Sauramps Medical

  • Cet ouvrage reprend l'essentiel des thérapeutiques pouvant être utilisées en situation palliative, il ne faut cependant pas oublier qu'une prise en charge palliative réside avant tout dans la pluridisciplinarité et le travail en équipe : médecin, infirmier, aide-soignant, psychologue, assistant social, kinésithérapeute, bénévole... Il est important d'assurer la continuité des soins et de dédier un temps d'écoute important au patient et à ses proches. Cet ouvrage est donc une aide pour les traitements à mettre en place ou à discuter, mais ne remplace en rien la démarche palliative et l'interdisciplinarité indispensables à l'accompagnement des patients et de leurs familles. La démarche palliative et notamment dans les choix thérapeutiques doivent répondre aux règles suivantes (d'après B. Mount, Royal Victoria, Montréal, Canada) :
    1 - Traiter la cause du symptôme chaque fois que possible.
    2 - Prévenir le symptôme de façon continue (prise à heures régulières des antalgiques, des antiémétiques, etc.).
    3 - Soulager le symptôme complètement et en éliminer le souvenir (évaluer l'intensité du symptôme et réaliser un suivi clinique avec réévaluation, etc.).
    4 - Garder le patient le plus valide possible (éviter chaque fois que possible des traitements assujettissants... sondes, perfusions, etc.).
    5 - Préserver les facultés intellectuelles (éviter, chaque fois que possible des traitements sédatifs, etc.).
    6 - Privilégier la voie orale le plus longtemps possible. 7 - Soulager est toujours une urgence.

  • La rééducation de la main nécessite une prise en charge spécifique et fait partie intégrante d'une équipe pluridisciplinaire permettant au patient d'être suivi efficacement de son traumatisme à la reprise de ses activités professionnelles et sportives.
    Cet ouvrage est le fruit de l'expérience de l'équipe de l'Institut Sud Aquitain de la Main et du Membre Supérieur qui traite les pathologies de la main et du poignet depuis plus de 20 ans.
    Ce premier tome traite de l'examen, du raisonnement clinique, et des techniques orthétiques et rééducatives les plus valides permettant au thérapeute d'optimiser son efficience dans la prise en charge des patients souffrant de pathologies de la main et du poignet.

  • L'écho-anatomie normale du foetus est décrite aux différents termes de la grossesse, et ceci grâce à une très abondante illustration. Cette solide connaissance du « normal » permet ainsi de réaliser des examens de dépistage et de diagnostic de qualité.
    Comme le lecteur pourra s'en rendre compte, il est fait appel à tous les « outils » échographiques actuellement à notre disposition : échographie conventionnelle, échographie volumique, Doppler...

  • Dans un monde en pleine mutation, la posturologie évolue vite, une mise à jour était donc nécessaire.
    Avant de commencer deux questions se posent :
    - Les fascias s'adaptent-ils ?
    - Avons-nous un schéma corporel ?
    Si vous répondez « oui » à ces deux questions : vous êtes dans l'obligation de faire de la posturologie !
    Le système postural est multimodal, c'est un tout structuré à entrées multiples : on parle d'erreurs réceptoriales pour décrire les perturbations des différents capteurs sensoriels régulant la posture.
    Si les pieds et les yeux restent les entrées princeps de ce système, ce ne sont pas les seules, la peau et l'appareil stomatognatique seront aussi étudiés.
    Nous avons également abordé l'ontogénèse ainsi que les pathologies apparaissant durant cette période :
    - l'influence du psycho-émotionnel sur la posture ;
    - l'étude des réflexes archaïques : ils sont à la base de la régulation et de l'équilibre !
    C'est une révolution médicale : traiter les causes et non plus les symptômes !
    Le déséquilibre postural et les asymétries morpho-statiques qui en découlent sont à la base des sollicitations anormales responsables des pathologies : de la douleur à l'arthrose en passant par les défauts d'axes ! Avec la posturologie, le professionnel de santé redevient un clinicien ; rapides et efficaces, les résultats sont souvent spectaculaires et bénéficient d'une psychologie positive de la part du patient.
    La transdisciplinarité permet une vision globale du système et plusieurs spécialistes peuvent travailler ensemble à son amélioration.
    Sont directement concernés par cet ouvrage :
    - Toutes les personnes qui, de près ou de loin, travaillent sur le système locomoteur : kinésithérapeutes, ostéopathes, chiropracticiens, étiopathes, préparateurs sportifs, médecins du sport, médecins rééducateurs, généralistes, rhumatologues...
    - Tous les professionnels de santé qui travaillent sur les entrées sensorielles du système : ophtalmologistes, orthoptistes, optométristes, strabologues, podologues, podo-orthésistes, orthopédistes, pédiatres, chirurgiens orthopédistes, dentistes, stomatologistes, occlusodontologistes, logopédistes, orthophonistes, psychomotriciens, otorhinolaryngologistes...
    - Plus généralement tous les professionnels qui veulent travailler sur les causes et non plus sur les symptômes...
    La médecine de demain se devra d'être étiologique et préventive : la posturologie le permet !

