Littérature générale

  • Chasseur, pêcheur, trappeur et homme politique, Taamusi Qumaq (1914-1993) est considéré comme l'un des grands penseurs des Inuit du Nunavik. Bien qu'unilingue en inuktitut, ce « personnage exceptionnel », comme le présente ici Louis-Jacques Dorais, a consacré sa vie à consigner, à l'écrit, la vie des siens ainsi que leur langue - et il s'est à ce titre mérité la reconnaissance de plusieurs institutions, dont celle de l'Assemblée nationale du Québec. Son autobiographie, dont on retrouvera ici la traduction en français, ainsi que pour la première fois sous forme de livre le texte original en inuktitut, constitue un document de grande importance, tant pour les Inuit qui trouveront en lui un modèle, que pour les lecteurs du monde entier qui accèdent par ses mots à un univers culturel fascinant.

  • L'écrivain franco-libanais Amin Maalouf est paré d'une image de passeur de cultures, de chantre des exilés et d'ambassadeur des immigrants. Chrétien au Liban, Arabe en France, il semble irrémédiablement minoritaire, irrémédiablement étranger. Il revendique d'ailleurs lui-même ce rôle de médiateur entre l'Orient et l'Occident, prêchant pour un monde du multiculturalisme et de l'identité multiple. Commentateurs et critiques accolent ainsi à son oeuvre l'étiquette de la poursuite d'une communion universelle des peuples, l'abordant principalement au regard des questions d'identité, d'exil, de quête des origines et d'appartenances multiples.

    Le présent ouvrage revisite l'oeuvre de ce grand auteur qu'est Amin Maalouf - lauréat du prix Goncourt en 1993 et membre de l'Académie française depuis 2011 - afin de mettre en évidence la complexité de celle-ci et de montrer les diverses voies empruntées pour revenir sans cesse à des images et à des leitmotivs obsessifs. De la cartographie de l'oeuvre de Maalouf aux questions de sa réception et de sa lecture, en passant par des perspectives culturelles, idéologiques et politiques, il balise de nouvelles pistes d'interprétation. Premier ouvrage collectif à porter exclusivement sur Amin Maalouf, il réunit des contributions du Canada, de la France, du Maroc, du Cameroun et de l'Afrique du Sud. Se concluant sur une entrevue exclusive avec Amin Maalouf, il saura éveiller la curiosité pour cette oeuvre qui, de lecture en relecture, fait surgir ce sens profond de l'humanité et conduit à parcourir autrement la terre et ses frontières, la mer et ses rivages.

  • Ce recueil contient des poèmes qui portent la parole du coeur, mais aussi celle de l´esprit. Son auteur, à la fois poète, homme politique, cinéaste et intellectuel, participe à l'histoire du Groenland et défend avec ardeur l´idée d´une identité pan-inuite contemporaine.

  • L'imaginaire du Nord renvoie, du point de vue occidental, à une série de territoires imaginaires, travaillés historiquement par différents courants esthétiques et convoqués depuis peu par les disciplines des sciences humaines et de l'analyse culturelle. Le lecteur trouvera ici une bibliographie critique de 12 000 références sur les territoires de la nordicité, les perspectives critiques et théoriques sur le Nord, ainsi que les principales voies méthodologiques employées pour l'étudier en études culturelles.

  • Jamais réédité depuis sa parution dans les années 1930, ce grand roman de Marie Le Franc - par ailleurs récipiendaire du prix Femina en 1927 - apparaît au lecteur d´aujourd´hui comme la première incursion littéraire féminine dans la forêt nordique.

