Librairie Generale Francaise

  • S'il est un lieu où tout le « siècle d'Auguste » vient se résumer, avec toute sa lyre et ses couleurs contrastées, c'est bien dans les Fables, où Virgile, Horace, les élégiaques, retrouvent leur voix sous celle de Phèdre et d'Esope, et où Ovide, qui a chanté tant de métamorphoses d'hommes en animaux, revient avec une tout autre séduction alexandrine que chez Benserade ou chez Du Ryer. Lieu d'affleurement de tant de richesses contradictoires de la tradition poétique française, les Fables s'offrent en outre le luxe de réverbérer dans toute leur diversité les saveurs de la poésie romaine à son point de suprême maturité. Il y a bien quelque chose de pantagruélique dans l'art de La Fontaine, le plus érudit de notre langue ; mais ce qui se voyait chez Rabelais, ce qui était voyant chez Ronsard, s'évapore chez lui en une essence volatile et lumineuse, où des visions dignes d'Homère apparaissent, et ne se dissipent pas. Le génie d'une langue et celui d'une culture millénaire se concentrent ici en un point où la justesse de la voix et celle du regard suffisent à tout dire d'un mot.
    Marc Fumaroli.

  • Dans la version définitive des Mémoires d'outre-tombe, écrite sous la Monarchie de Juillet, ce qui avait été conçu vingt ans plus tôt sur le mode de la confidence intime, se métamorphose pour devenir ce que Chateaubriand appelle une «épopée de mon temps». Autour de la personne du narrateur viennent cristalliser de multiples voix, tandis que son destin finit par se confondre avec celui de toute une génération qu'une Histoire aveugle et meurtrière a baptisée dans le «fleuve de sang» de la Révolution. De cette génération du passage, engagée dans une périlleuse traversée entre un passé en ruines et un avenir incertain, Chateaubriand a réussi à se faire le porte-parole inspiré.

    A travers un classique récit de formation, nous commençons par suivre les tribulations du chevalier de Combourg, voyageur et soldat, puis misérable exilé (livres I à XII). C'est dans la perte de tous ses repères identitaires que le noble sauvage découvre alors sa véritable vocation : la littérature (livres XIII à XVIII). Mais que signifie la gloire des Lettres, lorsqu'on est le contemporain de Napoléon ? C'est pour répondre à cette question que le mémorialiste accompagne le héros «fastique» jusqu'à la tombe de Sainte-Hélène (livres XIX à XXIV) : ce ne sont pas les pages les moins admirables de ce volume qui se termine par une méditation nocturne sur la vanité universelle.


    Jean-Claude Berchet.

    Le premier volume de cette édition critique comporte les Mémoires de ma vie, les livres I à XXIV (1re et 2e partie) des Mémoires d'outre-tombe, ainsi que, en Appendices, les projets de préfaces, le compte rendu de Sainte-Beuve, le dossier du premier voyage en Italie et les fragments retranchés.

  • Avec la Restauration, voici venu, pour Chateaubriand, le temps de la politique active (livres XXV à XXXI). Pair de France, ambassadeur à Berlin, à Londres et à Rome, ministre des Affaires étrangères de 1822 à 1824 ; mais aussi journaliste et polémiste redouté : il aura marqué de son empreinte le premier de nos régimes parlementaires. Partisan déclaré de la monarchie selon la Charte, il affiche en même temps une ombrageuse fidélité envers la branche aînée des Bourbons, sans pouvoir éviter leur chute lors de la révolution de 1830, sur laquelle il nous livre un témoignage de première main (livres XXXII et XXXIII).
    Rendu à la vie privée par le régime «bâtard» de la «monarchie ventrue» qu'il poursuivra de sa vindicte, Chateaubriand va désormais partager son existence entre voyages (à Prague, à Venise) et écriture (livres XXXIV à XLI). S'il participe encore, au début du règne de Louis-Philippe, à la dérisoire agitation carliste, le grand écrivain ne va pas tarder à prendre du recul : c'est le temps des Mémoires d'outre-tombe, révisés, poursuivis et achevés de 1832 à 1840. Dans le dernier livre (XLII), Chateaubriand ne se contente pas de tracer quelques portraits acérés de ses contemporains les plus emblématiques : il dresse le bilan de la Révolution qui a transformé la France et il exprime sa confiance dans un avenir de liberté où le christianisme retrouverait son rôle de guide moral et spirituel.

