Marabulles

  • L'enfance et l'éducation d'une jeune fille qui va devenir une des plus brillantes intellectuelles du 20ème siècle et une des féministes les plus engagées.
    Un récit qui s'attache à montrer le parcours d'une toute jeune femme dont la passion pour les lettres et la connaissance est née dès l'enfance, dans un milieu et à une époque où il n'était pas si facile d'être une femme libre.

  • Nina, reporter, s'est immergée dans les sales guerres d'Irak et de Tchétchénie.

    Falloujah, Irak, mars 2004 : soldats américains et milices d'Al-Qaïda s'affrontent sauvagement. Piégée dans une tempête de sable, la jeune journaliste ôte sa tenue occidentale et revêt l'abaya, longue tunique noire traditionnelle. Quasi invisibilisée, Nina se sent ainsi protégée et prête à tout pour observer la bataille.
    Grozny, capitale de la Tchétchénie, fin 1999 : grâce au jeune Mahmoud, Nina s'est coulée dans la sordide réalité de la guerre.
    Nice, France, 2014 : Abdel, habitant des quartiers nord, revient sur son désir passé d'aller faire le djihad.

  • L'affaire clitoris Nouv.

    Quoi, se dit Pulchérie, mais comment j'ai pu ignorer une chose pareille ? ! Le clitoris n'est pas seulement un petit bout de chair bien innervé, c'est un organe de 10 cm en moyenne ! C'est une révolution pour elle (et pour ceux qui l'entourent). Pour quelques temps elle va se mettre en orbite autour de cet organe-planète et se poser plein de questions... par quel étrange tour de passe-passe cet organe central de la jouissance a disparu des atlas d'anatomie ? Comment cela se fait-il qu'il ait mis tant de temps à faire son entrée fracassante dans l'imaginaire collectif ? Le personnage de Pulchérie compte bien mener l'enquête et lutter contre cet obscurantisme ! L'affaire clitoris est une histoire-enquête menée avec curiosité et une grande soif de plaisir et de liberté.

  • Je suis Sofia Nouv.

    Je suis Sofia, résonne telle une affirmation. Le récit est raconté de l'intérieur au plus près des personnages. Céline la scénariste invite à vivre la transition de genre de l'aîné de la famille dans une famille catholique à Rome. En 1996, Céline est fille au pair à Rome et elle s'occupe alors de deux petits garçons italiens : Edoardo 5 ans et Amedeo 18 mois.

    21 ans plus tard, elle part les retrouver... les petits bambini ont bien dû grandir ! Céline n'est au courant de rien. Arrivée à l'aéroport, on lui présente Sofia. Mais qui est donc Sofia ? Et là, en un battement de cil, elle reconnait Edoardo sous les traits féminins de Sofia. Le choc. Sofia vient de faire son coming out transgenre. Céline partage un week-end avec toute la famille. Elle y retournera en 2019 après l'opération de Sofia en Thaïlande pour la transition Male to Female. C'est à ce moment que Sofia veut se confier et tout raconter sans détour au plus près de ses émotions et de son corps. Son frère Amedeo et ses parents l'accompagnent au mieux, chacun avec l'ouverture d'esprit qui lui est propre. C'est troublant de vérité. Sofia a attendu ses 26 ans pour oser parler de son désir de transition.

  • Le Manifeste des 343 a marqué l'histoire du féminisme français, et notamment la lutte pour le droit des femmes à disposer de leur corps et la revendication du droit à l'avortement. A l'origine, c'était une pétition parue le 5 avril 1971 en une du Nouvel Observateur.
    Dans ce texte rédigé et soutenu par Simone de Beauvoir, 343 Françaises, connues ou inconnues, affirment « Je déclare avoir avorté », s'exposant à des poursuites pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement car, en 1971, l'avortement est illégal en France. Cet appel à la dépénalisation et la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse ouvre la voie à l'adoption, quatre ans après, de la loi Veil. Cet acte militant, qui part de la rédaction du Nouvel Observateur, porté par le MLF (Mouvement de Libération des Femmes), sera un vrai coup de tonnerre pour l'opinion publique.

