Max Milo

  • Un outil indispensable pour les parents afin de préserver leurs enfants.

    Ces enfants qui sont simplement anxieux, passifs, rebelles, déstabilisés, insécurisés, subissent bilans, prescriptions médicamenteuses et rééducations, qu'ils le veuillent ou non. L'utilisation abusive et fallacieuse du trouble neurodéveloppemental, sans PRISE en compte de la dimension psychosociale, et le recours facile à la MDPH font que de plus en plus d'élèves sont étiquetés handicapés. Au-delà du scandale qu'il dénonce, ce livre est aussi un outil pour se repérer par rapport à la diversité des difficultés que présentent les enfants, pour être capable de les identifier, de les comprendre sans les nier ni les dramatiser. Cet outil doit permettre aux parents de ne pas se laisser impressionner par un système scolaire rigide, de lutter contre toute stigmatisation de leur enfant, de ne pas se laisser embarquer aveuglément dans une procédure de handicap, de prescription médicamenteuse et de rééducations multiples.

  • Le viol est un ogre qui se bâfre d'enfants. Le poison ainsi distillé s'infiltre dans l'âme jusqu'à son dérèglement, parfois irréversible. Stéphanie Dautel l'a subi dans sa chair à tout juste 12 ans. Longtemps, Elle pensait être la seule à avoir vécu cet enfer.
    Devenue éducatrice spécialisée, auprès d'adultes en grande exclusion, puis à la Protection de l'Enfance, elle fait le constat édifiant que les crimes sexuels sur enfants, loin d'être des exceptions, sont amèrement ''ordinaires''.
    Racontant avec bienveillance des dizaines d'histoires vécues par celles et ceux qu'elle a accompagnés, l'autrice fait l'autopsie de ce crime ordinaire. Elle appréhende les différentes problématiques liées aux abus sexuels, les adaptations inconscientes pour supporter le chaos intérieur et les réflexes de survie qui se mettent en place au détriment de l'individu.
    Stéphanie Dautel est ainsi venue en aide à des dizaines d'enfants et d'adultes abusés.
    Préface de Dr Guillaume J.C. , Pédopsychiatre, psychanalyste, secrétaire de le Fédération Française de Psychothérapie pour l'Enfant et l'Adolescent.

  • Zones paranormales : phénomènes inexpliqués, ovnis, esprits : 20 histoires qui défient la raison Nouv.

    L'improbable naît de nos connaissances encore limitées et de notre incapacité à expliquer rationnellement des phénomènes ou situations qui dépassent notre entendement. Le monde n'est ni blanc, ni noir. Il existe une infinité de zones grises, aux frontières de l'inconnu, dominées par des forces dont les mécanismes sont peu ou pas explorés.
    Dans ces Chroniques de l'Improbable, l'auteur vous propose une sélection personnelle d'histoires, toutes authentiques et documentées, qui devraient ébranler vos certitudes et vous laisser songeur : phénomènes inexpliqués dans le ciel, incursion dans le monde des esprits, rencontres avec des personnages hors du commun, contacts rapprochés avec des ovnis, visites de lieux dérangeants, coïncidences troublantes : autant de sujets qui donnent à vo

  • Paniqués par les déficits, nos gouvernants ont essayé de légiférer pour freiner cette descente aux enfers du système de santé depuis plus de 20 ans. Le retour de Jean Castex aux affaires en est le symbole le plus prégnant. Le Premier Ministre est en effet l'un des principaux responsable de cette situation qui a transformé l'hôpital en entreprise à flux tendu, le rendant incapable d'assurer et de combattre les crises sanitaires. Les médecins, et plus largement les soignants n'ont plus aucun pouvoir dans le système de santé en France. Dans cet essai, l'auteur analyse ainsi ce combat depuis cinquante ans pour contrôler les médecins dans les hôpitaux publics, les cliniques prives, et les médecins libéraux. Il reprend les principales réformes qui ont mené à la catastrophe.