  • La Société Française de Néonatalogie est heureuse de vous présenter la 2ème édition du manuel « Réanimation du nouveau-né en salle de naissance ». Ce document est le fruit du travail de la Commission Formation et Simulation de la SFN qui comprend une trentaine de participants actifs provenant de plus de 20 CHU ou CHG de France, avec la contribution du Dr Johansson de Bruxelles.

    Pour cette 2ème édition, nous avons repris les recommandations de l'ILCOR 2015. De plus, nous avons enrichi le document en créant 10 fiches de prises en charge spécifique sur la cyanose, la détresse respiratoire, le pneumothorax, l'encéphalopathie anoxo-ischémique, la séquence de Pierre Robin, l'atrésie de l'oesophage, l'omphalocèle et le laparoschisis, la hernie diaphragmatique, la préparation au transfert, et l'accouchement inopiné à domicile. Le chapitre « Particularités du prématuré » a été actualisé. Enfin, l'éthique et les soins palliatifs font l'objet d'un chapitre spécifique.

    Ce document s'adresse tout particulièrement aux sages-femmes, aux pédiatres de maternité ou de néonatalogie, aux puéricultrices, aux anesthésistes-réanimateurs, aux infirmières du bloc opératoire, mais aussi aux gynécologues-obstétriciens et aux urgentistes. Il est destiné à être remis aux participants des séances de formation par la simulation à la réanimation du nouveau-né en salle de naissance et sera également disponible en librairie.

  • Dans de nombreux pays, les médecins généralistes pratiquent l'échographie. Il existe une réelle opportunité pour les médecins généralistes français d'augmenter leurs compétences en se saisissant de cet outil performant. Le Professeur Jean-Marie Bourgeois a été l'instigateur du développement de cet outil pour le généraliste. C'est grâce à lui que toute une génération de médecins généralistes et d'urgentistes ont appris à manier l'outil.
    Beaucoup de termes de ce livre lui sont dus. L'échographie réalisée par le médecin généraliste, est une chance supplémentaire donnée au patient. Elle peut être utilisée dans une situation clinico-échographique, en échoscopie, dans la gestion de l'incertitude et c'est un formidable outil de communication. Une échographie, c'est une somme de gestes. Chaque geste en échographie apprend quelque chose (l'absence ou la présence d'épanchement, de dilatation, etc.).
    Certains gestes sont à la portée de tous, et peuvent conforter un diagnostic de façon immédiate. Le moindre doute en médecine générale doit faire pratiquer une échographie de contrôle par un spécialiste.