    Dans ce livre, l'histoire est racontée du point de vue de celles et de ceux qui l'ont construite, notamment celui d'une journaliste engagée, Nicole Muchnik, qui a initié et suivi cette action.

    Aujourd'hui, il est important de transmettre cette mémoire, alors que l'interruption volontaire de grossesse est régulièrement menacée ou remise en question par des groupes, très actifs sur les réseaux sociaux, répandant une propagande anti-avortement culpabilisant les femmes qui y ont recours.

  • Où va t-on mademoiselle ? Nouv.

    Lyly est une jeune femme déterminée, jamais fatiguée qui a toujours une histoire à raconter. C'est la bonne copine qui n'hésitera jamais à dire à sa copine quand son jean la boudine, ni quand elle a de la salade entre les dents. Lyly, c'est celle qui agace par son franc-parler mais qu'on adore pour son honnêteté. Lyly est la Girl Next Door qui nous fait nous sentir moins seules parce qu'on se reconnaît en elle.
    Le personnage de Lyly c'est avant tout la représentation graphique de Lycia en un-peu-mieux. Lyly partage son quotidien, ses coups de coeur et ses coups de gueule et d'aborder des sujets qui lui sont chers par le biais du dessin. Elle n'hésite pas à casser les codes et à se moquer des clichés et des standards actuels. Elle va néanmoins évoquer l'organisation de son mariage et sa vie de couple. Son mari surnommé Monsieur Lyly s'y prête de bonne grâce.
    Sa communauté, les Lyly'z, lui apporte tout le soutien et l'énergie nécessaire pour poursuivre cette belle aventure et représente sa plus grande force. Grâce à la possibilité de publier des vidéos en live, elle échange plus facilement avec ses abonnées et les fait participer à son processus de création. Cette proximité avec sa communauté fait le bonheur de ses followers.

  • Il est ou le patron ? chroniques de paysannes Nouv.

  • Vivre avec une endométriose est loin d'être une partie de plaisir. Entre l'errance médicale et la difficulté à maintenir une vie sociale, l'endométriose est un véritable bouleversement. Malgré les épreuves et les absurdités de certaines situations, on peut trouver de l'espoir et de l'humour dans cette vie avec l'endométriose. C'est ce que Fanny Robin et May Fait Des Gribouillis, toutes les deux atteintes de cette maladie chronique, ont décidé de raconter dans cette BD.

  • A l'heure de l a libération de l a parole, Ovidie choisit la forme épistol aire pour s'adresser aux hommes et revenir sur des situations anormales vécues par presque toutes les femmes. Que leur dirait-on aujourd'hui ? Oserions-nous évoquer des comportements douteux à un moment de la rel ation ? Quel est l'état des lieux de nos fantasmes ? Tout reste à reconstruire entre les sexes. De ce champ de ruines renaîtra peut-être une sexualité plus apaisée et plus joyeuse.

  • Sous emprise Nouv.

    Mia vit sous emprise.Sous emprise de rêves normés.Sous emprise de Jérémie son compagnon manipulateur.Un jour, sa route croise celle d'Aurore, une fille libre de toute influence et solaire...

  • Cet album est un vibrant hommage à Simone Veil, figure féministe populaire et discrète. Le récit s'attache aux temps forts de sa vie, de la loi pour l'IVG défendue à l'assemblée nationale, à son enfance à Nice avant d'être déportée avec sa famille.


