La Vague Verte

  • Doté d'une sensibilité extrême, il était logique qu'Alan Seeger eût un destin d'exception mais hélas, tragique...
    Fils d'une vieille famille de Nouvelle Angleterre, il naît près de New York en 1888. Après un séjour inoubliable de deux ans à Mexico où il rencontre l'Ancien Monde, il étudie à Harvard puis, en 1912, part pour la vieille Europe dont le romantisme l'attire. Il séjourne surtout à Paris qu'il compare à Samarcande et y écrit son premier recueil de vers "Juvenilia".
    C'est alors que l'Europe bascule dans la guerre en 1914. Il s'engage aussitôt dans la légion étrangère.
    Après la Champagne, l'Aisne, il meurt au combat dans la Somme, à Belloy-en-Santerre, ironie du Destin, le 4 juillet 1916, jour anniversaire de l'Indépendance des Etats-Unis...
    Il nous laisse ses carnets de guerre, témoignage inoubliable, qui révèlent son excellente vision stratégique du conflit et ses poèmes de guerre...

  • A l'image de sa personnalité, Robert Mallet a poursuivi un double itinéraire d'homme de lettres et d'homme  d'action - les deux étant étroitement liés - Il a été poète, romancier, dramaturge, critique littéraire, écologiste,  mondialiste, haut fonctionnaire - Recteur des académies d'Amiens et de Paris - fondateur de l'AUPELF (Association des Universités Partiellement ou Entièrement de Langue Française), initiateur du Comité d'Ethique etc.  Son oeuvre s'avère d'une étonnante richesse et complexité. Humaniste, avant tout, Robert Mallet, préoccupé par le devenir de l'Homme insiste sur la nécessité d'une  morale, qu'elle soit individuelle ou sociale.
    « La morale, dit-il, c'est un rapport avec la façon de vivre, de sentir... c'est l'application des moeurs dans une  perspective d'éthique... si l'avenir du monde veut être fraternel, s'il veut éviter les désastres, les pouvoirs incohérents  des hommes les uns sur les autres, il doit être moral... » Jacques Mouha, ancien collaborateur de Robert Mallet.
    Les «Réflexions» de Robert Mallet, fruit d'une réflexion sur soi confrontée aux réalités de ce monde et porteuses  d'un message, nous aident à mieux saisir l'écrivain humaniste.  Henri Heinemann, poète et romancier.

  • Dans la Creuse, certains vallons sont des puys, certains puys sont des villages. À la croisée des chemins, ils attendent.
    Des pas, des glissades, des mains qui se tiennent, qui se lâchent, en ronde ou sarabande.
    Commencer à écrire, ce peut être donner vie à ses racines qui surprennent et qui apprennent.
    Pour Martine Chaisaux, il s'agit d'approcher d'un pays : la Creuse.
    Plus loin que l'enfance, un village mystérieusement calme offre des rencontres hors du temps.

  • Cet ouvrage, joliment illustré, qui n'est pas vraiment un topo-guide mais plutôt un guide de lectures "aux quatre vents", propose aux lecteurs et aux randonneurs de suivre ou de s'inventer quelques itinéraires pour visiter avec lenteur et bonheur le département de la Somme.
    C'est aussi et surtout, grâce au concours de grands écrivains et auteurs régionaux, un livre passionnant où la Somme nous dévoile, outre ses paysages variés et harmonieux, la richesse de son histoire et la beauté de sa nature souvent préservée.
    Illustrations et cartes : Jean-Marc Agricola.

empty