Presses De L'universite De Laval

  • Les textes recueillis dans cet ouvrage proposent une réflexion sur les manières de penser et de pratiquer l'esprit du lieu à travers le monde et au regard de différents champs disciplinaires.
    Nous menant sur les routes du Népal, du Pérou, du Liban, de l'Allemagne et d'ailleurs, sur les voies de l'archéologie, de l'histoire, de l'architecture et autres champs du patrimoine culturel, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur les différentes interprétations de l'esprit du lieu, sur les mesures architecturales qui peuvent autant lui réussir que lui nuire, sur les menaces qui l'affectent et sur les manières de le transmettre quand celui-ci n'a pas ou plus de support matériel.
    Découlant du premier forum international des jeunes chercheurs et professionnels en patrimoine culturel qui s'est tenu à Québec les 27 et 28 septembre 2008, lors de la tenue de la 16e Assemblée Générale d'ICOMOS, ce livre regroupe une sélection des meilleurs textes soumis par les participants. Les auteurs ont eu la possibilité de (re) penser l'esprit du lieu à la lumière des échanges interdisciplinaires qui ont fait le succès de ce forum.
    Les idées novatrices et constructives que renferment leurs textes révèlent leur intérêt et surtout leurs aptitudes à construire le patrimoine culturel de demain.

  • Ce livre vise à montrer comment les identités instituent des territoires en prenant le Québec comme terrain d'observation. Il regroupe les textes augmentés et remaniés d'un colloque interdisciplinaire tenu au Musée de la civilisation en vue de la préparation de l'exposition permanente Territoires, inaugurée en 2007. Nous formulons l'hypothèse qu'une identité a besoin d'un espace pour se construire, qu'il soit réel ou virtuel, physique ou symbolique. Les auteurs s'interrogent sur les formes variées d'expression et de construction du territoire, tant dans l'art, les aménagements spatiaux, que les pratiques culturelles comme les récits, les rituels et même la consommation alimentaire. Ils questionnent ses mutations, en tentant de révéler le sens de ces appartenances mobiles, multiples et faiblement déterminées qui caractérisent les sociétés contemporaines. Vivons-nous "la fin des territoires"? La mobilité accrûe des hommes et des marchandises suscite-t-elle une "délocalisation" des relations sociales et un éclatement des solidarités spatiales? Les réseaux ont-ils remplacé les racines? Aussi mobiles et virtuels soient-ils, les individus et les groupes ne sont-ils pas toujours "quelque part" et de " quelque part "? Peut-on parler d'une ère de la "déterritorialisation" ou, inversement, de la multiterritorialité? Les auteurs montrent que le Québec, marqué par des phénomènes de migrations depuis l'époque coloniale, est propice à l'émergence d'espaces mobiles, de pays métissés et de territoires pluriels.

  • Ce livre réunit une sélection des quelque cent communications présentées au Symposium scientifique de la 16e Assemblée générale d'ICOMOS tenu à Québec les 1er et 2 octobre 2008. Les auteurs font le pari que la notion d'esprit du lieu possède une valeur heuristique qui permet de mieux penser et pratiquer le patrimoine. Elle constitue une relation dynamique et un processus humain vivant. La locution « esprit du lieu » énonce elle-même les deux éléments fondamentaux de cette relation; l'esprit qui renvoie à la pensée, aux humains et aux éléments immatériels (récits, croyances, rituels, festivals), et le lieu qui évoque un site géographique, un environnement physique, et les éléments matériels (paysages, bâtiments, objets). Les deux sont unis dans une étroite interaction, l'un se construisant par rapport à l'autre. Ce recueil offre des analyses et des réponses originales aux enjeux actuels de l'esprit du lieu : les sens à lui donner aujourd'hui, la conservation de la mémoire sociale des lieux, l'implication des communautés et des groupes dans la préservation et la mise en valeur, le développement du tourisme durable et l'exploitation des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Les actions novatrices préconisées dans cet ouvrage visent à construire un patrimoine mondial plus inclusif, participatif, donc dynamique et durable.

empty