Tourisme & Voyages

  • La magie de Moscou

    Vladimir Fédorovski

    • Rocher
    • 23 Octobre 2014

    Une promenade au coeur de la capitale russe à travers ses figures mythiques, son histoire artistique et politique ainsi que son architecture.

  • Quand on est deux, ou quand on est seul, le voyage c'est un peu magique. Mais lorsqu'on a des enfants, la chose se complique très légèrement. Un enfant, ça tombe malade, ça n'aime pas forcément rester huit heures dans un siège d'avion, ça ne reste pas quatre heures dans un musée sur l'histoire de la chaussure berbère ... Mais un enfant a besoin de voyager. L'objectif de ce guide est de faire découvrir qu'on peut voyager avec ses enfants, mais qu'il y a effectivement quelques choix judicieux à faire, en fonction de leur âge, de leur nombre, de votre budget et de votre motivation. Ce livre vous dévoile les meilleures astuces parentales testées et approuvées par une armada de papas et de mamans. Vous trouverez des réponses vraies et vécues, des témoignages de réussites et de ratages, des conseils et des bons plans, ainsi que les listes de choses à emporter, les erreurs à éviter, les lieux à privilégier ou à éviter et les astuces d'autres parents pour voyager mieux, pour voyager intelligemment.

  • Mieux qu'un guide, La France s'écrit en capitales est un ouvrage encyclopédique révélant toutes les richesses et le savoir-faire de notre pays.

  • Saint-Louis

    Collectif

    • Rocher
    • 15 Septembre 1998
  • Découvrez les 80 grands monuments et musées de Paris.
    Ce petit livre vous emmène à la découverte des plus grands monuments et musées de Paris. Ils sont classés par arrondissements, avec un plan par quartier pour vous repérer. Vous n'avez plus qu'à suivre le guide ! Pour chacun d'entre eux, vous trouverez : un peu de culture : l'histoire du monument ou l'intérêt du musée, en quelques lignes ; toutes les infos pratiques : l'adresse et la station de métro, les horaires, les tarifs, les sites Internet, les visites guidées, les accès handicapés, les visites sympas avec les enfants ; et - bien sûr - pour chaque adresse, une suggestion de lieu sympa et à proximité où boire un verre.
    />

  • Le roman de vienne

    Jean Des Cars

    • Rocher
    • 17 Novembre 2005

    Chaque 1er janvier, le Concert du Nouvel An fait salle comble et sa diffusion en direct, par de très nombreuses chaînes de télévision, rassemble des millions d'amateurs à travers le monde.
    Et, pour finir, les spectateurs privilégiés scandent de leurs mains le rythme de la célèbre Marche de Radetzky qui, c'est l'usage, clôt cet hommage à la capitale mondiale de la musique, Vienne. Vienne ! Le coeur de l'Europe. Tradition et modernité s'y côtoient depuis des siècles, le classique et l'avant-garde cohabitent avec intelligence et harmonie. Vienne traditionnelle et impériale, Vienne bourgeoise et populaire, Vienne triomphante, Vienne humiliée, Vienne républicaine et socialiste, annexée, vengée, bombardée, occupée et enfin libre depuis 1955, voici les grandes heures d'une métropole où est né l'art de vivre.
    Elle a survécu à toutes les modes et on vient y respirer un parfum subtil, la civilisation. Les merveilleux cafés, véritables institutions commémorant, à leur façon, les deux sièges des Turcs aux XVIe et XVIIe siècles et où l'on peut passer une journée à lire ou à écrire sans être dérangé ; les musées aux fabuleuses collections des princes mécènes ; la plus grande salle de bal d'Europe et les écoles où l'on enseigne toujours la valse en habit et robe longue ; l'Art Nouveau qui fait sécession avant 1900 pour que les inspirations de Gustav Klimt, d'Otto Wagner et de Joseph Hoffmann puissent éclore ; les églises baroques dont les vitraux ont vibré au génie des plus grands musiciens, de Haydn à Mahler : cette ville est un tourbillon d'Art et d'Histoire.

  • Sentinelle géologique jetée au milieu de la Méditerranée, citadelle inexpugnable, Malte vient de retrouver sa famille naturelle en devenant membre de l'Union européenne.
    Et si tout le monde connaît le fameux ordre de Malte qui a sauvé l'Occident et la Chrétienté du péril ottoman au XVIe siècle, a-t-on une idée de ce que fut Malte avant le débarquement des chevaliers et après leur éviction par Bonaparte ? Se lançant sur les pas des nombreuses civilisations attirées par l'archipel maltais, Didier Destremau retrace l'histoire de ce minuscule îlot dont on ne sait s'il appartient à la Libye, à la Tunisie ou à l'Italie.
    Cette nation, dont trois villes portent fièrement des noms d'enfants de la France, ne peut que susciter une émotion authentique dans les coeurs français. Evénements historiques, tranches de vie, scènes amusantes ou dramatiques guident le visiteur dans l'intimité de cette petite enclave européenne semée au large des côtes africaines, et de son peuple, quintessence de ce qu'est la Mare nostrum, la Méditerranée éternelle.

