Maurice Capul

  • Fruit d'une recherche collective, cet ouvrage montre comment le secteur de l'enfance inadaptée s'est structuré aux confins de l'assistance, de l'éducation, de la justice et de la médecine, comment cette évolution s'est concrétisée dans le quotidien, à travers une expédition dans la mémoire et l'histoire de l'établissement Saint-Simon à Toulouse. À Saint-Simon dans les années 50, bien plus tôt que presque partout ailleurs, s'inaugure, avec l'arrivée d'André Chaurand venu de l'hôpital psychiatrique de Saint-Alban, un changement significatif : un éloignement d'avec l'univers des " bonnes oeuvres " au profit d'un certain professionnalisme et d'une perspective largement ouverte sur le monde extérieur. En témoignent, par exemple, le rapprochement avec l'Éducation nationale, l'appel élargi aux sciences de l'homme et de la société dans une démarche de transdisciplinarité ou encore l'émergence d'un nouveau modèle de formation pour les éducateurs, l'alternance au quotidien.

  • Cette réflexion d'ensemble sur le travail de l'éducateur est devenue un ouvrage de référence pour tous ceux qui s'engagent auprès d'enfants ou d'adultes en difficulté. À partir d'un regard critique sur un demi-siècle d'éducation spécialisée, les auteurs relient dans une même perspective tradition et modernité, pour dresser un large panorama des pratiques éducatives.

    Alors qu'aujourd'hui le terme générique de travail social ou d'intervention sociale a tendance à s'imposer, les auteurs réaffirment la pertinence de distinguer la place de l'éducation spécialisée et d'en définir les enjeux.
    Plus que jamais les compétences pour accompagner les personnes, enfants, adolescents ou adultes, dans le moindre des actes d'une vie quotidienne, requièrent des éducateurs formés, responsables, conscients de leur action. Maurice Capul et Michel Lemay leur offrent un outil de premier plan auquel ils peuvent recourir pour fonder leurs interventions. À la fois théoriciens et praticiens, les deux auteurs échappent à tout enfermement idéologique ou toute querelle de chapelle qui viendraient priver les professionnels d'un accès à des matériaux conceptuels ou des outils pratiques adaptés à leurs métiers. À l'heure où d'inutiles tensions entre champs disciplinaires ou pratiques éducatives et soignantes freinent l'entrée dans cette complexité, l'esprit d'ouverture dont font preuve les auteurs fait à la fois la force et l'originalité de cet ouvrage.

    L'éducation spécialisée est « spécialisée » dans l'accompagnement de personnes, enfants, adolescents ou adultes, dont la trajectoire de vie a été impactée par des événements de nature traumatique. C'est donc à juste titre qu'elle se revendique comme relevant de la clinique éducative.
    Permettre aux personnes accompagnées de trouver les ressources nécessaires pour dépasser les difficultés liées à des traumatismes ou autres accidents de la vie, requiert des professionnels un savoir-être et un savoir-faire spécifiques élaborés à la fois à partir de l'appropriation de savoirs théoriques et de connaissances pratiques.
    Tous les thèmes abordés sont traités de manière claire et didactique et s'accompagnent d'une importante bibliographie. Ils ont pour objectif d'aider le lecteur à construire sa propre éthique professionnelle.
    L'ouvrage original a été augmenté d'un important entretien où Philippe Gaberan donne à Michel Lemay la possibilité de commenter et d'analyser l'évolution des différents métiers du social en lien avec les politiques sociales, la place de la formation professionnelle, etc., à la lumière de ce qui se passe au Québec. Ils abordent notamment le changement de la nature de la relation éducative sous l'impulsion d'un discours prônant la fin de l'engagement de l'éducateur au profit de la « juste distance », d'une valorisation de la volonté de la personne à se sortir d'elle-même de ses situations problèmes et de tracer sa route, d'un abandon des supports éducatifs traditionnels (tels que les activités de médiation, les jeux de rôles, la psychothérapie) au profit de protocoles d'action, de référentiel de bonnes pratiques, etc.

  • Cet important volume constitue la première étude consacrée à une réflexion d'ensemble sur le travail de l'éducateur. A partir d'un regard critique sur un demi-siècle d'éducation spécialisée, le propos de cet ouvrage est de chercher à relier dans une même perspective tradition et modernité, pour dresser un panorama assez large des pratiques éducatives. Ainsi sont abordés successivement : - les orientations de l'éducation spécialisée : les débuts de l'éducation spécialisée, les grands courants éducatifs et/ou thérapeutiques contemporains, une présentation des populations concernées par les interventions spécialisées et des lieux dans lesquels elles s'exercent ; - les médiations éducatives : la relation éducative, l'animation des groupes, l'animation des activités, la conduite des entretiens, le travail avec les familles, l'action éducative et l'environnement ; - travail en équipe et recherche : l'articulation des praticiens et le partenariat, la formation, la supervision, l'évaluation, la recherche. Tous ces thèmes, traités de manière claire et didactique, accompagnés d'une importante bibliographie, concourrent à l'élaboration d'une éthique professionnelle. Car, nous le rappellent les auteurs, " bien que fondé sur des valeurs personnelles, une éthique professionnelle ne peut se maintenir que si, les moyens d'intervention étant clairement désignés, les objectifs visés suscitent enthousiasme, échanges d'expériences, fierté des réalisations, comparaisons sous-tendues par des recherches, retransmission des acquis aux générations montantes ". Ce n'est qu'à ce prix que le métier d'éducateur trouvera la reconnaissance à laquelle il aspire.

empty