Jak

  • Pierre-Auguste et Jean Renoir : le père et le fils ont tous les deux marqué l'Histoire de l'art, chacun dans un domaine distinct, peinture pour Pierre-Auguste et cinéma pour Jean, avec pour point commun la farouche volonté de retranscrire le VRAI. L'album se veut un regard biographique complémentaire sur ces deux artistes majeurs. Deux biographies croisées des ces créateurs qui revendiquaient tirer leur inspiration du « spectacle de la vie ».
    Mais derrière l'art, il ya aussi une histoire de filiation entre un homme âgé qui perd petit à petit ses forces et un jeune homme qui cherche son chemin.
    C'est d'ailleurs seulement après la mort de son père que Jean commencera une carrière de réalisateur qui donnera quelques-uns des plus grands chefs-d'oeuvre du cinéma mondial : La Grande Illusion, La Règle du Jeu, Le Fleuve...
    Il reçut d'ailleurs un Oscar d'honneur en 1975 pour l'ensemble de son oeuvre.
    La structure de l'album en miroir permet de suivre en parallèle leurs chemins personnel et artistique à près de 50 ans d'écart.

  • Ed et sa bande de copains prennent quelques jours de vacances à Peyrax les Bains où ils ont été invités comme ambassadeurs de leur commune pour l'inauguration de la maison du handicap. L'occasion pour eux de se défouler et de faire de nouvelles rencontres.

  • « La bande à Ed », c'est toujours Ed, le chef de bande « cloué » dans son fauteuil, Sam, l'obèse, Gad qui souffre de nanisme, Chang le malvoyant, Tommy qui a des troubles autistiques et Katty, la « nanamoureuse » de Ed auquel s'est ajouté Arnaud, sourd et muet, depuis le tome 3 de leurs aventures. Cette fois-ci, la bande va pratiquer ... du sport ! Et c'est un sacré parcours du combattant car elle va se confronter à la réalité du terrain... sportif ! C'est drôle, terriblement provocateur, bienveillant sans mièvrerie, vivant comme jamais ! Ce tome 5 est une hymne à la différence (comme d'habitude avec « La bande à Ed » mais aussi bien si ce n'est mieux que d'habitude !)

  • Léo et Lu T.2 ; au 2nd tour

    ,

    Dans cet album, les auteurs ont enrichi leur quotidien d'un environnement humain (Non, nous ne voyons toujours pas les parents qui devraient intervenir... dans le tome 4 !).

  • La cité du Val Fleuri est en ébullition et la bande à Ed va consacrer son temps à organiser une fête avec stands, démonstrations handi-sport et scène ouverte afin de promouvoir le « Vivre ensemble ».

  • Dans le tome 7, on suivait la vie familiale de l'annonce jusqu'à l'accouchement du troisième enfant. Nous y voilà dans ce nouveau tome, la petite Lili est arrivée. Va-t-elle chambouler les habitudes ? Comment Léo et Lu vont réagir à la venue d'une petite soeur ? Et les parents dans tout ça ? Vous le saurez en vous délectant de ces nouvelles aventures (originalité de cette BD, sketchs courts sous forme le plus souvent de strips !) et des très nombreux jeux de mots qui les parcourent (autre spécificité de cette BD d'excellence !).

  • La bande à Ed T.1

    ,

    Ed est un handicapé moteur. Il vit dans une cité avec comme copains quelques « bras cassés » et Katty, son amoureuse. On le suit dans son quotidien qui déborde d'humanisme et d'humour.

  • Léo et Lu T.4 ; 2 fois parents

    ,

    Après le tome 1 où les auteurs installaient Léo, le petit frère, et Lu, la grande soeur, dans une relation exclusive, après le tome 2 où ils les faisaient vivre avec un environnement humain (copains-copines...), après le tome 3 où ils partaient en vacances avec leurs grand-parents revoilà nos deux héros avec ... leurs parents !

  • Après le tome 1 où les auteurs installaient Léo, le petit frère, et Lu, la grande soeur, dans une relation exclusive, après le tome 2 où ils les faisaient vivre avec un environnement humain (copains-copines...), revoilà nos deux Enfant'astiques au camping avec leurs grand-parents.

  • La bande à Ed T.4 ; au boulot

    ,

    Ce quatrième tome se situe dans la cité et met un coup de projecteur salvateur sur le « Vivre ensemble » en cette période où l'individualisme et le repli au sein de « sa » communauté sont de rigueur... La bande effectue son stage dans différentes entreprises (Mad Dog, en Téléphonie, à la MJC, à la Médiathèque, chez un vétérinaire ou une boite informatique). C'est une bonne claque aux mauvaises humeurs et odeurs... Rien de moralisateur, ni de didactique, de l'humour et de la vie !

  • Ce tome 9 réserve bien des surprises... C'est une BD à double entrée (une pour les filles ou les fans de Lu, la grande soeur, et une pour les garçons ou les fans de Léo, le petit frère !) qui a pour thème central : le scolaire ! Lu avec sa copine Chloé, au collège et Léo avec son copain Valentin en primaire... Jusqu'à la page centrale de la BD où ils se rejoignent joyeusement ! Les jeux de mots et de situations qui ont fait la renommée et l'originalité de la série sont toujours aussi présents et, toujours, sous formes de « strips » ou demi pages à hurler de rire !

