Ademe

  • Ce cahier est à destination des professionnels qu'ils soient urbanistes, architectes, bureaux d'étude ou techniciens des collectivités désireux d'approfondir leurs connaissances dans une thématique particulière. Il a vocation à proposer des pistes de travail techniques et opérationnelles et faciliter ainsi la mise en oeuvre de principes d'aménagement durable.
    Ce cahier a pour objectif de capitaliser sur le sujet de la mobilité et en lien avec les autres cahiers, les outils, méthodes et exemples dans les projets d'aménagement, les projets urbains et de territoire.

  • La recherche d'une HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE des bâtiments à construire ou réhabiliter passe d'abord par une volonté : celle du maître de l'ouvrage.
    Lui seul en effet est à même de définir, hiérarchiser, puis exiger et vérifier les qualités attendues de son bâtiment. Le présent manuel lui est destiné, ainsi bien entendu qu'à l'ensemble des acteurs de la construction car la qualité environnementale est aussi leur affaire programmiste, architecte, bureau d'études, entreprise... Il existe en effet peu de littérature sur la pratique multicritères de management de projet qu'est l'approche dite de HAUTE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE, ou HQE.
    Ce document a pour ambition de constituer un outil de référence et de dialogue entre les divers intervenants d'une opération. Il doit accompagner le maître d'ouvrage et ses assistants éventuels tout au long de l'opération. Pour en faciliter l'utilisation, il est organisé de la façon suivante : un premier tiers en constitue le corps, organisé lui même en trois parties : Enjeux et préoccupations ; Phases opérationnelles ; Stratégies de conception.
    Le reste de l'ouvrage est constitué de cinquante fiches thématiques, auxquelles renvoient fréquemment les chapitres précédents, chacune représentant une courte monographie sur un sujet précis. Leur structure homogène permet de retrouver aisément les informations recherchées. Des références pratiques et réglementaires utiles accompagnent chaque fiche.

  • Le logement constitue un facteur d'insertion incontournable et appartient à ce titre aux grandes priorités de l'action sociale. Or, malgré les aides existantes, les charges d'énergie et d'eau dans les dépenses des ménages grèvent parfois lourdement les budgets au point que le confort et la santé des occupants s'en trouvent parfois affectés.
    L'ampleur du problème nécessite d'engager des actions adaptées d'amélioration du bâti et des équipements énergétiques existants et ce dans une logique résolument préventive.
    Ainsi, pour les collectivités territoriales, les organismes et les associations de l'aide sociale, les multiples possibilités d'amélioration dont le coût peut être amorti par les économies réalisées constituent un atout de poids puisqu'elles réduisent ainsi les impayés d'énergie dont ces structures ont souvent la charge.
    /> L'objectif de ce guide est justement de fournir toutes les informations afin de pouvoir mettre en place une politique de prévention des impayés d'énergie par la mise en oeuvre d'un dispositif d'aide aux travaux : il analyse successivement la phase d'élaboration du Fonds Social d'aide aux travaux de maîtrise de l'énergie puis celle de son fonctionnement.



    Public :
    Décideurs et opérateurs des conseils généraux et des collectivités locales, acteurs du secteur social, travailleurs sociaux, gestionnaires des fonds d'aide aux impayés, personnels des collectivités locales en charge de l'aide sociale et de multiples structures, organismes HLM, réseaux Pact-Arim, Habitat et Développement, cler, associations.

  • Ce guide traite principalement des systèmes dont la puissance active est inférieure à 36kVA, raccordés au réseau de basse tension et propose une méthodologie d'aide à la rédaction de documents de consultation de projets immobiliers. La trame de base repose sur la description des éléments propres aux systèmes photovoltaïques sur lesquels les concepteurs du projet doivent réfléchir et justifier des choix (technologiques, financiers, architecturaux etc.) Ce document reste toutefois valable pour les systèmes de puissance supérieure à 36kVA ou raccordés au réseau de distribution haute tension. Il s'adresse à tous les acteurs impliqués dans la réalisation d'uns système photovoltaïque raccordé au réseau et intégré à une construction.



    Public :

    Tous les acteurs impliqués dans la réalisation d'un système PV raccordé au réseau et désireux de bénéficier des nouveaux tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque : maîtres d'ouvrages publics et privés, collectivités locales, maîtres d'oeuvre, professionnels du bâtiment.

  • Pour mettre en valeur leurs préoccupations écologiques, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à communiquer sur leurs actions en apposant, notamment, des logos environnementaux sur leurs produits. Face à des initiatives variées, l'acheteur public ou privé et le consommateur sont confrontés à une véritable "jungle des logos environnementaux ou labels". Pour répondre à un besoin de clarification, l'ADEME a analysé 119 référentiels de logos environnementaux apposés sur les produits de consommation courante en France.

    Véritable outil de compréhension et d'aide au choix, le panorama réalisé, présente chaque logo sous forme d'une fiche détaillée. Quels produits, quelles entreprises sont certifiés ? Qui élabore le référentiel ? A quelle périodicité est-il révisé ? Qui contrôle les produits ? Combien cela coûte ? A quels critères environnementaux doit répondre le produit qui porte le logo ?... Autant de questions auxquelles ce panorama pratique apporte des réponses. En complément de ces fiches, les différentes catégories de déclarations environnementales sont présentées.

    Cet ouvrage, comprenant un cédérom, s'adresse aux acheteurs publics ou privés, aux fabricants de produits, aux distributeurs, ainsi qu'aux associations de consommateurs et environnementales, et plus généralement à toute personne souhaitant en savoir plus sur les logos environnementaux.