    Jean-Claude Berchet.

    Le second volume de cette édition comporte les livres XXV à XLII des Mémoires d'outre-tombe (3e et 4e parties), mais aussi, en appendice, les notes de Sainte-Beuve, les fragments retranchés, ainsi qu'un dossier documentaire et un index des noms de personnes et de personnages.

  • Le charmant projet que Montaigne a eu de se peindre naïvement comme il l'a fait ; car il a peint la nature humaine [...] Un gentilhomme campagnard du temps de Henri iii, qui est savant dans un temps d'ignorance, philosophe parmi les fanatiques, et qui peint sous son nom mes faiblesses et mes folies, est un homme qui sera toujours aimé. » Voltaire « Montaigne est le plus parfait écrivain que le monde ait produit. Je le lis littéralement chaque semaine, à la façon dont les gens lisent la Bible, pas très longtemps ; j'ouvre mon Montaigne, lis une page ou deux, au moins une fois par semaine, pour le plaisir, comme ça. Pour moi, il n'y a pas de plus grande joie au monde. En français, pour le plaisir d'être en sa compagnie. Ce n'est pas tellement pour ce qu'il raconte, mais c'est un peu comme d'attendre un ami, vous savez. Pour moi, c'est quelque chose de merveilleux, de très cher. J'ai de l'affection pour Montaigne. C'est un grand ami de ma vie. » Orson Welles Edition du texte de 1595, établie, présentée et annotée par Jean Céard avec la collaboration de Denis Bjaï, Bénédicte Boudou et Isabelle Pantin.

  • De Boris Vian, la postérité aura surtout retenu la poésie de L'Écume des jours et le scandale de J'irai cracher sur vos tombes. Mais il ne s'agit là que d'un échantillon de son oeuvre, très éclectique. Romancier, nouvelliste, dramaturge, Boris Vian est aussi poète, auteur d'opéras, de comédies musicales, de scénarios, de chansons... Le présent volume se veut le reflet d'un créateur prématurément et précisément orienté vers la scène, celle, vivante, qui le guide dès ses débuts d'écrivain et qui aiguise les sens du spectateur, en réunissant les dimensions tant visuelles qu'auditives. La scène est donc sans cesse un lieu de prédilection pour Boris Vian, auteur protéiforme s'il en est. Parce que l'on ne saurait plus le malmener en le réduisant à une image tronquée, sont ici rassemblés des textes moins connus, avec la volonté de guider le lecteur dans la découverte ou la redécouverte d'écrits variés.

    Ce volume contient :
    Cent sonnets / Conte de fées à l'usage des moyennes personnes / « Barnum's Digest » / Chevalier de Neige / Mademoiselle Bonsoir suivi de La Reine des garces / Petits spectacles / Chansons.

    Ajouter au panier
    En stock
  • I. ROMANS & NOUVELLES -Conte crépusculaire / Brûlant secret / La Peur / Amok -La Femme et le Paysage / La Nuit fantastique -Lettre d'une inconnue / La Ruelle au clair de lune -Vingt-quatre heures de la vie d'une femme -La Confusion des sentiments / La Collection invisible -Leporella / Le Bouquiniste Mendel -Révélation inattendue d'un métier / Virata -Rachel contre Dieu / Le Chandelier enterré -Les Deux Jumelles / La Pitié dangereuse -Le Joueur d'échecs Dans la même collection :
    II. ROMANS, NOUVELLES & THEATRE -Dans la neige / L'Amour d'Erika Ewald -L'Etoile au-dessus de la forêt / La Marche -Les Prodiges de la vie / La Croix / La Gouvernante -Le Jeu dangereux / Thersite / Histoire d'une déchéance -Le Comédien métamorphosé / Jérémie -La Légende de la troisième colombe -Au bord du lac Léman / La Contrainte -Destruction d'un coeur / Un mariage à Lyon -Ivresse de la métamorphose / Clarissa III. ESSAIS -Le mystère de la création artistique -Trois maîtres / Le Combat avec le démon -Trois poètes de leur vie / La Guérison par l'esprit -Le Mystère de la création artistique -L'héritage européen -Erasme / Montaigne / Parole d'Allemagne / Le Monde -sans sommeil / Aux amis de l'étranger / La Tour de Babel -Allocution / Pour la Freie Tribune, Paris -En cette heure sombre

