Nuria Sayago

  • La guerre est déclarée entre Jeremiah et les Crows.
    Chez les indiens après l'incompréhension c'est la consternation : c'est la première fois que leurs guerriers sont chassés comme de vulgaires animaux. À la suite d'un conseil des chefs, il est décidé d'envoyer 20 guerriers parmi les plus braves sur la piste de Jeremiah; ils ne devront pas revenir tant que Jeremiah sera encore de ce monde.

  • Tout le monde connaît Jeremiah Johnson sous les traits de Robert Redford dans le film de Sydney Pollack. Mais peu de gens savent que le personnage a bel et bien existé.
    Cette série raconte son histoire...

    Jeremiah Johnson arriva dans les montagnes Rocheuses au milieu du XIXe siècle pour s'y faire trappeur. Mais l'assassinat de son épouse indienne le conduisit à mener une sanglante vendetta contre la tribu des Crows. Impitoyable, il mangeait cru le foie de ses ennemis... Une ode à la sauvagerie brute et à la nature.

  • Pour un grand nombre de soldats, celle-ci fut effectivement la dernière... Huit récits parfois malheureux, mais aussi parfois plus heureux - car pour-quoi faire la guerre si l'on a pas l'espoir de jours meilleurs ? - retracent le quotidien et les faits d'armes de poilus corses.
    La guerre de 14-18, hier faite de sang, est aujourd'hui faite d'encre, pour rappeler que la mort, la souffrance, la peur, tous les sentiments humains n'ont jamais été et ne seront jamais de simples abstractions. Ils s'incarnent au plus profond des histoires individuelles. Et c'est pourquoi lire des BD sur la Guerre, c'est avoir plus de chances de comprendre le XXe siècle et notre pro-pre société.
    La lettre de Laurine à son mari, celle de Jacques à son frère, l'histoire des taupes corses, etc. sont autant de moment à partager avec les pauvres poi-lus...

  • Appelé par certains «l'homme d'Aleria» et par d'autres «le père du nationalisme corse», Edmond Simeoni a incontestablement laissé une empreinte dans l'histoire de la Corse contemporaine. De la contestation contre les essais nucléaires de l'Argentella en 1960 jusqu'au triomphe des idées en 2015, du combat écologique contre les «boues rouges» en 1973 au drame d'Aleria en 1975, il fut de toutes les luttes. Dans sa cellule de Fresnes ou bien dans l'hémicycle de l'assemblée de Corse, Edmond Simeoni resta surtout fidèle à lui-même : un humaniste épris de justice et de liberté.

  • Appelé par certains "l'homme d'Aleria" et par d'autres "le père du nationalisme corse", Edmond Simeoni a incontestablement laissé une empreinte dans l'histoire de la Corse contemporaine. De La contestation contre les essais nucléaires de l'Argentella en 1960 jusqu'au triomphe des idées en 2015, du combat écologique contre les "boues rouges" en 1973 au drame d'Aléria en 1975, il fut de toutes les luttes. Dans sa cellule de Fresnes ou bien dans l'hémicycle de l'assemblée de Corse, Edmond Simeoni resta surtout fidèle à lui-même : un humaniste épris de justice et de liberté. Dans ce second volume, Frédéric Bertocchini et Michel Espinosa nous racontent les années tourmentées, la prison, le procès, mais aussi les succès politiques et idéologiques d'Edmond Simeoni. Une série réalisée à la suite de témoignages recueillis auprès de ce dernier.

empty