Laurent Camiade

  • L'obéissance est-elle servile ? Un homme libre doit-il obéir ? Jusqu'où obéir ?
    Nous sommes tous régulièrement confrontés à ce type de problématiques et ne savons comment y répondre. Sans polémique, l'auteur s'attache à définir l'obéissance et à en expliquer les conditions d'exercice.
    En traitant à la fois du plan moral et du plan spirituel, il forme une synthèse complète de cette question sans éluder les points délicats.
    Un ouvrage accessible pour tous ceux qui veulent articuler liberté et obéissance.

  • L'amour trahi

    Laurent Camiade

    Pourquoi sommes-nous souvent enclins à trahir ? Quels sont les cheminements intérieurs qui nous poussent à vivre en dessous de nous-mêmes ? Ceci nous renvoie inévitablement à la question du péché, trahison suprême car trahison de Dieu, de Celui qui n'a jamais trahi, trahison de l'Amour en personne. Le cinéma, la bande dessinée, le roman contemporain emploient souvent aujourd'hui le mot péché, mais dans un rapport ambigu avec sa signification judéo-chrétienne. N'est-il pas temps de réintroduire au coeur du mystère de l'Amour du Christ, des mots comme malédiction, justice immanente, damnation ou péché ? Car, dans la foi chrétienne, la réflexion sur le péché conduit toujours à la contemplation de Celui que le péché a trahi, Jésus-Christ, et à la réconciliation de l'humanité avec son Père.

  • La coiffe mortuaire conservée à Cahors, vénérée sous le nom de « Sainte Coiffe du Christ», est un témoin vivant de siècles de piété populaire chrétienne qui interpelle toujours les croyants et les non-croyants. Cet ouvrage retrace son histoire, comme celle des traditions populaires ainsi que l'état des dernières recherches scientifiques et culturelles à son endroit. Il explique les critères d'authenticité des reliques, comme la portée spirituelle de cet objet de vénération et le soin de la conservation du patrimoine chrétien.
    Le croisement des regards montre une fois de plus que le Verbe fait chair est entré en contact avec l'ensemble de la Création. La force et l'originalité de la Passion de Jésus, c'est qu'il n'esquive pas, il ne se dérobe pas, il choisit d'aimer jusqu'au bout, de souffrir jusqu'au bout, jusqu'à la mort, jusqu'à être lié de linges (cf. Jn 19,40). Parmi ces linges se trouve le pathil, coiffe se terminant par deux rubans à nouer sous le menton pour empêcher que la mâchoire du défunt ne se décroche. La cathédrale de Cahors, qui vient de fêter ses 900 ans, est fière de conserver ce témoignage sur le salut du monde.

empty