Marie-Laure Léandri

  • Sans que Freud ne lui consacre jamais une réflexion spécifique, l'amour est néanmoins au coeur de la pensée freudienne. « Faim et Amour » est la forme métaphorique de la première théorie des pulsions, et « Éros et Thanatos » de la seconde. L'amour, dans son soubassement énergétique de libido, est en quelque sorte le pivot de sa pensée du conflit, témoin de la complexité de la dynamique psychique.

    L'amour de transfert, quant à lui, est le coeur de la cure, dans ses excès, ses inhibitions, ses renversements en haine, ou son cours tempéré, dans le meilleur des cas. Aujourd'hui, on constate une inflation théorique de la réflexion sur les pathologies narcissiques, limites, mais la clinique, quant à elle, continue de décliner, à chaque séance, ou presque, les avatars des rencontres amoureuses, des frustrations, des ruptures, des solitudes... Si les psychanalystes ont souvent mis en lumière les difficultés de l'amour, ils ont été plus discrets sur les bonheurs qui lui reviennent et sa force créatrice. Ce volume des « Débats », sans jamais en nier les complexités, voudrait ne pas couper les ailes d'Éros.

  • Le traumatisme « a la brutalité de l'évidence et l'évanescence de l'aléatoire » . Le concept de traumatisme est étroitement intriqué à la naissance de la psychanalyse et à ses avancées théoriques comme cliniques. Aujourd'hui, du point de vue des analystes avec des enfants, comment penser l'intérêt clinique de cette théorie psychanalytique du traumatisme ? Quel en est le gain pour nos patients ?
    Les questionnements sont multiples, à commencer par celui de la notion d'urgence. Notre retenue face à l'urgence - car elle peut obèrer les capacités élaboratives d'un sujet - est bousculée quand un enfant connaît un traumatisme. Cette retenue ne peut pas être un principe et organiser une clinique... Comment penser cette ambivalence face à l'urgence ?
    /> Tout événement choquant, violent, est-il traumatogène ? Sur quels critères apprécier si l'enfant a « fait » un traumatisme ? Comment « apprivoiser » le traumatisme au moyen du jeu ? Comment repenser le traitement du traumatisme ? À notre époque rythmée par les attentats, peut-on penser le collectif - qui unit patients et soignants - comme antitraumatique ? Comment manier le contre-transfert face à un enfant dont la courte vie a eu à connaître un événement choquant, stigmatisant ?
    Autant d'approches qui envisagent la question du traumatisme dans sa globalité, et ouvrent les voies de la reconstruction au-delà de l'intervention d'urgence.

  • Démêler les conflits inconscients, réfléchir sur ses pulsions, ses troubles, ses affects... n'est pas chose aisée pour tous les enfants. Nombreux sont ceux qui présentent ce que l'on pourrait appeler un défaut d'intériorité. Leurs intérêts semblent entièrement tournés vers le monde extérieur.
    Et leurs conflits s'expriment alors sur un mode agi. Comment intéresser ces enfants à leur fonctionnement psychique ? Comment les ramener vers leur monde interne ?
    Les auteurs de cet ouvrage, s'attachent ensemble aux moyens individuels, de groupe ou institutionnels permettant au clinicien de favoriser un mouvement réflexif chez ces enfants ou adolescents.
    L'énergie et la créativité des thérapeutes est présente à chaque instant dans les différents textes de ce recueil. Un partage d'expérience et un ouvrage qui intéressera tout clinicien.

  • La psychanalyse contemporaine différencie les agir-symptômes retrouvés dans les comportements (addictifs, transgressifs), des agir de transfert.
    En effet, l'Agieren Freudien se situe bien dans la dynamique transférentielle, et ce livre met en valeur la façon dont l'agir peut en fait être l'allié de la cure, ouvrant la voie à de nouvelles représentations advenues grâce à ce passage en extériorité. D'une remémoration qui échoue au signe d'expériences traumatiques passées au-delà du plaisir, l'agir dans la cure se considère comme une adresse que l'analyste doit mettre en forme et aider à symboliser. Les analystes contemporains cherchent à l'appréhender comme le signal et l'avantscène d'une transformation psychique nécessaire.

  • Le psychodrame au Centre Alfred Binet : une longue histoire.
    En 1958, déjà, Serge Lebovici, René Diatkine et Evelyne Kestemberg faisaient un bilan de dix ans de pratique. C'est par une reprise de l'article qu'ils ont publié à cette occasion que nous aborderons une discussion concernant la richesse de ce qui nous a été transmis et l'évolution de notre pratique. En l'espace de cinquante ans, le psychodrame psychanalytique a connu un fort développement et sa théorie s'enrichit régulièrement.
    Les indications se sont étendues. À qui le psychodrame peut-il s'adresser aujourd'hui ? À quel moment, au décours d'une série de consultations ou d'un travail institutionnel, proposer un traitement par le psycho- drame ? Approches théoriques, récits de traitements, commentaires de thérapeutes et de co-thérapeutes... offrent de nombreux questionnements : du transfert au contre-transfert (ou aux contre-transferts), du jeu à la pensée, du soin à la formation psychanalytique.
    La psychanalyse, en effet, même dans ce cadre particulier, reste le seul guide.

  • L'actualité de la psychanalyse dans le monde : une sélection en français d'une dizaine d'articles du très prestigieux International Journal of Psychoanalysis.
    En 1920, Freud et Ernest Jones fondent The International Journal of Psychoanaly-sis (IJP), une prestigieuse revue mensuelle de psychanalyse. Cet ouvrage reprend les articles de l'IJP les plus intéressants pour le lectorat français parus au cours de l'année. La sélection est effectuée par un comité de rédaction composé de neuf psychanalystes de l'Association Internationale de Psychanalyse.
    Son ambition : permettre aux psychanalystes du monde entier de confronter leurs pratiques et leurs modèles et ouvrir de nouvelles voies de réflexion. Le débat clinique et théorique entre psychanalystes est, en effet, l'instrument majeur de recherche dans cette discipline.
    Sortir de son environnement linguistique et culturel pour mettre au travail ces différences, tel est l'objectif de cette prestigieuse collection. Elle est tout à la fois, une fenêtre ouverte sur le monde de la psychanalyse et sur la psychanalyse dans le monde.

empty