Langue française

  • Sauvage ou la sagesse des pierres est un livre où l'auteur interroge le rapport intime de l'humanité à la Nature. Thomas Gilbert y expérimente un trait charbonneux, dense et fiévreux. Cette exigence esthétique colle au récit : l'errance d'une jeune fille moderne perdue dans la nature et qui va s'y fondre. Sur le fond, le livre s'attaque avec intensité à la question de la place de l'Homme dans la nature, de ses origines et de son avenir ;
    Non pas la nature de carte postale, jolie et fleurie mais une nature âpre, violente, certes magnifique mais capable de tuer l'inconscient qui s'y aventure. L'angle choisi par Thomas Gilbert pose bien une question écologique ; simplement il ne parle pas de la nature qui nous arrange, cette nature idéologique de publicitaire, mais de la nature réelle, celle qu'on ne maîtrise pas, celle qu'on ne comprend pas. C'est le sel de ce livre essentiel, déconstruire l'humain, déconstruire la nature, construire un autre récit de l'écologie : en y plaçant l'humain non plus au centre d'une nature maîtrisée mais en son sein comme l'infime et vulnérable partie qu'il est. Un récit onirique et fantastique mais ancré dans une réalité qu'on craint de regarder en face.

  • Oklahoma Boy est une fresque historique ambitieuse, noire, violente, onirique, dérangeante mais passionnante et impressionnante, sublimée par le graphisme et les couleurs de Thomas Gilbert.
    Ce livre raconte l'enfance et la vie d'Oklahoma Boy, un américain élevé par un père fanatique, enrôlé comme tueur impitoyable pendant la grande guerre pour finir clochard à New-York dans l'entre-deux guerres. Plus que le portrait d'un homme détruit par la religion, l'honneur, la patrie, toutes ces valeurs vantées et chantées par l'Amérique triomphante, c'est un portrait impitoyable du tournant du siècle que l'auteur dépeint :
    Comment notre monde, dominé par l'Amérique, glisse du barbare, rudimentaire et sauvage XIXème siècle au monde moderne, pervers, complexe mais tout aussi barbare du XXème.
    Et ce tournant c'est l'immonde boucherie de la Grande Guerre qui l'opérera, non pas comme un habile chirurgien mais comme un boucher sanguinaire. Oklahoma boy n'est dans cette histoire qu'un témoin, un fil rouge, un enfant perdu, puis un homme comme un autre piégé dans cette tourmente. Aveuglé par les propos d'un père qui voyait en lui un messie, OB croit pouvoir maîtriser son destin comme le dieu antique qu'il croit être, il n'en sera rien, il n'est qu'une victime brisée par le monde.
    Ce livre est l'intégrale d'une trilogie dont les 2 premiers volets sont sortis aux éditions Manolosanctis.
    Le troisième volet, le plus important, 96 pages, était resté inédit jusqu'à ce jour.

  • Deux femmes se rencontrent, deux points de vue, celui d'"Aline", celui de "Sonia". Deux histoires qui se mêlent dans le grand sulfureux, charnel et sexuel Mastadar.

empty