  • Ce cahier est à destination des professionnels qu'ils soient urbanistes, architectes, bureaux d'étude ou techniciens des collectivités désireux d'approfondir leurs connaissances dans une thématique particulière. Il a vocation à proposer des pistes de travail techniques et opérationnelles et faciliter ainsi la mise en oeuvre de principes d'aménagement durable.
    Ce cahier a pour objectif de capitaliser sur le sujet de la mobilité et en lien avec les autres cahiers, les outils, méthodes et exemples dans les projets d'aménagement, les projets urbains et de territoire.

  • Le développement des activités économiques a des impacts notamment environnementaux et sociaux, en modifiant le territoire, les espaces naturels ou agricoles, points auxquels s'intéresse fortement le développement durable. L'ADEME souhaite assurer la prise en compte de ces enjeux en amont des projets d'urbanisme, pour intégrer les activités économiques dans l'ensemble des fonctions urbaines (habiter, travailler, se récréer, circuler), et ceci dans une perspective de mixité fonctionnelle.

    Ce cahier est un outil d'aide à la réflexion et à l'action dans le cadre du dispositif AEU2 permettant d'intégrer au mieux les activités économiques dans le cadre des documents et projets d'aménagement et de planification et concernant toutes les échelles de projet : grand territoire (SCoT), projet urbain (PLUi et PLU), aménagement opérationnel (opération d'aménagement).

    Il se focalise sur les liens croisés entre économie, aménagement/planification et développement durable. Il présente les enjeux de la prise en compte des activités économiques et de l'évaluation de leur impact aux différentes échelles de projet. Il se concentre sur les processus plus que les procédures, sur les grandes questions à se poser tout au long des réflexions et des projets.

  • Le document s'ouvre sur une introduction générale aux enjeux économiques de l'aménagement, avec les logiques propres à chacun des acteurs et les modèles économiques associés à l'aménagement. La partie centrale s'articule autour de l'AEU2 et de l'approche en coût global des projets d'aménagement. Elle expose comment la démarche AEU2 permet l'approche en coût global, basée sur le système d'acteurs de l'aménagement.

    Le programme et l'écriture urbaine sont les phases du projet structurantes pour cette approche. Ces deux phases sont présentées à travers les enjeux économiques qu'elles soulèvent, en lien avec les 4 étapes de la démarche AEU2 (vision, ambition, transcription et concrétisation). Cette partie se concentre sur les enjeux transversaux.

    La troisième et dernière partie propose une approche économique pour plusieurs thématiques, qui ont des logiques économiques spécifiques venant compléter l'approche économique transversale : énergie, climat, espaces paysagers et eau, mobilité, sols et sites pollués, déchets.

  • Alors que la société est en profonde mutation, la fonction communication doit évoluer vers un communication plus responsable. Cette transformation est attendue à plusieurs niveaux : engagement sur le plan des messages pour éviter le greenwashing et promouvoir une certaine vision de la société ; relations avec les parties prenantes ; évaluation et réduction des impacts environnementaux. Ce guide propose une grille de lecture des enjeux et de leurs impacts sur la communication.
    Il donne ensuite de nombreux conseils pour préparer les messages et concevoir autrement les actions : édition, digital, événement, audiovisuel, communication de crise.

  • Vous envisagez de mettre en place une collecte des papiers de bureaux dans votre entreprise ?
    Conçu pour vous, ce guide méthodologique constitue un véritable outil d'aide à la décision et de travail.
    Il présente les différentes étapes d'une opération de collecte des papiers de bureaux, de la conception du projet jusqu'aux actions permettant d'assurer la pérennité de l'opération.
    Des fiches pratiques fournissent une information détaillée sur :
    La sensibilisation des acteurs, l'organisation de la collecte, la contractualisation, les aspects économiques et le bilan financier de l'opération.
    Sept établissements ayant mis en place le tri des papiers de bureaux témoignent de leur expérience et donnent des exemples d'actions de communication et d'accompagnement.
    />

  • L'amélioration de la qualité de l'air et la limitation des émissions de gaz à effet de serre sont des enjeux environnementaux majeurs, au regard des conséquences sanitaires et climatiques qu'elles impliquent. Le secteur des transports et l'ensemble des déplacements représentent la première source des émissions polluantes. Au niveau national, ils sont à l'origine d'un tiers des émissions de dioxyde de carbone (C02), principal responsable de l'effet de serre. Les progrès technologiques réalisés sont voilés par l'augmentation constante du trafic. Une action sur l'organisation même des transports devient donc primordiale. Ce guide méthodologique propose à tout établissement (entreprises privées ou publiques, collectivités locales, administrations, établissements scolaires, hospitaliers, etc.) une procédure pour prendre en compte la problématique des déplacements de ses propres employés et/ou des visiteurs extérieurs.

  • Economiser l'énergie, dans l'entreprise, est aujourd'hui une nécessité économique, en contribuant à sa rentabilité mais aussi une nécessité environnementale.
    S'adressant plus particulièrement aux petites et moyennes entreprises, cet ouvrage a pour objectif d'aider la personne chargée de la gestion de l'énergie, à optimiser les consommations énergétiques en mettant en place, au sein de l'entreprise, des solutions techniques et organisationnelles simples à mettre en oeuvre et rapidement rentables. Les 11 principaux postes consommateurs d'énergie dans une entreprise sont traités sous forme de questions/réponses : gestion de l'énergie, chaufferies et chaudières, vapeur, air comprimé, froid, chauffage - ventilation - climatisation, bâtiments, éclairage, équipements électriques, transports, procédés de production.
    Outil pratique, cet ouvrage fournit des données techniques pertinentes et des éléments de réponse concis pour accompagner une première réflexion afin d'adopter une démarche volontaire de performance énergétique.

    Public :
    Personnes chargées de la gestion de l'énergie dans les entreprises et plus particulièrement les PME-PMI

empty