    Simone Jacob est née en 1927 à Nice. À 17 ans elle est déportée à Auschwitz, avec toute sa famille. Ses soeurs et elle reviendront du camp de concentration. Cette période l'a marquée à jamais. En 1946, elle épouse Antoine Veil. Magistrat, elle devient en 1974, ministre de la Santé de Valéry Giscard d'Estaing, chargée de défendre la loi sur l'IVG. En 1993, elle occupe à nouveau la fonction de ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement d'Édouard Balladur. Simone Veil a également été députée européenne et membre du Conseil constitutionnel. Elle était présidente d'honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Cette femme de conviction s'est très peu confiée. Le grand public ne connaissait que sommairement son parcours de déportée. Elle a attendu d'avoir 80 ans pour écrire ses mémoires (Une Vie, Ed. Stock). Elle raconte que c'est une kapo, sans doute une prostituée Polonaise, qui lui a sauvé la vie en lui disant : «Tu es trop belle pour mourir ici...».

    Chez nous comme dans tant de familles juives françaises, la mort a frappé tôt et fort.

  • Mathilde 32 ans, est une parisienne célibataire, libre et heureuse jusqu'au jour où elle tombe amoureuse d'Eugène 45 ans, divorcé, deux enfants, vivant en banlieue... Mathilde vit à cent à l'heure, travaille dans une agence d'événementiel. Inutile de préciser que c'est le choc des cultures ! Portée par son sentiment amoureux pour Eugène, elle va devoir s'adapter aux deux ados Vincent et Chloé qui s'avèrent plus coriaces qu'il n'y paraissait. L'ex d'Eugène est aussi dans les parages et va jeter une ombre menaçante sur le couple naissant.
    Mathilde est tenace. Elle s'échine à plaire aux deux ados et à échafauder des stratégies de séduction qui échouent. Elle se plonge dans un livre sur la psychologie des familles recomposées, revient avec de nouvelles idées pour occuper les ados et se faire accepter. Mathilde va vivre un parcours de la combattante. Avec Vincent et Chloé, elle connaîtra les claquements de portes, la jalousie, la rivalité, l'ambivalence des sentiments. Pour le meilleur et pour le rire ! Elle se posera de vraies questions sur son attitude à elle dans sa relation aux enfants d'Eugène. Un album véritable guide de survie, à conseiller à toute marâtre qui se retrouve parachutée dans un couple avec des enfants qui ne sont pas les siens.

    Adaptation libre du roman éponyme de Caroline de Bodinat (5000 ex vendus) largement autobiographique.

  • L'association des femmes africaines T.2 ; l'association des femmes africaines contre-attaque Nouv.

    Des femmes de toutes origines ont créé une petite association de quartier pour se soutenir et s'épauler... Une secte organise des mariages clandestins... Un maire veut financer un spectacle grandiose... Une journaliste enquête sur des trafics de papiers d'identité. Roselyne, Elodie, Katia, Josiane, Saïda et Élise ne se savent pas encore qu'elles vont au devant de graves dangers !

    Tout va mal pour les femmes du quartier des Mimosas qui se sont réunies au sein de l'Association des femmes africaines... et du reste du monde ! Les ennuis s'amoncellent et exacerbent les tensions... Chacune fait bande à part. Leur projet d'organiser une projection en plein air pour soutenir financièrement une habitante du quartier semble tomber à l'eau bien que Roselyne, la présidente de l'association, s'y accroche. Pendant ce temps, Barbara, immigrée clandestine est toujours traquée par la pègre tandis qu'un piège se referme sur Laetitia, la jeune journaliste d'investigation du Grosmou. Ces deux destins vont trouver une origine commune : et si le trafic de papiers d'identité était réalisé à destination de mariages clandestins ? L'enfant d'Elodie s'intègre mal dans son nouveau collège tandis que Saïda est régulièrement humiliée par sa supérieure hiérarchique... Katia tente désespérément de rassembler sa famille. Les histoires familiales et personnelles de chacune vont s'entremêler avec les événements qui se trament. Pourquoi le maire de la commune souhaite empêcher leur projection à tout prix ? Qui est ce personnage qui manipule la pègre dans l'ombre ? Pourquoi les hommes du quartier se réunissent-ils la nuit ? Peu à peu, un jeu d'affaires et de trafic d'influence se dessine, un jeu dangereux qui les dépasse et qui remonterait jusqu'à la préfecture de la ville... Roselyne, Elodie, Katia, Josiane, Saïda et Elise n'ont plus que 30 jours pour s'organiser... et pour retrouver une solidarité !