  • Un français en Chinafrique Nouv.

    Vincent Robin-Gazsity raconte son expérience dans une entreprise chinoise en Afrique pendant trois ans. Interprète pour la China Communications Construction Company au Gabon, l'auteur dévoile la vie quotidienne dans un grand groupe chinois en Afrique et le monde qui se construit à la barbe de l'Occident entre pays du sud. Pendant trois ans il se plie aux conditions de travail des employés chinois expatriés sur le continent noir : une vie en collectivité, de libertés restreintes, un esprit de groupe. Pour s'intégrer il lui faudra changer son mode de pensée et petit à petit se transformer. Individu, travail, pouvoir, nature... l'auteur nous amène à revoir un par un les concepts qui structurent notre univers mental pour se glisser dans l'esprit d'un Chinois en Afrique. Pays en voie de développement il y a tout juste vingt ans, la Chine rêve aujourd'hui de devenir la première puissance mondiale. Plus qu'une compétition économique, c'est une véritable révolution géopolitique que prépare le géant asiatique sur ses chantiers africains.

  • Ce recueil de témoignages donne pour la première fois la parole aux enfants de couples lesbiens.

    A l'heure des récents débats sur la PMA - déjà ouverts par la légalisation du mariage pour tous, ce livre laisse la parole aux principaux concernés par la question de l'influence de ces expériences sur la représentation de la famille et des femmes, et comme alternative au modèle hétéropatriarcal de la famille et de la parentalité.
    Toutes ces configurations familiales ont en commun le fait d'échapper, a` des degrés divers sans doute, aux structures strictement hétéroparentales, mais également a` la présence de´terminante d'hommes cisgenres dans l'agencement familial fondamental.

  • Comparant les modalités et les logiques de distinction élitiste à l'échelle planétaire et à travers les âges, cet ouvrage constitue une somme absolument inédite.
    Celle-ci repose sur des décennies d'observation dans de nombreux pays, ainsi que sur la consultation de milliers d'études relevant d'une douzaine de disciplines. Au fil de chapitres thématiques, relatifs aussi bien aux attitudes corporelles révélatrices qu'à la distinction par l'intermédiaire des animaux, se voit souligné à quel point la symbolique de l'éminence peut revêtir des formes variées et parfois même diamétralement opposées.
    Après avoir publié deux ouvrages théoriques qui ont été salués comme renouvelant profondément l'analyse du sujet, Jean-Pascal Daloz nous offre ici une fascinante synthèse empirique, attachant toute l'importance qu'ils méritent aux clivages culturels entre les sociétés.
    Jean-Pascal Daloz est Directeur de recherche au CNRS et Faculty Fellow à l'université de Yale. Auparavant, il a notamment été en charge de plusieurs instituts de recherche en Afrique, Senior Associate Member à l'université d'Oxford, Professeur de science politique à celle d'Oslo et il a présidé pendant plus de dix ans le comité des recherches comparatives de l'Association internationale de sociologie.
    Ses nombreux écrits consacrés aux élites, qu'ils portent sur les dimensions symboliques de la représentation politique ou l'analyse de la distinction sociale, ainsi que ses travaux relatifs à l'approche culturelle de la comparaison, ont recueilli un large écho à l'échelon international.

  • Survivre au pire

    Patricia Oddo

    • Max milo
    • 26 Janvier 2021

    Comment est-il possible de se reconstruire et d'aimer le monde quand on a vécu le pire ?
    «La nuit du 5 septembre 1990, mes deux enfants, Lucie et Sylvain, ont été assassinés par leur propre père. Face à un tel drame, j'aurais pu me donner la mort, mais j'ai choisi la vie. Comme beaucoup de mères, je croyais que jamais je ne pourrais vivre sans eux. Et pourtant... Aujourd'hui, je n'ai plus honte d'être en vie.» Dans ce récit hors norme, d'une rare humanité, Patricia Oddo trouve la force de vivre pour ses enfants, de tomber amoureuse, d'être mère à nouveau, de parler sans tabou de ce drame à ses enfants et de faire le deuil de ce drame trente ans plus tard.

