Loïc Miquel

  • Entre voyage et critique politique, un livre sombre, terrible qui vous piquera l'âme !
    « J'irai là. » rêve le jeune Charles Marlow en pointant son doigt vers l'Afrique, loin de se douter qu'il s'y rendrait à l'âge de vingt ans. Missionné par une compagnie de commerce colonial pour retrouver un certain Kurtz, Marlow s'embarque, plein d'illusions, dans ce voyage au Congo : une descente aux enfers...
    Construit tel un miroir en trois grandes parties - Angleterre/Belgique (l'homme soit disant civilisé) ; Afrique (l'homme primitif ) ; Belgique/Angleterre (l'homme tel qu'il est, un mélange des deux) - ce récit est, tout à la fois, une immersion dans l'horreur de la colonisation et une plongée dans l'âme humaine. Comme pour mieux le retranscrire, le dessin évolue : un style ciselé, élégant, lumineux laisse place à un trait déformé, plus rugueux, noir...
    Le coeur des ténèbres et le coeur de ce roman tiennent là : une traversée de notre propre condition humaine. Nous avons tous en nous le « J'irai là. » de Marlow, un rêve à poursuivre comme un risque à courir. C'est la question du livre, la question posée aux lecteurs : irez-vous là, dans ce rêve africain, qui à tout moment, menace de devenir cauchemar ?...

  • Le Joueur est la confession directe d'un possédé à la voix haletante et familière. Le destin d'Alexeï Ivanovitch, consumé par deux passions égales, le jeu et l'amour d'une femme, révèle l'image d'une humanité pleine de désirs fous et d'aspirations incontrôlées, condamnée à l'éternelle nostalgie du bonheur ou à l'espérance du salut.

empty