La Vague Verte

  • Tchot Doère, c'est un nom qui émeut les vieux Amiénois et autres francs Picards ; ceux-là ont tous en tête quelque vers, quelque savoureuse expression retenue de Chés Lazards, ou de Marie-Chrétienne, quelque truculente réplique de Lafleur dans El bataille ed' Querrieu.
    La dimension, la puissance poétique de son oeuvre en font bien plus qu'un poète local et justifient qu'un large public le connaisse et l'apprécie.
    Poète lui-même, mais aussi essayiste et critique, Pierre Garnier a pénétré dans cette oeuvre avec sagacité et finesse.
    Et avec, au surplus, cette sorte de complicité, de connivence de l'Amiénois qui a trépigné, enfant, devant "chés fredeinnes ed Lafleur" et s'est laissé "prendre" au sobre drame de "Ch'pardon".
    A sa suite, nous entrons - ou rentrons - dans un microcosme dont les survivances, humaines et même partielles, sont à peu près nulles, mais que la poésie, par la sensibilité et le verbe d'Edouard David, peut - et peut seule - empêcher de disparaître totalement.
    Bernard Bocquillon (extrait de l'édition de 1970).

    Oeuvre vaste, souvent haute, une kermesse, une noce, des fêtes, un deuil, une tripée, des cortèges, tout un monde grouillant, une Cour des Miracles, les hortillons, non pas tant l'expression d'un homme seul que du quartier Saint-Leu, le vieux coeur.
    Edouard David a vécu au moment où ce monde moribond recueillait une fois encore son passé ; il a eu la chance - au bord de notre monde mécanique - de vivre dans une micro-communauté qui, dans sa misère, battait comme un coeur ;
    Il a été le cerveau et la langue de ce coeur, reformant ainsi un corps complet qui passe à nouveau aujourd'hui parmi nous. - Pierre Garnier - avec illustrations

  • Cet ouvrage décrit dans le détail les préparatifs, le déroulement et le bilan de cette horrible bataille qui, entre le 1erjuillet et le 18 novembre 1916, pour la conquête de 25 villages, fit plus de 1100 000 morts.
    Ecrit par un contemporain de la Grande Guerre qui habitait la Somme, ce texte, terriblement technique et violent, où transparaît la fougue patriotique de l'époque, ne laisse pas le lecteur indemne.  Illustrés, cartes...

  • Les mots de la Bataille :
    La Bataille de la Somme fut une abominable « foire de guerre » où quelques généraux ont dépensé plus d'un million de vies humaines (contre vingt-cinq villages en ruines...) Nombreux sont les textes qui racontent pourquoi et comment cela fut possible.
    Écrits par des soldats de tous grades, par des journalistes de tous pays, par des historiens aguerris, ils sont, avec les photos, les rares films et les dessins, les traces indélébiles de ce que l'homme mécanique sait faire quand il devient un animal blessé.
    Parmi ces textes souvent étincelants, s'il en est beaucoup qui bouleversent, c'est probablement parce que seuls les mots peuvent alors véritablement compter, conter et recompter ; tant de morts, tant de souffrances, tant d'horreurs, tant de larmes, tant de désespoir...
    Et finalement affirmer, longtemps plus tard, que le compte n'y est pas, que le crédit n'est pas encore soldé, qu'il ne le sera jamais. - Illustrés, cartes...

  • Belle époque : expression qui évoque la période comprise entre 1890 et 1914. C'est une époque de paix, d'optimisme et d'insouciance.
    Les progrès sont nombreux : photographie, automobile, aviation, électricité...
    A cette époque, Abbeville est encore une cité presque moyenâgeuse, ses rues étroites et tortueuses sont cernées de maisons de bois très anciennes avec étages en encorbellement, quelques vieux ponts enjambent la Somme, divers monuments et de belles demeures s'élèvent parfois aux détours des ruelles, plusieurs places sont souvent animées... A travers ce livre, l'auteur nous propose de visiter cette Abbeville oubliée.
    Un plan de la ville en 1905 est fourni avec cet ouvrage.
    Avec de nombreuses cartes postales anciennes.

