Sciences humaines & sociales

  • Dans la lecture, l'accès à la compréhension passe nécessairement par la maîtrise d'un déchiffrage habile et précis, ce qui suppose un apprentissage qui part des lettres, des graphèmes, des syllabes. Cet ouvrage montre que la syllabique, identifiée parfois à la pauvreté de certains textes utilisés, n'est en rien incompatible avec la poursuite d'ambitions culturelles fortes. Bien au contraire, elle est la garantie, la condition même de l'accès à des textes exigeants lorsque ceux-ci sont proposés aux apprentis lecteurs.

  • Pourquoi aujourd'hui encore, en France, 20 % des jeunes sortent-ils de l'école sans être capables de lire correctement un texte ? Existet- il une méthode incontestable pour enseigner efficacement la lecture ? La discussion n'a pas cessé depuis l'invention au début du XXe siècle de la méthode dite globale. Et surtout depuis les années 1970, lorsque le grand mouvement de rénovation des pratiques pédagogiques disqualifie la vieille méthode syllabique, jusque-là dominante. Afin de sortir de l'échange stérile et répétitif d'arguments polémiques, cet ouvrage met l'accent sur l'expérience pratique : parmi les démarches d'apprentissage actuellement en usage, et les manuels qui les portent, qu'est-ce qui marche, et qu'est-ce qui marche moins bien ? Il fait ainsi le point sur les connaissances les plus récentes en matière d'apprentissage efficace. Les auteurs s'adressent à ceux, enseignants, parents, qui ont en charge l'apprentissage de la lecture. Ils présentent les méthodes et les manuels, et s'efforcent d'éclairer, à partir des résultats d'enquêtes, les questions les plus récurrentes de l'enseignement de la lecture : le déchiffrage et la compréhension, l'importance ou pas de la méthode, la façon d'enseigner le code graphophonologique, etc. Et ils proposent des tests permettant d'évaluer les progrès des apprentis lecteurs

empty