  • Hostile très tôt au monde bourgeois, élève médiocre, fuguant à dix-huit ans pour rejoindre la Légion étrangère, héros couvert de décorations, Ernst Jünger (1895-1998) est un parfait autodidacte qui n'a effectué à l'université que de brèves études en zoologie. Boulimique de lecture depuis son enfance, nourri de Nietzsche et de Schopenhauer, il allie à une culture immense et diversifiée l'expérience traumatisante de la nouvelle guerre de matériel. Bien qu'il se considère modestement comme un « amateur », il a composé de nombreux essais éclairants sur la crise du monde moderne, l'usage des drogues ou encore l'entomologie. Nous avons privilégié ici les textes qui s'interrogent sur le triomphe de la technique, marqué par l'avènement de la figure du Travailleur : celle-ci commence par fasciner Jünger avant de l'inquiéter, dans sa méfiance envers l'État technocratique, hautement suspect eu égard à sa sensibilité libertaire et précocement écologiste.
    Édition établie, présentée et annotée par Julien Hervier.
    Ce volume contient :
    Lettre de Sicile au bonhomme de la Lune / Le Travailleur / Sur la douleur / La Paix / Passage de la Ligne / Traité du rebelle / Le Mur du temps / Maxima-Minima / Sens et signification / Les Ciseaux.

  • Émile VERHAEREN Marceline DESBORDES-VALMORE Romain ROLLAND Joseph FOUCHE Marie-ANTOINETTE Marie STUART MAGELLAN BALZAC Introduction, notices et bibliographie d'Olivier Philipponnat.Déjà parus dans la même collection : I. ROMANS ET NOUVELLES II. ROMANS, NOUVELLES ET THÉÂTRE III. ESSAIS

  • Tchekhov est l'un des plus grands écrivains de la seconde moitié du xixe siècle, et, avec Maupassant, Katherine Mansfield et quelques autres, l'un des maîtres de ce genre difficile entre tous : la nouvelle.
    Le choix établi pour le présent volume donne au lecteur un aperçu de toutes les facettes de Tchekhov nouvelliste : le farceur, le psychologue, le peintre de moeurs, le visionnaire.
    A travers tous ces textes, les plus gros, comme Le Général à la noce, ou les plus raffinés, comme La Dame au petit chien, Monseigneur ou La Steppe, circule une qualité à la fois humaine et littéraire que jamais auteur n'a mieux maniée que Tchekhov : la compassion.

  • Premières proses publiées / Un bréviaire pour les dames Conversation avec l'homme en prière Conversation avec l'homme ivre Les aéroplanes à Brescia / Un roman de la jeunesse Une revue défunte / Description d'un combat Grand bruit / Journal de voyage de Weimar à Jungborn Le premier long voyage en train / Contemplation (Recueil) Journal de l'année 1912 : Le Verdict - Le Soutier La Métamorphose / Le Disparu (Amerika) / Le Procès Dans la colonie pénitentiaire / A cheval sur le seau à charbon / Un médecin de campagne (Petits récits) Journal de l'année 1917 - Le Château Un artiste du jeûne (quatre histoires).


