Entreprise, économie & droit

  • Ce petit guide a pour objectif d´exposer les droits et devoirs des citoyen·nes et de la puissance publique afin de garantir le droit de manifester, l´une des expressions majeures de la démocratie. Il est construit en 5 parties rédigées de façon pratiques et didactiques : 1/ vous êtes contrôlé, 2/ vous êtes arrêté , 3/ vous êtes accusé, 4/ vous êtes jugé en comparution immédiate, 5/ vous êtes fiché. Dans chaque partie, on retrouve : - un point sur le cadre légal et les droits des citoyen·nes - une description du déroulement des procédures. Par exemple, comment une fouille doit-elle se dérouler ? et une vérification d´identité ? les policiers ont-ils le droit d´utiliser des menottes ? que se passe-t-il lors d´une garde à vue ? - des conseils pratiques pour chaque cas de figure afin de savoir comment réagir au mieux pour ne pas se faire piéger.

  • Sous couvert de modernisation, de convivialité, d'autonomisation, l'entreprise nouvelle isole et culpabilise les salariés, exige d'eux toujours plus de travail, use leur santé et leur dignité dans des tâches dépourvues de sens. Parallèlement, certains syndicats se sont mués en " partenaires sociaux responsables " de la promotion du néolibéralisme.
    Pour résister au travail, ou simplement à ses conditions dégradantes, les salariés retrouvent les outils du passé. Souvent livrés à eux-mêmes, ils réapprennent à désobéir.
    Désobéir : des données pour comprendre, des arguments pour discuter, des conseils pratiques pour s'opposer.

  • L'héritage de plusieurs siècles de lutte des peuples pour imposer la logique du bien commun, du partage des efforts nécessaires et des richesses, de la solidarité face aux difficultés de la vie, de la mutualisation des compétences et des matières premières, ou de la gratuité des services et produits essentiels est aujourd'hui remis en question par le néolibéralisme. L'argent-roi se répand peu à peu au coeur de toutes les activités humaines. Pourtant, dans les interstices du marché, systèmes d'échanges libres, monnaies alternatives, voire fausses, résistance contre les banques, décroissance du travail et de la consommation, don, contre-don et troc, banques coopératives, du peuple, et autres microcrédits communautaires, liens directs du consommateur au producteur, zones de gratuité ou revenus permanents d'existence... témoignent de l'émergence de formes nouvelles ou renouvelées de désobéissance à l'argent.

  • La sécurité, affaire d'État ou problème local ? Compétence régalienne par excellence, la sécurité urbaine n'est plus, depuis plusieurs décennies, le domaine réservé de la police nationale. Si la prise de conscience du caractère éminemment local des questions de délinquance est réelle, le rapport entre l'État et les collectivités, dans ce domaine, n'est pas clarifié pour autant. Quels sont et que font les différents acteurs de la sécurité urbaine ? Tel est le premier axe autour duquel ce livre est construit.
    Le deuxième axe concerne les registres de l'action. Entre prévention et répression, vidéosurveillance et médiation, action sociale et souci de l'espace public, cet ouvrage vise, sans prétendre à l'exhaustivité, à donner aux élus locaux des outils conceptuels et pratiques qui leur permettent de mieux comprendre l'univers de la sécurité urbaine et de mieux agir dans ce champ complexe et sensible. Il pose également la question de " l'introuvable participation des habitants " à la production de sécurité.

  • Face aux déséquilibres économiques, sociaux et environnementaux, de multiples solutions concrètes se développent pour répondre à nos besoins. Ces nouvelles formes d'économie dessinent ce que pourrait être un nouveau modèle de développement, fondé sur des valeurs de collaboration et d'intégration, respectueux des équilibres environnementaux.
    Engager la transition écologique, c'est adopter et renforcer « cette autre économie » qui rompt avec la dictature du PIB et de la croissance à tout prix. Une grande diversité d'initiatives, qui ne s'identifient ni au secteur public ni au champ capitaliste, construisent « cette autre économie » plus solidaire et plus respectueuse de l'environnement.
    Cet ouvrage analysera notamment la nécessité de la mise en place de nouveaux indicateurs de richesse, ainsi que de nouvelles notions économiques telles que l'économie de la fonctionnalité, l'économie circulaire ou la transition.
    Acteurs économiques, citoyens, élus et responsables politiques peuvent largement y contribuer. Cet ouvrage leur propose des exemples de pratiques et d'outils qui pourront, à l'échelle locale, les aider à soutenir celles et ceux qui font une économie sociale, solidaire et écologique en partant de besoins fondamentaux tels que se nourrir, se loger, se déplacer...

