Glenat

  • Orphelin. Immigré. Ferrailleur. Milliardaire. Collabo. Résistant. Criminel pour certains, héros pour d'autres... Joseph Joanovici fut tout cela et bien plus encore.De 2007 à 2012, Fabien Nury et Sylvain Vallée ont raconté le destin hors-norme de ce personnage à travers une formidable saga historique, adulée par la critique et le public : récompensée par de nombreux prix - dont celui de la Meilleure Série à Angoulême en 2011 - et vendue à près d'un million d'exemplaires. Six albums qui ont marqué la BD contemporaine comme rarement, réunis ici dans une luxueuse intégrale à la fabrication soignée, au tirage limité et unique de 10 000 exemplaires. En bonus, retrouvez, sur près de 40 pages, une iconographie dense rassemblant toutes les illustrations réalisées par Sylvain Vallée autour de la série (ex-libris, couvertures de tirages de tête, etc.) ainsi qu'une galerie d'inédits composés spécialement pour l'occasion !

  • Peut-on être à la fois un héros et un salaud ?
    Juillet 1944. Joseph Joanovici voit la ligne d'arrivée. Depuis le début de la guerre, il court, pour avoir toujours une longueur d'avance sur ses adversaires. Après les nazis, bientôt hors course, un autre camp est entré dans la partie, pas moins dangereux pour lui : La résistance. sa carte de la gestapo l'a tiré de plus d'un mauvais pas, et ses amitiés l'ont rendu riche.
    N'étant plus à un paradoxe près, il dénonce et sauve, ravale émotions et morale et finance la Résistance avec l'argent des nazis. Car la libération arrive, et avec elle, Joano le sait, la honte d'un peuple qui a aidé à commettre un génocide. Pour conjurer cette honte, il va falloir trouver des coupables. Et pour ne pas faire partie de ceux-là, Joano tombe dans un puits de noirceur, où le pardon sera impossible à retrouver.
    Sans juger, sans condamner, les deux auteurs racontent l'extraordinaire destin d'un homme capable du pire et du meilleur. Une mise en scène à la maestria cinématographique, un dessin révélant sur les visages toutes les subtilités d'une humanité en souffrance, pour une série incontournable, saluée conjointement par critiques et lecteurs.
    Il était une fois en France a été sélectionnée à Angoulême 2010. Cette série déjà vendue à 250.000 exemplaires a par ailleurs reçu de nombreux prix : Prix Saint-Michel du Meilleur Scénario 2008 et du Meilleur Album 2009, Prix du "Parisien" de la Meilleure BD en 2009...

  • Une lente et insidieuse progression du banal à l'extraordinaire, digne des grands maîtres de la peur. Cette oeuvre magistrale, située entre David Lynch et Francis Bacon, vous glacera le sang...

  • En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin, et ainsi jeter un éclairage nouveau sur les origines de la folie qui touche Hugo et tous ses descendants.Vienne, hiver 1768. Jeanne-Sophie de Sambre a réussi son pari : faire croire à sa fille Charlotte qu'elle a séduit Werner von Gotha, l'orphelin aux yeux rouges, dont elle était tombée amoureuse. Blessée, Charlotte décide d'entrer au couvent.
    Werner, mortifié, incrédule devant tant de perversité, se flagelle jusqu'au sang devant la statue de la vierge, quitte à en mourir... Pour les deux adolescents, l'hiver est aussi entré dans leur coeur...

  • Caractère est la collection de prestige, celle de la grande bande dessinée en grand format. Laissez-vous envahir par la qualité et par la puissance évocatrice de ces albums...

  • Une plongée dans le Paris surréaliste des années folles.

    Paris, les années 1920. Le mouvement surréaliste embrase la capitale. Les noms d'André Breton, Cocteau ou Picasso fascinent autant les modernes qu'ils choquent les conservateurs. Leurs oeuvres préoccupent sérieusement les pouvoirs en place qui les considèrent comme de dangereux manifestes révolutionnaires. Le dernier objet du scandale étant L'Âge d'or, un film écrit par Dali et Buñuel, tellement sulfureux qu'il circule clandestinement sous un faux-titre issu du Capital de Marx : « Dans les eaux glacées du calcul égoïste ». Victor, gueule cassée de la Première Guerre mondiale, est engagé par l'armée française pour infiltrer ce milieu et arrêter la troupe. En fréquentant ces artistes de l'intérieur, Victor va ainsi apprendre à mieux les connaître. Au risque de devenir, à son tour, fasciné par eux...

    Pour son premier scénario de bande dessinée, le romancier Lancelot Hamelin nous plonge dans le Paris surréaliste du début du XXe siècle et les soirées enivrées des années folles. Un diptyque témoignant à la fois d'une grande érudition et d'une maîtrise narrative exemplaire, magistralement dessiné par le trait tout en volupté de Luca Erbetta.

