Librairie Theatrale

  • 5f.-2h. ; décor : un train, cabine, compartiment, wagon-restaurant ; durée : 1 h 30 Par la fenêtre ou pas (du train Paris-Venise arrêté en Suisse quand le soleil naissant traverse les nuages gris). Sept figures, ou personnages, coincées dans un compartiment du train Paris-Venise, arrêté en Suisse, sous une neige de mai. Sept personnages et autant de manières de parler, de maladies du langage, et de bonnes raisons de fuir en Vénétie. Il y a là un tableau de maître déchiré, un nouveau-né volé, une mystérieuse valise de photographies de famille, un sac de cendres humaines et un contrôleur qui s'évanouit si on le touche. C'est une fantaisie policière centrée sur les approximations et les habitudes révélatrices du langage.
    />

  • 1f.-3h. ; décor : une table, trois chaises ; durée : 1 h 00 Otage de deux anges dans ce qu'ils appellent « l'entre-deux » Nina, qui vient de perdre la vie lors d'un accident, est confrontée aux règles d'une hiérarchie divine. Elle devra faire face à des injustices qui font échos aux vices de l'être humain pour tenter de le retrouver. Lui, Arthur.

  • 1f.-2h. ; durée : 1 h Une série de rencontres impromptues, qui ont l'art de ne mener nulle part, mais pas n'importe comment, par une série de détours où se mêlent allègrement humour et métaphysique. Le tout en une ronde ininterrompue où les personnages ont le droit de mourir plusieurs fois, de tromper la mort, de s'aimer aussi intensément que très brièvement, de s'assassiner très innocemment, à travers des morceaux incongrus de vie, qui sont autant de bulles nous éclatant à la figure sans prévenir.

  • 1f.-1h. ; durée : 1 h 10.

    La faim justifie-t-elle les moyens? Alors que Tantale, roi mythologique, sert son fils à manger aux dieux de l'Olympe pour les alerter sur les problèmes de pénurie, Ursula, femme d'affaires d'aujourd'hui, tente de retrouver l'appétit en nourrissant les affamés. Parviendront-ils, chacun dans leur projet insensé, à retrouver la sérénité tant désirée ?

  • Vous y viendrez...
    1f.-1h. ; décor : un appartement cossu ; durée : 1 h 00.

    « Vous y viendrez... » Où ? À quoi ? Cette prémonition de Clémence à son majordome, Paul, va les engager dans une conversation pleine de surprises. Et puis, il y a la présence du cadavre de monsieur, un obstacle compliqué à franchir. Qui l'a tué ? Un duel feutré, mais sans merci, où cynisme et manipulation auront la part belle, va les opposer. La prémonition de Clémence finira-t-elle par se réaliser ?

    Entre le jour et la nuit...
    2f. ; décor : un banc dans un jardin public ; durée : 1 h 15.

    Zita découvre, au petit matin, Bienvenue, sous son banc. Premier contact entre ces deux clochardes que tout oppose. Elles n'auraient jamais dû se rencontrer, rien de tel pour se raconter. Incompréhensions, frustrations, fantasmes alimentent leurs discussions, ainsi que les hommes... Au fil de la pièce, ce duo évolue dans un univers loufoque au milieu de situations burlesques où bien des choses vont se passer « entre le jour et la nuit... ».

  • "0f.-3h. ; décor : une porte, un miroir, deux mannequins ; durée : 1 h 30.


    En pleine représentation, un personnage se révolte contre son auteur. Il refuse le destin qui lui a été tracé. S'engage alors un rapport de force entre l'écrivain et sa créature.
    "

  • 7f.-13h. (8 interprètes minimum) ; durée : 1 h 30.

    Un jeune homme a grandi. Il est parti. Il a quitté les chemins formatés d'une existence commune puis il a disparu. En remontant le cours de sa vie, la pièce explore les sentiments d'une mère et porte un regard caustique sur les convenances sociales et les combats au sein de la famille.

  • "1f.-1h. ; décor : l'atelier de Camille Claudel, quai Bourbon, à Paris ; durée : 1 h 20 Ce dialogue de pure fiction se déroule le 6 décembre 1905 dans l'atelier de Camille Claudel. Paul, consul en Chine, est en congé en France. Il vient visiter sa soeur avec mission de mettre fin à ses folies. Cinq ans qu'ils ne se sont pas vus. Ils renouent peu à peu les fils distendus de leur ancienne complicité, évoquent le passé, l'art, la foi, l'amour."

  • Comédie de Charles-Henri MÉNIVAL 4f. 3h. (6 interprètes minimum) - Décor : un salon - Durée : 1h30 "Imaginez à présent que, par une sorte de magie inexplicable, il soit possible d'échanger les rôles. Qu'en prenant mon chapeau, par exemple, vous preniez en même temps mon nom, mon métier, ma fortune, et qu'en rentrant à la maison, ma femme vous embrasse comme si vous aviez toujours été moi. Mais qu'au fond de vous, vous soyez resté le même!" Quiproquos est une pièce anti-con et anti-snob qui rend à la comédie son Q majuscule.
    La pièce se situe à la croisée de trois grandes traditions comiques : le vaudeville, la satire et la Commedia dell'arte.

empty