Nono

  • Alors que le Petit Prince demande à Saint Exupéry, "Dessine- moi un mouton", ce sont des hordes d'élèves, de parents, de curieux, de sceptiques et d'épicuriens qui se lancent vers Nono en le suppliant : "Dessine-moi la philo !".
    Le prof, caricaturiste fameux, leur jette un regard complice et se lance dans une histoire illustrée de la philo. Socrate et la ciguë, Machiavel dont la fin justifie les moyens, Schopenhauer ou le néant, Kant, Marx et Freud, Nono dresse un itinéraire, de l'Antiquité à nos jours, et nous promène parmi les grandes figures de la philosophie. Mais l'homme ne peut se passer de son crayon et de ses couleurs, et croque les philosophes avec malice et espièglerie.
    En vérité, on vous le dit : la philo, c'est pas du bidon !

  • Nono : 2008, bling bling

    Nono

    Depuis trois ans Nono retrace l'année écoulée à travers un recueil de ses dessins de presse. Il renouvelle l'expérience en 2008 en nous livrant toute l'actualité française et internationale en 120 dessins.
    On retrouve donc avec plaisir les caricatures des hommes et des faits marquants de l'actualité en 2008, à commencer bien sûr par les élections municipales.

  • 2006 vu par nono

    Nono

    Auteur de L'Année Sarko and co en 2005, Nono renouvelle l'expérience en publiant toute l'actualité française et internationale 2006 en 120 dessins.
    On retrouve donc avec plaisir les caricatures des hommes et des faits qui ont marqué l'actualité (manifestations anti-CPE, affaire Cleastream, départ de Zizou)

  • Mais c'est qui ces gens-là ? Les touristes ? Quand ils déferlent en masse sur nos côtes ou dans nos campagnes, attention aux conflits de voisinage ! Ils mangent comme quatre mais n'accepte jamais une addition quadruple. Ils se plaignent du froid quand il pleut et du chaud quand il fait beau. Bref, jamais contents. Et pourtant, ils sont pas beaux nos bords de mer avec leurs stations service les pieds dans l'eau (ah les galettes de pétrole !), leurs immeubles « beaux rivages », et leurs ports qui ne sentent même pas le cochon. Nono, anthropologue à ses heures, étudie avec attention les pratiques de cette nouvelle race de loup-garous, qui la saison venue, se transforment en touristes. En attendant gare aux touristes !

    Né à Inzinzac (56) en 1949. En 1970, il tapisse les murs de la fac de Rennes de ses dessins : CRS, grèves estudiantines, FLB, manifs etc, tout y passe. En 1973, il est nommé prof de philo au lycée de Carhaix. Il court les fest-noz, le Koan Vraz, les conflits sociaux, Plogoff, etc. Il dessine alors pour Oxygène, le Peuple Breton, Le Canard de Nantes à Brest, Frilouz, Ouest-France, etc. En 1998 le musée de l'affiche de Locronan a présenté les « 30 ans d'affiches de Nono ». Aujourd'hui, Nono est prof de philo à mi-temps à Vannes et il publie chaque jour, dans Le Télégramme, un dessin sur l'actualité. Bibliographie indicative : "Nos années de Breizh" avec Pop's et Daniel Yonnet aux Éditions Apogée, 1998 "L'agriculture bio se dessine", dessins de Goutal et Nono, Éd. Frab/Des dessins et des mots Ils sont fous ces Bretons !!, trousse de survie pour découvreur des Armoriques, Erwan Vallerie et Nono, Spézet, éditions Coop Breizh, 2003. Kit de survie dans les banlieues bretonnes de Katell Leon, Visant Roue et Nono, Editions du Temps 2006. Trop fort les Bretons ! (avec Paul Burel), éditions Ouest-France, 2006.