  • Les comportements masculins qui invisibilisent les femmes sont enfin mis en lumière ! Étant donné la manière dont beaucoup occupent l'espace dans la société, des réunions professionnelles à la sphère domestique en passant par la place publique, il est temps d'éveiller les consciences.
    Cet album donne aux femmes des clés pour qu'elles (re)prennent la parole et investissent leur place légitime.
    Sous la forme de saynètes humoristiques, sont abordés les concepts de mansplaining, de manterrupting et de manspreading, résultant d'un patriarcat bien ancré dans la société. Il est temps pour les femmes d'imposer leur présence, d'exprimer leurs points de vue, et de faire valoir leurs compétences.
    Bref, de refuser les manifestations du sexisme ordinaire et de montrer à tou.te.s qui est la boss !

  • Fleur Godart et Justine Saint-Lô nous emmènent à la rencontre des vignerons de demain. Pendant un an, elles ont sillonné le vignoble et découvert ceux qui, à l'écoute de la nature, ont choisi de travailler la vigne autrement.
    La taille, le travail des sols, les traitements, les grandes questions telles que l'équilibre de la faune et de la flore en milieu viticole ou celles, fondamentales, du désir de faire du vin et du sens qui en découle sont abordés. De Collioure à Bordeaux, en passant par la Champagne, la Loire, le Beaujolais, Majorque ou encore l'Auvergne, les traditions diffèrent autant que les contraintes, les pratiques de culture se métissent et c'est cette variété que les deux auteurs partagent et mettent en avant à travers cette bande-dessinée.
    Fleur Godart et Justine Saint Lô nous font découvrir les personnalités, riches et variées des vignerons qui interprètent ces terroirs.
    En plus de ce récit graphique, un lexique viticole complet est présenté en fin d'ouvrage.

  • Janis Joplin

    Nicolas Finet

    Love Me Please est un biopic consacré à Janis Joplin qui retrace, en respectant la chronologie, les moments forts de son parcours depuis l'enfance, au sortir de la seconde Guerre Mondiale, jusqu'à sa mort abrupte fin 1970.
    C'est l'une des plus fabuleuses aventures musicales qu'ait produites l'Amérique de la seconde moitié du vingtième siècle. Pourtant elle a duré à peine plus de cinq ans.
    Comment une très jeune femme complexée, toxicomane et pleine de doutes, est devenue en quelques années une icône planétaire de la musique rock ? De l'ombre à la lumière en quatre disques seulement (dont le dernier publié un mois et demi après sa mort tragique), à la faveur d'un mouvement d'émancipation lui aussi planétaire, qui allait consacrer pour longtemps les idéaux et les modes de vie alternatifs issu de la contre-culture et de la génération du flower power. Janis, le vilain petit canard a laissé libre cours à ses impulsions. Nourrie de la soif de liberté de la Beat Generation et de l'aspiration à l'émancipation qui s'exprime au sein de la jeunesse américaine du début des années 60, Janis Joplin part pour San Francisco, alors épicentre de l'innovation culturelle. Elle va y vivre une liberté dont elle aurait à peine osé rêver, s'abandonnant à tous les élans qui la traversent, dépassant sans hésiter tous les tabous de l'époque : bisexualité, alcool, drogues. Non seulement avec délices, mais avec le goût de l'excès auquel l'incite naturellement son caractère spontané et entier.

  • La suite et fin de l'épopée sur le vin nature, racontée par Fleur et Justine, elles ont sillonné la France, interviewé encore des dizaines de vignerons (tous en vin nature) pour leur faire raconter leur manière de « faire » le vin.