  • Enfant mal placé

    Hakan Marty

    • Max milo
    • 12 Janvier 2021

    Enfant mal placé est le récit poignant d'une famille placée sur trois générations. La grand-mère, la mère et ses cinq enfants ont ainsi été placés dans des pouponnières dès leur naissance, puis dans des familles d'accueil.
    En 2018, en récupérant son dossier de l'Aide sociale à l'enfance, ainsi que celui de sa mère, Hakan Marty prend conscience de l'immense tragédie que sa famille a vécue, des maltraitances qu'il a subies et qui étaient enfuies dans sa mémoire.
    Confronté à de nombreuses zones d'ombre qui l'obsèdent, l'auteur va enquêter pour retrouver son père biologique, les amis de sa mère, sa grand-mère et son arrière-grand-mère, afin de connaître l'origine de cette tragédie.
    Seule sa rage de vaincre et de casser sa destinée lui permettra de s'en sortir, de réaliser des études pour s'occuper des enfants maltraités ou abandonnés, comme lui.

  • Football Club Geopolitics : 22 histoires insolites pour comprendre le monde Nouv.

    Pourquoi l'Espagne de Franco a-t-elle refusé de jouer contre l'URSS ? Quels matchs ont dépassé l'enjeu sportif pour devenir une guerre géopolitique ? Quelles confrontations sont impossibles entre certains pays, comme celle entre la Russie et l'Ukraine ? À l'inverse, comment le football peut-il être un outil d'émancipation ?

    Dans un style plaisant et précis, l'auteur nous raconte 22 histoires dans lesquelles le ballon rond s'est retrouvé au coeur des relations internationales. Pour ainsi nous montrer que la géopolitique n'est ni rébarbative, ni réservée aux diplomates chevronnés, et que le football peut dépasser le simple cadre du terrain.

  • Début 2020, s'ouvre à Paris le procès des deux pilotes qui ont bombardé le camp militaire français de Bouaké le 6 novembre 2004, faisant 9 morts et 34 blessés. Il s'agit d'un des plus grands scandales de la Vème République, impliquant trois ministres français. Me Jean Balan, le principal avocat des familles des soldats français lève le voile sur cette tragédie.

  • Comment les cultures et les théories féministes parviennent-elles à réduire les inégalités hommes-femmes ? Le féminisme englobe une véritable diversité théorique, historique, idéologique et géopolitique exposée ici et illustrée de manière originale en regard.

  • Il existe déjà de nombreuses histoires sociales, culturelles, religieuses, économiques, techniques de l'alimentation mais aucune histoire « politique » de la table.
    Que nous apprend l'alimentation préhistorique sur la division des sociétés ?
    Que devons-nous encore aux conceptions politiques des tables mésopotamiennes égyptiennes, grecques ou romaines, au-delà de la question des banquets ? Comment et pourquoi les tables gauloises ont-elles été balayées par l'alliance politique entre l'église catholique et les nouveaux maitres issus des grandes invasions ? En quoi le système politico-religieux féodal a-t-il structuré durablement notre table ? pourquoi et comment la monarchie absolue a-t-elle du inventer sa propre conception de la table comme elle disposait déjà de sa musique, danse, architecture, des jardins à la française etc. ?, Quelles furent les conceptions révolutionnaires (89-93) de la table ?  Pourquoi Robespierre avait-il par exemple aussi peur  des grands banquets populaires ? Pourquoi la république a-t-elle imposé la pomme de terre contre  « l'arbre à pain » (chataignier) ? Quelles furent dans l'histoire les grandes utopies alimentaires ?
    Paul Aries, en douze chapitres, conçus à la façon des divers services d'une table, retrace une histoire politique de l'alimentation expliquant « ce que manger veut dire » du point de vue de la constitution d'une société, de ses rapports de pouvoir, de domination, etc.
    ( Premier Service : les tables préhistoriques, Deuxième Service : la table mésopotamienne, Troisième Service : la table égyptienne, Quatrième Service : la table grecque, Cinquième Service : la table romaine, Sixième Service : les tables gauloises, Septième Service : la table mérovingienne, Huitième Service : la table carolingienne, Neuvième Service : la table clérico-féodale, Dixième Service : la table de la monarchie absolue, Onzième Service : la table républicaine, Douzième Service : la table bourgeoise et en Sortie de table les grandes utopies alimentaires).
     

