Religion & Esotérisme

  • Notre société voue un culte à la jeunesse et à la santé.
    La mort est passée sous silence, sujet tabou. Et pourtant, au même titre que la naissance, elle fait partie intégrante de notre existence, de notre croissance et de notre développement ; ce n'est ni l'ultime maladie, ni un ennemi à vaincre ou une prison à fuir. La Mort dernière étape de la croissance réunit plusieurs points de vue. Celui des Indiens d'Alaska, la vision juive, la perception hindouiste et bouddhiste de la mort.
    Ce livre de lumière et de partage nous apprend à reconsidérer la mort, à l'envisager comme une compagne invisible dans le voyage de la vie. Elle l'enrichit et lui donne un sens car: " nous, humains, mourons sans cesse et pas seulement la fin de la vie physique sur terre. Les étapes de l'acte de mourir s'appliquent à tout changement significatif (retraite, changement d'emploi, de ville, divorce ... ).
    Qui peut affronter et comprendre sa mort ultime peut peut-être apprendre à affronter et à traiter les changements qui se produisent, dans sa vie. " Quand la peur laisse place à la compréhension, il devient évident qu'accepter la mort et le mourir, c'est déjà vivre plus pleinement le temps qui nous est donné.

  • L'homme blanc sait tout fabriquer, mais il ne sait pas distribuer ce qu'il fabrique.Sitting Bull, lakota hunkpapa, 1885 Toute la philosophie spirituelle de ce recueil demeure dans cette phrase de l'écrivain kiowa, N. Scott Momaday en 1998 : « À l'endroit où les mots et le lieu se rejoignent, on trouve le sacré. » Norbert S. Hill, Jr, est inscrit comme membre de la tribu des Iroquois oneidas du Wisconsin. Il a oeuvré dans les administrations universitaires facilitant aux étudiants de diverses tribus d'accéder à l'enseignement supérieur. Hill est titulaire de deux doctorats dans les domaines de l'ingénierie.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Danièle Laruelle.

  • Djalâl-od-Dîn Rumî (1207-1273), fondateur de la célèbre confrérie soufie, connue en Occident sous le nom de derviches tourneurs, est à la fois un grand maître spirituel - désigné dans tout l'Orient comme "Mawlânâ", le maître par excellence - un poète, un philosophe, et aussi un voyant : ne parle-t-il pas - au Moyen Age ! - des dangers de la fission nucléaire et de la pluralité des mondes ? Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Odes mystiques, Quatrains, Le Livre du dedans : tous reflètent son amour de la beauté, sa nostalgie du divin. Son oeuvre principale, le Mathnawî, vaste théodicée, qui constitue le plus profond commentaire ésotérique du Qor'an, est encore lue et méditée dans tous les pays de l'Islam presque à l'instar du Livre saint lui-même. Elle présente en même temps cette remarquable caractéristique d'être rédigée de façon très accessible, avec une admirable simplicité, permettant ainsi une lecture à plusieurs niveaux. Elle se veut avant tout, en effet, un itinéraire de l'âme vers Dieu, l'âme exilée de sa patrie spirituelle et qui, unie à l'univers tout entier, au sein d'un cosmos sacralisé, poursuit sa quête de l'Absolu.

  • Le grand livre mystique de la tradition persane, écrit au XIIIe siècle. Livre de poésie, système philosophique, commentaire général de la théologie islamique, doctrine métaphysique, exposé de la pensée et de la vision mystique, étude approfondie de la psychologie, enseignement d'un maître spirituel.

  • "J'écris des livres pour essayer de dire ce que le bien-être sur terre a été pour moi, comment faire de sa vie quelque chose qui chante, toujours dans la perspective de chercher à diffuser le plus possible de joie autour de moi." Dans ces entretiens inédits, Soeur Emmanuelle répond avec son extraordinaire vitalité aux questions existentielles de chacun : qu'est-ce que le bonheur ? Quel est le sens de la vie ? De la mort ? Comment accepter la vieillesse ? Comment construire la paix et lutter contre la pauvreté, matérielle et de coeur ? Comment prier et vivre l'amour de Dieu ? Qu'espérer pour le futur ? Ce livre tonique et lumineux est un cadeau pour chacun d'entre nous, une vraie cure de vitamines ! En donnant sa vie pour les plus pauvres, Soeur Emmanuelle a appris que le paradis, ce sont les autres, et que le bonheur, c'est de leur donner de la joie.

    Aujourd'hui, son oeuvre en faveur des plus défavorisés se poursuit à travers de multiples projets, en France et dans le monde.

