La Decouvrance

  • Les légendes qu'a recueillies avec beaucoup de peine Henry Mériot traduisent la sève de la terre saintongeaise.
    Du temps où ces récits se transmettaient de bouche en bouche, du grand-père à l'enfant, de l'aîné au tout jeune, ils étaient la seule façon lorsque la tâche rude des journées avait pris fin, d'égayer les veillées autour du foyer.

    Ce livre est paru une première fois en 1936.

  • Si donc j'ai écrit ces pages, c'est dans le but de fixer les histoires, les légendes, les contes de mon pays, avant qu'ils ne tombent dans l'oubli.
    Que de fois, cherchant un renseignement sur ces héritages du passé, il m'a été répondu :Ah ! Il aurait fallu demander ça aux vieux. Ces vieux-là ne sont plus : j'ai essayé tout de même de me souvenir des choses d'autrefois et de trouver encore auprès de quelques fidèles attachés au folklore de l'île, quelques bribes d'histoires de sorcellerie, de contes et de légendes que j'ai pu reconstituer.Des récits parfois sombres, parfois cocasses, où le vrai se distingue parfois difficilement de l'invraisemblable.

    Cet ouvrage a été publié une première fois en 1958.

empty