  • La traumatologie de l'appareil locomoteur est une discipline relativement vaste, où lésions évidentes et lésions occultes se côtoient dans des proportions quasiment identiques. Un interrogatoire policier, associé à un examen clinique soigneux, complété par des examens complémentaires appropriés et de qualité, doit permettre de diminuer au maximum les errances diagnostiques qui peuvent être lourdes de conséquences et en terme d'incapacité fonctionnelle et en terme de réparation juridique du dommage corporel. Pour penser aux lésions occultes encore faut-il les connaître car « on ne trouve que ce que l'on cherche et l'on ne cherche que ce que l'on connaît ». L'objectif de ce manuel est d'insister sur les pièges de la traumatologie et la manière de les éviter, tout en donnant au lecteur une culture en traumatologie lui permettant non seulement d'avoir une discussion constructive avec le spécialiste mais également de prendre en charge un certain nombre de pathologies « non chirurgicales ». Le format, type livre de poche, a été voulu par les auteurs pour que l'urgentiste ou l'interne de spécialité puisse l'avoir dans sa poche et trouver instantanément la réponse aux questions qu'il se pose.

  • Aujourd'hui s'ouvre une période propice à faire mémoire des émotions vécues, mais aussi à discerner la place de la dimension spirituelle dans le prendre soin en temps de pandémie.
    Plus qu'un bilan, c'est l'occasion de nommer tout ce que cette crise révèle de réactions humaines, de fonctionnement des institutions sanitaires et du système de santé lui-même.
    C'est le moment d'examiner si et comment le Spiritual Care a été vécu et formulé dans ces temps particuliers.

  • Qu'est-ce-que la Collection "Echographie musculosquelettique" ?
    Par chance et par vouloir, la France dispose d'une des meilleures écoles d'échographie musculosquelettique au monde : la SIMS (Société d'Imagerie MusculoSquelettique). Au sein de ce groupe ouvert et amical, où cohabitent en harmonie une grande rigueur et une non moins grande joie de vivre, toute rabelaisienne, Jean-Louis Brasseur et Gérard Morvan ont depuis longtemps la charge de l'enseignement. Ce sont des passionnés, aimant transmettre leurs connaissances et faire partager leur passion, des hommes de terrain qui, depuis les origines de l'échographie ostéo-articulaire il y a plus de vingt ans, la pratique quotidiennement. D'où leur idée de cette collection de livres dédiés à l'échographie musculosquelettique.
    Un livre par région, largement illustré. Des schémas clairs. Des explications concrètes, vécues, pratiques. Les auteurs, aidés en fonction des sites anatomiques par des collègues experts, expliquent comment faire une échographie efficace, les points importants à ne pas oublier, les pièges où ne pas tomber, les trucs et astuces pour se sortir des situations difficiles, les cas où il faut passer à d'autres techniques, les points à mettre en exergue dans le compte -rendu, ce qu'attend précisément le clinicien de l'échographie.... Bref, ils vous livrent leur expérience de l'enseignement et la quintessence de leur longue pratique quotidienne en privilégiant, comme dans la vraie vie, la forme atypique d'une affection fréquente, que l'on risque fort de rencontrer, au mouton à cinq pattes qu'on ne croisera jamais.
    En dehors de « l'épicondylite » les indications de l'échographie du coude sont mal connues. Elles sont pourtant nombreuses et la complémentarité du couple cliché standard + échographie, peu onéreux et disponible, lui permet souvent de déterminer l'étiologie de bon nombre de problèmes douloureux de cette articulation. De plus, la possibilité d'effectuer des analyses comparatives et dynamiques sont deux atouts majeurs de l'échographie par rapport à l'IRM. Il est donc important de connaitre les possibilités et les limites de l'échographie du coude ainsi bien entendu que la sémiologie échographique des différentes pathologies.
    La réalisation de certaines coupes n'est par contre pas aisée et il faut optimiser cette technique échographique en particulier par une position correcte. C'est particulièrement vrai au niveau de l'étude des épicondyliens où une position des coudes en supination et flexion à 90° est indispensable pour dissocier les différents tendons et préciser quels sont ceux qui sont entrepris.
    Comme pour le genou, ce livre présente un plan différent de ceux de certains tomes de la collection. En effet, et c'est une particularité par rapport à d'autres articulations, et en particulier l'épaule, on peut, au niveau du coude, se limiter à une étude comparative d'un compartiment (antérieur, latéral, médial ou postérieur) en fonction de la symptomatologie du patient. Cette spécificité nous permet de subdiviser l'étude. Dans un premier temps nous verrons les différentes coupes normales, « de base », pouvant être effectuées en échographie au niveau de chaque compartiment ainsi que la manière de les obtenir. Ensuite, après un chapitre consacré à l'analyse articulaire qui doit être systématiquement réalisée, nous étudierons l'écho-anatomie et les différentes pathologies de chaque compartiment avec les possibilités d'échographie interventionnelle.