  • Aux origines de la franc-maçonnerie, il n'existait que deux grades, Apprenti et Compagnon. Puis, vers 1730, et sans que l'on sache trop comment cela s'est fait, le grade de Maître fut créé, essentiellement par dédoublement du grade de Compagnon. Celui-ci fut ainsi amputé d'une partie de son contenu, et il ne lui est resté que ce qui constituait le prolongement de celui d'Apprenti. Le degré de Compagnon a alors eu du mal à reconquérir sa place ; il est resté jusqu'à nos jours un degré mal aimé, mal compris et, par voie de conséquence, un degré délaissé. Pourtant, au fil des siècles, il a évolué, acquis son autonomie et une réelle profondeur initiatique, tout particulièrement dans le Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA). L'objectif de cet ouvrage est de mettre celle-ci en évidence en explorant les différents thèmes proposés par ce qui est devenu un degré " écossais " au riche contenu - ce qui, à notre connaissance, n'avait pas encore été fait. Dans la continuité de l'ouvrage sur l'Apprenti (La Première Lettre tome 1 : L'Apprenti au Rite Ecossais Ancien et Accepté, aux Editions du Rocher, 2005), celui sur le Compagnon comprend trois parties. Les deux premières présentent l'initiation et la symbolique du grade au Rite Ecossais Ancien et Accepté avec, comme direction générale: " A l'Apprenti, l'émotion; au Compagnon, la réflexion. " La troisième partie montre comment, depuis les premières huttes de branchages, l'aspect sacré de l'acte de construire est né, s'est propagé et s'est transmis à la franc-maçonnerie spéculative par le biais des loges anglaises et écossaises.

  • Si les premières loges naissent tranquillement à Paris, elles subissent ensuite une vive opposition du Roi et de l'Église. L'action de la justice contre la franc-maçonnerie et ses adeptes se fait sentir à partir de juillet 1737. Les frères subissent une réelle répression. Le lieutenant général de police et ses officiers surveillent et perquisitionnent les loges. Pendant une dizaine d'années, des francs-maçons sont arrêtés, puis condamnés à l'emprisonnement et à de lourdes amendes. Riche en sources historiques (l'auteur s'appuie sur les fonds d'archives maçonniques des grandes bibliothèques Bibliothèque nationale, Archives nationales, Bibliothèque de l'Arsenal, Bibliothèque historique de la ville de Paris...), ce livre démontre que la méfiance du pouvoir politique à l'encontre de cette société nouvelle, dont les réunions se déroulaient secrètement, coïncide avec sa création.Jean-Paul Lefebvre-Filleau, ancien officier supérieur de la gendarmerie nationale, est écrivain et conférencier. Surnommé le « détective de l'Histoire », il a écrit une vingtaine d'ouvrages et a notamment été récompensé par le Grand prix des écrivains de France pour son livre L'Affaire Bernadette Soubirous, l'enquête judiciaire de 1858 (éditions du Cerf), traduit en plusieurs langues. Son dernier livre, Les Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich, est paru aux éditions du Rocher en 2017.

  • Pour beaucoup aujourd'hui, y compris des théologiens, le démon n'existe pas ; il ne serait que la personnalisation symbolique de phénomènes psychiatriques et parapsychologiques.
    Pour d'autres, il exerce une fascination croissante et les sectes sataniques se multiplient : en Italie, en France, en Allemagne, jusqu'au coeur du Vatican paraît-il. Plusieurs personnes évoquent d'ailleurs leur pacte avec Satan qu'elles disent avantageux... Alors que certains tentent de se débarrasser de l'image de l'exorciste-qui-combat-le-démon, le plus célèbre du monde brise la conspiration du silence sur le rôle du diable.
    Il raconte avec force, intelligence et modération, car il n'est pas question d'identifier la foi catholique avec la superstition, que le phénomène de possession est tangible, le " mystère du mal" trop rencontré aux XXe et XXIe siècles, possède une forme, une existence personnelle et bien réelle : Satan, à l'origine ange sublime siégeant au côté de Dieu, ne devant sa méchanceté qu'à lui-même et à son choix du mal.
    Des témoignages forts et réalistes, ponctués d'enseignements montrant que la vie de chaque homme et celle du monde restent un combat spirituel, qui doit être gagné à chaque époque, en chaque lieu, le plus réel et le plus grave des combats, et aussi, le plus assuré de succès.