    /> Ce livre permet de suivre, à travers un choix de textes, les étapes principales de la création, renouvelée jusqu au bout, de Franz Kafka, et ainsi mieux se repérer dans son oeuvre.

  • Reconnu comme l'un des plus grands auteurs de la littérature hongroise et comme un maître du roman moderne, Sándor Márai (1900-1989) s'inscrit dans la lignée d'Arthur Schnitzler, Stefan Zweig et Thomas Mann. Observant avec nostalgie une civilisation européenne sur le point de s'éteindre, il n'a eu de cesse de témoigner d'un monde finissant. Pendant ses années d'exil (1948-1989), son oeuvre tomba dans l'oubli. Elle fut redécouverte dans les années 1990, notamment avec Les Braises, et connaît depuis un succès considérable dans le monde entier.
    Le présent volume rassemble, classés par ordre chronologique, cinq grands romans de Sándor Márai, qui offrent au lecteur un échantillon de son talent. On y retrouve les trois problématiques essentielles qui ont accompagné l'écrivain hongrois sa vie durant : la nécessité de la révolte, qui met en scène la lutte entre l'instinct et la raison ; l'utilité de la création, qui nourrit la confrontation entre l'ordre et l'aventure ; enfin, l'amertume de l'exil, qui montre l'aliénation de l'individu dans un univers massifié.
      Cet ouvrage réunit :
      Le Premier Amour Les Révoltés La Conversation de Bolzano Les Braises Métamorphoses d'un mariage   Préface de Frédéric Vitoux, de l'Académie française.
    Édition d'András Kányádi en collaboration avec Catherine Fay.

  • ROMANS Peter Camenzind / L'Ornière Rosshalde / Knulp / Demian Le Dernier Eté de Klingsor / Siddhartha Enfance d'un magicien Le Loup des steppes / Narcisse et Goldmund Le Voyage en Orient Le Jeu des Perles de Verre Edition sous la direction de Jean-Louis Bandet.

  • À dix-huit ans, Valéry entame une première carrière qui le conduit à faire paraître une trentaine de poèmes, après quoi le sentiment, autour de 1892, de ne pouvoir égaler Mallarmé ou Rimbaud vient ouvrir une crise : il cesse d'écrire et néanmoins, trois ans plus tard, donne coup sur coup deux brefs chefs-d'oeuvre : l'Introduction à la méthode de Léonard de Vinci et La Soirée avec Monsieur Teste. Devenu rédacteur au ministère de la Guerre en 1897, il connaît une nouvelle, et plus longue, période de silence à laquelle la publication de La Jeune Parque ne mettra un terme qu'en 1917. Il continue cependant, chaque matin, à l'aube, à tenir les Cahiers où il consigne des réflexions sur des sujets divers, mais la suspension de l'oeuvre est par moments vécue comme une panne douloureuse.
    Un nouveau départ est donné vers 1912 lorsque Gide lui demande de réunir ses oeuvres de jeunesse et, de la relecture de ses anciens poèmes, vont naître tour à tour, après la Parque, l'Album de vers anciens et Charmes en 1922. À cet ensemble s'ajoute en 1919 la réimpression de l'Introduction et de La Soirée, et peu après les dialogues d'Eupalinos et de L'Âme et la danse : l'évidence s'impose qu'une oeuvre majeure est en train de se construire, et cette gloire naissante vaut à son auteur de nombreuses commandes de préfaces, d'études ou de conférences qui viendront nourrir les volumes successifs de Variété, les Regards sur le monde actuel ou les Pièces sur l'art. Elle lui vaut également de participer à diverses commissions culturelles, en particulier dans le cadre de la Société des Nations, et de devenir ainsi, en Europe, une sorte de passeur de culture.

    Édition de Michel Jarrety.