    Bien souvent on croit que le vin c'est juste mettre du jus en tonneaux et d'attendre que cela se transforme, et bien non, il y a tout un monde dans les chais, un monde vivant qui permet les fermentations. Il n'y a pas une mais des recettes, pas un vin identique, tous soumis aux aléas climatiques, aux contraintes d'aménagement du chais, les cuves toutes différentes, des millésimes qui ne donneront rien. Dans ce monde, lorsque la fermentation s'arrête dans une cuve, c'est fini, pas moyen de tricher, on en fera rien... Tout aussi difficile que la culture sans antidotes pétrochimiques, la vinification du vin nature relève du défi, les vins obtenus, sont des témoins de la maîtrise et de l'expérience du vigneron. Encore une fois, l'enquête révèle la flamme de ces vignerons pas toujours vainqueurs, mais qui n'abandonnent jamais pour obtenir leur millésime. Une histoire de passion.
    Avec les deux livres, enfin une vision complète de ce monde du vin nature, en plein essor, et tellement vivant.

  • Deux filles que tout opposent, prennent contact sur internet pour ensuite faire connaissance dans la « vraie vie ». Elles seront submergées par des sentiments troublants.

    Coline, 22 ans vit en France et souffre de troubles anxieux qui l'ont isolée du monde. Hébergée à la campagne chez ses grands-parents, elle rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d'inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley, 28 ans vit au Québec a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par sa vie montréalaise trépidante. Elle a un job alimentaire, un amoureux québécois et un quotidien rythmé par des sorties. Les messages de Coline vont réveiller en elle un réel besoin d'authenticité.
    /> Coline et Marley vont tisser un lien capable de surmonter la distance et le décalage horaire et qui se révèlera de plus en plus dense jusqu'à la rencontre en France...

  • Une retraite « Tente Rouge » en forêt avec un groupe de 13 femmes qui symbolisent les 13 chemins de vie existants selon l'enseignement de Jamie Sams. 13 mères de clan, chacune associée à un cycle lunaire. 13 femmes s'interrogent et échangent. Lors de ce cercle, elles pratiquent des rituels, mantras et chants, autour de leur quête de reconnaissance, de leur mission de vie, de reconnexion à leur espace sacré de femme. Elles débutent ce cercle de femmes, fébriles et fragiles, pour le terminer, 13 jours plus tard, éclairées, fortes, ancrées, libres, rayonnantes et ensemble, fortifiées par cette sororité puissance et bienveillante. Cet album est conçu comme un guide initiatique, un recueil d'expériences inspirées de la réalité.

  • Petite banlieusarde, Sanaa refuse les clichés. Hors de question de ne se laisser définir que par son appartenance géographique. Quand la jeune femme raconte sa vie en dessins, c'est universellement drôle. On la suit à travers ses anecdotes légères, les discussions sans fin entre copines, les RER qui restent bloqués quatre heures dans le froid, la difficulté de choisir un film en commun au cinéma, les bonnes résolutions qu'on a du mal à tenir. Sanaa, une jeune fille bien d'aujourd'hui dont la « pétillance » n'a d'égal que son humour.

  • La Résidence des étudiants de Madrid s'est ouverte en 1919 à un jeune andalou plein de rêves romantiques. Il s'agit de Federico García Lorca. C'est là qu'il a développé sa créativité et qu'il s'est forgé son identité.

    C'est aussi dans cette résidence qu'il a rencontré d'autres génies : Luis Buñuel, Salvador Dalí... Federico y est resté jusqu'en 1928. On a tout dit ou presque sur Lorca et son univers. Mais qu'a-t-on dit sur les débuts de Federico?? À quel moment est-il devenu Lorca??

  • Le parcours de Guylaine de sa naissance jusqu'à ses 60 ans. Sa particularité : être née moche. Pendant des années elle va ruser à coup  de maquillage et de vêtements pour s'arranger avec la réalité. Les défauts s'atténueront  avec le temps. Ce récit résolument féministe est porté par les dessins délicats et émouvants de Cécile Guillard.

empty