  • Le grade de maître vient couronner les degrés symboliques, ou " bleus ", de tous les rites maçonniques.
    Sauf circonstance particulière, les maçons sont tous appelés à y accéder, de sorte que la plupart d'entre eux sont maîtres maçons. peut-on dire pour autant que tous possèdent réellement ce très beau grade ? rien n'est moins sûr ! en effet, si certaines loges mettent en place les commissions permettant aux maîtres de travailler, toutes sont loin de le faire. pourtant, la demande est importante car le troisième degré est l'un des plus riches qui soit, tout particulièrement dans la version étudiée ici, celle du rite ecossais ancien et accepté.
    D'un réel pouvoir d'émotion, d'une grande profondeur initiatique, il marque une rupture avec les degrés précédents en quittant la maçonnerie de l'equerre pour celle du compas. il fait pénétrer celui qui le pratique dans son intimité la plus profonde, riche en rencontres inattendues. portant sur l'initiation et les grands thèmes du grade de maître, cet ouvrage propose aussi une étude des mythes en général et de quelques-uns en particulier en tant que supports à la réflexion maçonnique.
    Ce livre s'adresse à tous les maîtres maçons, en particulier ceux de la mouvance ecossaise, jeunes ou moins jeunes, pour leur faire partager quelques réflexions pouvant répondre à leur attente et leur donner le goût de grimper les degrés suivants, sur les trente-trois que comporte l'échelle ecossaise, la plus pratiquée au monde. après l'apprenti au rite ecossais ancien et accepté et le compagnon ecossais, le maître maçon ecossais clôt la trilogie de la première lettre, consacrée aux trois grades fondamentaux de la franc-maçonnerie.

  • Idries Shah nous a présenté dans Contes initiatiques des soufis et sages d'Orient des contes et des récits provenant de la tradition orale et de documents écrits, qui illustrent de manière pénétrante les méthodes d'enseignement utilisées par les sages du Moyen-Orient au cours du dernier millénaire.
    Le Monastère magique se distingue des ouvrages précédents en ce qu'il rassemble non seulement des contes et récits traditionnels, pour la plupart inédits et reformulés par l'auteur, mais aussi des textes qu'il a lui-même composés, faute d'un matériel existant. " La tradition n'est pas survivance : elle est transmission vivante, perpétuelle revivification ". Ce livre offre un échantillon représentatif de l'enseignement soufi tel qu'il est aujourd'hui dispensé.

  • Livre de mystique, d'érotisme et d'intense beauté, Tantra, théologie de l'amour et de la liberté est l'oeuvre d'une vie pour ses deux auteurs qui partagent aujourd'hui avec nous leur quête et leur trésor.

    Des couples s'enlacent dans des positions invraisemblables. Ils copulent de face, de dos, même de profil ; un assistant parfois encourage les amants. Une femme se laisse couvrir par un cheval, ailleurs par un chien, une autre exhibe sa vulve.
    Il ne s'agit pourtant pas d'un film pornographique. Ces images à la beauté étrange ornent les merveilleuses pagodes de la vallée de Katmandou. Quel rapport entre cette obscénité et le bouddhisme, religion qui affirme son mépris de la luxure ? C'est que le sexe et la religion ont en commun la recherche de la béatitude. Le Tantra dit que considérer le sexe comme un vice c'est pervertir notre nature. Dans le tantrisme, la sexualité n'est jamais impure, et l'obscénité réside dans l'esprit de celui qui la conçoit.
    Le Tantra représente la partie secrète, mystérieuse, sulfureuse du bouddhisme. Religion de l'amour et de la liberté, elle est pour la première fois montrée ici dans toute sa dérangeante splendeur.

  • Depuis plus de quarante ans, à Madagascar, le père Pedro oeuvre aux côtés des plus misérables. Avec eux, il a fondé une association nommée Akamasoa. D'une décharge est née une cité d'espérance, où plus de 25 000 personnes vivent ensemble comme des frères. Ce peuple a une voix et un visage. Pierre Lunel, fidèle co-auteur depuis six ans du Père, a rencontré ces hommes et femmes. Il a su les mettre en confiance, vaincre leurs réticences tout en respectant leur pudeur, et recueillir leur histoire. Une histoire souvent effroyable faite de souffrances et de joies, de blessures et de réussites, de chutes et de résurrections.Neny, Jacqueline, Ratrata, Felana, Mademoiselle Bao, Zô, Suzanne et les autres ont connu la pauvreté extrême : à cause d'un lopin de terre qui ne leur permettait plus de survivre, d'un cyclone qui avait emporté leur maison, d'un mari violent et alcoolique qui avait abandonné femme et enfants... À Akamasoa, ils ont retrouvé leur dignité en travaillant à la carrière, à la cantine de l'école, comme maçons, chefs de la sécurité... Et leurs enfants, promis à la délinquance, à la drogue et à la prostitution, sont aujourd'hui médecin, sage-femme, informaticien, professeur.Autant de témoignages qui montrent, à l'instar de La Cité de la Joie de Dominique Lapierre, la capacité des hommes à triompher de la souffrance, de la misère et du malheur.
    Pierre Lunel est écrivain, auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont beaucoup sont consacrés à de grandes figures de la fraternité comme l'abbé Pierre et soeur Emmanuelle.Rijasolo, grand photographe à Madagascar, a également illustré les précédents ouvrages du père Pedro.