  • Ce livre était, au départ, destiné aux médecins généralistes et aux urgentistes qui sont, de plus en plus fréquemment, confrontés à la prise en charge des femmes, sans avoir forcément la maîtrise de l'obstétrique et de la gynécologie. Il devrait aussi être utile aux internes en médecine générale, aux internes en gynécologie obstétrique, aux internes en pédiatrie, aux internes en anesthésie réanimation, aux étudiants en médecine, aux étudiants sages-femmes, aux étudiants infirmiers, aux pompiers et aux ambulanciers. C'est pour cela que j'ai ajouté un sous-titre : « premiers pas en gynécologie obstétrique ».

    Et au final, l'iconographie et la « filmographie » devraient intéresser tous ceux qui veulent revoir rapidement leurs connaissances en gynécologie obstétrique de base et d'urgence (médecins, sages-femmes).

    Nous avons traité les éléments de base de la gynécologie obstétrique en insistant sur la notion d'urgence et en utilisant l'iconographie et la filmographie accumulées depuis de longues années dans les services de gynécologie obstétrique de Besançon et de Grenoble.

    Les chapitres abordés sont : l'examen clinique de la femme enceinte, le travail, le transport de la patiente et de l'enfant, l'accouchement, les situations à risques, les complications de la grossesse, la prise en charge du nouveau-né, les pathologies de la grossesse et l'examen gynécologique avec les principales urgences gynécologiques.

    Le praticien gagnera à compléter cet outil théorique en venant partager la pratique quotidienne des gynécologues obstétriciens et des sages-femmes.

  • Au coeur de la pratique pédiatrique, la neuropédiatrie est en plein essor. À partir de vignettes synthétiques, cet outil au format de poche se veut le compagnon du médecin, pédiatre ou non, ou du futur neuropédiatre.
    Résolument pratique, cet abécédaire permettra d'aborder plus sereinement des situations pédiatriques fréquentes (migraine, épilepsies, infections, troubles du neurodéveloppement, etc.) et les outils thérapeutiques neuropédiatriques, de l'hypnose à la thérapie génique.

  • Radiologues, nous avons pu constater tout au long de notre formation et de notre pratique qu'il était difficile de garder en mémoire TOUS les chiffres, mesures, repères, abaques et classifications nécessaires au diagnostic, à la quantification de la sévérité, ou à la prise en charge thérapeutique. De ce constat est née l'idée qu'il serait très utile de regrouper dans un même ouvrage l'ensemble de ces informations, classées par spécialité d'organe. Ce livre se veut avant tout pratique. Il ne remplace en aucun cas les références bibliographiques de radiologie, mais permettra à tout radiologue de retrouver en un minimum de temps les éléments nécessaires à une interprétation précise. Les deux premières éditions ont été un réel succès. Nous profitons de cette 3e édition pour évidemment la mettre à jour mais aussi pour intégrer de nouveaux items et en particulier les traumatismes.

  • Depuis plus d'une quinzaine d'années, nous pratiquons cette formule d'enseignement faite de dossiers radiologiques volontairement non spécialisés, mais issus de l'ensemble des spécialités d'imagerie médicale. C'est la réussite de ces journées qui nous a incités à publier nos cas cliniques qui sont présentés sous la forme d'une brève histoire clinique, d'une iconographie significative et de quelques questions orientant la démarche diagnostique. Dans la réponse, est présenté un développement concernant la pathologie en question. Ce type d'ouvrage, peu courant en France, est extrêmement répandu Outre-Atlantique. Ce sont les classiques « Teaching files ». Il s'agit effectivement de façon variée, attrayante et ludique, d'augmenter, de perfectionner ou de réviser ses connaissances.