  • «Un ouvrage indispensable dans un monde qui n'a reconnu que la moitié de l'histoire du génocide rwandais. Terry Gould, winner of the CJFE Tara Singh Hayer Press Freedom Award.

    «C'est le récit sans faille d'une des catastrophes humaines du vingtième siècle les plus impitoyables et les plus cyniquement exploitées. Linden MacIntyre, award-winning broadcast journalist «Qui restera un ouvrage de référence sur le Rwanda pour les décennies à venir. Anjan Sundaram, journalist Le travail de Judi Rever repose sur des entretiens sans précédent avec des déserteurs du FPR, d'anciens soldats et des survivants d'atrocités, ainsi que sur des documents issus du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR.) Il permet de retracer l'histoire complète du génocide rwandais.

  • Que sait-on sur les pleurs des bébés ? Comment peut-on favoriser leur sommeil ? Lait maternel ou lait artificiel, que choisir ? Que peut-on faire quand l'enfant fait la fine bouche ? Quel est l'état de la balance bénéfice-risque des vaccins? Pourquoi a-t-on interdit la fessée ? Ecrans passifs, écrans interactifs quels sont les risques et bénéfices ? Quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé ?...

    Ce sont plus de 1500 articles scientifiques touchant une trentaine de thématiques : la grossesse, l'allaitement, le sommeil, l'alimentation, les vaccins, l'éducation et les nouvelles technologies...

    Un livre idéal destiné à vous aider à prendre des décisions informées pour nos enfants.

  • Les faux sont partout dans l'art, dans les musées, les salles d'exposition, les galeries, et cela pour une raison simplissime : ces chefs-d'oeuvre sont réalisés avec la complicité des maîtres eux-mêmes (parfois), de la famille des artistes quand ils sont décédés (très souvent), des experts et des galeristes du monde entier (tout le temps).
    « L'empereur » a réalisé des dizaines de milliers de faux, qui ont permis d'enrichir un grand nombre de marchands d'art. « Tout le monde savait ce que nous fabriquions à Nice, Copenhague, New York, Anvers, Shanghaï... mais tout le monde la fermait, car il y avait beaucoup d'argent à gagner. »

  • « Qui est vraiment James Bond ? Quels espions ont inspiré 007 ? Quels sont les événements historiques anticipés par la saga ? De quelles James Bond Ladies 007 est-il réellement amoureux ? Pour percer les mystères du fidèle agent de Sa Majesté, Aliocha Wald Lasowski utilise différentes techniques de décryptage. Des études de genre à la pensée postcoloniale, de la culture populaire à la géopolitique, du féminisme à la phénoménologie, l'auteur dévoile les arcanes des vingt-cinq films. L'essayiste va même jusqu'à inventer la démarche philoscopique, qui révèle ce qui est caché à l'écran. De James Bond contre Docteur No en 1962 à Mourir peut attendre en 2020, Les cinq secrets de James Bond dessine un paysage insoupçonné, pour percevoir autrement le plus célèbre des agents secrets. »

