Fleurus

  • La privation de milieu familial normal, notamment celle d'une image maternelle satisfaisante, entraîne, on le sait, des conséquences qui peuvent être fort dommageables pour le développement d'un être humain et retentir, à travers son enfance et son adolescence jusque dans la vie adulte.

    Le professeur michel lemay, qui joint à ses compétences psychiatriques et psychanalytiques une expérience en éducation spéciale, ouvre des perspectives constructives thérapeutiques. sans tomber dans un excès de pessimisme, il attire l'attention sur les dangers de minimiser la gravité d'un problème, sans doute plus actuel que jamais et qui requiert instamment l'attention des spécialistes, des parents eux-mêmes et de l'opinion publique tout entière.
    Les uns et les autres trouveront dans ces pages des motifs pour être vigilants, des orientations pour agir et des raisons d'espérer.

  • Un autre regard sur les malades d'Alzheimer.

  • Enfants en danger : sous ce vocable, on désigne désormais les enfants maltraités et ceux qui courent le risque de le devenir.
    Car, comme toute pathologie, la maltraitance a une histoire naturelle qu'il convient de bien connaître pour agir le plus en amont possible ; le traitement des cas dépassés est long, difficile et aléatoire. cet ouvrage, tout en faisant suite aux deux éditions (1982 et 1993) de l'enfant maltraité, différait notablement de ses deux prédécesseurs, car l'évolution est rapide dans cette problématique trop longtemps négligée.
    Elle semble même s'accélérer depuis cinq ans qu'il est paru, et bien des choses ont changé en matière de connaissances, de textes réglementaires, de résultats de recherches, d'évaluation, et aussi dans le domaine des pratiques. mais, plutôt que d'en entreprendre une refonte complète, les cinq auteurs principaux ont préféré rédiger un nouvel avant-propos qui fait le point sur les changements les plus marquants, qu'il s'agisse de données chiffrées, d'avancées cliniques, de lois et règlements administratifs, de formation des professionnels, de principes d'action, d'éthique.
    Ils espèrent donner ainsi à ce livre, qui reste un ouvrage de base et de référence, un nouvel élan au service des professionnels de l'enfance en danger, des décideurs de tout niveau, des institutions et associations spécialisées, et surtout des enfants en souffrance et des familles en difficulté.

  • "Les allégations d'abus sexuels envers les enfants surviennent souvent dans le cadre de situations conflictuelles et confuses où il est difficile pour les professionnels de se faire une opinion objective. Elles peuvent être le fait d'adultes incriminant un collègue, des voisins; de parents, séparés ou non, accusant un conjoint, quelquefois par enfant interposé; d'enfants ou d'adolescents confiés à un placement institutionnel ou familial et qui, souffrant de cette séparation et des conditions d'accueil, dénonçent un éducateur ou une autre personne de l'insitution. Il peut aussi s'agir d'enfants jeunes, vivant au foyer dans un contexte laxiste induisant une confusion entre le réel et l'imaginaire ou encore d'enfants fantasmant à partir de spectacles - y compris télévisuels - dont ils ont été témoins.
    Toutes ces situations conduisent les intervenants à mettre en question la sincérité et la parole de l'enfant et donc la véracité des faits, ou à intervenir de façon inappropriée au risque de traumatiser l'enfant ou de le laisser sans protection. D'ailleurs, qu'elles soient fondées ou non, ces allégations sont lourdes de conséquences pour l'enfant et nécessitent une prise en charge adaptée."

  • Les professionnels chargés de la protection de l'enfance en danger sont en permanence confrontés à la nécessité d'évaluer des situations de suspicion de maltraitance.
    Un meilleur accès des familles à leur dossier n'obligera-t-il pas ces professionnels à plus d'objectivité, de rigueur et de prudence ? Les auteurs réunis dans cet ouvrage sont des spécialistes français, belges, québécois et américains. Ils présentent des instruments d'évaluation des maltraitances en usage ou en expérimentation. Tous insistent avec force sur les difficultés et les risques d'erreur. Loin de se réduire à une énumération d'outils de diagnostics, cet ouvrage examine les objectifs visés, les cadres théoriques de référence et les difficultés méthodologiques.
    La question de l'évaluation des maltraitances s'inscrit aujourd'hui dans un contexte paradoxal qu'il importe d'éclairer : les résistances individuelles et collectives à toutes formes d'approches systématiques des situations cohabitent avec un engouement pour des instruments souvent sommaires.

empty