  • "Apparemment je ressemble aux gosses de mon âge. L'ennui, c'est que j'ai l'air d'avoir 10 ans, mais j'en ai 19..." Bout d'Homme s'est arrêté de grandir. Son secret, ce drôle d'enfant le porte en lui comme un fardeau, dans une Bretagne où le vent dessèche la lande et le coeur des hommes. Il a comme seuls amis un rat avec lequel il communique, et la jolie Toinette dont il est amoureux. Mais ce jeune garçon « pas comme les autres » attise la haine des villageois et doit fuir sa terre natale. Kraehn, avec Bout d'homme, ancre son regard d'auteur dans une sensibilité poétique, et fait gronder la tempête des sentiments...

  • "Apparemment je ressemble aux gosses de mon âge. L'ennui, c'est que j'ai l'air d'avoir 10 ans, mais j'en ai 19..." Bout d'Homme s'est arrêté de grandir. Son secret, ce drôle d'enfant le porte en lui comme un fardeau, dans une Bretagne où le vent dessèche la lande et le coeur des hommes. Il a comme seuls amis un rat avec lequel il communique, et la jolie Toinette dont il est amoureux. Mais ce jeune garçon « pas comme les autres » attise la haine des villageois et doit fuir sa terre natale. Kraehn, avec Bout d'homme, ancre son regard d'auteur dans une sensibilité poétique, et fait gronder la tempête des sentiments...

  • Un thriller implacable, au dessin original et pertinent, fort comme de l'alcool de canne !

  • "Apparemment je ressemble aux gosses de mon âge. L'ennui, c'est que j'ai l'air d'avoir 10 ans, mais j'en ai 19..." Bout d'Homme s'est arrêté de grandir. Son secret, ce drôle d'enfant le porte en lui comme un fardeau, dans une Bretagne où le vent dessèche la lande et le coeur des hommes. Il a comme seuls amis un rat avec lequel il communique, et la jolie Toinette dont il est amoureux. Mais ce jeune garçon « pas comme les autres » attise la haine des villageois et doit fuir sa terre natale. Kraehn, avec Bout d'homme, ancre son regard d'auteur dans une sensibilité poétique, et fait gronder la tempête des sentiments...

  • Rejeté par l'océan sur le sol américain, Bout d'Homme y rencontre un vieux fou qui l'encourage à faire fortune en cherchant de l'or qui regorge dans les rivières. Deux ans plus tard, panique au village natal de notre héros, où l'arrivée du nouveau châtelain de Kerdrenkenn fait renaître la peur ancestrale de l'Ankou. Très riche, le nouveau propriétaire comble le village de bienfaits, mais son curieux équipage fait peur.
    Toinette, courtisée par le séduisant Erwan, semble ne pas avoir oublié son amour de jeunesse, Bout d'Homme. Avec ce quatrième volet, dernier de cette série, Jean-Charles Kraehn renoue avec l'ambiance champêtre du premier chapitre de cette aventure, aux frontières du fantastique. L'enfant qui a rompu le cordon qui le retenait à son rat va -t- il enfin pouvoir goûter à une vie normale ? Réponse dans cet album au suspense soutenu jusqu'à la dernière planche.

  • Ils sont moches

    Reiser

    On a tous envie de s'en prendre à son prochain : parce qu'il est con, envahissant, stupide. Et puis surtout parce qu'on ne le comprend pas toujours. Reiser lui aussi les trouve souvent nuls, ses contemporains, mais il les comprend plutôt bien. Et au contraire de ses personnages qui se crient dessus ou se font des coups en douce, lui en fait des dessins. Des dessins pas bêtes ni méchants mais plutôt tendres et intelligents, et qui servent à défouler et faire réagir. Outre des planches de BD, cet album recueille des illustrations de ce spécialiste du trait qui fait mouche, toutes publiées dans "Hara Kiri".

  • Fresque médiévale, "Balade au bout du monde" de "Makyo", sorcier du romanesque, s'érige comme une légende contemporaine. Avec "Vicomte" d'abord, puis "Herenguel" et maintenant "Faure", ils ont écrit quelques-uns des plus beaux chapitres de la BD. Un soupçon de magie, un parfum de légende, la "Balade" déploie ses sortilèges.Dans ce superbe troisième cycle qui paraît aujourd'hui en intégrale et orchestré conjointement par "Pierre Makyo" et "Michel Faure", les deux univers se rejoignent : d'un côté un monde figé à l'époque médiévale qui fait face à un danger qui le dépasse, de l'autre une société contemporaine cherchant dans le passé les réponses à ses questions. Le périple d'Arthis Jolinon nous replonge en plein coeur des brumes de Galthédoc...La magie de la "Balade" ensorcèle le lecteur comme aux premiers jours.

  • Caractère est la collection de prestige, celle de la grande bande dessinée en grand format. Laissez-vous envahir par la qualité et par la puissance évocatrice de ces albums...

  • La grande saga aventureuse et romantique de Makyo et Vicomte célébrée en intégrale Or.

