J'ai Lu

  • Bruno Kerjen, 35 ans, habite en banlieue parisienne et travaille dans une petite entreprise de composants électroniques. Solitaire, il refuse d'éprouver le moindre sentiment et laisse la vie décider pour lui. Un jour, à Saint-Malo, il recroise Marlène, une ancienne camarade de lycée. En compagnie de son fils, elle revient habiter chez ses parents.

  • Alger-Paris : le journal intime de Nina Bouraoui nous invite au voyage de sa mémoire.
    Elle compose les surimpressions de ses souvenirs algériens à sa vie parisienne. Un objet, un mail, un tableau, un corps, un rêve sont prétextes à la réminiscence.
    Elle se révèle tour à tour enfant étrange, amazone séductrice ou poétesse charnelle. Une confidence sans pudeur, et pourtant si pudique.

  • A la fin des années 1970, Sami, un jeune garçon, disparaît dans la campagne algéroise. Pour ne jamais l'oublier, Alya, son amie d'enfance, écrit chaque jour leur histoire en réinventant le passé et en fixant le présent. Un roman sur les vibrations et les frémissements de l'adolescence et du monde.

  • Un adolescent souffreteux, reclus, prisonnier de ses cauchemars, voue une passion d'amour et de haine à sa mère, dont la méchanceté semble exacerbée par une faute ancienne et dissimulée.
    Ce secret-là envahit tout, hante le moindre recoin de la maison, ronge les êtres comme une maladie...

  • Deux voix se répondent. Une vieille femme solitaire, peut-être sorcière, " orpheline de cent ans ", et l'enfant qu'elle fut, étouffée, meurtrie, avilie par la brutalité des hommes. A travers ces fragments de pensée, Nina Bouraoui donne corps aux méandres de l'inconscient, aux palpitations les plus élémentaires de l'être cloîtré en lui-même.

empty