Langue française

  • L'ouvrage fait un état des lieux de l'innovation par le respect en dessinant les contours de sa théorie innovante pour inviter le respect dès la conception des mises à jour des réseaux sociaux et de médias. Le principe innovant est le « Respect by design », qui succède au « Privacy by design » qui lui avait été initié depuis les États-Unis et la CNIL en France pour protéger la vie privée dans le design des outils numériques. Ce plaidoyer est un document pour convaincre et pour mettre des outils à disposition des individus et des régulateurs afi n de réinventer la place du respect en ligne, par des mesures incitatives et non coercitives, en phase avec la modernité et la réalité des outils digitaux en permanente évolution.
    À la lecture de ce plaidoyer, le lecteur est pourvu d'armes intellectuelles nouvelles pour dépasser la passivité à laquelle invite les réseaux sociaux.
    Le réveil des consciences, la technique de déconstruction des discours de haine et complotistes, le contre-discours appellent à une plaidoirie en défense de ces outils à inventer.

  • Cet ouvrage fait le point sur la question diffi cile de la republication de Mein Kampf. En janvier 2016, le livre tombe dans le domaine public, 70 ans après la mort de son auteur, Adolf Hitler. L'application du droit d'auteur, qui a été conçu à l'origine pour mettre à la disposition de l'Humanité les grandes oeuvres de l'esprit, permet la libre republication d'un texte de haine, d'un texte qui a été un programme pour le totalitarisme et a annoncé la Seconde Guerre mondiale et la Shoah. Cet ouvrage analyse le contenu du livre d'Hitler retrace à grands traits son histoire méconnue, y compris son destin éditorial après la Seconde Guerre mondiale. Il se demande pourquoi le livre se vend encore dans de nombreux pays, parfois en grand nombre (comme en Turquie ou en Inde). Le livre a connu une renaissance depuis 1989, a été réimprimé dans de nombreux pays, se vend largement. Les auteurs s'interrogent ensuite sur ce qu'il faut faire face à la republication de Mein Kampf, tout en s'inquiétant d'un nouveau type de diff usion : la distribution libre sur Internet. Les messages de haine sur Internet sont torrentiels mais très variés : depuis les insultes personnelles jusqu'à la vente d'ouvrages islamistes.
    Plusieurs solutions sont analysées, pour fi nalement retenir l'idée de la responsabilisation à la fois des éditeurs et des lecteurs. Les auteurs proposent l'insertion d'un avertissement pédagogique pour toute republication ou nouvelle traduction du livre. L'originalité de cet essai est qu'il combine une réfl exion historique à une analyse juridique. Il lie ainsi de nombreux sujets : la mémoire des crimes nazis, la résurgence de la haine, le rôle d'Internet dans la diff usion du racisme et de l'antisémitisme, l'adéquation du droit d'auteur à la situation contemporaine. Le livre est fi nalement une réfl exion plus générale sur la façon dont les démocraties doivent se protéger contre leurs ennemis.

empty