La Simarre

  • Mauprat

    George Sand

    Au seuil de sa vie, Bernard de Mauprat raconte l'amour qu'il a éprouvé pour sa cousine Edmée, la seule femme de sa vie, l'amour que celle-ci lui a donné et les épreuves qu'elle lui a fait subir avant de l'accepter pour époux. Mauprat est un roman d'éducation puisque le jeune Bernard, séquestré par ses oncles, ne sait même pas lire.
    George Sand profite de ce personnage exemplaire pour nous faire découvrir les multiples facettes de la parole humaine... Du récit au plaidoyer, de la promesse à l'aveu, tous les types de discours, toutes les façons de communiquer figurent dans Mauprat. Dans ce roman - plus une fable philosophique qu'un roman historique - situé à la fin du XVIIIe siècle dans le Berry, le récit nous emmène, à travers un détour par la guerre de libération des États-Unis, au seuil d'une modernité moins injuste. Mauprat est un roman optimiste et profondément rousseauiste.

  • Jeanne

    George Sand

    Cette vierge gauloise, ce type d'Holbein, ou de Jeanne d'Arc ignorée, qui se confondaient dans ma pensée, j'essayai d'en faire une création développée et complète.
    Mais où la trouver dans la société moderne ? Je crus ne pouvoir la trouver qu'aux champs, pas même aux champs, au désert, sur une lande inculte, sur une terre primitive qui porte les stigmates mystérieuses de notre plus antique civilisation. Ces coins sacrés où la charrue n'a jamais passé, où la nature est sauvage, grandiose ou morne, où la tradition est encore debout, ou l'homme semble avoir conservé son type gaulois et ses croyances fantastiques, ne sont pas aussi rares en France qu'on devrait le croire après tant de révolutions, de travaux et de découvertes.
    Quand on se trouve dans une de ces solitudes où semble régner le sauvage génie du passé, cette pensée banale vient à tout le monde ; "On se croirait ici à deux mille lieues des villes et de la société." On pourrait dire aussi bien qu'on s'y sent à deux mille ans de la vie actuelle.

  • Nanon

    George Sand

    Nanon est un roman historique dont l'action se passe en Creuse et en Berry pendant la Révolution. Celle qui parle et qui raconte sa propre histoire est une paysanne, Nanon, née en 1775. Elle vit à Valcreux (Moutier d'Ahun) et, comme les autres paysans du village, elle achète les terres mises en vente par l'État et commence à s'enrichir.
    Mais Nanon est aussi un roman d'aventures : en 1793, la petite paysanne est obligée de se réfugier à Crevant, en Berry, pour protéger le jeune homme qu'elle aime, Émilien, fils d'une famille noble exilée à l'étranger. Malgré cette épreuve, les deux jeunes gens ont confiance dans la Révolution. Tandis qu'Émilien accomplit son devoir de soldat, Nanon fait fructifier le domaine du Moutier, dont elle est devenue propriétaire. La petite fille, qui avait commencé par élever un mouton, est devenue châtelaine et marquise par son mariage avec Émilien. Pour George Sand, la terre doit appartenir à ceux qui la cultivent, il n'y a pas de contradiction entre ses convictions socialistes et cette défense de la petite propriété. Nanon est un texte réaliste (la révolution est difficile) mais optimiste (elle est possible). L'histoire d'amour ressemble un peu à
    un conte de fées, mais elle est aussi très moderne, parce que les deux partenaires vivent leur relation dans une totale égalité. Texte intégral établi, présenté et annoté par Nicole Mozet.

  • La vie d'Alexandre Merlaud, 96 ans. Né en 1882, loué à 9 ans, il a exercé tous les métiers de la campagne : vacher, bricolin, journalier, laboureur, bouilleur de cru. Dans ce récit populaire (7e édition), c'est toute la vie traditionnelle du monde paysan qui ressurgit : des sorciers aux pêches d'étangs, des veillées au labour avec les boeufs.

  • " en attendant que la mode étende son sceptre sur ces agrestes solitudes, je me garde bien de nommer le village en question : je l'appelle sans façon mon village comme on dit ma trouvaille ou mon rêve ".

empty