Michel Gicquel

  • Depuis 1993, à l'occasion du séminaire de Caen, le genou de l'enfant n'avait pas été traité. Quelle évolution pourtant en particulier en traumatologie avec la meilleure connaissance des traumatismes méniscaux et ligamentaires du grand enfant et de l'adolescent acquise de l'expérience de nos collègues orthopédistes d'adultes, et enrichie de la meilleure connaissance des spécificités de l'anatomie et de la physiologie de l'enfant !

    Conformément à la tradition nous reviendrons donc aux « fondamentaux » de l'anatomie, de l'imagerie et de l'examen clinique. Nous apprendrons beaucoup de leur meilleure connaissance et des évolutions techniques.

    Les pathologies constitutionnelles ou acquises du genou de l'enfant n'ont pas l'omniprésence dans notre pratique quotidienne du rachis, de la hanche ou du pied. Et pourtant, leur prise en charge est souvent complexe et les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de nos espoirs.

    Cet ouvrage dont le contenu reprend dans le détail l'état de l'art de la prise en charge des pathologies du genou de l'enfant vient enrichir la belle collection de notre société et il deviendra comme ses prédécesseurs une référence précieuse et facilement accessible.

  • 1960-1970, la décennie de toutes les révolutions. L'Eglise a fait la sienne entre 1962 et 1965 avec le concile Vatican II. En 1964, Joseph et Michel entrent au petit séminaire. Ils y passeront respectivement sept et cinq ans. Cette tranche de vie va les marquer à jamais. Ils racontent ces années. Un séminaire, à cette époque, était un établissement scolaire, au même titre que les collèges et lycées publics et privés. Mais les élèves qu'il accueillait avaient un projet bien particulier : celui de devenir prêtre. Les cours achevés, le temps était consacré à la prière, à la réflexion, à la germination des "graines de curés" sous la vigilance des pères, représentants de l'évêché et donc de l'Eglise elle-même. Comment relater la vie du séminaire au quotidien et les ambitions, les volontés de l'Eglise ? Les deux auteurs ont imaginé une correspondance. Michel, de 11 à 17 ans, est au coeur du petit séminaire. Il raconte ses joies, ses surprises, ses doutes, le respect des règles et de l'autorité, l'apprentissage de la foi et de la vocation, le plaisir d'apprendre, les émois charnels, l'éveil des sentiments, la transgression, parfois. Joseph, 19 ans, endosse les habits du grand frère qui rejoint la vie civile après huit années de séminaire. Il décrypte les règles de l'institution, explique les préceptes et les prescriptions de l'Eglise pour conduire les petits pensionnaires vers le sacerdoce. Il conseille, éclaire, rassure, dénonce aussi. L'échange offre plusieurs lectures. Sans véhémence mais sans complaisance, il permet aux anciens séminaristes de raviver cette mémoire souvent enfouie, parfois refoulée, rejetée. Il offre à tous les contemporains de cette époque de revisiter la religion qu'ils ont connue, de se remettre en mémoire les mutations radicales de l'Eglise qui fondent toujours le catholicisme d'aujourd'hui.

  • Entrepreneur ou particulier, vous vous interrogez sur l'état d'une entreprise dans laquelle vous souhaitez investir, avec qui vous voulez entrer en affaires, ou que vous désirez simplement intégrer... Peut-être même vous questionnez-vous sur l'histoire et le statut de l'entreprise dans laquelle vous travaillez... Mais comment obtenir ces informations ? Parce qu'elles sont soumises à un certain nombre d'obligations légales et administratives, les entreprises sont dûment enregistrées et doivent fournir, ponctuellement ou régulièrement, de nombreux éléments à divers organismes. Eléments qui peuvent être en outre librement consultables (en France en particulier). Aussi, afin de vous conduire à travers les méandres et sinuosités d'un système ô combien complexe et nébuleux, Michelle Gicquel, documentaliste de formation, recense dans ce ...Guide d'accès à l'information sur l'entreprise... les mille et un moyens grâce auxquels vous pourrez trouver satisfaction à vos demandes, et ce, que l'entreprise soit française ou étrangère.

  • Deux enfants, fils de paysans, nés dans les années cinquante, au coeur du Morbihan, dans un monde en plein bouleversement. Pas toujours facile à vivre quand on est rivé à la terre, quand on envie en secret le confort des camarades citadins, quand on rêve des filles de la ville. Dur quand on voudrait dire tant de choses à son père qui ne dit rien, qu'on souhaiterait tant se confier à sa mère qui n'est plus là. Quarante ans plus tard, Michel et Joseph Gicquel se souviennent. Ils racontent la fierté des racines et la honte des origines. Plus d'un lecteur se reconnaîtra dans leurs itinéraires. Plus d'un revivra la même obstination à tenter de vaincre les frustrations, sociales, affectives, sensuelles, à rompre les tabous. Joseph et Michel révèlent les sentiments et les émotions que nombre de leurs contemporains n'ont jamais su ou pu exprimer.

empty