Langue française

  • Inscrite dans l'univers d'Orbæ déjà exploré auparavant dans d'autres ouvrages, la toute nouvelle création de François Place raconte deux histoires parallèles qui finissent par converger, deux récits de quête qui, en miroir, racontent l'exploration du monde mythique d'Orbae.

    Le Voyage de Cornélius retrace le parcours d'un jeune fils de drapier parti d'Europe du Nord à la recherche de la toile à nuages, un tissu plus fluide que la soie, doté d'une étrange propriété : elle prend la couleur du temps. Son voyage l'emmène, à travers déserts et montagnes, jusqu'au pays de Jade, où il se fait cartographe pour les mandarins de la nuit, puis dans les îles où il fera la rencontre de Ziyara.

    De son côté Ziyara, une fille du sud originaire de la ville portuaire de Candaâ, goûte le pain d'épices partagé par tous au moment du retour des vaisseaux.
    Elle y trouve une fève en forme de dauphin, un talisman désignant le nouveau Grand amiral de la flotte. Elle va effectivement devenir ce grand amiral, puis, bannie, entamera une longue errance de contrebandière des mers. C'est son histoire que relate Le Voyage de Ziyara, histoire au cours de laquelle elle rencontrera Cornélius.

    Deux points de départ, deux histoires, deux personnages, deux routes : la «route de la soie», terrestre, et la «route des épices», maritime. C'est un élan qui pousse Ziyara vers le grand large, c'est un but à atteindre qui attire Cornélius. Elle vagabonde, il marche. Ils vont se rencontrer, s'aimer et tenter de trouver ensemble le pays où naît cette étrange toile à nuages, Orbæ.

    Le Secret d'Orbæ se présente comme un luxueux coffret. Il contient un portfolio de 18 images au format à l'italienne, illustrant les principaux moments des deux romans, une carte à déplier et les deux romans, Le Voyage de Cornélius et Le Voyage de Ziyara. Une lecture à plusieurs voix et tout un univers à découvrir, à la manière des géographes d'autrefois, lorsque l'enchantement du monde ne s'était pas encore dissipé.


  • A la fin du XVIIe siècle, dans le Sud-Ouest. Une petite Sarrasine est la seule survivante d'un bateau qui s'est échoué. Garance est recueillie par un couple d'aubergistes. Elle grandit et tombe amoureuse de Bastien, un jeune musicien qui doit partir pour la guerre... En trente chapitres illustrés, le portrait de Garance, enrichi d'une galerie de personnages, sur fond de bonheurs et de drames.


  • Les géographes d'Orbae prétendaient que l'art de la cartographie peut suffire à représenter l'entièreté de l'univers. L'un d'eux illustra en cinq cent huit cartes le traité du monde souterrain des fourmis. Un autre mourut sans avoir pu achever un magnifique atlas des nuages. Quelques-uns élaborèrent des cartes balbutiantes, établies sur la foi d'étranges récits de voyageurs... L'un de ces atlas nous est parvenu sous la forme d'un recueil d'histoires singulières et merveilleuses qui nous emmènent du pays des Amazones au pays des Zizotls.

  • " Frère ours qui dors dans la bouche de la terre, montre-toi ! Je suis Kaor ; fils de Wouhôn ! Je viens te demander ton souffle.
    Tu seras honoré dans mon clan. Et tous pourront voir que je suis un vrai marche-debout, ! "

  • Le vieux roi du Nilandâr est heureux :
    Il marie le même jour ses deux fils aux deux filles de son vieil ami le roi de Malindi.
    Après une fête somptueuse qui dure quarante jours et quarante nuits, les princes Nalibar et Nadjan promettent de revenir chaque année pour l'anniversaire de leur mariage.
    Mais un an plus tard, la femme de Nadjan est seule à attendre un enfant.
    Et la jalousie commence à germer dans le coeur de Nalibar...
    Les deux royaumes de Nilandâr est un des récits tirés de l'Atlas des géographes d'Orbæ, oeuvre écrite et illustrée par François Place. L'Atlas des géographes d'Orbæ comprend trois livres qui proposent la visite, sous forme de conte, de vingt-six pays dont les cartes géographiques sont les vingt-six lettres de l'alphabet :
    . «Du pays des Amazones aux îles Indigo» . «Du pays de Jade à l'île Quinookta» . «De la Rivière Rouge au pays des Zizotls» Voici, dans une version singulière, l'histoire des deux royaumes de Nilandâr, où l'on découvrira que tout n'est pas si paisible au pays des éléphants...