  • Figures extraordinaires, images mystérieuses, constructions fantasmagoriques, fantasmes, mais aussi éléments directement issus de la réalité : les symboles fascinent, déroutent et peuvent parfois donner l'impression que l'on participe d'un monde énigmatique et proche de l'irrationnel. En fait, ils sont l'un des matériaux premiers de la conscience et relèvent autant du rêve que d'un vaste fonds culturel. De là l'importance qu'il y a, aujourd'hui, d'en fournir un relevé encyclopédique aussi riche et aussi complet que possible. L'ouvrage révèle l'arrière-scène des mots les plus communs et aussi celle des cultures. Ainsi le blanc, symbole de virginité en Occident, était signe de mort chez les Aztèques et reste de nos jours encore signe de deuil ou de vieillesse en Chine. L'arbre, quant à lui, représente la création dans la plupart des cultures. Comme l'échelle, marque de la communication entre les hommes et Dieu chez les chrétiens, devient celle de la connaissance dans un rite écossais de la franc-maçonnerie.

    Par une iconographie abondante, des centaines d'articles synthétiques et précis, des milliers de termes expliqués, cet ouvrage devrait aiguiser la curiosité du lecteur et l'inciter à réfléchir sur cet inépuisable ensemble de figures qui constituent et nourrissent l'univers symbolique.

    L'Encyclopédie des symboles s'adresse à la fois au curieux, à l'amateur de découvertes et de rêves, et au spécialiste désireux de parfaire ses connaissances. Un ouvrage de référence.

  • BORIS VIAN -L'Ecume des jours / L'Automne à Pékin -L'Herbe rouge / L'Arrache-Coeur -J'irai cracher sur vos tombes -Et on tuera tous les affreux -L'Equarrissage pour tous -Le Goûter des généraux / Nouvelles / Poèmes -Chansons / Textes sur le jazz.

    Edition établie, présentée et annotée par Gilbert Pestureau.

  • ESCHYLE:
    Les Perses / Les Sept contre Thèbes Les Suppliantes / L'Orestie : Agamemnon, Les Choéphores, Les Euménides Prométhée enchaîné.
    SOPHOCLE:
    Ajax / Antigone / Les Trachiniennes Oedipe-Roi / Electre / Philoctète Oedipe à Colone / Les Limiers (fragments).
    EURIPIDE:
    Alceste / Médée Les Enfants d'Héraclès / Hippolyte Andromaque / Hécube / Les Suppliantes Electre / Les Troyennes La Folie d'Héraclès / Iphigénie en Tauride Ion / Hélène / Les Phéniciennes Oreste / Les Bacchantes Iphigénie à Aulis / Rhésos Le Cyclope / Hypsipyle (fragments) Phaéthon (fragments) Fragments divers .

    Traduction nouvelle de Victor-Henri Debidour.
    Présentation et dossier d'Anne Lebeau et Paul Demont.

  • Les Choses Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour oe Un homme qui dort La Disparition Les Revenentes La Vie mode d'emploi Un cabinet d'amateur Le Voyage d'hiver

  • Fils de duc et pair, filleul de Louis XIV et de la reine, le jeune Louis de Saint-Simon entre très vite dans la carrière militaire habituelle aux aristocrates, mais quitte l'armée dès 1702. Il a vingt-sept ans : son champ de bataille sera désormais la cour, son spectacle et ses coulisses. Durant la Régence, il participera au pouvoir comme ministre d'Etat, puis deviendra ambassadeur, avant de se retirer sur ses terres. Il se consacre alors pleinement à l'oeuvre de sa vie : ses Mémoires, dont il a commencé très jeune la rédaction. Si, dès 1699, il s'est adressé à l'abbé de Rancé pour avoir son assentiment, c'est qu'il se fixe pour tâche d'y livrer toute la vérité et, partant, de n'y ménager personne, tout en voulant demeurer en paix avec sa conscience.
    Ce vaste chantier très tôt ouvert, ce n'est qu'à soixante-quatre ans qu'il en entreprend l'ultime version que nous connaissons et qui ne sera intégralement publiée que bien après sa mort, vers 1830. Dans ces innombrables pages dont le présent volume ne retient qu'environ le sixième, le duc démontre, raconte, fulmine, pour servir à l'histoire du règne de Louis XIV et de la Régence, mais aussi pour épancher sa colère face au devenir médiocre du monde. Et il le fait dans une langue d'une virtuosité admirable qui joue sur tous les registres, ici enjouée, là grandiose, et riche de singulières fulgurances. « Il n'y a que trois styles, diront les Goncourt : la Bible, les Latins et Saint-Simon. »