  • Perpignan Perpinya 2020

    Alduy J P

    • Rocher
    • 6 Décembre 2007

    A travers le témoignage passionné de Jean-Paul ALDUY pour sa ville, le lecteur découvre comment Perpignan s'est déjà transformée et pourrait évoluer à l'horizon 2020.
    « Jean-Paul Alduy a réveillé la belle endormie ! » Phrase de militant ? Non, mais cri du coeur lancé un jour par une femme de gauche. Car Perpignan, ville du sud, était autrefois entourée de grisaille et son pouls battait faiblement. Les commerces fermaient peu à peu. Les Perpignanais semblaient ne plus avoir d'avenir.
    Dans Perpignan Perpinya 2020, Jean-Paul Alduy, commence par brosser avec modestie et à petites touches un tableau de sa ville archipel, comme il aime à l'appeler. Au fil des chapitres, il dresse une cartographie accessible au lecteur et à ses habitants, dont il a un souci sincère.
    Pour se faire, le maire de Perpignan a quelques atouts. Ingénieur diplômé des Ponts et chaussées, il sait de quoi il parle et, quand il propose une prospective pour ouvrir la « ville la plus au sud de la France » sur les autres régions de France et l'autre partie de la Catalogne et, au-delà, l'ensemble de l'espace ibérique et le Maghreb, c'est bien pour donner à Perpignan, demain, une dimension euro-méditerranéenne et internationale.
    Autrement dit, faire de Perpignan, non plus une petite ville touristique agréable, mais une métropole dynamique, moderne, prête à affronter les enjeux d'un monde multipolaire.
    Partisan d'un urbanisme à visage humain, Jean-Paul Alduy ne se contente pas de belles phrases et entre ensuite dans les détails techniques des réalisations qu'il souhaite. Car s'il veut faire partager au lecteur une passion, c'est bien parce que les Perpignanais seront, demain, les premiers bénéficiaires de sa vision de maire.

  • Capitale de la truffe ? Capitale du nougat, du football ou du tatouage ? Capitales culinaires, plutôt traditionnelles ou insolites ? Nombreuses sont les communes de métropole et d'outre-mer à vanter les mérites de leurs spécialités. Dans la préface de l'ouvrage de Xavier Louy, Pierre Bonté souligne ajuste titre «l'énorme travail, jamais mené jusqu'à présent, avec un tel esprit encyclopédique», afin de recenser et de présenter plus de mille communes françaises qui se distinguent par une spécialité et les conduit à se prévaloir du qualificatif sympathique de «capitale de...» À l'heure où les Français se passionnent de nouveau pour leur histoire et leur territoire, Xavier Louy les emmène dans un tour de France passionnant, riche d'informations et d'anecdotes sur les débuts de notre industrialisation, sur les initiatives souvent heureuses des acteurs locaux et sur le formidable dynamisme qui s'exprime ainsi à travers cette diversité d'ambitions locales. Mieux qu'un guide, La France s'écrit en capitales est un ouvrage encyclopédique révélant toutes les richesses et le savoir-faire de notre pays. Xavier Louy, 64 ans, a débuté au cabinet du Premier ministre, Jacques Chaban-Delmas, et a été directeur du Tour de France. Ancien maire adjoint de Sarlat en Périgord, il préside aujourd'hui la société XLco... spécialisée dans le développement local.

  • Voyager avec ses enfants

    Marie Perarnau

    • Rocher
    • 17 Octobre 2013

    Des conseils pour voyager sereinement avec ses enfants : ce qu'il faut emporter, les erreurs à éviter, les lieux et activités à bannir ou à privilégier, etc. Avec des témoignages de parents.

  • Dieu est-il gascon ?

    Christian Millau

    • Rocher
    • 2 Février 2006


    " dieu est-il français ? s'interrogea l'écrivain allemand friedrich sieburg, peu de temps avant que les panzers du général guderian vinssent le vérifier sur place.
    l'est-il, ne l'est-il pas ? disons que cela dépend des jours. une chose est sûre, dieu est gascon. tous deux racontent beaucoup d'histoires. tous deux sont fiers, susceptibles, prompts à en découdre mais toujours prêts à pardonner, parce qu'au fond, ce sont de bonnes pâtes ; ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le gascon n'aime pas trop les curés. quand il s'adresse à dieu, il n'a pas
    besoin d'intermédiaires et inversement.
    on croit savoir, en général, que la gascogne se trouve en bas de la carte de france, vers la gauche. erreur. la gascogne est une fantaisie, un roman qui n'existe que dans l'imagination des gascons. la gascogne est mon pays. je n'y ai aucune attache familiale, ma mère était moscovite, mon père normando-parisien, je suis né sur les rives de la seine, j'y ai passé le plus clair de ma vie et je vis momentanément sur la côte d'azur.
    mais la gascogne est mon pays. je n'y ai pas de maison, aucune terre, pas même un bout de vigne entre mouton-rothschild et lafite, ni de truffière à sarlat, de palombière dans les landes, de chasse en béarn, de studio à saint-jean de luz ou de caveau à arcangues, entre luis mariano et les amoureux qui se bécotent sur les bancs du plus aimable cimetière du monde. mais la gascogne est mon pays. henri de navarre est mon roi, aliénor d'aquitaine ma cousine, et à nérac, je me réveille dans les bras de la reine margot qui, soit dit sans l'offenser, est un chaud lapin.
    d'artagnan, porthos, athos, aramis sont mes oncles, planchet mon fidèle valet et montaigne mon précepteur. le matin, je me
    brosse les dents à l'ail et me les rince au jurançon. j'attaque la journée avec une tartine de foie gras ; à midi, je me réconforte avec une garbure, un magret de canard ou un cassoulet et le soir, je baisse le rideau sur une sauce aux cèpes ou une brouillade de truffes. le dimanche, bien sûr, je sors la poule au pot.
    " christian millau, en nous livrant une mosaïque de portraits, recettes, anecdotes, aussi drôles que savoureux, nous explique à sa façon ce qu'est cette gascogne de fantaisie, son pays de coeur.

  • Le rhin

    Collectif

    • Rocher
    • 1 Février 2000
empty