Sandro Gozi

  • La cible

    Sandro Gozi

    Après une brillante carrière politique en Italie, Sandro Gozi a été élu député européen sur la liste française Renaissance en mai 2019. Européen engagé, il est convaincu que la construction d'une démocratie européenne ne peut se faire sans un véritable mouvement politique transnational.

    Symbole de cette nouvelle Europe, il devient aussitôt la cible d'attaques violentes quand il est appelé par Édouard Philippe à entrer à Matignon en tant que conseiller aux Affaires européennes. Dénonciations anonymes, demandes de déchéance de nationalité, campagnes médiatiques haineuses... Entre coups bas et farouches oppositions des partis extrémistes des deux côtés des Alpes, Sandro Gozi choisit d'encaisser les chocs.

    Entre la France, l'Italie et la Belgique, à travers ses souvenirs et récits de campagnes, Sandro Gozi nous emmène sur ce long et sinueux chemin qui le conduira au Parlement européen. Il décrit les passages clés de la politique européenne qu'il a vécus « de l'intérieur » et décortique sans langue de bois les hypocrisies et les erreurs des protagonistes de l'Union.

  • Génération Erasmus

    Sandro Gozi

    • Plon
    • 28 Avril 2016

    Depuis les bancs de la Sorbonne, où il a été étudiant dans le cadre du programme Erasmus, jusqu'au pilotage des 28 lors de la présidence italienne de l'Union comme secrétaire d'État chargé des Affaires européennes du gouvernement Renzi, le parcours de Sandro Gozi est depuis toujours lié à l'Europe.
    Considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs de l'Union, il nous plonge dans les arcanes du pouvoir et nous raconte le changement radical que connaît aujourd'hui la scène européenne : l'arrivée à sa tête d'une nouvelle génération dirigeante qui, plus qu'aucune autre, a bénéficié de l'Europe et se trouve en situation de modifier le cours d'une Union fragilisée par plusieurs crises : le défi migratoire, la menace terroriste, le manque de confiance des citoyens dans les institutions européennes et la montée du néonationalisme.
    Face à ces incertitudes, Sandro Gozi estime que seule cette nouvelle génération, menée tambour battant par Matteo Renzi, a la capacité d'entreprendre des réformes de grande ampleur pour construire une véritable politique transnationale, démontrant le courage de ceux qui acceptent de relever ce défi et d'en assumer les responsabilités.

  • En Ukraine, des millions de citoyens rêvent d'Europe, de notre liberté et de notre démocratie. Ils n'hésitent pas à défier les menaces de la Russie de Poutine. Chez nous, des millions d'Européens sont gagnés par l'euroscepticisme et la tentation du retour en arrière. Dans le monde, des puissances nouvelles, à la suite de l'immense Chine, progressent à marche forcée, bouleversant l'ancien ordre mondial.
    Voilà l'urgence européenne : les réponses que l'Europe doit trouver concernent aussi bien l'intérieur de l'Union, son fonctionnement et la place des citoyens, que la place de son économie et de ses valeurs dans un monde emporté par la vague de la mondialisation.
    Cette urgence est au centre de ce dialogue entre deux personnalités politiques française et italienne, croisant leurs expériences, analyses et propositions, dans un langage clair et stimulant. C'est cette urgence qui sera le sujet de la campagne pour les élections européennes, la neuvième de l'histoire.

  • 2007 symbolise l'année de la relance constitutionnelle avec la célébration du cinquantième anniversaire de la signature du traité de Rome. En France, la question de l'Europe est également au coeur des débats présidentiels.Mais comment envisager l'avenir constitutionnel de l'Europe au lendemain du double non français et néerlandais ? Existe-t-il un plan « B » ? Peut-on prévoir une refonte du traité européen ? L'Europe politique peut-elle attendre jusqu'aux élections présidentielles françaises oePar cet entretien, Sandro Gozi souhaite apporter sa contribution aux réflexions sur le futur projet européen. Ses idées alimentent la polémique, mais contribuent aussi peut-être à convaincre et à rassurer. Tout le monde est en mesure de s'engager...

empty