Sciences & Techniques

  • Un concentré d'utopies concrètes pour aménager et nourrir la ville, reconnecter le citadin à la nature et répondre au défi climatique !

    De la culture de friches urbaines à l'expérimentation de potagers sur les toits parisiens, des initiatives associatives aux expérimentations professionnelles, l'agriculture urbaine réinvente la ville et ses rapports à la nature.

    Enjeu environnemental, social et économique, l'agriculture urbaine redessine la ville en proposant un nouvel imaginaire. Lentement, nous assistons à une réconciliation entre le citadin et la nature par le biais d'une cité qui (re)devient comestible.

    Comprendre ce récit urbain du XXIe siècle, telle est l'ambition de cet ouvrage qui présente un panorama de la diversité des acteurs, des formes et des pratiques de ce mouvement en Île-de-France, en France et à l'étranger.

    Les relations entre nature et agriculture urbaine sont ici explorées à travers de nombreux témoignages et expériences d'associations, de collectivités et de chercheurs, qui aident à comprendre comment, en créant des habitats pour les espèces, en participant au renforcement des trames vertes ou en contribuant à restaurer les sols urbains dégradés, cultiver en ville est aujourd'hui une véritable chance pour reconquérir la biodiversité dans nos rues et nos quartiers. Avec l'agriculture urbaine, nous nous donnons peut-être enfin la possibilité de tourner le dos à un siècle de minéralisation et de vision quasi hygiéniste qui a conduit à la destruction du moindre brin d'herbe dans nos cités.

  • Comment se construit une culture écologiste ? Comment celle-ci peut permettre de prendre en compte le désir de bien-être de chaque personne en prenant soin du vivant ? Comment pouvons-nous nous épanouir dans les limites de la planète ?
    L'influence de l'écologie dans nos vies, c'est pour chacun de nous une histoire différente. Première coopérative, marche du sel de Gandhi, objection de conscience, Greenpeace, fermes bio, Théâtre de l'opprimé, réflexions d'Ivan Illich ou d'Hervé Kempf, écoféminisme, abandon de l'extension du camp militaire du Larzac, manifestations géantes contre les missiles nucléaires, Brigades de paix internationales, lycées autogérés, catastrophe industrielle de Bhopal, Confédération paysanne, rapport Brundtland, assassinat de Chico Mendès, systèmes d'échange local, mort de Superphénix, Quartier Vauban en Allemagne, protocole de Kyoto, premier forum social mondial à Porto Alegre, déboulonneurs, commune de Segonzac...
    À l'occasion de ses 30 ans, la revue Silence propose ici, avec l'aide d'une soixantaine de contributeurs et contributrices, un inventaire en 600 dates, forcément subjectif, de lectures, films, chansons, campagnes militantes et évènements divers, qui ont joué un rôle dans la construction de notre réflexion et d'un nouvel imaginaire collectif.
    Illustré de plus de 150 photos, un album vivant et dynamique qui nous permet à la fois d'enrichir nos connaissances et de diffuser la culture écologiste !

  • La transition écologiste face aux États et aux Lobbys.

    La Conférence de Paris va être le théâtre d'une confrontation planétaire entre lobbys et citoyens engagés.
    Les États céderont-ils encore aux milliards du pétrole ou se rangeront-ils enfin du côté des acteurs qui désamorcent la bombe climatique en inventant la société de demain ?

    Sommes-nous condamnés à plonger vers un réchauffement planétaire de 4 à 6°C ? La Conférence de Paris sera-t-elle un fiasco comparable à celle de Copenhague ? Notre avenir va-t-il se refermer sur l'imprévisibilité des chocs climatiques et les déchirements des conflits ? Sommes-nous prisonniers du renoncement des États, des lobbys et des milliards du pétrole ? Heureusement non ! La société est mue par d'incroyables forces vitales qui refusent ces lâchetés. De la Bretagne au Bangladesh, une multitude d'initiatives ont émergé ces dernières années. Elles ont en commun de faire de la « contrainte climatique » une formidable opportunité pour répondre aux défis économiques, sociaux, culturels et démocratiques auxquels nous sommes confrontés.

    La grande bataille entre citoyens, États et lobbys fait rage. Mais on n'arrête pas la société lorsqu'elle s'empare de son destin, qu'elle y trouve le plaisir de faire et de vivre ensemble.

    Cet ouvrage qui mêle des textes de Yannick Jadot et des planches dessinées de Léo Quiévreux raconte cette histoire. Mais il présente surtout, avec des exemples édifiants, des projets qui marchent et qui ne demandent qu'à être généralisés. À Paris, les leaders de la planète ont la chance historique de choisir enfin le camp des citoyens. Chiche !