    Arthis est un jeune photographe rêveur et peu à son aise sur la toile de fond pluvieuse du monde moderne. Un jour de spleen il décide de partir pellicules en bandoulière vers un étrange marais perdu dans la campagne. Un endroit dont le mystère et l'opacité lui semblent correspondre à son état d'esprit du moment. Au-delà du brouillard et des roseaux couchés il trouvera une très jolie jeune femme, photographe elle aussi. Mais également un royaume hors du temps, figé en plein Moyen-âge. Un Royaume dangereux. Cerclé d'une prison dont on ne s'échappe pas. Arthis voulait se balader au bout du Monde. Il va très vite le regretter... Initiée au début des années 80, La balade au bout du monde a connu un succès immédiat et jamais démenti.

    Née sous le double talent du verbe racé de Makyo et du romantisme impeccable de Vicomte, cette grande saga célébrée en intégrale Or laisse plus que jamais éclater toute sa richesse picturale et sa poésie.

  • Lors de sa parution, en 1760, le scandaleux roman Candide n'est pas signé... Les de Rohan, farouches ennemis du philosophe libre penseur, sont persuadés qu'il en est bien l'auteur, et y voient l'occasion de jeter le discrédit sur lui une bonne fois pour toutes. Dans ce but, le fils de Rohan rend visite à un autre philosophe, lui aussi adversaire de Voltaire : Jean-Jacques Rousseau. Il espère obtenir son aide, mais ce dernier, choqué que l'on puisse ainsi désirer salir la réputation d'un penseur, refuse. Il décide même de prévenir son plus vieil ennemi de ce qui se trame contre lui ! Le fervent croyant Rousseau se rend donc à Ferney, sur la frontière suisse, où vit Voltaire et où il fait déplacer une église, « parce qu'elle lui bouche la vue »...

  • XIIIe siècle. L'abbaye de Cluny est un centre religieux, culturel et scientifique de premier plan qui rayonne à travers toute la Chrétienté. L'abbé Guillaume y accueille son ami d'enfance, le chevalier Godefroid, de retour des croisades après plus de dix ans d'absence. Mais la joie des retrouvailles est de courte durée : des événements dramatiques et mystérieux se succèdent à l'abbaye. Est-ce la main de Dieu, celle du Diable. ou celle de l'homme qui frappe ainsi ? Guillaume charge Godefroid de l'enquête ! Elle va le mener jusqu'à l'entourage du Pape et révéler un complot qui pourrait bouleverser le cours de l'Histoire !La conjuration de Cluny est un thriller médiéval dans la lignée du Nom de la Rose. Il s'agit du premier tome d'une collection éditée en partenariat avec les Éditions du Patrimoine et le Centre des Monuments Nationaux.

  • En 1373, Louis Ier Duc d'Anjou, frère du roi Charles V, commande une tapisserie représentant l'Apocalypse selon St Jean. Passionné de sciences, il mène un collège d'érudits qui fait une découverte étonnante : St Jean dévoilerait en fait la date exacte de la fin du monde ! Le collège charge alors Hennequin, l'artiste qui réalisera l'oeuvre, d'y inclure secrètement cette date.
    De nos jours, le château d'Angers, qui expose la fameuse tapisserie, reçoit la visite nocturne et récurrente d'un intrus insaisissable. Comme le Louvre de Belphégor, le château d'Angers aurait-il son fantôme ? Sa présence a-t-elle un lien avec la terrible révélation cachée dans la tapisserie sept siècles auparavant ?
    Dans le cadre de son partenariat avec les Éditions du Patrimoine, Glénat propose avec cet album une plongée dans la confection de cette oeuvre unique qui passionne les historiens, tant pour sa grandeur que pour sa puissante thématique.

  • Carcassonne, août 1944. La guerre a pris sa famille à Linette. Mais la jeune femme a une vie à vivre et souhaite faire table rase du passé. Grâce à sa solide éducation et à une lettre de recommandation, elle trouve un travail à Carcassonne : secrétaire d'un écrivain et poète, Joë Bousquet, penseur et homme iconoclaste ! Depuis son lit qu'il ne peut pas quitter à cause d'une paralysie, l'auteur dicte à la jeune femme des poèmes, des articles, des lettres qu'il échange avec les plus grands esprits de son époque. La jeune femme est troublée par la sensibilité et l'érudition du vieil homme, d'autant que Bousquet n'hésite pas à lui faire part de son attirance pour sa beauté et sa jeunesse. Ainsi, tandis que dehors la guerre fait ses dernières victimes, dans la chambre de l'écrivain, Linette va ouvrir son esprit à la poésie, à la politique, mais aussi à l'histoire de Carcassonne.

  • À l'instar de la lampe magique d'Aladin, l'Arc de Triomphe de Paris renferme aussi des génies facétieux. Du soldat inconnu au guerrier de « La Marseillaise » de François Rude, ils ont tous en commun d'être les esprits de soldats tombés lors des grandes batailles de l'Histoire, nés à partir des sculptures qui les commémorent. Il leur arrive parfois d'intervenir sur le monde réel pour aider les âmes en peine, ou pour s'amuser tout simplement.
    Dans cet album empreint de poésie et de mélancolie, le scénariste Jean-Louis Fonteneau imagine, sur plusieurs périodes de son histoire, le célèbre monument parisien comme un portail vers un monde d'illusions hanté par les souvenirs de tous ces braves morts pour la France. Coédition avec les Éditions du Patrimoine.

empty