  • Nono : 2007 la rupture

    Nono

    L'auteur. Nono est le dessinateur bien connu des lecteurs du Télégramme et de Ouest France, co-auteur de Ils sont fous ces Bretons !! - vendu à plus de 70 000 exemplaires - (Coop Breizh, 2003), de Trop fort les Bretons ! (Ouest France, 2006) ainsi que de Les Hommes politiques bretons (éditions du temps, 2007). Il a participé en tant qu'illustrateur au livre d'André Ollivro, La Bretagne est-elle une porcherie ? (éditions du temps, mai 2006), ainsi qu'au Kit de survie dans les banlieues bretonnes de Katell Leon et Visant Roue (éditions du temps, juin 2006).

    Présentation. Depuis deux ans Nono retrace l'année écoulée à travers un recueil de ses dessins de presse. Il renouvelle l'expérience en 2007 en nous livrant toute l'actualité française et internationale en 120 dessins. On retrouve donc avec plaisir les caricatures des hommes et des faits marquants de l'actualité, à commencer bien sûr par la campagne électorale et l'élection présidentielle.

  • Un album qui reprend le meilleur des dessins de Nono de l'année 2014 ! L'édition est limitée et numérotée...!

  • Sur la Côte d'Opale, la lumière est changeante ; ce qui donne des photos époustouflantes selon la saison et la météo.

  • La Côte d'Opale s'étend sur une étendue de 150 kilomètres de la frontière belge à la Baie de Somme. Le paysage change régulièrement avec des couleurs différentes selon le moment de la journée.

  • La Côte d'Opale s'étend sur une étendue de 150 kilomètres de la frontière belge à la Baie de Somme. Le paysage change régulièrement avec des couleurs différentes selon le moment de la journée.

  • Sur la Côte d'Opale, la lumière est changeante ; ce qui donne des photos époustouflantes selon la saison et la météo.

    Les calendriers Calvendo sont des produits haut de gamme avec ces plus qui font la différence : nos calendriers présentent bien toute l'année grâce à leur papier de qualité supérieure et leur reliure à spirales pour une manipulation des pages plus aisée et une tenue parfaitement droite contre le mur. Un film plastique transparent protège la couverture de ces calendriers toujours plus solides, qui se déclinent désormais en cinq langues. Offrez-vous un calendrier Calvendo qui reste beau tout au long de l'année.

  • Pour la quatrième année consécutive, Nono nous offre un décryptage thématique de l'actualité, avec l'humour, l'irrévérence et la bienveillance qu'on lui connaît.

    Composé de plus de 200 dessins publiés dans Le Télégramme, sur Paris Breizh Media, inédits, refusés, impubliables, L'annuel de Nono de l'année 2017 nous offre le meilleur de Nono.

  • David Ducoin et Jacques, son père, ont parcouru le monde et foulé tous les deux le Zanskar, dans le nord-ouest de l'Inde, pour la première fois en 1989. Depuis cette date, David y est retourné à de nombreuses reprises, tissant des liens fraternels avec plusieurs familles. 25 ans après la découverte de ce territoire enclavé, père et fils, accompagnés du dessinateur de presse Nono, décident de retrouver les amis que s'était fait Jacques lors de son premier voyage.
    Dans l'âpreté et la rudesse de cette région montagneuse, traversée par le fleuve Zanskar, les trois comparses découvrent que bien des choses ont changé durant ces années.
    Retour en terre connue pour le père et le fils, découverte complète pour le dessinateur breton, ce Carnet d'Himalaya évoquent une région saisissante de beauté.

  • « On dirait que les vagues le`chent les i^les comme de longues le`vres blanches et douces. Aussi pa^le qu'une mousse ensoleille´e, leur e´cume ressemble a` la sueur des amoureux. A` l'aube, au soleil levant, sous la caresse de la brise, l'eau ondule et scintille comme une flaque de mercure. L'e´te´, il ne fait pas trop chaud. L'hiver, le froid n'est pas chez lui et ne s'installe pas. Au fond, on n'a que deux saisons : un merveilleux printemps et un long automne tout en douceur. »

