Sabrina Michaud

  • Mousson

    ,

    • Paulsen
    • 26 Novembre 2020

    La mousson est l'un des phénomènes climatiques les plus fascinants. Chaque année au mois de juin, elle est attendue avec impatience dans une ambiance étouffante, mais aussi redoutée. Elle est à la fois source de vie, de renaissance, mais également de dangers. Rivières en crue, inondations, inquiétante présence de cobras, épidémies et humidité constante, la mousson a tendance à faire fuir les Occidentaux. Pourtant, ce phénomène climatique majeur est une clé indispensable pour comprendre le Sud-Est asiatique, et plus particulièrement le sous-continent indien.
    Au cours de voyages répétés en Inde, Roland et Sabrina Michaud ont sillonné le pays du sud au nord durant cette mythique saison des pluies qui rythme la vie depuis plus de trois millénaires. Ils ont vécu sept saisons des pluies. Auprès des Indiens, ils ont attendu, en pleine sécheresse, l'arrivée de la mousson par la mer, sur la côte où jadis débarquaient les boutres d'Arabie en même temps que les nuages en formation. Ils se sont enfoncés à l'intérieur des terres, ont pénétré la jungle épaisse emplie d'animaux mythiques (éléphants, tigres, singes, paons) et d'ascètes en retraite. Ils ont assisté à des festivals célébrant la pluie, où aucun Occidental ne s'était encore aventuré au long cours. Enfin, ils ont photographié la course de chars à boeufs et ses projections de pigments multicolores qui clôture les mois de mousson et permet d'augurer de bonnes récoltes.
    Ils offrent un témoignage en images de ce phénomène, accompagnées d'une sélection de miniatures et de peintures magnifiques, mais aussi de citations de grands textes sacrés, d'épopées mythiques et d'extraits de textes indiens ou étrangers contemporains.

  • Au cours d'une longue traversée de l'Asie continentale, un jeune couple de voyageurs photographes français recueille en Afghanistan une information qui enflamme leur imagination : l'existence au Pamir de caravanes de chameaux empruntant en hiver les rivières gelées comme voies de passage pour éviter les cols bloqués par la neige. Il leur faudra trois ans pour obtenir les autorisations - du roi d'Afghanistan de se rendre dans ces territoires interdits et du khan kirghize de s'intégrer à une caravane où les femmes ne sont traditionnellement pas admises - et concrétiser leur rêve. Voici l'histoire de cette expédition racontée par Roland et Sabrina Michaud. Une aventure qui les a profondément marqués, à l'origine de leur inoubliable album Caravanes de Tartarie, dont le récit n'avait pas encore été publié.

  • Publié pour la première fois en 1990, L'Inde dans un miroir est le premier volet d'un triptyque que les célèbres photographes Roland et Sabrina Michaud ont également consacré à l'Orient et à la Chine.
    Dans cette édition intégralement recomposée, ils nous offrent une nouvelle opportunité de plonger dans un surprenant jeu de miroirs mettant en vis-à-vis gravures anciennes et photographies d'aujourd'hui. À travers cette rencontre unissant l'art et la vie, la tradition vivante de l'Inde et son éblouissante multiplicité transparaissent. Passé et présent se confondent et ouvrent une fenêtre sur l'éternité.
    Symbole omniprésent dans la culture indienne, le miroir est considéré comme instrument de connaissance qui aiguise l'oeil, affûte la sensibilité et ouvre la compréhension. Se prêtant à réfléchir toute manifestation, il permet ultimement d'entrevoir l'essence au-delà de la forme et de passer de la contemplation à la conscience du divin en soi.

  • Depuis leur rencontre au Maroc en 1956, « les Michaud », comme on les nomme souvent, ne se sont pas quittés. Ils poursuivent leur quête de beauté et de sagesse, guidés par une passion indéfectible pour l'Orient. Particulièrement attirés par le monde de l'Islam et par la Chine et l'Inde, leurs photos ont fait rêver des générations. Leurs images transcendent le temps, elles témoignent d'un Orient rêvé de tous. Cette monographie de Roland et Sabrina Michaud retrace presque 70 ans de pérégrinations et de passion orientale. L'histoire d'une vie, mais également l'histoire d'un couple uni par l'amour du voyage et de la photographie. Images iconiques ou inédites, témoignages, récits, cet ouvrage donne la parole à la grande aventure humaine devenue si rare de nos jours.

    Roland Michaud est né en 1930 à Clermont-Ferrand. En 1950, il part 85 jours en bicyclette, son périple le mènera jusqu'en Laponie. En 1955, c'est lors d'un périple en Perse avec son frère que Roland Michaud prend ses premières photos couleur. En 1956, au Maroc, il rencontre Sabrina qui deviendra sa femme deux ans plus tard. Suivront de nombreux voyages, d'abord en Afrique mais surtout en Orient. C'est durant l'hiver 1970-1971, qu'ils réalisent leur plus importante expédition dans le Pamir afghan. Suivra l'ouvrage Caravanes de Tartarie qui marquera plusieurs générations de voyageurs. Depuis, ils ont publié plus d'une vingtaine d'ouvrages dont : L'Orient dans un miroir, Afghanistan, Faïences d'azur, La Danse cosmique de l'Inde, etc.