  • Stephen Arroyo est l'un des plus grands noms de l'astrologie moderne.
    Ses ouvrages, traduits dans le monde entier, sont indispensables pour tous ceux qui veulent pratiquer sérieusement cette science. Quel que soit votre niveau, ce manuel deviendra rapidement pour vous le livre de référence. Débutant, vous y trouverez toutes les connaissances de base nécessaires ; praticien confirmé, il sera votre aide-mémoire, clair, précis et complet. Il repose sur deux grandes idées - aider le lecteur à trouver les concepts fondamentaux, les principes directeurs de l'interprétation d'un thème astral, et l'amener ainsi à penser en astrologue -, plutôt que de se perdre dans des détails secondaires ou de se fier à des schémas simplistes ; - mettre en lumière la vraie nature de l'astrologie, description de notre être intérieur, de nos motivations et de nos besoins profonds, non pas des circonstances extérieures de notre vie.
    L'astrologie, langage du vécu personnel, prend ainsi toute sa force et son authenticité, loin des artifices auxquels une certaine pratique la réduit. Les multiples combinaisons des éléments, des signes, des planètes, des maisons et des aspects dessinent une psychologie cosmique d'une richesse et d'une subtilité incomparables. Stephen Arroyo - lui-même agrégé de psychologie - nous emmène, via les étoiles, à la recherche de notre moi le plus vrai, le plus profond.

  • Voici la biographie la plus complète et la plus précise à ce jour de la jeunesse de Karol Wojtyla qui devint pape, sous le nom de Jean-Paul II, en octobre 1978.
    De sa naissance en 1920 à Wadowice à ses tout premiers pas dans la prêtrise en 1946, c'est l'itinéraire d'un jeune homme d'exception qui est ici raconté les blessures d'enfance du petit Lolek, sa passion pour le théâtre, les travaux forcés sous l'occupation nazie, le séminaire clandestin dans les caves du palais épiscopal de Cracovie, les études en Europe de l'Ouest.
    Itinéraire d'une jeunesse semblable à un grand roman slave, qui explique pour une large part un pontificat grandiose et néanmoins controversé.

  • Alors qu'ils s'intéressaient à Léonard de Vinci et au suaire de Turin, Lynn Picknett et Clive Prince ont remarqué l'importance que de nombreuses sociétés secrètes accordaient à deux personnages bibliques : Jean Baptiste et Marie Madeleine.
    Poussant leur enquête plus avant, ils ont ainsi été amenés à étudier attentivement l'aventure cathare, l'épopée templière et l'émergence de la franc-maçonnerie. Les croyances de ces organisations font apparaître un tableau d'une cohérence remarquable. Les hérétiques semblent avoir détenu le " chaînon manquant " du christianisme, et les réponses à de nombreuses questions : quels liens unissaient Jean Baptiste, Marie Madeleine et Jésus ? Qui est responsable de la décapitation de Jean Baptiste ? Où se trouvent alors la tête du saint et la dépouille de la Magdaléenne ? C'est le mystère de la véritable identité du Christ qui est en jeu.
    Mais l'enquête éclaire aussi d'autres questions : Que cherchait l'abbé Saunière à Rennes-le-Château ? Existait-il un lien entre Jésus et les écoles de mystères égyptiennes ? Et quel rôle souterrain joue, aujourd'hui encore, le prieuré de Sion ? Il se pourrait que nous soyons à l'aube d'une révélation qui fera vaciller les fondements mêmes de l'Eglise catholique.

  • Dom Gabriele Amorth, exorciste du Vatican dont l'ouvrage clef, Un exorciste raconte, s'est vendu par centaine de milliers d'exemplaires, aborde ici le sujet problématique et mystérieux du lien entre exorcisme et psychiatrie. Devant une personne qui présente une grande souffrance et des troubles psychologiques, lorsque la médecine échoue, ne peut-on déceler des origines maléfiques ? Car, même en ces temps d'éloignement de Dieu, et du diable, la nécessité de l'exorcisme reste à travers le monde et en maintes occasions, un fait réel, concret, avéré. Dom Amorth aborde ce sujet et expose des conversations qu'il a eues avec de nombreux psychiatres au cours de colloques sur ce thème ou d'un travail en commun (car l'exorciste fait souvent appel au psychiatre et réciproquement). L'ouvrage est précédé d'un bref historique de l'exorcisme des origines à nos jours. Déjà paru du même auteur aux éditions du Rocher : Un exorciste raconte et Nouveaux récits d'un exorciste.

empty