  • Les bretonnismes

    ,

    Les articles publiés cet été dans le journal Ouest France et les nombreuses conférences d'Hervé Lossec sur les bretonnismes, ont rencontré un grand succès, probablement parce que ce sujet touche intimement les Bretons qui, sans toujours le savoir, parlent un français à la saveur toute particulière, imprégné de la synthaxe ou du vocabulaire de la langue bretonne.
    Ces bretonnismes, contre-pied aux gallicismes, anglicismes et autres latinismes, sont une richesse à l'heure de la globalisation qui nivelle tout. Les connaître, ou même les découvrir, constitue une première étape avant d'apprendre ou réapprendre le breton ; à moins que cela ne soit pour améliorer son français...
    Introduction : Bretonnisme ?
    Bretonnisme ! Ce mot n'existe pas dans nos dictionnaires et à chaque fois que je l'écris, mon ordinateur s'obstine à le souligner de rouge. Tant pis, je vais quand même employer ce mot, sans guillemets et sans retenue, au risque de subir les foudres des disciples du grand Larousse et des adeptes du Petit Robert. Il y a bien des gallicismes, des anglicismes, des latinismes, alors, pourquoi nos académiciens persistent-ils à ignorer le mot " bretonnisme " ? Et je l'écrirai avec deux N, pour ne pas le confondre avec le bretonisme, nom donné à un mouvement idéologique littéraire breton au 19èmesiècle. Jusqu'à présent, peu d'ouvrages ont été consacrés au sujet. Etonnant pour quelque chose qui touche de très près notre vie quotidienne : la façon de s'exprimer en Basse-Bretagne. Comme dans les autres régions françaises, il y a des structures de langage qui ne transitent pas par l'école.

  • Des militants vegans radicaux libèrent les cochons d'un élevage en Bretagne et les lâchent dans les rues d'une ville moyenne.
    Deux reporters de choc mènent l'enquête en prenant de vitesse la gendarmerie. Ils révèlent que c'est un coup du FLP (Front de Libération du Porc). Les esprits s'échauffent.
    Quand la gendarmerie croit tenir les coupables le mouvement reprend de plus belle.

  • Depuis plus de quinze ans, Nono est un habitué du Haut-Atlas. Les impressions de voyage qui conduisit les deux marcheurs, complices, amis, des vallées chauffées à blanc aux cols de grande altitude encore pris dans la neige et les restes de l'hiver, sont dans la tradition des récits de voyage de la littérature française. Textes et dessins furent composés à mesure, augmentés de croquis complémentaires de Nono, choisis dans ses carnets précédents. De l'aridité des pentes caillouteuses aux zones irriguées et cultivées en terrasses - céréales en herbe, vergers en fleurs et iris omniprésents - on suit l'itinéraire de deux Bretons chez les Berbères.

  • En arrée

    ,

    Dans un texte court, Marc Pennec raconte ce qu'il ressent pour l'Arrée. L'Arrée, en Bretagne, c'est une montagne (oui, vraiment, nous n'exagérons pas!). Des pics, des roc'h composent ce paysage plein de tourbes, de marais, de forêts... Un paysage particulier, froid et un peu désolé.
    C'est ce paysage et sa solitude, qui, étrangement, attirent Marc Pennec et lui donne envie de vivre dans l'Arrée.
    Oui, définitivement, il se voit dans ce lieu de luttes et de recueillement.

  • Reprenant le modèle de Krampouezh-saocisse, Hervé Lossec et Daniel Giraudon nous proposent plus de 60 histoires amusantes inédites. Ils présentent les 7 péchés capitaux tels qu'ils sont vus par les gens du pays, gallèsants et bretonnants.
    Loin des clichés qui font de la Bretagne un pays de grisaille, les trois auteurs n'ont cherché à atteindre qu'un seul but, mettre du soleil dans la vie de leurs compatriotes en les faisant rire à gorge déployée : "Leizh o c'hof", dirait Hervé, "à s'en décrocher le piâchoué", ajouterait Daniel, "à se tordre la rate" renchérirait Nono, lui aussi grand amateur de ventrées de grouaille à la pointe de son crayon.
    Chaque histoire est en breton, en gallo et en français. Dans chaque version, les auteurs mettent en exergue les bretonnismes, galloïsmes, mots, expressions ou tournures typiques, et les expliquent.

empty