  • Éternelle question de tout enseignant : où placer la barre du savoir délivré en fonction du public visé ? Que dois-je dire du métabolisme du calcium à l'élève kinésithérapeute ou à l'étudiant en médecine, à l'interne se spécialisant en rhumatologie, au médecin généraliste ou au chirurgien orthopédiste ? Jusqu'où descendre dans le détail pour ceux-ci, comment épurer l'essentiel pour ceux-là ? La réponse apportée varie selon les enseignants ; surtout, certaines formations bénéficiant d'une longue tradition ont su répondre au fil du temps, au moins pragmatiquement, à la question posée.
    Mais quarante ans d'enseignement m'ont appris que ce n'est pas si simple, que les connaissances se chevauchent, que ce qui est essentiel pour comprendre la biomécanique de base d'un os n'a que peu à voir avec le métabolisme de l'ostéoclaste, mais que connaître ce même métabolisme est indispensable pour appréhender la genèse de l'ostéoporose. De même, c'est la sémiologie seule qui me sert pour diagnostiquer une polyarthrite rhumatoïde et non l'immunologie, mais si je veux comprendre - et maintenant traiter - ce rhumatisme inflammatoire chronique, c'est pourtant elle qui m'est nécessaire. Et si la question était mal posée ? Puis-je « raisonnablement » utiliser le savoir de la littérature scientifique, mâtiné de l'expérience pédagogique et d'une pincée de bon sens pour donner un aperçu global de l'appareil locomoteur, de sa physiologie, de sa sémiologie, de ses diagnostics et de ses traitements sans être indigeste et illisible, ni simplificateur et réducteur ?
    Si oui, la question de la cible de ce livre ne se pose plus : tous ceux concernés par l'appareil locomoteur, le système ostéo-articulaire ou l'appareil musculo-squelettique, sont ici invités. Il ne s'agit ni d'un traité exhaustif de rhumatologie ni d'un cahier utilitaire de préparation à un quelconque concours. La logique veut présider à sa composition, l'emboîtement des connaissances faciliter son apprentissage, le découpage en grands chapitres de physiologie, sémiologie et pathologies le rendre utile, car opératoire. Reste la thérapeutique. De tous ces chapitres, c'est celui qui sera le plus vite périmé. Je le souhaite : cela voudra dire que nous avons progressé pour le plus grand bien de nos malades. On ne trouvera pas ici de données concernant les thérapies manuelles proprement dites, mais on ne peut comprendre et pratiquer ces techniques sans une bonne connaissance de chapitres entiers de la rhumatologie.

  • La confrontation du yin yang à la théorie des systèmes complexes confirme l'intérêt de la démarche. L'application des principes de thermodynamique à la physiologie médicale chinoise permet d'approfondir et de s'approprier les notions fondamentales de l'eau et du feu mais c'est l'introduction du rôle essentiel de l'eau dans la physiologie énergétique occidentale qui permet de développer la notion de racine et de branche propre à la pensée chinoise. Cette deuxième édition poursuit donc le projet de l'association de deux pensées opposées, mais dont la complémentarité est une source infinie d'enrichissement mutuel.

  • Cet ouvrage destiné d'abord à participer à l'enseignement de l'expertise médicale est déjà particulier par le fait qu'il aspire à être « pratique » ; pratique ou « manuel », cela signifie qu'il n'a pas pour principal objectif d'être une somme de connaissances, car en 2019 l'Internet donne cette possibilité à quiconque dispose d'un Smartphone. Par contre, ce même Internet ne permet pas de choisir les procédures adaptées, c'est-à-dire fiables, rapides et applicables aux situations les plus fréquentes ; en d'autres termes l'Internet n'a ni le sens pratique ni de la pratique du moins dans le domaine de l'expertise médicale. Les besoins à l'origine de cet ouvrage sont multiples, la nécessité d'enseigner l'expertise médicale, et cela à tous les intervenants, en prenant en compte l'importance des enjeux de l'expertise pour l'indemnisation du dommage corporel. Enfin, pour confirmer que cet ouvrage se veut être utile plutôt que de se perdre dans des détails à visée purement encyclopédique, nous avons sélectionné des cas cliniques permettant d'illustrer les situations les plus fréquentes et/ou les plus problématiques.

