Dervy

  • Les cathédrales de France constituent un ensemble extraordinaire de constructions, mais plus encore elles témoignent de la richesse symbolique médiévale qui plonge ses racines bien au-delà des seules images chrétiennes. L'art hiératique et lumineux des lieux sacrés nous transporte dans l'univers de traditions antiques et éternelles en parlant à notre conscience, à notre esprit et plus encore en établissant des liens entre l'homme et son univers. Leurs discours de pierre, de verre, de fer, leurs animaux fantastiques, leurs représentations des martyres et saints s'inscrivent dans un projet immense : celui de résumer dans un édifice prodigieux les mystères de la création tout entière. La cathédrale est l'image de Dieu, l'image des hommes, l'image de la terre, des connaissances et de notre marche vers le monde des idées, mais ces idées ont été volontairement cachées sous des images étranges par ceux qui les édifièrent.
    L'ouvrage nous fait découvrir ces images enfin décryptées.

  • Livre très intéressant et passionnant pour comprendre, essentiellement sur le plan de la géobiologie sacrée, l'art de l'implantation et de la construction de ces lieux de régénération que sont les églises romanes.

  • Pourquoi sommes nous attire a Vezelay ? Qu'est-ce qui fait que l'on y revient sans cesse, toujours avec le meme battement de coeur ? Pourquoi alors une telle emotion, toujours renouvelee?
    Pourquoi, en approchant, s'arreter si souvent pour contempler cette merveille?
    Transmettre le message de la Tradition sous toutes ses formes, telle est la fonction de la Madeleine, biblique bien sur mais aussi legendaire, mythologique, egyptienne, alchimique ou astrologique ? Alors s'expliqueraient Conques, Moissac .... Alors s'explique Vezelay qui, dans son domaine, se devait de faire aussi bien que la grande soeur de Cluny. Alors s'explique cette ardeur mise, depuis l'abbe Geoffroi (fondateur de Vezelay) a faire venir en foule les fideles ainsi que les grands seigneurs, les papes et les rois.
    Tout au long de son livre, l'auteur decrypte ce qui est maintenant crypte pour nous, aides en cela par son gout du symbolisme et par plusieurs decennies de visites sur place. Il ne pretend pas, bien entendu, donner des interpretations " fermes et definitives ", car chaque detail est destine a faire trouver une verite interieure que, par consequent, chacun est seul a pouvoir decouvrir.
    Le veritable miracle de la Madeleine de Vezelay, c'est qu'elle est toujours la, neuf cents ans plus tard et qu'elle nous emerveille toujours.

  • « Un artiste n'est pas un homme d'un genre particulier, c'est chaque homme qui est un artiste d'un genre particulier », se plaisait à rappeler Ananda Coomaraswamy.
    Encore faut-il savoir ce que l'on entend par Art. À cet égard, Ananda Coomaraswamy montre que la conception qui prévaut aujourd'hui est, pour ainsi dire, aux antipodes de celle qui fut universellement considérée en dehors de la civilisation occidentale moderne, en s'appuyant sur une phénoménale documentation, tant chrétienne, avec Maître Eckhart, que grecque, chinoise et hindoue.
    Ananda Kentish Coomaraswamy, qui consacra sa vie à mettre en évidence ce qu'il appelait l'unanimité des traditions orthodoxes - unanimité qui, pour lui, découlait de ce qu'il n'ya pas deux Déités et donc, pas deux Vérités -, s'attache dans ce livre à montrer comment, partout et toujours, l'artiste devait, après la pratique de la contemplation auprès d'un maître qualifié, exprimer de manière sensible ce qu'il avait glané lors de sa pratique spirituelle. Au point que, si une fleur est si parfaitement reproduite qu'elle peut abuser une abeille, ce ne pourra être une oeuvre d'art : celle-ci aurait dû représenter l'idée de la fleur « en Dieu » et non « en nature ». C'est donc bien à une « transformation » de la nature, un « passage au-delà de la forme » que l'artiste doit procéder pour qu'il soit question d'Art.

  • Marqués par les mégalithes de nos ancêtres, les hauts lieux de notre planète sont des générateurs d'énergie spirituelle, ce sont aussi des antennes captant l'énergie tellurique et cosmique. Tout au long des âges on a reconnu la puissance bénéfique de ces sites sacrés, c'est pourquoi chaque nouvelle culture a construit ses temples et églises précisément sur les fondations des précédents ainsi la cathédrale Notre-Dame de Paris est-elle érigée au-dessus d'un temple dédié à Diane, lui-même construit là où se situait le pilier des Nautes vénérant des dieux gaulois.
    Mais pourquoi ces endroits ont-ils été choisis ?
    Sa cartographie du réseau sacré de Paris nous dévoile les structures géométriques stupéfiantes créées par les alignements des églises et des monuments, formant des hexagones, pentagrammes, et étoiles de David regroupant des centaines d'édifices et couvrant tout Paris et sa banlieue.

empty