Littérature traduite

  • Il existe une école isolée dans la forêt, coupée du reste du monde.
    Là-bas, vingt-quatre garçons, tous orphelins, sont formés à devenir des génies, sans jamais qu'on leur dévoile l'existence du sexe opposé.
    J est le seul élève persuadé qu'on leur cache quelque chose.
    De l'autre côté de la forêt, dans une école en tout point similaire, K, orpheline élevée exclusivement entre filles, se pose elle aussi des questions.
    Mais quel est le but des adultes qui dictent les règles de ces instituts ?
    J et K mènent l'enquête, chacun de leur côté.
    Ils vont se trouver.
    Et révéler les horribles secrets de leur univers clos.

  • Bird box

    Josh Malerman

    Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S'ils s'aventurent à l'extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S'ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu'au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l'autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd'hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout. Un tour de force psychologique oppressant au coeur de l'Amérique contemporaine, dans une atmosphère de fin des temps digne d'un livre de Barjavel, de La Route de Cormac McCarthy ou du Jour des Triffides de John Wyndham. Bird Box revisite le roman post-apocalyptique et hisse son jeune auteur Josh Malerman parmi les grands noms du genre.

empty