  • Siegfried / Amphitryon 38 / Judith, Intermezzo / Tessa, La guerre de Troie n'aura pas lieu, Supplément au Voyage de Cook, Electre / L'Impromptu de Paris, Cantique des cantiques / Ondine, Sodome et Gomorrhe / L'Apollon de Bellac, La Folle de Chaillot / Pour Lucrèce.

  • "STEFAN ZWEIG I ROMANS ET NOUVELLES Conte crépusculaire / Brûlant Secret / La Peur / Amok La Femme et le Paysage / La Nuit fantastique / Lettre d'une inconnue / La Ruelle au clair de lune / Vingt Quatre Heures de la vie d'une femme / La Confusion des sentiments / La Collection invisible / Leporella / Le Bouquiniste Mendel / Révélation inattendue d'un métier / Virata Rachel contre Dieu / Le Chandelier enterré / Les Deux Jumelles / La Pitié dangereuse / Le joueur d'échecs.
    II ROMANS, NOUVELLES ET THEATRE Dans la neige / L'Amour d'Erika Ewald / L'Etoile au-dessus de la forêt / La Marche / Les Prodiges de la vie / La Croix / La Gouvernante / Le Jeu dangereux / Thersite / Histoire d'une déchéance / Le Comédien métamorphosé / Jérémie / La Légende de la troisième colombe / Au bord du lac Leman / La Contrainte / Destruction d'un coeur / Un mariage à Lyon / Ivresse de la métamorphose / ClarissaIII ESSAIS Les secrets de la création artistique Trois Maîtres / Le Combat avec le démon / Trois Poètes de leur vie / La Guérison par l'esprit / Le Mystère de la création artistique.
    L'héritage européen Erasme / Montaigne / Parole d'Allemagne / Le Monde sans sommeil / Aux amis de l'étranger / La Tour de Babel / Allocution / Pour " la fraie Tribune " Paris / En cette heure sombre."

  • ROMANS-La Chambre de Jacob / Mrs Dalloway
    -Voyage au phare / Orlando / Les Vagues
    -Entre les actes.

    NOUVELLES-La Marque sur le mur / Kew Gardens
    -Un roman qu'on n'a pas écrit / Objets massifs
    -Une maison hantée / Une société
    -Lundi ou mardi / Le Quatuor à cordes
    -Bleu et vert / Un collège féminin vu de l'extérieur
    -Dans le verger / Mrs Dalloway dans Bond Street
    -Le Premier ministre / La Robe neuve
    -La Dame dans le miroir / La Partie de chasse
    -La Duchesse et le Joaillier / Lappin et Lapinova
    -Moments d'être : Les épingles de chez Slater n'ont pas de pointes


  • NCIEN TESTAMENT Le Pentateuque Les Livres prophétiques Les « autres écrits » Les Livres deutérocanoniques (ou apocryphes) NOUVEAU TESTAMENT Les Evangiles Les Actes des Apôtres Les Epîtres L'Apocalypse

  • Ce recueil réunit - pour la première fois en un même volume - les douze romans de Colette postérieurs aux Claudine et aux Minne (L'Ingénue libertine), écrits « en collaboration », de La Vagabonde (1910) à Julie de Carneilhan (1941), ensemble auquel on a ajouté la longue nouvelle ou le petit roman qu'est Gigi (1944).


    La Vagabonde L'Entrave Mitsou ou Comment l'esprit vient aux filles Chéri Le Blé en herbe La Fin de Chéri La Naissance du jour La Seconde La Chatte Duo Le Toutounier Julie de Carneilhan Gigi Introduction, notices et notes de Francine Dugast.

empty