  • Pour le Crotoy, cette époque est synonyme de grands changements car avec la mode des bains de mer la ville entame sa renaissance.
    Dans son beau petit livre intitulé à l'origine « Le Crotoy », l'auteur nous raconte avec bonheur la ville, la plage, la pêche... ainsi que la Baie de Somme et ses alentours.
    De nombreuses photos anciennes illustrent ses propos.
    Belle époque : expression qui évoque la période comprise entre 1890 et 1914. C'est une époque de paix, d'optimisme et d'insouciance. Les progrès sont nombreux : photographie, automobile, aviation, électricité... Avec cartes postales anciennes et illustrations.

  • Cet ouvrage traite de l'histoire de Péronne (jusqu'en 1850) et des communes suivantes :
    - Moislains, - Allaines et ses dépendances : Mont-St-Quentin, Viviers, Feuillaucourt et St-Denis, Barleux, Eterpigny-lès-Barleux, Le Moulin aux Carrières, le Carme, Biaches, Bazincourt, - Bouchavesnes, Rancourt, Brie, Pont-lès-Brie, - Buire, Courcelles, Bussu, Aizecourt-le-Haut, Cartigny, Brusles, Bias, Beaumetz, Le Catelet, Cléry, Sormont, Omiécourt, Doingt, Flamicourt, Feuillères, Buscourt, Flaucourt, Herbécourt, Mesnil-Bruntel, Mons-en-Chaussée, Estrées, Santin et Prusles, Ste Radegonde, Halles, Maismont, Villers-Carbonnel, Eterpigny, Applaincourt et Horgny.

    De nombreuses photos et des dessins illustrent ce livre.

  • Grâce aux textes de trois auteurs contemporains du début du XXe siècle, partons à la découverte de la ville de Saint-Valery-sur-Somme à la Belle Époque. A cette époque, le port y est encore quelque peu en activité, le tourisme s'y développe avec la mode des bains de mer, la ville se transforme. Y subsistent néanmoins bien des traces de son glorieux passé. Avec illustrations - cartes postales anciennes.

  • Ce livre traite de l'histoire du canton de Montdidier, et présente le bourg et les villages du canton tels qu'ils étaient à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.
    Il comprend 127 reproductions de cartes postales anciennes et illustrations.

  • Ce livre traite de l'histoire du canton d'Ailly-sur-Noye, et présente le bourg et les villages du canton tels qu'ils étaient à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.
    Il comprend 120 reproductions de cartes postales anciennes.

  • Cet ouvrage nous invite à découvrir le département de la Somme tel qu'il était au début du XXe siècle, avant les profondes dévastations subies lors des deux guerres mondiales.
    Il est agrémenté de 332 illustrations (illustrations, reproduction de cartes postales anciennes, et cartes des 5 arrondissements).
    Pour chaque arrondissement, la géographie, l'histoire, les monuments, le commerce et l'industrie, la population, les célébrités, et la description des lieux sont les principaux thèmes abordés par l'auteur.

  • Comprise entre l'embouchure de l'Anthie et celle de la Bresle, la côte du département de la Somme se peut diviser eu trois parties très distinctes : les trois aspects généraux des littoraux de la France y sont comme « échantillonnés ».
    De la petite Baie de l'Authie au profond enfoncement qu'est la Baie de la Somme, c'est une frange épaisse de dunes qui constitue les dernières terres ; au Sud de la Baie, jusqu'à Onival, un grand triangle de champs conquis sur la mer a pour bordure des bancs puissants de galets, qui grincent sous les pas des baigneurs de Cayeux ; à Onival se dresse pour la première fois - elle ne disparaîtra plus que très loin, en Normandie - une muraille blanche, une ligne de falaises de craie, dont la crête s'abaisse fréquemment et dessine comme des créneaux géants. Sêches ou arrosées comme en Normandie par des fleuves minuscules, plus au moins aiguës, pénétrant plus ou moins vers l'intérieur, ces échancrures gazonnées sont les « valleuses » qui ont indiqué la place des villes, des bourgs côtiers et des stations balnéaires de la Haute-Normandie. Dunes, bancs de galets, falaises, telles sont les trois zones de la côte picarde.