  • Qu'est-ce que le merveilleux ? Quelles sont ses origines ? Comment traverse-t-il les époques et les contrées ? Et pourquoi les enfants semblent-ils aussi aptes à le percevoir ? Motivée par ces questions, l'auteure retrace le caractère intemporel du merveilleux et l'une de ses figures prééminentes, le conte pour enfants.
    Porté par un corpus scientifique multidisciplinaire, l'ouvrage mène le lecteur dans un périple fascinant sur le chemin des fées et à travers les principales recherches consacrées aux récits de merveille. Ce voyage remonte aux balbutiements de la conscience narrative, met en relief les fondements d'une grammaire fantastique ontologique et suit l'évolution du conte entre oralité et écrit, tout en faisant la lumière sur le pouvoir subversif de la féerie.
    En outre, cette traversée de l'autre côté du miroir sonde les résonances profondes qu'éveillent les histoires fabuleuses jusque dans les plis et replis de l'inconscient. Sans jamais perdre le fil de ce qui alimente le merveilleux et lui donne substance, c'est toute la portée initiatique salutaire des contes qui se voit restituée avec un regard actuel. Au fil des pages, des images viennent ponctuer le travail d'analyse, offrant une relance créatrice au propos.
    Empreints de poésie et de candeur expressive, ces trompe-l'oeil oniriques, oeuvres originales de l'auteure, invitent à des plongées dans la rêverie grouillante et bigarrée de l'imaginaire enfantin. Des clés pour décrypter les mécanismes de l'enchantement dans un monde où le merveilleux se révèle à la fois noyau et espoir de l'humanité.

  • La contraception médicale, en rendant possible une meilleure maîtrise de la fécondité, a contribué à restructurer les représentations et les pratiques des processus de reproduction.
    En permettant d'éviter les grossesses "non désirées", elle a notamment amené les femmes à choisir le "bon moment" pour avoir des enfants. Cette rationalisation et cette homogénéisation des comportements féconds invitent à (re)penser le temps et l'espace naturel de la reproduction, qui semblent être remis en cause, voire redessinés. Ce livre met donc à contribution des chercheurs de différentes disciplines (démographie, sociologie, histoire, sexologie, psychologie) afin d'observer les liens complexes entre pratiques contraceptives et attentes sociales.
    Un portrait de la situation contraceptive, basé sur des enquêtes sociodémographiques autant à l'échelle nationale qu'internationale, est d'abord esquissé. Une deuxième partie s'attache aux dynamiques socioculturelles liées à la planification des naissances et à leur évolution par l'analyse des enjeux de la contraception en France, au Québec et au Mexique. Les pratiques contraceptives des jeunes et les stratégies d'intervention adoptées sont étudiées dans la troisième partie à partir d'exemples québécois, français et suisse.
    Enfin, la dernière partie porte sur l'information véhiculée sur la prévention dans les médias et dans les forums de discussion sur le Web. Ensemble, ces recherches mettent en évidence la pluralité des scénarios contraceptifs et de leurs déterminants chez des populations diverses. Il s'agit d'une synthèse clairvoyante et nuancée sur la contraception dans le monde contemporain.

  • Depuis les vingt dernières années, aucun ouvrage n´est venu faire le point sur la situation des langues autochtones au Québec. Ce livre vient illustrer les progrès qui ont été accomplis au cours des dernières années en matière de conservation, de préservation, et même, de revitalisation des langues autochtones.

  • Cette anthologie fait découvrir et pratiquer une nouvelle discipline critique au sein des études littéraires contemporaines qui vise à articuler une poétique du littéraire et une ethnologie du symbolique.
    L'ethnocritique se propose de mettre en évidence le jeu des variations culturelles plus ou moins conflictuelles propres aux grandes oeuvres littéraires et leurs retraductions stylistiques et sémantiques originales. Elle analyse ce "feuilletage" intraculturel des fictions littéraires avec des concepts issus de la narratologie comme de l'ethnologie des productions symboliques. Cette poétique culturelle des textes littéraires (la culture du texte et non la culture dans le texte) se distingue ainsi des approches politiques (cultural studies), sociologiques ou mythologiques, mais aussi des lectures folklorisantes ou historicisantes qui tendent à considérer le texte littéraire comme un document et non comme un monument.
    Ainsi, cet ouvrage rend compte de la diversité des problématiques et de la richesse des analyses de ce nouveau paradigme critique en littérature qu'est l'ethnocritique. L'anthologie permet de donner un accès à la fois direct, sélectif et raisonné à des contributions classiques ou plus confidentielles, mais toujours illustratives des principaux thèmes et résultats de la recherche. La première partie offre une introduction théorique et méthodologique aux grandes lignes qui fondent la démarche ; la seconde partie est composée d'une série d'études diversifiées quant aux genres, aux siècles et aux concepts propres à l'ethnocritique (intraculture, culturème, autonymie culturelle, polylogie, personnage liminaire, logogenèse, ethnogénétique, homologie rite et récit, etc).

