jusqu'aux dîners de Bercy avec le tout-Paris.
    Comment ce couple à part a-t-il résisté à l'usure du temps et aux rumeurs ? Comment ont-ils imposé, contre vents et marées, leur pluriel si singulier ?

  • Dans Ainsi parlait Zarathoustra apparaissent pour la première fois des thèmes comme la volonté de puissance ou le surhomme. Ces idées comptent au nombre de celles qui ont le plus fortement marqué la pensée contemporaine.

  • L'Apologie de Socrate rapporte le procès qui a vu condamner Socrate. Le citoyen philosophe, accusé de ne pas croire aux dieux de la cité et de pervertir les jeunes, fait preuve, face à ses juges comme auprès des Athéniens, du même don pour révéler l'incohérence et l'immoralité de leur discours. Le récit de la mort de Socrate, devenue mythique, est encore aujourd'hui, selon bon nombre de philosophes hellénistes, à la racine de notre désir de philosopher.


  • Dans un style lumineux l'auteur propose une critique féroce du " dogmatisme " des philosophes chrétiens et platoniciens.
    Par la remise en question de ses prédécesseurs, Nietzsche pousse de manière originale à remettre de la créativité dans une pensée trop ancrée dans les croyances, à l'enrichir, à ouvrir une possibilité d'appréhender le monde, plus inventive et plus universelle, en " esprit libre ".

  • Les Rêvries du promeneur solitaire de J.J. Rousseau, promenades 1 à 5 - "L'habitude de rentrer en moi-même me fit perdre le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j'appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous, et qu'il ne dépend pas des hommes de rendre vraiment misérable celui qui sait vouoir être heureux."

  • François Ier

    Max Gallo

    • Theleme
    • 27 Août 2015

    Une fresque historique retraçant la vie de ce prince de la Renaissance, roi guerrier, humaniste, amoureux des arts, protecteur des lettres.

  • Grand émoi chez les clients d'une petite pension de la Côte d'Azur au début du siècle : la femme d'un des pensionnaires, Mme Henriette, est partie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée.
    Seul le narrateur prend la défense de cette créature sans moralité. Et il ne trouvera comme alliée qu'une vieille dame anglaise sèche et distinguée. C'est elle qui, au cours d'une longue conversation, lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.

  • Sénèque est un philosophe, un dramaturge et un homme d'État du premier siècle après Jésus-Christ. Il a été en charge de l'éducation de Néron, futur Empereur de Rome.Sa pensée se situe en filiation avec le Stoïcisme grec, mais la notion de système est mise à distance au profit de considérations davantage morales que métaphysiques. Le principe moteur de sa réflexion reste cependant la distinction purement stoïcienne entre les événements extérieurs à soi sur lesquels on ne peut agir, et ceux qui ne dépendent que de soi-même : la vertu, le jugement et la volonté. De la tranquillité de l'âme est un magnifique exemple de cette philosophie du triomphe de l'homme vertueux, en harmonie avec lui-même et le monde.

  • Estienne de la Boétie écrit Le Discours de la servitude volontaire en 1549 alors qu'il n'a que 18 ans. Si la question est politique, l'auteur ne se contente pas de critiquer les régimes tyranniques, il questionne l'agent politique, celui qui est gouverné : comment peut-il se faire que « tant d'hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations endurent quelquefois un tyran seul, qui n'a de puissance que celle qu'ils lui donnent ? ».

empty