    117 illustrations (essentiellement reproduction de cartes postales anciennes).
    Table des principaux textes rédigés par les auteurs de cette époque :
    Saint-Quentin-en-Tourmont et Fort-Mahon - Une promenade au nord et autour de la Baie en 1895 Bains et promenades au Crotoy en 1925, Les verrotières du Crotoy - Voyage à Saint-Valery en 1905, Promenade au coeur du vieux Saint-Valery, En passant par la Baie de Somme - Cayeux, station balnéaire -Ault-Onival-Plages en 1895 - Le Bois-de-Cise - Mers-les-Bains - Les plaisirs du bain - Les plages de la Somme.

  • Fortement attaché à l'histoire religieuse et militaire de cette originale et célèbre abbaye-forteresse, le légendaire du Mont-Saint-Michel, longtemps resté dans l'ombre, est marqué d'un sceau qui n'a pas son double.
    Ce livre fait revivre des scènes imaginées avec une telle intensité qu'on les croit réelles...

  • Principaux thèmes : - La forteresse. - Domination Bourguignonne. - Importance maritime avant le XVe siècle. - Vicissitudes du Crotoy. - Le Crotoy sous la ligue. - Aspect physique du Crotoy. - Gouverneurs du Crotoy. - Avantages maritimes du Crotoy. - Projets de canalisation. - Révolution Française.- Luttes pour l'amélioration du port. - Le Crotoy à l'état moderne (1926).- Origine du Crotoy. - Invasions barbares. - Premiers âges historiques du Crotoy. - Coutumes, usages locaux. - Guerres civiles. - Jeanne d'Arc. Avec illustrations.

  • Ce livre retrace l'histoire et la biographie des origines à 1850 de la ville d'Aumale, ainsi que des villages de son canton : Aubéguimont, Beaufresne, Conteville, Criquiers, Ellecourt, Haudricourt, Illois, Marques, Nullemont, Ronchois, Ste.-Marguerite et Vieux-Rouen.
    Il est agrémenté de nombreuses reproductions de cartes postales anciennes pour chacun de ces lieux.

  • Ce livre comporte une étude sur l'origine du moulin et sur son développement en Picardie.
    Il nous démontre que ces "édifices" étaient encore nombreux il y a un siècle dans la région.
    Il décrit également par le texte et l'image plusieurs moulins à vent et à eau de la Somme.  Il présente enfin quelques belles histoires inspirées par la poésie qui émanait de l'activité du meunier. - Avec cartes postales anciennes, plans, illustrations

  • Après avoir évoqué l'histoire de la Picardie, suivons l'auteur en 1896 pour une visite détailléede la ville d'Amiens : ville haute, ville basse et les faubourgs. Avec de nombreuses cartes postales anciennes...

  • Cet ouvrage, deux fois couronné par l'Académie française en son temps, nous donne à découvrir une description pittoresque, historique et utilitaire des rivages et des villes maritimes situés proche du littoral allant de Dunkerque au Mont Saint-Michel. Rédigé peu avant la fin du XIXe siècle, l'ambition de l'auteur était de mieux faire connaître le littoral de la France. Ce livre nous permet aujourd'hui de refaire son parcours tel un voyageur de l'époque.

    Avec dessins de Henri Scott, et gravures de Smeeton, Bellanger, Puyplat, Rognon et Gillot.