  • « Oui, aujourd'hui, je sais que le lancer de nains, c'est mal, et que c'est mal aussi de partouzer avec quatre putains, et que c'est mal de manipuler le cours des actions. »
    Jordan Belfort nous fait entrer dans le temple de la spéculation mondiale, découvrir ses coulisses mafieuses, ses secrets scandaleux, ses escroqueries énormes. Nul ne les connaît mieux que lui : il n'y a pas si longtemps, tout le monde dans le milieu de la Bourse l'appelait le loup de Wall Street. Comment est-il devenu l'un des hommes les plus riches de New York ? Comment, à force d'excès en tout genre, a-t-il fini arrêté par le FBI ?
    Avec un sens hallucinant de la narration et du rythme, Belfort nous raconte son histoire tragicomique, de ses débuts de trader jusqu'à sa chute vertigineuse, en passant par les sommets de la fortune la plus insolente, les fêtes les plus décadentes, les cocktails de psychotropes les plus fous. Une vie de rock star.
    Cette autobiographie du plus dément des requins de la finance restera dans les annales. Parce qu'elle est authentiquement insensée. Et parce qu'elle constitue le faire-part de décès des exubérantes années Bourse. À moins que tout ne recommence de plus belle demain ?

  • « C'est une véritable descente aux enfers que nous avons connue avec ma femme et nos trois merveilleux enfants, entre 2012 et 2019. Voici quelques chiffres qui parleront d'eux-mêmes : 700 nuitées dans des petites chambres d'hôtel ; plus de 800 jours de mendicité ; pas loin de 500 000 personnes sollicitées ! Et, sachez-le, je fais toujours la manche de manière active. Jamais assis. Je vais vers les gens, je les interpelle les yeux dans les yeux pour obtenir leur attention et leur demander de l'aide. Tout cela avec une seule et unique obsession chevillée au corps : sauver ma famille avant tout ! » Dans ce témoignage inédit, Julien Luxcey nous raconte leur sortie de route, leur vie dans une voiture, la mendicité avec un bébé dans les bras, l'errance à travers la France pour trouver un logement, le placement des enfants et, enfin, le dur chemin pour retrouver une vie normale.

  • Quels sont les faits qui permettent d'affirmer que l'Etat Islamique cherche a` cre´er une guerre civile en France ; que l'invasion soviétique de l'Afghanistan a conduit à la création d'Al Qaïda ; que le Président syrien Bachar al-Assad est illégitime. Que Vladimir Poutine est obséde´ par les inge´rences dans nos de´mocraties. Que le terrorisme a frappé la France non pas pour ce qu'elle fait mais ce qu'elle est. Que le génocide au Darfour a fait 300 000 victimes... Litte´ralement aucun mais cela suffit a` asseoir la politique e´trange`re des pays occidentaux.

    La politique étrangère semble échapper à toute rationalité. On s'y engage dans des conflits sans objectifs précis, détruisant des sociétés durablement sans raisons claires. De l'Afghanistan au Mali, nos stratégies ne sont qu'une suite erratique d'actions tactiques, on cherche des solutions à nos perceptions, et non à la réalité du terrain. On manifeste pour des migrants, mais pas contre les frappes occidentales qui les poussent sur les chemins de l'exil. Des millions de personnes sont descendues dans les rues pour manifester leur colère face au terrorisme, mais combien ont manifesté avant que des frappes provoquent ces violences, alors que l'on en connaissait les conséquences ?
    La cause de ces dysfonctionnements est une information le plus souvent délibérément tronquée pour protéger des décisions mal réfléchies, guidées par l'ambition et des visions de court terme. Ce que nous tenons pour des certitudes ne sont souvent que des trompe-l'oeil grossiers.