  • Le détournement : ce geste d´appropriation, entre citation, plagiat et pastiche, s´inscrit dans l'histoire de plusieurs avant-gardes. Au fil des contributions rassemblées dans ce livre, le lecteur verra se dessiner l´histoire et l´évolution de cette pratique, de Dada à l´extrême contemporain.

  • Cet essai explore le processus de lecture des récits fantastiques, en particulier un phénomène souvent mentionné mais n'ayant jamais fait l'objet d'une véritable étude : l'effet fantastique. Cet effet de lecture très particulier qui se produit au contact de ces récits pour le moins étranges suppose, entre autres, que le lecteur perçoive les indéterminations du texte sans pour autant chercher à les résoudre. Cela amène à remettre en cause l'opinion largement répandue dans le domaine des théories de la lecture, voulant que la lecture soit un processus de détermination, de résolution de l'énigme. C'est donc une nouvelle approche du fantastique qui est présentée dans ce livre, qui accorde également une place importante à l'un des prolongements possibles de la lecture : l'interprétation du récit fantastique.
    La réflexion sur la notion d'indétermination, sur son rôle dans la lecture fantastique, repose en partie sur l'analyse de nouvelles de Guy de Maupassant et de Marie José Thériault. L'effet fantastique, supposant une progression rapide à travers le texte, l'existence d'un plaisir de l'indétermination ainsi que la présence de certains procédés, est examiné à partir de textes d'Edgar Allan P?, de Villiers de L'Isle-Adam, de Prosper Mérimée, de Jean Ray et d'Anne Hébert. Enfin, plusieurs interprétations de « Ligeia » d'Edgar Allan Poe sont analysées, dans le but de rendre compte des différents aspects de la lecture critique du récit fantastique.

  • Camus

    Payette/Olivier

    L'ouvrage explore différents aspects de l'ouvre de Camus : politique, littérature, philosophie. L'importance pour notre époque de la pensée de Camus ressort de cet ouvrage d'une manière originale. Il ne s'agit pas de faire l'éloge de sa pensée; il s'agit plutôt de partir de ce qu'il a dit, des nombreux espaces qu'il a explorés, pour voir quel chemin une telle pensée nous permet d'emprunter.

  • Dans ce deuxième tome de Lagression sexuelle envers les enfants, les auteurs approfondissent les conséquences associées à lagression sexuelle, puis abordent des thèmes émergents dans ce domaine de recherche et dintervention.

