Marcel Sanguet

  • Comme l'envahisseur extra-terrestre de la série télévisée, le pervers narcissique rôde : certains l'ont démasqué dans le lit conjugal, d'autres au travail et il n'est pas rare de le rencontrer en politique. Nous serions bien avisés de savoir l'identifier car le pervers narcissique est devenu la figure du mal absolu.

    Calculateurs, manipulateurs et prédateurs pervers n'attendent qu'une faiblesse de notre part pour nous anéantir. Pourtant les choses sont loin d'être aussi manichéennes nous dit l'auteur de cet ouvrage qui déconstruit un portrait de société.

    Marcel Sanguet convoque publicités, icônes de la culture rock, phénomènes de la téléréalité, scénettes de la vie quotidienne - au volant, au musée, au travail, chez le psy - pour confronter cet épouvantail boursouflé à la vraie structure de la perversion. Que cache cette invention bien commode ?

    Le respect de la Loi, l'obéissance, les bienfaits de l'évaluation et de l'autorité, l'expertise, la réussite éducative... Saurez-vous distinguer derrière ces notions à la mode l'authentique toute-puissance du perversif ? Pas sûr. Car le pervers, c'est toujours l'autre, n'est-ce pas ?

  • N'en déplaise à ses contempteurs, la psychanalyse contemporaine fait preuve de vivacité ! Ces fantaisies de divan en témoignent en nous invitant à un vagabondage littéraire autant que psychanalytique. L'ouvrage se découpe en petits chapitres, chacun introduit par d'improbables pensées consignées par un narrateur au cours de sa psychanalyse. Devenu depuis lui-même analyste, il commente ensuite ces notes en procédant de l'association libre pour lier ensemble des éléments culturels, artistiques, littéraires ou scientifiques sur un thème donné. Au final, ce recueil illustrera la clinique actuelle, ses enjeux narcissiques, ses accointances privilégiées avec le pouvoir et son désir insatiable de soumission.

  • Tout se passe comme si notre post-modernité se forgeait un nouveau mythe autour de l'accueil et l'élevage du bébé et se devait de décliner à grand renfort de publicité deux illusions : le bonheur est dans la famille qu'il faut soigner, la scientificité des techniques de maternage fait l'économie du désir, de la haine, de l'amour et de leurs aléas. Mais l'éducation du tout-petit nous confronte à l'archaïque de nos pulsions, à la violence et à la sexualité, et bien loin de l'aconflictualité supposée, elle nous éprouve dans nos affects et nos représentations.
    Comment faire, dans ce mythe moderne de complémentarité absolue parents-enfants, organisé autour du consensus, de la parole magique, de l'adaptation et de la normopathie, avec l'écart, les failles et les ratages, sans s'effondrer ?
    Marcel Sanguet est psychologue à Chambéry.

  • Cet ouvrage devenu au fil des ans un classique bénéficie d'une actualisation sur ce thème intemporel des peurs qui entourent l'enfance.
    Tous les parents ont peur. De l'avenir, de la maladie, du chômage, des ténèbres, de la mort, de tout ce qui pourrait arriver à leur enfant dès l'aube de la vie. Ces peurs, ils les apprivoisent à leur façon ou les transmettent à leurs enfants. Quelles sont les peurs du bébé, ses angoisses précoces, ses terreurs ? Comment les comprendre, comment les reconnaître et quelles réponses leur apporter ? Comment aider les parents à vivre, confiants et sereins, leur nouveau rôle ?
    Patrick Ben Soussan est pédopsychiatre. Il exerce à l'institut Paoli-Calmettes, Centre régional de lutte contre le cancer Provence-Alpes-Côte-d'Azur à Marseille, où il est responsable du département de psychologie clinique. Auteur de nombreux ouvrages sur la petite enfance, la parentalité, les livres et la culture, il a présidé l'Agence Quand les livres relient de 2010 à 2012.

    Il est également directeur de trois collection 1001BB, L'ailleurs du corps avec Marie-Françoise Dubois-Sacrispeyre, de 69 et de deux revues Spirale, la grande aventure de Monsieur Bébé et Cancers & psys aux éditions érès.
     

empty