  • Ici se raconte la médecine générale bien juteuse, vue au travers des lunettes d'un toubib moyen. Exceptionnellement, en entrant dans ce livre, il vous sera permis de reluquer par le trou de la serrure d'un cabinet médical. Vous lirez la beauté du métier, le rapport à la maladie, à la mort, à la sexualité. Vous comprendrez les magouilles, le bruit et les odeurs, le pognon, les difficultés du quotidien, les pressions diverses, la solitude du médecin face à l'erreur... Pour vous décrire ce que vous ne lirez nulle part ailleurs, pour tirer sur les certitudes établies, l'auteur utilise ses armes favorites : l'humour, la caricature, l'autodérision. Et l'ironie de la maïeutique socratique, parfois cynique, jamais méchante, celle qui suppose l'intelligence du lecteur. Pour que la pertinence émerge de l'impertinence, le Dr Coq tient autant au ramage qu'au plumage de sa prose, Jak, dessinateur retors, ajoute son grain de piment sur une écriture déjà fort épicée.Les fidèles lecteurs de pages ailleurs publiées, mais évaporées, retrouveront dans cette version remastérisée le personnage qu'ils avaient participé à construire pendant 3 ans, par leurs retours constructifs. Ce livre leur est dédié.

  • Les cheminotes

    ,

    La BD aborde les différents métiers, de la contrôleuse à la cantinière, de la géomètre à « l'aguichetière », de la kiné à la conductrice en passant par l'agent de sécurité avec des accents réalistes et malicieux. Voilà un album drôle et résolument incisif !

  • LA GENESE : « Je me suis inspiré de mes deux enfants, Léopold et Lucie. Tout y passe : leurs joies, leurs peines, leurs interrogations, leurs révoltes, les problèmes entre frère et soeur, leur solidarité...La rencontre avec Jacques Lemonnier fut décisive. Par son trait tendre et facétieux, il a fait vivre des « Léo et Lu » universels .Jean-Jacques Thibaud (auteur de « je m'plaisante » aux Editions GRRR...ART) a pris le bateau en marche apportant son sens de l'humain et de l'humour. Une greffe réussie et prometteuse mais c'est, aujourd'hui, au lecteur de tout âge et de tout poil d'en juger ! » exprime Georges Grard.
    L'HISTOIRE : L'histoire ? Des histoires ! Celles d'un frère de 10 ans et de sa grande soeur âgée de 12 ans. Une étude amusée de leurs comportements et de leur relation. Un « je t'aime moi non plus » revisité à chaque moment. Léo, en petit dernier, se situe entre l'affirmation de soi, l'espièglerie et la dépendance. Lu, elle, commence sa vie de « femme », coquette, sentencieuse, attachante. Ces deux-là sont faits pour s'entendre face à l'adversité et aux agressions. Plus dur est le quotidien !

  • De l'annonce du troisième enfant à l'accouchement ! La famille va s'agrandir et cela va poser des problèmes à chacun. A Léo et Lu d'abord qui voient d'un mauvais oeil un (ou une ?) nouvel (-le) arrivant (-e), à la maman avec ses problèmes et états d'âme de grossesse et au papa qui ne sait pas toujours se situer !

  • Cette fois comme le titre l'indique (« Eux à la neige »), nous allons suivre nos deux héros, Léo et sa soeur Lu, aux sports d'hiver avec leurs parents. La mère va vite cesser l'activité, le père a, lui, le pied résolument montagnard tandis que Léo va réussir tant bien que mal à passer sa première étoile sous l'oeil toujours pointue d'une Lu en grande forme. Les gags sont toujours aussi vifs et décapants.

  • Toute la famille en Egypte pour notre plus grand bonheur !

  • La bande à Ed T.6 ; à l'hosto

    ,

    La bande à Ed , c'est toujours Ed, le chef de bande " cloué " dans son fauteuil, Sam, l'obèse, Gad qui souffre de nanisme, Chang le malvoyant, Tommy qui a des troubles autistiques et Katty, la " nanamoureuse " de Ed auquel s'est ajouté Arnaud, sourd et muet, depuis le tome 3 de leurs aventures. Cette fois-ci, notre Ed va devoir passer une semaine à l'hôpital pour des examens. La bande va bien évidemment venir le visiter et égayer son séjour.
    Mais pas que... Elle va entraîner avec elle le jeune, Benjamin, qui a eu un accident de vélo et qui est diagnostiqué paraplégique. Dans la même chambre que Ed, il va bien évidemment vivre un tourbillon de bons mots et d'activités joyeuses qui vont lui faire comprendre que le bien le plus précieux est la vie !

  • De la naissance du chien à sa retraite en passant par sa phase éducation et vie avec son maître ! On rit beaucoup (gags en planche) et on apprend ! Sparte est un golden retriever adorable et vif qui va former avec Benjamin une équipe soudée et joyeuse !

  • En novembre 1885, Mandalay, capitale du royaume de Birmanie, est prise par les Anglais. Maung Aung, garde au palais royal, est le dernier des Aris, une secte ésotérique qui veille sur le secret de la pierre philosophale. Fuyant l´invasion, il disparaît pour retrouver le Zawgyi, l´alchimiste immortel qui provoquera l´avènement d´un roi messianique et du prochain Bouddha. En septembre 2007, Éric Tamino arrive en Birmanie au moment de la « Révolution de Safran », une révolte de moines qui entraîne une répression violente. Témoin d´un meurtre, Éric, se met en quête du sens du tatouage qu´il découvre sur la victime. Ses recherches vont le mener d´aventures en dangers, de Yangon à la « Vallée de la mort », sur les traces de Maung Aung. Poursuivi en pleine dictature militaire par des agents voulant s´emparer de la pierre philosophale avant lui, ses péripéties lui feront entrevoir l´amour, la souffrance et la mort, ainsi que le chemin conduisant à l´Illumination.

empty