  • Ce livre est un guide pratique sur la mobilité, qui permet d'abord de la comprendre. Quelle en est la réalité actuelle ? Quels déterminants conditionnent cette réalité ? Il sera, ensuite et surtout, question d'action. D'action locale principalement, mais les décisions prises localement peuvent avoir de spectaculaires conséquences sur les flux de longue distance, de personnes comme de biens. Cet ouvrage fait témoigner en ce sens de nombreux élus et spécialistes qui s'emploient à rendre la mobilité plus écologique.
    Ce guide pratique assume aussi un certain parti pris : face à la situation présente, les solutions traditionnelles ne suffisent plus. On insistera donc sur la baisse de la mobilité, ou encore sur la marche et le vélo, et non seulement sur des transports collectifs invoqués trop souvent comme la principale solution à l'excès d'automobile. L'enjeu est en effet trop important pour pouvoir s'autoriser l'erreur : en développant une mobilité moins chère, moins nuisible et même agréable, il s'agit tout simplement de mieux vivre.

  • Quel projet politique un tramway peut-il bien véhiculer ? Après avoir été chassés des villes par la civilisation du tout-voiture, les tramways reviennent en force sous couvert d'« éco-mobilité ». Comment interpréter ce nouvel engouement pour le « tram », même dans des villes où sa nécessité est tout sauf évidente ?
    Voici la contre histoire d'un « heureux événement ». La chose se passe à Tours, dans le « Jardin de la France », un site inscrit au patrimoine mondial de l'humanité depuis l'an 2000. Auréolée de labels « verts », l'arrivée du tramway y est, comme ailleurs, célébrée comme un bienfait. Mais derrière la propagande festive, c'est, en fait, à une vaste opération de greenwashing municipal que l'on assiste.
    Ici, l'écologie se heurte à l'« écolocratie », l'argument sacro-saint du « développement durable » masquant l'absence totale de consultation des populations. En outre, la mise en lumière des relations entre édiles politiques et industriels du BTP révèle la véritable portée du Partenariat public-privé acté en 2002 par la loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (Lopsi 1) : favoriser l'essor d'un nouveau capitalisme urbain et le développement d'une nouvelle définition de la ville, minérale, peuplée non d'hommes et de femmes impliqués dans la vie de la cité, mais de consommateurs et de travailleurs captifs voués au bon fonctionnement de la méga-machine économique.

  • La complexité apparente des finances publiques locales effraie plus qu'elle n'invite à l'approfondissement. Par l'importance qu'il revêt, ce domaine doit sortir de l'image de « boîte noire » qui est la sienne pour beaucoup d'agents territoriaux, d'élus locaux, de journalistes et de citoyens.
    Cet ouvrage a pour objectif de permettre à ceux qui s'intéressent aux collectivités de comprendre les ressorts financiers qui les animent, en resituant les finances locales dans leur environnement et leur cadre institutionnel, à la confluence d'exigences réglementaires strictes, du jeu politique, de la gestion au quotidien et de la stratégie à long terme. En se plaçant dans la posture de l'élu, de l'agent territorial profane ou de l'observateur averti, il s'agit de lever le voile sur une discipline inconnue des non-spécialistes : des bases légales à la stratégie propre d'une collectivité, en passant par le déroulement des procédures, les principes de présentation budgétaire, les outils permettant d'évaluer la santé financière d'une collectivité ou ses marges de manoeuvre.

  • Ce guide pratique parle de la ville.
    Durable forcément, car on ne bâtit pas du temporaire quand on construit une ville, mais durable dans le sens de " qui tient compte des enjeux du développement durable ", une ville du XXIe siècle, des quartiers innovants, des quartiers écologiques, des écoquartiers. L'objectif de cet ouvrage est double : comprendre et agir. Comprendre autant les thématiques elles-mêmes que leurs interactions, s'approprier un vocabulaire, des notions pour agir, c'est-à-dire être capable d'impulser des projets en connaissance de cause.
    Pour aborder la " ville durable", nous avons souhaité non pas rédiger un mode d'emploi de l'écoquartier emblématique mais plutôt aborder l'ensemble des notions clés de ce qui fait la ville, de ce qui peut en réduire l'empreinte écologique, les points de vigilance et les ressources disponibles. Ce guide constitue un travail collectif et fait appel à des spécialistes reconnus et à des élus impliqués.
    Il renvoie à des lectures plus approfondies sur plusieurs sujets et permet de comprendre le vocabulaire et de dialoguer avec les experts.

empty