  • "Considérant qu'il est dans l'intérêt de l'histoire d'une cité ancienne de ne pas laisser perdre les documents souvent uniques, considérant que l'histoire d'une ville et de ses alentours est aussi « le livre des ancêtres », l'auteur a recueilli en son temps de nombreuses notes pour écrire avec précision et concision le passé de Saint-Valery et du comté du Vimeu.

    Avec illustrations, cartes postales anciennes, et plans. "

  • Selon Auguste Dubois, les proverbes picards, quoiqu'exprimés parfois sur le ton de la plaisanterie, renferment généralement un très grand sens ;
    Ils sont l'expression du sentiment populaire et ils énoncent souvent de grandes vérités.
    Il paraît qu'aucune province n'a produit autant de proverbes que la Picardie...
    Ce qui est certain, c'est que les Anciens, très observateurs, moqueurs et malins, les utilisaient constamment dans leurs conversations.
    Cet ouvrage est un recueil de nombre de ces proverbes et dictons rassemblés et publiés par différents auteurs au cours des XIXe et XXe siècles. Avec cartes postales anciennes, photos...

  • Réédition de l'ouvrage de Fernand Poidevin paru en 1918, augmenté de photos et d'extraits divers.
    L'histoire de René et Gaston Caudron, natifs du Crotoy.

  • Hector Crinon est né à Vraignes en Vermandois (Somme) le 10 août 1807, dans une famille de cultivateurs. Très jeune, il se passionna pour l'écriture. Ce fut près de son village, en un lieu qu'il appelait « la Vallée perdue », qu'il commença à écrire et à composer des chansons. Plus tard, durant sa vie de paysan pauvre, ce fut toujours au milieu de la campagne, en se rendant à ses travaux de culture, en traçant le sillon, en semant son grain qu'il composa ses satires. Pour cette raison, l'effort du laboureur est sensible dans ses vers ;
    La poésie de Crinon est puissante, tendue, chargée d'énergie et d'opiniâtreté.  Poète-paysan, Hector Crinon a écrit une oeuvre qui fut célèbre en son temps et où la langue picarde prend tout son sens. Sculpteur aussi : l'hiver, Hector Crinon se transformait et devenait sculpteur sur bois, travaillant avec des outils qu'il fabriqua lui-même. Après avoir suivi quelques cours dans un atelier de Péronne, il réussit plusieurs oeuvres remarquables, hélas détruites pendant les guerres. 

  • Thèmes de ce livre :
    - Introduction historique : Les Sires de Coucy.
    - Enceinte de Coucy. - Basse-cour du château.
    - Description du château. - Tours d'angle. - Corps de logis.
    - Donjon.

  • Ce livre, écrit par un historien local réputé, traite de l'histoire du Marquenterre (jusqu'en 1856), mais aussi de celle des villes et villages qui le compose :
    à savoir, Rue, Le Crotoy, Saint-Quentin-en-Tourmont, Quend, Villers-sur-Authie, Nampont, Vron, Vercourt, Arry, Argoules, Valloires, Bernay, Regnières-Ecluse, Favières - Le Hamelet, Vironchaux, Machy, Machiel.

  • « Tirs de barrage, tous les calibres éclatent, panaches noirs, phosphore, soufre ;
    Nous nous débattons comme des ombres démentes dans la zone de la mort, entre des rideaux de feu.
    On ne se voit plus. « Attention, ne tirez pas sur moi ! » Il faut creuser son trou individuel. Cris : des hommes coupés en deux, des têtes crevées, des bras qui volent, giclées de sang. Restons accroupis dans ce coin de remblai :
    L'éternité qui passe, toute la pauvre vie.
    Bondir de trou en trou, tirer, s'aplatir sur des corps qui saignent, morts, sauter sur des blessés qui hurlent, suer.
    Plus d'eau, les poitrines haletantes, les gorges serrées, les fronts crispés. Attaques, contre-attaques, le sang qui vogue aux tempes et la folie... les trous de la Somme...
    Je me suis réveillé dans une ambulance, le 6 octobre 1916. » Avec illustrations...

empty