  • C'est au cours d'une promenade sur les docks que j'achetai l'objet qui devait à jamais transformer ma vie : une énorme dent couverte de gravures étranges.
    L'homme qui me la vendit en demandait un bon prix, prétextant que ce n'était pas une vulgaire dent de cachalot sculptée, mais une <>...

  • François Place, créateur des Derniers Géants et de l'Atlas des géographes d'Orboe parle de son univers, de son métier. L'écrivain François Bon l'écoute, attardant son regard sur sa table de travail, dans ses cartons à dessins, lui emboîtant le pas quand il s'éloigne des frontières du monde tel qu'il est. "Là, je voulais une image où on entende le bruit de l'eau..." Dans cette rencontre placée sous le signe de la connivence, il y a de l'étonnement, des détours, et surtout des questions que l'on creuse, jusqu'au bout. "Comment s'invente un livre ? Où et comment naît dans la tête ce qu'on invente ?" Un étonnant voyage dans le monde de l'illustration, une véritable monographie de François Place.


  • Les cavaliers de Korakâr se retrouvent à la fête des dix mille juments blanches pour s'affronter dans un grand tournoi.
    Le meilleur d'entre eux aura l'honneur de guider les troupeaux jusqu'aux Monts de la Lune. Kadelik, le petit musicien aveugle, et sa vieille grand-mère se dirigent vers la fête mais leur route est difficile. Arriveront-ils à temps pour connaître le vainqueuroe
    Le pays de Korakâr est un des récits tirés de l'Atlas des géographes d'Orboe, oeuvre écrite et illustrée par François Place. L'Atlas des géographes d'Orboe comprend trois livres qui proposent la visite, sous forme de conte, de vingt-six pays dont les cartes géographiques sont les vingt-six lettres de l'alphabet: «Du pays des Amazones aux îles Indigo» «Du pays de Jade à l'île Quinookta» «De la Rivière Rouge au pays des Zizotls»
    Sont déjà parus, également extraits de l'Atlas des géographes d'Orboe:
    . Le pays de Jade
    . Le désert des Pierreux
    . Les deux royaumes de Nilandâr
    . Le pays de la Rivière Rouge
    . Le fleuve Wallawa
    . Le pays des Frissons
    . Les montagnes de la Mandragore



  • Au temps des marche-debout, Kaor est protégé par Grand Ours, son esprit tutélaire. Lors d'une chasse aux têtes-boisées, il croise le regard de Tanda, la femelle dirigeant le troupeau, qui lui interdit par un sort de les tuer. Furieux, Traho, son oncle, le défie de chasser un ours. Kaor est blessé à une jambe et Grand Ours lui envoie le vieux sage Frân, et Thia, une jeune fille.


  • Joao est trafiquant d'esclaves.
    Un jour, alors qu'il traverse un village à la tête de sa colonne de prisonniers, il est arrêté par des guerriers inconnus.
    Ceux-ci l'emmènent au pays de la Rivière Rouge, où demeure un souverain légendaire, le très mystérieux Roi des Rois.
    Certains prétendent même qu'il sait parler aux animaux...
    Le pays de la Rivière Rouge est un des récits tirés de l'Atlas des géographes d'Orbæ, oeuvre écrite et illustrée par François Place, l'Atlas des géographes d'Orbæ comprend trois livres qui proposent la visite, sous forme de conte, de vingt-six pays dont les cartes géographiques sont les vingt-six lettres de l'alphabet :
    . «Du pays des Amazones aux îles Indigo» . «Du pays de Jade à l'île Quinookta» . «De la Rivière Rouge au pays des Zizotls» Voici, dans une version singulière, l'histoire du pays de la Rivière Rouge, où l'on verra, dans la lointaine Afrique, basculer le destin de Joao...

empty