  • L'échographie est certainement une des armes qui va le plus se développer au cours des prochaines années dans la chirurgie du membre supérieur. Ces avantages sont la chirurgie mini-invasive, sa facilité d'utilisation et son faible coût.
    L'objectif de ce premier livre est de faire une mise au point sur les techniques d'échochirurgie existantes pour le membre supérieur. Il regroupe les articles des auteurs pionniers dans cette pratique.
    Nous y décrivons les différentes techniques chirurgicales et les premiers résultats de séries cliniques démontrant les bénéfices cliniques et organisationnels de cette nouvelle pratique, ainsi que l'optimisation de l'expérience patient.

  • Muscles et fascias Nouv.

    L'évolution de nos connaissances et de nos techniques d'exploration permet enfin cette clarification.
    Tout d'abord, rappelons que « fascia » est d'origine latine, signifiant bande alors que « aponévrose » vient du grec. Rappelons également que la construction du pluriel suit les règles d'usage du français. Ainsi le pluriel de fascia est fascias et non fasciae.
    Selon les définitions classiques, un fascia est une expansion aponévrotique, servant d'enveloppe à des organes sous-jacents qu'elle est destinée à maintenir dans leur position respective (Littré). En réalité, les fascias jouent non seulement un rôle de contention des muscles, de cloisonnement des tissus et de liaisons entre différents organes, mais ils constituent également un organe sensoriel assurant une fonction essentielle dans la perception proprioceptive globale de notre corps. Finalement, ces fascias classés en fonction de leur rôle, de leur structure et de leur topographie sont regroupés dans ce qui est dénommé « système fascial ».
    Respectant la tradition de la SIMS, cet ouvrage procure une approche multidisciplinaire du sujet dans un esprit clairement didactique. Les différentes spécialités médicales qui y participent vont nous permettre d'harmoniser nos connaissances et d'améliorer le rôle fonctionnel de nos interfaces. Les différentes pathologies abordées (traumatiques, congénitales, métaboliques, inflammatoires, infectieuses, tumorales...) témoignent de la richesse de ce thème et de son importance capitale pour la compréhension et le diagnostic de pathologies variées, rares ou côtoyées quotidiennement.
    Cet OPUS 47 est donc une oeuvre collective, riche et didactique qui impactera indiscutablement nos pratiques.

  • «Est-il encore utile en 2020 de consacrer un ouvrage pédagogique à l'imagerie scanographique thoracique, domaine dans lequel on pourrait penser que beaucoup, sinon quasi tout, paraît avoir été dit, en particulier depuis la généralisation des acquisitions en coupes submillimétriques et des angioscanners pulmonaires en haute résolution ?... La structuration de l'ouvrage de Gilles Genin et Fabien Craighero est l'élément essentiel de son attrait pour le lecteur qu'il doit aider à atteindre le but fixé par le titre. L'objectif est en effet d'apprendre à lire rapidement un scanner thoracique, bien entendu sans sacrifier ni la précision de la phase sémiologique (analyse et regroupement La valeur-ajoutée du médecin radiologue est directement dépendante de sa capacité à assumer son rôle étiologique dans ses compte-rendus et/ou dans sa communication avec ses collègues. Dans cette optique, c'est toute la pathologie thoracique qui est mise à sa disposition dans la troisième partie de l'ouvrage. L'accès rendu facile par un classement précis en fonction de l'organe atteint constitue, comme les auteurs s'y étaient engagés, un moyen efficace pour raccourcir la durée de lecture des explorations radiologiques du thorax, tout en augmentant la qualité de leur argumentation diagnostique... ».