  • La Chine dans un miroir est le dernier volet d'un triptyque que Roland et Sabrina Michaud ont consacré à trois grandes civilisations de l'Asie : Islam, Inde et Chine, sur le thème de la permanence. En créant des jeux de miroir surprenants, ils renvoient face à face le passé et le présent, l'art et la vie. Au-delà des bouleversements et des mutations que traverse le monde contemporain, Roland et Sabrina Michaud nous entraînent au coeur de traditions encore vivantes parce qu'elles sont authentiques. Ce couple de poètes-photographes nous révèle ainsi l'éternelle beauté d'une Chine intemporelle dont le continuel renouvellement nous interpelle.

  • Marco polo décrit le monde, il ne raconte pas son voyage.
    Et c'est ainsi qu'il ne dit mot, ou très peu, de ses conditions de voyage, de ses peurs, de ses émotions, des difficultés ou des succès qu'il a rencontrés. en revanche, il décrit ce qu'il a vu, ce qu'il l'a fasciné, a suscité en lui une répulsion ou émerveillement. il n'a de cesse de dire, surtout lorsqu'il pénètre en chine : " ce sont merveilles à voir, merveilles à conter, merveilles à ouïr. ". la splendeur des palais du grand kahn, ses chasses et leur cérémonial raffiné, l'organisation de son administration, les " grandes et nobles villes ", les ponts innombrables, la ville de quinsaï aux multiples canaux : tout n'est que merveille dans la parole de marco polo que transcrit rustichello, auteur de romans de chevalerie et compagnon de cellule dans la prison génoise oú ils furent tous deux enfermés en 1298.
    Récit oral oú la parole présente à l'auditeur l'expérience universelle du seul homme " qui ait connu et étudié autant de choses dans les diverses parties du monde. " entre 1270 et 1295. au voyage d'aller à travers l'asie centrale, jalonné de cités, de rudes montagnes, de déserts, mais aussi de récits et " d'histoires " - la prise de bagdad, le miracle de la montagne, l'histoire du prêtre jean, celle des rois mages ou du roi d'or - succède, au coeur du livre, l'éloge pour l'empire du grand khan puis le retour par l'océan indien, la côte de l'inde, avec l'évocation, dans le lointain, des îles, des royaumes d'aden, de zanzibar et pays de l'encens.
    Outre des documents anciens qui ont façonné le mythe, les photos de roland et sabrina michaud font revivre ce long périple qui, toujours, fit rêver l'occident.

  • Pendant quarante ans, Roland et Sabrina Michaud sont allés à la recherche de Siyah Qalem, ce mystérieux et fascinant personnage dont ils ont imaginé le parcours.
    Leur rêve nous entraîne à travers l'immense Tartarie, depuis le haut plateau anatolien jusqu'au pied de la Grande Muraille de Chine dans la poussière, les sables et les neiges d'une lointaine Asie. Tour à tour, ils chevauchent avec les cavaliers des steppes du Turkestan et de la Mongolie, accompagnant les chameliers Kirghizes des routes de la soie sur le toit du monde, pénètrent dans le bazar couvert de la dernière cité caravanière d'Asie Centrale chez les marchands et artisans du monde des mille et une nuits et suivent les aigliers Kazakhs à la chasse dans les monts Altaï.
    Plus étonnant, ils partagent l'ivresse mystique des derviches musulmans et Sabrina nous dévoile la vie intime des femmes tartares sous la yourte

  • China in a Mirror is the third and final part of a triptych devoted to three great civilizations - Islam, India, and China - exploring the theme of permanence. Using the mirror as their motif, photographer-poets Roland and Sabrina Michaud pair traditional Chinese artworks with their own photographs taken over a period of nearly twenty years. These astonishing pairings bear witness to an enduring civilization, just as the mirror, transcending space, links the past with the present.

  • Ile enchantée ou cloaque nauséabond ? L'Inde suscite des réactions passionnelles.
    Sa personnalité est si riche qu'elle pulvérise les idées reçues. Il est nécessaire d'entrer dans cette complexité et de s'y mouvoir avec souplesse. De l'Himalaya aux terres dravidiennes, la variété est celle d'un continent. Berceau de l'hindouisme et du bouddhisme, du jaïnisme et du sikhisme, l'Inde fut aussi le lieu d'un islam rayonnant. Toujours vivantes, les castes sont l'objet d'une incompréhension outrée.
    Quant à l'art, il se fonde sur une esthétique du signe et des émotions qui n'est pas la nôtre. Abordant la relation au temps, à la mort, à l'éros ou au divin, l'Inde ne fait rien comme les autres. La rencontre est donc une expérience dont chacun revient secoué avant de se sentir élargi. Le Voyage des Indes se présente comme une promenade au coeur de cette richesse en étant guidé par la lumière indienne, celle du soleil comme celle de la pensée.
    Photographies et texte se marient à la manière de danseurs qui s'unissent et parfois s'éloignent pour mieux se retrouver. Il s'agit d'une approche intuitive n'oubliant rien des principaux aspects de la culture mais qui laisse également aux visages et aux foules le soin de les exprimer. Un voyage circulaire qui évoque un mandala avec, comme principales divinités, la beauté et l'inattendu. Dans la quête qu'ils poursuivent ensemble depuis quarante ans d'un Orient à la fois mythique et mystique, les poètes-photographes Roland et Sabrina Michaud ont consacré plus de sept ans de leur vie à l'Inde.
    Dans Le Voyage des Indes, ils nous offrent la quintessence de leur témoignage. Depuis Caravanes de Tartarie jusqu'à Chasse à l'aigle chez les Kazakhs, ils nous ont habitués à des documents d'une qualité exceptionnelle. A l'Imprimerie nationale, ils ont publié Faïences d'azur (1995) et La Grande Muraille de Chine (2000).

empty