  • " Avec la nouvelle alimentation industrielle, quand on se met à table, au lieu de se souhaiter "bon appétit" il faut se dire "bonne chance !" " (Pierre Rabhi) Réconcilier les consommateurs avec leur alimentation, en leur permettant de retrouver le contact direct avec les paysans, voilà un objectif qui devient réalisable grâce à une nouvelle génération d'agriculteurs qui tourne le dos à la chimie, pour revenir à l'agronomie.
    Les pesticides, insecticides, herbicides. provoquent des maladies chez les agriculteurs et chez les consommateurs, polluent l'air et les nappes phréatiques, et tuent les insectes pollinisateurs.
    Le " grand public " découvre avec inquiétude cet environnement néfaste à leur santé et cherche des solutions pour inverser la tendance. Les engrais coûtent cher, ils rendent les agriculteurs dépendants des firmes, qui leur imposent des systèmes de production toujours plus standardisés, entraînant une mécanisation à outrance qui provoque l'agrandissement des parcelles cultivées et la diminution du nombre de paysans.
    Ce document pratique veut permettre aux citoyens et aux décideurs d'orienter leurs choix vers une alimentation saine, respectueuse de la biodiversité, dans des territoires ruraux riches de l'activité des paysans et répondant aux besoins des urbains. L'agriculture biologique qui n'utilise pas de produits toxiques permet de se réapproprier le foncier, d'installer de nouveaux agriculteurs, en agissant sur la restauration collective, la création de filières, la formation professionnelle sans oublier la coopération internationale, pour que ce que nous faisons ici ne soit pas préjudiciable à l'autonomie alimentaire des autres pays du monde...

  • La France, comme la grande majorité des pays de la planète, est confrontée à une épidémie de maladies chroniques : cancers, maladies cardio-vasculaires, diabète, malades respiratoires... Les causes de ces maladies se trouvent en grande partie dans notre environnement, défini de façon large. En plus des facteurs classiques comme tabac et alcool, les données scientifiques montrent que pollutions, alimentation déséquilibrée, sédentarité, urbanisation...
    Sont également en cause. Les élu-es locaux peuvent faire en sorte que l'environnement soit aussi facteur de santé. Cet ouvrage leur fournit les informations de base et les références d'actions.

  • " Nous sommes tous des internautes ! " Sans doute, et pourtant nous oublions souvent que l'Internet est une formidable machinerie dont nos écrans escamotent les rouages. Quelles sont les aspirations et les logiques qui ont donné naissance à l'Internet ? Comment est-il devenu le terrain de jeu favori de quelques sociétés cotées en Bourse ? À quelles réalités sociales et économiques renvoie cette explosion de l'Internet marchand ? Que recouvre l'enthousiasme médiatique pour le " web 2.0 " ? Quels sont les véritables enjeux du débat sur le droit de la propriété intellectuelle ? L'Internet est-il encore un lieu de partage des savoirs et d'invention participative ?
    Joël Faucilhon, historien de formation, libraire puis éditeur, fondateur du site Internet lekti-ecriture.com, répond à ces questions et à bien d'autres encore dans ce livre foisonnant, et nous entraîne " de l'autre côté du miroir " de nos " interfaces utilisateurs ".

  • Les pesticides, utilisés dans l'agriculture depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ont maintenant fait la preuve de leur toxicité. Leurs dégâts touchent à la fois les écosystèmes, notamment l'eau, la terre et l'air, et la santé humaine, celle des plantes et des animaux. Ils ont ainsi des répercussions sur toute la chaîne alimentaire.
    Ils sont désormais au coeur de l'agriculture moderne, dite « conventionnelle », qui s'appuie sur l'uniformité et nécessite un environnement artificiel. Cette omniprésence des pesticides est soutenue par une législation française et européenne qui aggrave ses effets néfastes (PAC, inscription des semences au Catalogue officiel des variétés, obstacles à la mise en oeuvre d'alternatives.) Ce guide donne des pistes pour reconsidérer le système agricole dominant, stopper la dégradation des écosystèmes, retrouver des produits agricoles et de l'élevage de qualité. Il identifie les solutions techniques permettant d'éviter ou de réduire le recours aux produits chimiques, et décline précisément les leviers réglementaires et quotidiens dont peuvent disposer élus et citoyens pour soutenir et développer d'autres démarches agricoles.

empty