  • Agente d'élite

    ,

    • Max milo
    • 24 Septembre 2020

    A 25 ans, je poursuivais ma troisième année de philosophie à la Sorbonne, heureuse d'avoir échappé au retour forcé au bled prévu par mes parents. Fière de ma victoire, il ne me manquait qu'un dernier défi pour devenir l'égal de mes pères : pratiquer la boxe, comme tous les hommes de ma famille. Sauf que je ne ferai pas de l'anglaise mais de la Francaise. Je me battrai avec mes pieds et mes poings, avec tout mon corps pour réussir.
    Dès mes premiers cours, je decouvre que mon moniteur est un flic de la BRI, la Brigade de Répression et d'Intercention, une rencontre qui change ma vie. C'est à ce moment que je décide de devenir gardien de la paix. Passé le concours et après une annee d'école decevante, je suis affectée, fin 1999, au commissariat central du 20ème arrondissement. J'y ai découvert le mépris et la defiance, du coté des policiers, comme du côté des délinquants. Mais j'y ai surtout découvert des collègues bienveillants, prêts à se sacrifier pour une belle cause : servir la France.
    Grâce a la Police nationale, pendant 20 ans, j'ai appréhendé le monde dans sa realité, brut, sans concession. J'ai vu émerger progressivement cette nouvelle France qui se dechire aujourd'hui.
    Ce livre n'est pas un simple récit d'expériences policières, ni une éniéme histoire de maghrébine ayant réussi grâce à la République. C'est un temoignage inédit du vécu d'une femme qui a choisi de risquer sa vie, au sens propre, pour ses convictions et pour la République. Ce récit propose de renouveler la compréhension des problématiques actuelles de sécurité, de délinquance, de cohésion sociale ou d'Islam en France.

  • Mensonge d'État

    Philippe Pascot

    • Max milo
    • 26 Septembre 2019

    Pendant que le peuple en colère défile dans une mobilisation populaire inédite depuis la révolution française, que le monde (média compris) regarde transi une marée jaune submerger les rues de France ; l'Etat, les parlementaires et les lobbies ont accéléré en catimini leur domination sur l'ensemble de la société. Avec des lois, amendements de dernières minutes, artifices administratifs imposés, mise au pas des parlementaires, ils légifèrent et légalisent l'immoralité, dénaturent et minimisent les conséquences immédiates ou ultérieures de leurs actes sur la santé, l'environnement, le travail de la population. Médicaments, OGM, nucléaire, linky, banques, code du travail, sécurité sociale, santé, environnement, retraites, enseignement, impôt, taxes, autoroutes, loto, aéroports, électricité, l'auteur liste l'ensemble des mesures prises par la Présidence Macron depuis 2017. Comme lors de ces cinq précédents livres, l'auteur s'appuie sur des faits précis, vérifiés et sourcés.

  • Lacan

    Hervé Castanet

    L'influence de Lacan ne s'est jamais démentie, alors qu'on a fêté en 2011 les 30 ans de sa disparition. L'enseignement de Lacan, orateur mémorable à la voix fascinante, est toujours audible et ses idées ont fait de lui plus qu'un psychanalyste : pour beaucoup il est un philosophe. Il a redéfini l'absolu, la jouissance, le désir, l'identité, l'altérité et ses paradoxes ont fait couler beaucoup d'encre, car il avait aussi le sens de la formule : "L'amour, c'est offrir à quelqu'un qui n'en veut pas quelque chose que l'on n'a pas." ; "La psychanalyse est un remède contre l'ignorance, elle est sans effet sur la connerie." ; Ou encore : "Si vous avez compris, vous avez sûrement tort".
    Le personnage, souvent caricaturé, a parfois risqué de recouvrir l'oeuvre, et ses positions politiques mal comprises ont fait qu'une certaine jeunesse s'est détournée de lui dans les années 70, avant d'y revenir dans les années 90. Il n'a pas craint d'inventer des concepts nouveaux aux définitions précises (l'inconscient structuré comme un langage, l'objet (a), l'Autre, la forclusion, le sujet supposé savoir, la passe, les non-dupes-errent, etc.) et a permis, parfois par son seul sens du verbe et de sérieux jeux de mots, une avancée pour la psychanalyse là où Freud butait sur le Père. On posant un au-delà de l'Oedipe et du Père, en relisant Kant ou Sade, ou Heidegger avec les Grecs, Lacan a su préparer l'invention de la psychanalyse du XXI° siècle.

empty