  • Publiée par les Presses de l'Université du Québec et la revue Voix et Images, la collection " De vives voix " réunit en un volume une sélection critique d'articles sur un auteur ou une problématique parus dans la revue Voix et Images. En redonnant ainsi accès à des textes marquants, elle révèle l'évolution du discours critique sur les écrivains et les courants majeurs de la littérature québécoise. Fondée en 1975, dans le prolongement des " Voix et images du pays " (1967) des Cahiers Sainte-Marie, Voix et Images a publié des centaines d'articles sur la littérature du Québec ; elle est le seul périodique universitaire qui lui est entièrement consacré. Auteur de poèmes, d'un journal, de quelques articles et de plusieurs lettres, Hector de Saint-Denys Garneau (1912-1943) est reconnu comme l'un des principaux écrivains de la littérature québécoise. Son oeuvre a suscité un grand nombre de commentaires, des plus élogieux aux plus critiques, et une multitude d'interprétations. Si plusieurs critiques se sont attachés au personnage mythique que Garneau est rapidement devenu, d'autres se sont davantage penchés sur les textes eux-mêmes, comme on l'observe dans la plupart des articles parus dans la revue Voix et Images. Les études rassemblées dans le présent volume explorent diverses perspectives, qui vont du comparatisme à la sociocritique. A ce recueil d'articles, présentés chronologiquement, s'ajoute une bibliographie des principaux travaux sur Garneau publiés en d'autres lieux.

  • Conjuguant débats théoriques et études de cas, cet ouvrage aborde les principaux enjeux que soulève la médiation culturelle. Il retrace les conditions d´émergence de la médiation culturelle au Québec, dépeint les dispositifs de médiation mis en place et dégage les principaux défis auxquels font actuellement face les médiateurs culturels.

  • L´agression sexuelle est un fléau social sans frontières qui touchera 1 fille sur 5 et 1 garçon sur 10. Issues de la recherche ou de l´expérience clinique, des pistes d´intervention sont proposées pour la prévention, l´évaluation et l´intervention auprès des jeunes victimes d´agression sexuelle et leur famille.

  • Témoignant des 23 ans d´expérience professionnelle de son auteur au sein du Musée de la civilisation à Québec, ce guide présente les principales méthodes auxquelles ont recours les évaluateurs en contexte muséal. Devis d´évaluation, questionnaires fermés, schémas d´entrevues ouvertes ne sont qu´une infime partie des outils présentés.

  • Toute perspective de lecture est liée à un ancrage géographique. Chaque lecteur est habité par des paysages. Pour Rachel Bouvet, ce paysage est celui de l'océan tel qu'on peut l'observer le long des côtes bretonnes, cette force gigantesque, sublime, mais aussi porteuse d'une douceur infinie. Les auteurs Kenneth White, Victor Segalen et J.-M. G. Le Clézio partagent eux aussi cet ancrage breton : White vogue principalement entre les Côtes-d'Armor et l'Écosse, Segalen naviguait surtout entre le Finistère Nord et le Pacifique, Le Clézio voyage entre le Finistère Sud et le Nouveau-Mexique en passant par l'océan Indien et la Méditerranée.

    Consciente de son attachement breton, provoquant chez elle une sensibilité accrue aux paysages maritimes et désertiques, le désir de la géopoétique et un questionnement sur l'altérité, Rachel Bouvet réfléchit à la dimension géographique de l'acte de lecture. Par son analyse des oeuvres de Kenneth White, de Victor Segalen et de J.-M. G. Le Clézio, elle montre que la géopoétique peut donner lieu à une approche singulière des textes littéraires. Faisant souvent appel à la géographie, aussi bien à la géographie physique qu'à la géographie humaine, avec les questions de paysage, de carte, de territoire, d'archipel, de frontière, elle illustre de quelle manière une interprétation basée sur les principes essentiels de la géopoétique peut se déployer.

  • Que représentent la chasse et le territoire pour un Amérindien ? Cet ouvrage témoigne de l'appartenance à la terre, relate les joies, les peines, les événements mythiques et historiques, les travaux, les rites, les rêves et les êtres qui habitent le quotidien d'un Montagnais depuis le début du XXe siècle jusqu'aux années 1970. La perception de ce Montagnais face à l'arrivée des trappeurs blancs, la venue des arpenteurs et des prospecteurs, l'exploitation minière, l'utilisation de l'avion, la construction de la réserve indienne de Natashquan, les interventions gouvernementales, etc. L'auteur explique le cycle annuel des Montagnais de Natashquan et les principales modifications contemporaines.

empty