M Butlen

  • Décrire, comprendre, interpréter les évolutions des politiques de lecture en France et le jeu de leurs acteurs, de 1980 à 2000, tel est l'objet de la recherche présentée ici. Au cours du XXe siècle, le problème social et culturel de l'insuffisance de l'offre de lecture est posé avec force par des militants, des bibliothécaires et des professionnels du livre et de la lecture. Dans les années quatre-vingt, les décideurs prennent en compte leurs revendications mais les politiques mises en oeuvre se présentent essentiellement comme des politiques d'offre. Les lieux de lecture se multiplient, la production des objets à lire s'intensifie, les acteurs concernés par la cause et par le marché de la lecture sont de plus en plus nombreux à intervenir. Au début du XXIe siècle, un consensus semble s'imposer. L'étude considère l'ampleur et les limites de ce consensus et propose une analyse de l'action de chacune des grandes catégories d'acteurs impliqués. Derrière quelques illusions et l'unanimité apparente des discours, la concurrence régit les relations entre les partenaires. Les politiques mises en oeuvre s'infléchissent en conséquence. Alors que l'éthique de conviction et les valeurs militantes se perdent, l'offre se rationalise, se professionnalise, s'institutionnalise. Elle structure la demande et gagne en rentabilité. La crise de la lecture n'en est pas pour autant épuisée. Les succès et les limites des politiques de lecture appellent d'autres mutations, notamment dans les manières d'offrir.

  • Une partie théorique rappelant les différents aspects de l'apprentissage de la lecture.Une partie pratique pour aider les enseignants à mettre en oeuvre les séances : des tableaux de synthèses présentant le déroulement des séances types, des pistes d'exploitation pédagogique, des fiches de préparation avec des propositions de différenciation, les corrections du questionnement du manuel, des fiches de lecture pour les élèves en difficulté et des fiches d'évaluation.Au CM, également des activités pour approfondir avec les élèves de CM2 ou les bons lecteurs de CM1.Guide pédagogique téléchargeable gratuitement sur notre site (offre réservée aux enseignants).

  • Dans un contexte budgétaire toujours plus contraint et un environnement juridique et institutionnel instable, le bloc communal (EPCI et communes membres) doit trouver des solutions pour dégager les marges de manoeuvre nécessaires au maintien des services publics et les capacités d'investissement indispensables aux projets politiques. La mutualisation des services peut constituer une réponse efficiente dans ce contexte. Le législateur impose par ailleurs, avec les « schémas de mutualisation », des réflexions autour de cette nouvelle organisation des services. Mais qu'en est-il des services techniques ? Souvent présentés comme des services opérationnels, quelles sont leurs possibilités de mutualisation ?
    Le présent ouvrage rappelle d'abord les spécificités de ces services et identifie les volets de mutualisation possibles, puis précise les moyens et méthodes de mise en oeuvre de la mutualisation. S'appuyant sur des exemples concrets dont on peut d'ores et déjà tirer les premiers bilans, il se veut le guide opérationnel à destination des élus, des membres de direction générale et des cadres techniques qui souhaitent s'engager dans une telle démarche.

  • L'idée que la construction d'une première culture littéraire est possible et nécessaire dès le plus jeune âge a beaucoup progressé ces dernières années. Au cycle 1 de l'école, la présentation d'albums est désormais un fait ordinaire dans la vie des premières classes. Par ailleurs, la lecture de la littérature apparaît comme un domaine spécifique dans les programmes (2008) des classes de cycle 3 de l'école élémentaire. En revanche, il arrive que l'on s'interroge ici ou là sur l'opportunité de consacrer du temps à la littérature de jeunesse au cycle 2, au moment où les élèves sont prioritairement engagés dans l'apprentissage technique de la lecture. À ce palier des apprentissages fondamentaux, la littérature de jeunesse est-elle toujours d'actualité ? La réponse présentée par cet ouvrage est affirmative, sans équivoque. Elle est justifiée par un ensemble de facteurs convergents : les recherches développées ces dernières années dans le champ de la littérature et des apprentissages premiers, l'expérience des enseignants de terrain, les pratiques de formation et enfin les orientations données par le socle commun de connaissances et de compétences et par les programmes de 2002, 2007 et 2008.

  • L'interprétation des textes occupe une place croissante au coeur des études littéraires, de la maternelle à l'université. Pourtant, elle est encore, en ce début du XXIe siècle, l'objet d'acceptions multiples, voire contradictoires, au moment même où les questions de formation des maîtres au sein de l'université se posent de manière cruciale.
    Qu'entend-on par interpréter lorsqu'on étudie une oeuvre littéraire ? S'appuie-t-on ou non sur des théories littéraires, et si oui, lesquelles ? L'émergence de nouveaux corpus d'oeuvres, et notamment l'ouverture aux littératures francophones, conduit-elle à de nouvelles démarches de lecture ? L'impératif de transmission est-il antagoniste avec le principe de la pluralité des interprétations et la liberté du sujet lecteur ?
    Telles sont les principales questions abordées dans cet ouvrage qui rassemble et confronte des points de vue de littéraires et de linguistes, de chercheurs et de formateurs.
    La confrontation des différents niveaux d'enseignement littéraire fait ainsi émerger constantes et variations, enjeux politiques et théoriques, obstacles et limites de l'interprétation.
    Sont ensuite présentées un certain nombre de démarches susceptibles de renouveler les études littéraires : approche par l'image, interrogation sur les corpus, détour par la voix ou par l'écriture et attention aux souvenirs de lecture. Autant de réflexions qui devraient inciter à envisager la transmission comme transmission du désir interprétatif et ouverture à l'altérité.

  • Il contient une proposition de programmation sur l'année, des pistes d'exploitation pédagogique, des propositions de parcours différenciés et des photofiches pour élèves en grande difficulté, ainsi que des propositions de prolongements, des bibliographies...

empty