Desclee De Brouwer

  • La laïcité est-elle vraiment un obstacle à l'intégration des musulmans ? Comment réfléchir aux modalités du vivre ensemble dans la France laïque d'aujourd'hui pour des citoyens aux croyances, valeurs et appartenances diverses et multiples ? L'islam peut-il s'intégrer dans la laïcité européenne ? Autant de questions qui se posent. Ou qui pourrait se formuler ainsi : comment les musulmans s'intègrent-ils dans nos sociétés contemporaines sécularisées ? C'est pourquoi il n'est peut-être pas inutile de s'arrêter quelque peu sur cette nouvelle réalité de la France de 2012 pour proposer des pistes concrètes afin d'imaginer et de bâtir des fondements éthiques, rassembleurs, pour que le vivre ensemble dans le respect des individualités multiples qui semble être menacé, voire menaçant pour certains, puisse se concrétiser sans peurs mais avec confiance.
    Il s'agit ni plus ni moins de nouvelles formes de citoyenneté, dans lesquelles certains musulmans sont prêts à entrer en visitant de manière critique certains aspects de leur traditions religieuses.

  • Religion et politique...
    Un couple à l'histoire mouvementée, aux concessions rarement respectées, aux relations souvent orageuses, parfois incompréhensibles pour l'observateur. D'où l'objet de ce livre : proposer des grilles de lecture à la fois des textes sacrés, des théories mais aussi des pratiques concrètes des acteurs. Indispensable, pour qui veut entrer dans l'intelligence des " liaisons dangereuses " entre Dieu et César.

  • ' Balayer la paroisse ? ' L'expression choisie par les auteurs de ce livre n'est pas sans revêtir une dimension polémique. Balayer, est-ce nettoyer et remettre de l'ordre ? Ou bien est-ce se passer de la paroisse en la faisant disparaître du paysage, en imaginant d'autres formes d'organisation de la vie de l'Eglise ? Sait-on de plus que cette forme de communauté est la plus vieille structure politique et religieuse de l'Occident, qui continue d'habiter profondément notre imaginaire et notre manière de nous représenter l'institution de l'Eglise elle-même ? Depuis ces dernières décennies, elle a connu de nombreuses mutations et évolutions : regroupements de clochers, partage des tâches avec les laïcs, nouvelles définitions des rapports à l'espace... Il se pourrait que cette évolution ne soit pas achevée, comme le montre cet ouvrage.

  • "D'où vient que le texte incandescent, l'analyse de Charles Coutel capte le lecteur ? D'abord l'auteur de ce livre - du fait de sa familiarité avec Péguy et son écriture - s'est imprégné de son jaillissement et de sa vitalité : il entraîne celui qui le lit.
    En outre, a été retenue une notion originelle et même paradoxale, celle d'hospitalité : celui qui reçoit et celui qui est reçu, mais celui qui reçoit est reçu, de même reçoit celui qui est reçu. Les séparations ici sont abolies : nous marchons vers la cité harmonieuse et solidaire ; mais le texte met en évidence, à l'inverse, les dangers qui ne cessent de nous corrompre, l'argent mortifère, le cléricalisme d'une Eglise qui a substitué la politique à la mystique, le dogmatisme des intellectuels qui imposent leurs conventions - en somme le monde moderne qui se perd dans la trahison et la décadence, en opposition à un certain "monde antique" qui aurait été épargné", François Dagognet.

  • Depuis les années 1980, la nature des relations entre politique et religion en Allemagne a fait l'objet de profondes mutations.
    Plusieurs facteurs sont à l'origine de ce mouvement d'ampleur : la sécularisation, l'importance grandissante du nombre des " sans religion " qui s'est accélérée sous l'effet de la réunification, l'individualisation et la diversification des convictions et des pratiques religieuses ou encore la présence de plus en plus affirmée de l'islam. Plus largement, le propos est ici de déterminer dans quel sens évolue aujourd'hui le dispositif régissant les relations entre les Eglises et l'Etat en Allemagne, sachant qu'il est difficile d'esquisser le modèle qui se profile en raison de la diversité des situations et des législations à l'échelle fédérale.
    La question se pose de savoir si le dispositif actuel peut tout simplement être étendu à d'autres confessions ou si les prérogatives et les privilèges des Eglises chrétiennes vont être progressivement réduits et conduire à une déconfessionnalisation de certains pans de la vie publique. On peut également imaginer que le régime des cultes tende à se rapprocher d'un régime de laïcité plus proche du modèle français...

  • Peut-on s'obstiner à penser qu'islam et modernité sont antinomiques ? Ou plutôt ne veut-on pas nous faire croire que les musulmans ne pensent qu'avec des modèles révolus ? Nos sociétés sont multiculturelles et les musulmans en font partie. Partant de ce postulat, Stéphane Lathion propose des pistes de réflexion sur les modalités du vivre-ensemble et sur les écueils liés à la visibilité religieuse des pratiques et comportements des croyants dans l'espace public européen. En revenant sur la réflexion novatrice d'intellectuels musulmans contemporains, il montre que des voies courageuses existent, au rebours de l'intégrisme ou du fondamentalisme. Et en élargissant le regard à l'Europe, mais aussi au Québec à travers les ' accommodements raisonnables ', il stimule l'imagination de ceux qui sont attachés à l'avenir de nos démocraties laïques.

  • En 1968, peu après Vatican II, le cardinal Suenens, alors archevêque de Malines-Bruxelles et personnalité influente au Concile, publiait un livre important sur la coresponsabilité en Eglise. L'enjeu : interroger le partage des responsabilités au sein des structures ecclésiales tout en promouvant une nouvelle répartition des tâches entre clercs et laïcs. Plus de cinquante ans après, où en sommes-nous ? Qu'en est-il concrètement de la participation des laïcs aux activités et services en Eglise ? Comment se vivent les processus de décision, les choix pastoraux, la place des uns et des autres ? Comment aborder la délicate question du pouvoir et de son partage entre prêtres et laïcs ? D'une manière originale, ce livre donne la parole à la fois aux questionnements des fidèles, aux acteurs pastoraux qui nous livrent leur expérience de terrain et à des chercheurs confirmés qui traitent, selon leurs disciplines (sociologie, histoire, théologie, droit canon, psychosociologie), de cette problématique brûlante aujourd'hui.

empty