  • Cet ouvrage s'articule en 14 chapitres. Il débute par des conseils techniques et des recommandations pour la réalisation des examens en fonction du contexte de la prescription. Ensuite, sont abordés de façon détaillée, par organe, l'aspect échographique normal et les différentes affections. Ainsi, le foie, les voies biliaires, le pancréas, la rate, les reins et les voies urinaires, le tube digestif et les vaisseaux abdominaux principaux sont tour à tour l'objet d'un chapitre très complet laissant une large place à une iconographie très riche et volontairement mise en avant . L'ensemble des modes d'acquisition disponibles actuellement est abordé pour chaque organe et chaque pathologie ; de nombreux cas cliniques viennent accompagner le propos. De nombreuses images échographiques sont corrélées avec des confrontations macro et microscopiques, ainsi qu'avec d'autres techniques d'imagerie. L'échographie du foie et des reins transplantés est également largement décrite. Le dernier chapitre apporte également des éléments essentiels nécessaires à la prise en charge du polytraumatisé abdominal.
    Cet ouvrage de référence se veut pratique, exhaustif et abondamment illustré avec plus 1.000 iconographies issues de la pratique quotidienne de passionnés de l'échographie. Il intègre les dernières références de la littérature scientifique et à ce titre devrait devenir un outil indispensable en échographie abdominale. Il s'adresse à tous les praticiens qui exercent dans ce domaine.

  • Face à l'émergence des résistances bactériennes, et face au mésusage des antibiotiques en ville et à l'hôpital, il apparait nécessaire de disposer de référentiels simples sur les Anti Infectieux, accessibles, pratique et tenant dans la blouse.
    Ce livret de poche Fiches d'Anti-Infectieux présente des propositions thérapeutiques anti-infectieuses de première intention reprenant les grandes pathologies en infectiologie générale.
    C'est un outil d'aide à la prescription médicale, établi en fonction des dernières recommandations des principales sociétés savantes traitant de l'infectiologie.
    Il est destiné aux internes, aux médecins, aux urgentistes, aux biologistes médicaux, aux pharmaciens ainsi qu'à tous les professionnels de santé participant à la prise en charge anti-infectieuse.
    Le bon usage des antibiotiques est l'affaire de tous et la maîtrise de leur consommation un objectif de Santé Publique.

  • Pour l'auteur, l'acte militant de ce livre prend le pas sur l'acte scientifique. Cependant, il ne s'engage dans un soin ostéopathique que convaincu que chaque action sur l'enfant relève d'un procédé neurophysiologique ou anatomique, en accord avec la nécessaire exigence de rigueur médicale excluant tout risque de dérive ésotérique. Le Dr Roth n'a d'autre souhait que de solliciter l'intérêt de ses confrères médecins pour certaines idées et de leur montrer comment il aborde les choses dans le domaine encore délaissé par eux. Il leur propose donc en plus de leur pratique habituelle celle de la prise en charge pédiatrique par la médecine manuelle ostéopathique. Sa rencontre avec cette discipline a transformé son quotidien de pédiatre prescripteur de médicaments en acteur de son traitement. Il retrace son parcours de précurseur en la matière puis propose au lecteur une immersion dans sa consultation en exposant les techniques de thérapies manuelles qu'il a développées pour soigner autant le nouveau-né, le nourrisson et l'enfant plus âgé, que l'adolescent. Puisse au lecteur, par une démarche d'application pratique des mécanismes réflexes inhérents à l'organisme humain, d'éprouver les satisfactions de soulagements apportés à ses petits patients ainsi qu'à leurs familles.

  • Cet ouvrage présente les principaux protocoles d'exploration IRM chez l'adulte en essayant de regrouper un maximum d'informations, les unes basiques comme la préparation et le positionnement du patient, les autres plus complexes comme le rappel succinct des différentes pathologies, les séquences indispensables à chaque protocole en tenant compte de l'indication et enfin, le type de signal obtenu en fonction des différentes pondérations avec l'iconographie correspondante.

  • Dans cette réflexion sur les soins palliatifs, nous pointons la parole médicale comme structurellement traumatique. Fréquemment, elle bloque le sujet à l'Éternel présent et rend difficile la projection vers l'à-venir. Nous avançons ici l'idée que l'accompagnement palliatif aide à se dégager de ce traumatisme. Nous distinguerons deux positions relationnelles différentes dans le rapport au patient, positions qui occasionnent des modalités distinctes de maniement de la parole...

empty