Langue française

  • Danse (la)

    Lanco Catherine

    • Milan
    • 3 Juin 2005

    Destiné à un large public, cet ouvrage à l'iconographie riche et fournie plonge le lecteur non seulement dans l'histoire de la danse, mais l'emmène également voir l'envers du décor.
    Entrer dans le monde de ceux qui restent toujours dans l'ombre, accompagner, grâce à un reportage photo, de jeunes danseurs tout au long d'une de leur journée... très chargée et découvrir deux grandes étoiles de l'Opéra de Paris, Agnès Letestu et José Martinez, qui ont eu la gentillesse d'accepter la publication de certaines photographies retraçant leur « parcours d'étoiles » de leur enfance à aujourd'hui... tel est l'ambitieux projet de cet ouvrage.
    Bien sûr, il y est question des plus grands chorégraphes et des compositeurs les plus talentueux, mais aussi de tous les danseurs qui ont fait l'histoire de la danse, comme entre autres Marie Sallé, Louis Dupré, Gaétan Vestris, Marie Talglioni, Ida Rubinstein, Vaslav Nijinski, Patrick Dupond, Sylvie Guillem ou Mathieu Ganio. Tous ces pionniers et ces danseurs contemporains qui a leur manière ont fait et font en sorte que, de génération en génération, les grands ballets classiques soient encore aujourd'hui travaillés dans les compagnies les plus prestigieuses et présentés dans le monde entier.
    Cet ouvrage se compose de quatre parties :

    - Un historique

    · Une deuxième partie sur le parcours du danseur, de l'apprentissage à la grande consécration du titre d'étoile. Nous y suivrons également quatre jeunes premiers sujets de l'Opéra de Paris (deux garçons et deux filles), lors de leurs cours et de leur temps libre, mais aussi lors de séances d'habillage et de soirées de gala.

    · Une troisième partie sur la production d'un ballet et sur tous les intervenants sans qui le spectacle n'aurait pas lieu (les couturières, les habilleuses, les techniciens, les décorateurs, le chef d'orchestre...)

    · Une quatrième partie sur les grands danseurs, les ballets les plus célèbres et sur les grandes compagnies classiques présentes dans le monde entier.

  • Si donc j'ai écrit ces pages, c'est dans le but de fixer les histoires, les légendes, les contes de mon pays, avant qu'ils ne tombent dans l'oubli.
    Que de fois, cherchant un renseignement sur ces héritages du passé, il m'a été répondu :Ah ! Il aurait fallu demander ça aux vieux. Ces vieux-là ne sont plus : j'ai essayé tout de même de me souvenir des choses d'autrefois et de trouver encore auprès de quelques fidèles attachés au folklore de l'île, quelques bribes d'histoires de sorcellerie, de contes et de légendes que j'ai pu reconstituer.Des récits parfois sombres, parfois cocasses, où le vrai se distingue parfois difficilement de l'invraisemblable.

    Cet ouvrage a été publié une première fois en 1958.

  • Sur Magabanpat, une planète lointaine, plusieurs expéditions ont disparu au cours des siècles derniers. Personne ne s'y intéresserait plus, si l'appel étrange d'un enfant, Ed Granetti, fils de sénateur pourtant décédé depuis deux cents ans, n'était venu rappeler son existence. Mais tout s'accélère lorsqu'une analyse révèle que la voix enregistrée au cours de cet appel indique que l'enfant n'a pas vieilli... Horace Mitchell, un colonel à la retraite, entreprend de résoudre ce mystère. Quelques-uns de ces élèves, petits surdoués, l'accompagnent dans sa quête. Mais ce qu'ils vont trouver sur les lieux est loin de ce qu'ils auraient pu imaginer, et la petite équipée va tout simplement mettre à jour l'impensable : la plus grande découverte zoologique de tous les temps !

  • Connaissant la susceptibilité d'une partie de la population de Belle-Isle pour tout ce qui touche à la sorcellerie dont leur pays avait autrefois la réputation, je tiens à dire, avant qu'on ne lise cette étude et ces histoires, que tout cela n'existe plus depuis bien des années. Jusqu'au XVIIIe et même XIXe siècle, il n'y avait pas de sorciers qu'à Belle-Isle. On en trouvait en Bretagne, en Auvergne, dans presque toute la France, en Angleterre, en Irlande, en Allemagne et dans les pays du Nord.
    Si donc j'ai écrit ces pages, c'est dans 1e but de fixer les histoires, les légendes, les contes de mon Pays, avant qu'ils ne tombent dans l'oubli. Que de fois, cherchant un renseignement sur ces héritages du passé, il m'a été répondu : « Ah ! Il aurait fallu demander ça aux vieux !... » Ces vieux-là ne sont plus ; j'ai essayé tout de même de me souvenir des choses d'autrefois et de trouver encore auprès de quelques fidèles attachés au folklore de l'île, quelques bribes d'histoires de sorcellerie, de contes et de légendes que j'ai pu reconstituer (extrait de l'Avantpropos, édition originale de 1958).

empty